Ecologie et croissance : une aporie ?

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
Liberté
Messages : 143
Enregistré le : 01 nov. 2008, 00:00:00

Message non lu par Liberté » 11 sept. 2009, 09:05:00

Politique et logique ?

Il n'y a qu'une seule logique !

Combien y a t'il de tendances politiques ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 sept. 2009, 09:36:00

Sur les sujets qui concernent tout le monde tout le monde doit pouvoir parler sinon c'est pas démocratique!
La démocratie se situe à un autre niveau.

Par exemple, en Belgique, le consommateur peut choisir entre l'énergie "normale" (la moins chère) ou l'énergie verte (plus coûteuse).
De même, à titre individuel, tu peux opter pour les produits bio, ou ceux moins onéreux de la grande distribution.

Mais venir expliquer leur métier aux agriculteurs ou aux électriciens, quand o n'y connnait rien, ce n'est pous de la démocratie, c'est totalement tocard icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 21 oct. 2009, 00:10:00

racaille a écrit :D'après vous, en l'état actuel des choses (savoir scientifique et technique), est-il possible de concilier une écologie efficace et une croissance infinie ?

Je ne suis pas un pro de la question, aussi ma question peut passer pour naïve. J'aimerais bien connaître les points de vue croissants et décroissants et voir ce qui ressort de leur confrontation. A vos claviers SVP ! :D
L'idée de décroissance a son charme, mais sur le long terme cela reviendrai à détruire l'économie et revenir à une société archaïque, avec tous les risques que cela comporte, donc j'opte pour une croissance écolo, je pense qu'un fond d'éco-investissement européen serait une bonne chose pour développer à fond l'éco-technologie. Les Etats doivent aussi imposer des règles ferme pour impulser à la restructuration de l'offre.
Enfin, un monde ultra-technologique en harmonie avec la nature ce n'est pas pour demain.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 oct. 2009, 09:27:00

La décroissance est encore un dogme baba-cool ridicule.

On voit des énergumènes croirent qu'ils se "passent d'argent" enn échangeant des bons horaires pour des services réciproques ! Comme si aller repeindre la barrière du voisin en échange de confitures-maison allait réformer l'économie !

On voit des gogos penser qu'ils sauvent la planète (dans l'hypothèse farfelue où elle serait en danger) en mettant deux plaques photovoltaïques sur leur toit, tout en sachant qu'ils ne les amortiront jamais. Ou qui tapissent leurs murs d'un subtil mélange de paille hachée et de flatte de vache, comme si le pisé était approprié à nos climats.

Bref, ça occupe icon_biggrin

 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 21 oct. 2009, 12:54:00

 
  On voit des gogos penser qu'ils sauvent la planète (dans l'hypothèse farfelue où elle serait en danger) en mettant deux plaques photovoltaïques sur leur toit, tout en sachant qu'ils ne les amortiront jamais.
Les énergies renouvelables sont à développer :
1/Pour l'économie d'énergie.
2/Plus la demande augmentera, plus le prix d'achat baissera.
3/Sur le long terme, l'impact sera réel sur l'environnement.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 oct. 2009, 17:14:00

Oui, mais il nne faut pas attacher la charrue avant les boeufs. Trouvons d'abord de vraies solutions écologiques, plutôt que d'appliquer à grands frais des gadgets ruineux et sans aucun impact sérieux.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 21 oct. 2009, 19:19:00

tout les precurseurs ont etés pris pour des fous, (la terre est plate, pourtant elle tourne).
il est inevitable de changer notre consommation
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 22 oct. 2009, 17:06:00

Libre penseur a écrit :
racaille a écrit :D'après vous, en l'état actuel des choses (savoir scientifique et technique), est-il possible de concilier une écologie efficace et une croissance infinie ?

Je ne suis pas un pro de la question, aussi ma question peut passer pour naïve. J'aimerais bien connaître les points de vue croissants et décroissants et voir ce qui ressort de leur confrontation. A vos claviers SVP ! :D
L'idée de décroissance a son charme, mais sur le long terme cela reviendrai à détruire l'économie et revenir à une société archaïque, avec tous les risques que cela comporte, donc j'opte pour une croissance écolo, je pense qu'un fond d'éco-investissement européen serait une bonne chose pour développer à fond l'éco-technologie. Les Etats doivent aussi imposer des règles ferme pour impulser à la restructuration de l'offre.
Enfin, un monde ultra-technologique en harmonie avec la nature ce n'est pas pour demain.
Perso je suis partagé sur la question et je me demande s'il n'est pas possible d'être plus précis plutôt que de parler de croissance et de décroissance en des termes aussi généraux. On peut imaginer une décroissance de certaines activités et une croissance dans d'autres. Par exemple moins d'industrie lorsqu'elles ne sont pas nécessaires (genre luxe ou gadget "tendance") et plus d'activité centrées sur la recherche et le développement. Je ne m'inscris pas non plus dans la dialectique classique qui veut qu'on soit partisan de la croissance pour la croissance ou de la décroissance pour la décroissance. Ce n'est pas une fin en soi. on le voit bien d'ailleurs, lorsque la croissance est là mais qu'elle ne profite pas à la majorité des gens à cause du partage inique de la richesse.
mps a écrit :La décroissance est encore un dogme baba-cool ridicule.
Je n'en suis pas aussi persuadé que toi. Au départ il ne s'agit pas d'un dogme mais de la conclusion de débats sur la société de consommation et de son utilité sociale. L'idée de décroissance économique existait avant qu'on ne nous parle d'écologie et d'environnement. Bertrand Russell a évoqué quelques pistes au début du XXème siècle et force est de reconnaitre qu'il n'était pas un baba-cool ridicule.

Tout part du constat que ce n'est pas la demande qui crée l'offre mais l'inverse, ce qui est relativement idiot en fin de compte. Russell n'en avait pas tant que ça après la société de consommation en tant que telle mais dans quel fuite en avant ridicule elle s'inscrit - autrement dit la sur-production.

Maintenant, que des idiots prennent l'idée de décroissance comme un dogme intransigeant, c'est vrai et il serait vain de le nier.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 oct. 2009, 09:15:00

Bon, pour ma "décroissance baba-cool" je prends un exemple récent.

Une opération "écologique" a investi toutes nos écoles primaires la semaine dernière : manger comme "10 heures" une pome produite tout près, pour éviter de "produire du CO2".

C'est oublier qu'on préconise de manger des fruits toute l'année, et qu'on consomme beaucoup plus d'énergie à garder nos fruits "en forme" toute l'année dans des frigos géants que d'en mettre dans les cargos ou les avions qui rentrent à vide de leurs livraisons en Afrique.

C'est oublier aussi que ce sont les mêmes qui ne font pas assez pour l'Afrique, mais qui s'indignent qu'elle puisse exporter ses produits vers chez nous.

Aucune cohérence ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 23 oct. 2009, 14:49:00

mieux faire, manger un africain, icon_cheesygrin un geste pour la planette
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 23 oct. 2009, 18:26:00

Perso je suis partagé sur la question et je me demande s'il n'est pas possible d'être plus précis plutôt que de parler de croissance et de décroissance en des termes aussi généraux. On peut imaginer une décroissance de certaines activités et une croissance dans d'autres. Par exemple moins d'industrie lorsqu'elles ne sont pas nécessaires (genre luxe ou gadget "tendance") et plus d'activité centrées sur la recherche et le développement. Je ne m'inscris pas non plus dans la dialectique classique qui veut qu'on soit partisan de la croissance pour la croissance ou de la décroissance pour la décroissance. Ce n'est pas une fin en soi. on le voit bien d'ailleurs, lorsque la croissance est là mais qu'elle ne profite pas à la majorité des gens à cause du partage inique de la richesse.
Il y a quelque chose de très contradictoire dans notre société moderne, l'extrême envie d'un retour à la nature, un peu à la façon des tribus amazoniennes, vivre sans contraintes étatique et économique, en gros chasser, pêcher, cultiver, et s'adonner aux petits plaisirs de la vie... et une autre envie tout aussi sublime, qui est le progrès technique, la découverte, inventer, innover, découvrir l'univers, les planètes... la première incite à la décroissance, la deuxième à la croissance... Je pense aussi que la civilisation idéal reposerait sur une société qui allie progrès technique et nature. L'équation n'est pas évidente.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 oct. 2009, 21:49:00

Es-tu sûr que les gens veuillent chasser ou pêcher pour assurer leur subsistance, et ramasser du bois en forêt pour se chauffer ?

Moi, j'ai plutôt l'impression qu'ils voudraient que les autres le fassent ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 23 oct. 2009, 23:56:00

J'aime la pêche, si tu veux je pêcherais pour toi, pendant que tu iras faire la cueillette, puis on ira manger autour d'un feu de bois sur les bords du Connemara... elle est pas belle la vie... icon_biggrin

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 24 oct. 2009, 00:03:00

Je suis d'accord avec toi Libre Penseur, je trouve que technologie et écologie peuvent être compatibles à la condition que ce soit une priorité chez ceux qui créent la technologie. Le transhumanisme navigue dans ces eaux et je suis très confiant dans notre capacité à réaliser ce mariage si la volonté est là.
Par contre le constat actuel c'est qu'une bonne partie de la technologie n'a pour unique fonction que de stupéfier les masses pour mieux les asservir (téléphonie mobile, gadgets électroniques-informatiques, Ipods, abonnements cable TVHD, etc...).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 24 oct. 2009, 00:45:00

La transhumanisme repose sur une société surdéveloppé technologiquement et basé sur le virtuel, c'est assez fantasmagorique.
Mais je pense que dans un futur très lointain, l'homme sera libre de toutes contraintes économique grâce aux machines, et libre de se distraire et de s'accomplir comme il l'entend, tout en étant dans un environnement urbain et naturel. Utopie, mais si belle à imaginer...


    

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré