Bambous et roseaux traitent les eaux usées d'un village du..

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Le_simple
Messages : 11
Enregistré le : 20 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par Le_simple » 19 mars 2009, 21:39:00

Bambous et roseaux traitent les eaux usées d'un village du Maine-et-Loire

Pour la première fois à l'échelle d'une collectivité locale en France métropolitaine, un système d'assainissement d'eaux usées associant roseaux et bambous vient d'entrer en fonction dans une commune rurale du Maine-et-Loire.
Le nouvel équipement de Vezins (1.600 habitants) se présente sous la forme d'un parc de trois hectares comprenant trois bassins filtrants plantés de roseaux, trois lagunes de 4.000 m2 et une jeune bambouseraie de plus d'un hectare. Il se trouve en bordure de l'Evre, un affluent de la Loire dont la fragilité a conditionné la réalisation de la station.

"En période estivale, nous avons une obligation de non-rejet dans l'Evre pendant trois mois, explique Philippe Coutant, directeur de l'environnement de la communauté d'agglomération de Cholet, dont fait partie Vezins. Nous cherchions donc un système écologique qui permette de stocker, sans polluer, les eaux traitées".

Filtrées par les roseaux puis décantées dans les bassins de lagunage, les eaux usées sont dirigées --partiellement l'hiver, en totalité l'été-- vers la bambouseraie. Laquelle, grâce à ses vertus naturelles, joue un rôle de dépolluant complémentaire déterminant.
"Dans les stations d'épuration classique, on active les boues pour créer l'oxygène nécessaire au développement des bactéries qui dégradent les polluants. Avec les bambous, c'est le système racinaire très dense qui permet de développer lui-même naturellement cet oxygène", explique Bernard Benayoun, le PDG de Phytorem, jeune entreprise provençale qui commercialise le concept.

Le bambou se nourrit aussi des éléments polluants (phosphates, nitrates) pour les transformer en biomasse. "Le gros avantage est de ne pas générer de boues, mais au contraire d'épurer les sols. En termes de rentabilité énergétique, c'est extrêmement positif", assure Bernard Benayoun.
D'un coût de 1,3 million d'euros, l'investissement, financé par les collectivités et l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne, équivaut à celui d'une station d'épuration classique à boues activées. "Mais le coût d'exploitation est divisé par trois pour des performances de traitement comparables", précise Philippe Coutant.

L'absence de besoins chimiques et la faible consommation énergétique de l'équipement (pompes exceptées) expliquent notamment la réduction de ces coûts.
Affecté principalement jusqu'à présent à l'usage d'entreprises (effluents viticoles ou agroalimentaires) ou semi-collectifs (campings...), l'assainissement par bambous intéresse un nombre croissant de collectivités alors que la France doit se mettre en conformité avec la directive européenne sur les eaux usées. Outre Vezins, une station vient ainsi d'être inaugurée à Saint-Leu (île de la Réunion), où elle participe à la protection des eaux d'un lagon. Et Phytorem travaille sur un autre projet à Sillé-le-Guillaume (Sarthe).
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 mars 2009, 21:52:00

Ce n'est pas neuf, mais c'est très sympa et fort efficace.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 19 mars 2009, 21:54:00

a honfleur , ils ont aussi un systeme de ce genre
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 23 mars 2009, 00:32:00

Ouais récemment ça a été mis en place pas très loin de St-Malo aussi. C'est bien si ça se généralise.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 27 mars 2009, 20:47:00

Bonsoir

Ca oui c'est écologique. Et c'est très bien. Il faut continuer à faire des recherches dans le domaines de la coopération entre humains et plantes il y a encore sans doute beaucoup de choses utiles de ce genre à découvrir. 

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 mars 2009, 00:39:00

Dans le même style mais plus "luxe", il existe maintenant des piscines écolos où l'eau est assainie uniquement par un système végétal. Ca doit être le même principe j'imagine. Le hic c'est que ça coute ultra cher et que c'est pas chauffé (sinon ça serait pas écolo) :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré