Brevets

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Répondre
Avatar du membre
Fauché
Messages : 35
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par Fauché » 05 mars 2009, 23:54:00

Actuellement quelqu’un qui a une idée originale dispose de peu de possibilités pour la développer.

Il faut qu’il vérifie que le produit n’existe pas déjà, qu’il face un prototype, qu’il dépose un brevet, qu’il trouve des partenaires financiers et industriels etc …etc…
Tout cela en poursuivant son emploi …On comprend bien que dans ces conditions beaucoup de bonnes idées n’ont sans doute jamais vu le jour .
Or ces idées qui restent dans les tiroirs ce sont des entreprises qui ne naissent pas et des emplois qui ne sont pas créés .
Il faut donc simplifier le système des brevets et Internet me semble un bon outils pour cela .
Chacun pourrait y exprimer une idée qui serait légalement protégée; par ailleurs les investisseurs pourraient choisir et aider les projets qui les intéressent …Bien entendu ce service doit être public et gratuit .
"A force de négliger l'évidence par bêtise ou par profit,l'Homme s'est éloigné de ce qui désormais lui semble une utopie..."

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 mars 2009, 22:37:00

Ce qui coûte cher dans un brevet, ce sont différents postes :

- la description de ce qui fait l'objet du brevet. Qui ne peut être faite que par des bureaux d'ingénieurs spécialisés, dans des termes et selon des descitions ultra fouillées. a titre d'exemple, la description en vue de brevet d'un couteau révolutionnaire à éplucher les patates prend ... 80 pages ! S'il est bâclé, le brevt ne vaut rien et peut être facilement contourné. 

- il faut alors choisir le brevet : le français ne vaut qu'en France, l'européen en UE, pour se protéger dans les autres pays, il faut faire enregistrer ce brevet dans chaque pays visé. Et savoir que cela coûte cher, puisque l'organisme qui enregistre sera aussi le défenseur du brevet.

- bien entendu, ce brevet devra être traduit dans toutes les langues des pays couverts ... Pas par quelqu'un qui se "débrouille" dans la langue, mais par des bureaux de traducteurs techniques hautement spécialisés.

L'inventeur solitaire a peu de chance de pouvoir suivre ce processus et le financer.

Il peut bien entendu se trouver un partenaire industriel mieux outillé, qui financera le brevet. Mais soit il n'a pas connaissance du produit, et n'a aucune raison d'engager des dépenses ; soit il e connait bien, et peut sans doute le copier sans pous avoir besoin de son inventeur ...

Reste éventuellement l'inventeur qui fait produire quelques exemplaires de son invention, en rédige un catalogue avec prix et tout et tout, et pourra éventuellement faire valoir son antériorité quand un gros concurrent aura copié son invention. Un procès de 10 ans, une foule d'expertises ... et peu de chances d'aboutir !

La seule solution se trouve dans certains invests publics ou privés qui ont vocation d'aider des inventeurs à faire breveter leur invention et de se trouver des aprtenaires ...

Tu comprends qu'Internet n'est d'aucune secours ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Fauché
Messages : 35
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par Fauché » 09 mars 2009, 13:17:00

C'est justement la simplification de tout cela que je propose , pour que les idées ne restent pas dans les tiroirs .
Internet n'étant qu'un moyen pratique de collecter les idées ...
En gros : Soumettez l'idée , on vous garantie vos droits et on se charge du reste ...
"A force de négliger l'évidence par bêtise ou par profit,l'Homme s'est éloigné de ce qui désormais lui semble une utopie..."

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 mars 2009, 18:16:00

icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin  Simpliste ! On ne brevète pas "une idée" ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot]