Vos Lectures

Ici on parle de tout, sauf de politique
Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 21 mai 2009, 23:07:00

C'est justement parce que je suis très mauvais dans cette matière que je la bosse, c'est vraiment pas mon truc mais bon...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 juil. 2009, 19:01:00

J'ai relu l'excellent essai du biochimiste Henri Laborit intitulé "Eloge de la fuite". Ce mec est connu pour avoir synthétisé le premier neuroleptique dans les années 50. Ce bouquin est une vraie douche froide pour les idéalistes et les fanatiques de la spiritualité !

Image

Quatrième de couverture :

"Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté... Il ne reste plus que la fuite." Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques, la question de notre libre arbitre, de notre personnalité même. La politique, la société, tout prend dès lors une autre dimension.



--> http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Laborit



Sur cette page web, un internaute a compilé les idées forces de ce livre que je considère comme essentiel pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons :

--> http://pierre.coninx.free.fr/lectures/laborit.htm

"Nous ne vivons que pour maintenir notre structure biologique, nous sommes programmés depuis l’œuf fécondé pour cette seule fin, et toute structure vivante n’a pas d’autre raison d’être que d’être."

A lire d'urgence !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 12 nov. 2009, 18:17:00

Ton bouquin a l'air pas mal.

Aujourd'hui même, j'ai acheté :
 
Où va-t-on? Comment on y va...  
Théorie du changement par recomposition des invariances.
De l'espiègle, Jean-François Kahn.

ImageImage

Ca fait quand même un pavé de 350 pages, moi qui ne suis pas un lecteur endurci, il va falloir que je me motive.
D'autant plus, qu'il est le pro des phrases alambiquées, comme celle ci :

"Et c'est précisément ces lois qui établissent qu'il faut que structurellement et apparemment rien ne change pour que fonctionnellement et réellement tout change."

Merci mon ptit JF :

Image

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 12 nov. 2009, 18:32:00

ma dernière lecture


Image


une petite critique :  trop de meubles

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 12 nov. 2009, 18:37:00

icon_biggrin icon_cheesygrin icon_biggrin

bye 2
Messages : 412
Enregistré le : 18 mai 2010, 00:00:00

Message non lu par bye 2 » 19 mai 2010, 15:03:00

Je viens de terminer la lecture de "l'homme sans qualités" de Robert Musil. Quel choc! Quelle masse! C'est prodigieux tant sur la forme: une langue incroyable pour un voyage au travers de la philosophie, la mystique,..
Robert Musil a créé ce livre bouleversant sur une trentaine d'années et n'a d'ailleurs jamais pu l'achever.
L'homme sans qualités, en 2 mots, ne veut pas être joué par la société: la réalité n'existe pas pour lui; il n'y est non seulement pas libre, mais peu vivant.
Ce sont des qualités utiles qui, éventuellement, pourraient lui assigner un rôle, un format, des possibilités qu'il refuse.Il serait plutôt un homme de l'intérieur.
On rapproche souvent cette oeuvre de celle de Proust, Joyce,..et cette alliage n'est pas usurpé; tellement ces oeuvres communiquent dans le  hors-norme, par le travail constant sur la langue, et la volonté de traverser et fouailler les êtres.
Pour terminer, et ce n'est pas anodin, Musil ( écrivain autrichien ) décrit la montée des nationalismes à l'aube du déclenchement de la 1° guerre mondiale.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 57007
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 mai 2010, 15:37:00

Aucune lecture ^^

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 mai 2010, 17:13:00

Image


Ainsi que les éditions suivantes .... car je bosse sur un dossier ou je remonte 3 ans en arrière .... :D

Avatar du membre
artragis
Messages : 7684
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 mai 2010, 17:52:00

je lis un livre collectif dirigé par Wackermann s'intitullant "Le développement durable". C'est intéressant et ça donne des connaissances théoriques sur le sujet.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 mai 2010, 18:49:00

J'ai commencé "Homosexuality and male bonding in pre-Nazi Germany" par Harry Oosterhuis.

--> http://books.google.fr/books?hl=fr&lr=& ... C&oi=fnd&a…
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Espace détente »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré