Le mobile est il dangereux pour la santé ?

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33803
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 22 mars 2009, 14:33:00

Bonjour,

Une nouvelle étude menée en Israël établit une relation entre le téléphone mobile et des tumeurs de la glande parotide. Cette glande salivaire est justement située près de l’oreille.

C'est un serpent de mer qui revient régulièrement, au gré d'études et d'analyses contradictoires : les antennes GSM et les ondes émises par les mobiles seraient dangereuses pour la santé. Cette fois, l'American Journal of Epidemiology se fait l'écho des recherches menées par le Dr Sigal Sadetski au sein de l'hôpital Tel Hashomer de Tel-Aviv, en Israël. En partie financée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui émettait jusque là des opinions réservées voire rassurantes sur le sujet, cette étude pointe du doigt les effets très néfastes du téléphone mobile sur des patients atteints d'une tumeur de la glande parotide, principale glande salivaire située dans la bouche, à proximité de l'oreille.

Selon Sadetski, il existe un réel lien de cause à effet entre l'usage du mobile et l'apparition de cancer de la glande parotide. Un danger renforcé de 50% chez ceux qui utilisent leur téléphone plus de 22 heures par mois. Solutions préconisées : développer l'usage du kit main-libre et mettre au point de nouvelles technologies moins irradiantes pour les mobiles.

Une autre étude montre que dans certains pays, les résultats suggèrent que le risque de tumeur au cerveau (glioblastome), du côté où le téléphone est porté, serait augmenté par une utilisation du téléphone portable sur une période de 10 ans et plus. Les cas de méningiome et de tumeur du nerf acoustique n’ont pas montré de liens significatifs avec l’utilisation du téléphone portable, excepté dans les pays scandinaves et au Royaume-Uni.

L'augmentation de risque de cancers serait liée à l’utilisation d’un téléphone sur une longue période, aux conversations qui n'en finissent pas... et à l'utilisation de différents types de téléphones portables au cours des années. L’usage régulier mais modéré du téléphone portable n’impliquerait pas d’augmentation de risque de cancer, selon cette étude.

Ces études relance donc le débat.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 mars 2009, 16:10:00

Un élément intéressant portant sur des milliers de cas : les femmes sont plutôt moins "polluées" que les hommes par leur portable.

La raison : les hommes le portent sur eux, les femmes dans leur sac, et donc moins proche.

Il faut donc :

- se tenir le plus éloigné possible de l'engin ;
- l'utiliser à bon escient et très brièvement.

Mais il n'y a pas que les portables ! La wi-fi, les télécommandes et téléphones à distance, et tout ce qui genère des ondes est plus que probablement préjudiciable.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 23 mars 2009, 00:34:00

Je suis largué parce que je n'ai toujours pas de téléphone portable. Par contre je vais en avoir un bientôt pour mon travail (hélas) et je m'inquiète un peu vu que je n'y connais rien. Je ne compte pas passer la journée au téléphone mais je devrais l'avoir avec moi. Je crois que je le mettrai dans le sac à dos du coup, histoire de pas l'avoir trop collé contre moi^^
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33803
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 mars 2009, 18:17:00

Bonjour,

Tu as raison Mps le wifi, et tout le matériel utilisant des ondes, pourraient être dangereux.

Ca va être un peu long icon_biggrin, mais voici les 10 conseils pour moins s'exposer au portable :

- N'autorisez pas les enfants de moins de 12 ans à utiliser un téléphone portable sauf en cas d'urgence. Les organes en développement (du foetus ou de l'enfant) sont les plus sensibles à l'influence possible de l'exposition aux champs électromagnétiques.

- Lors des communications, maintenir le téléphone à plus de 1 mètre du corps (l'amplitude du champ baisse de quatre fois à 10 cm, de cinquante fois à 1 m de distance). Utilisez le mode haut-parleur, ou un kit mains libres, ou une oreillette Bluetooth (en faisant attention de ne pas la conserver constamment à l'oreille en période de veille).

- Restez à plus de 1 mètre de distance d'une personne en communication, et évitez d'utiliser votre téléphone dans des lieux comme le métro, le train ou le bus où vous exposez passivement vos voisins proches au champ électromagnétique de votre appareil.

- Evitez le plus possible de porter un téléphone mobile sur vous, même en veille. Ne pas le laisser à proximité de votre corps la nuit, ou alors le mettre en mode "avion" ou "hors ligne/off line" qui a l'effet de couper les émissions électromagnétiques.

- Si vous devez le porter sur vous, assurez-vous que la face "clavier" soit dirigée vers votre corps et la face "antenne" (puissance maximale du champ) vers l'extérieur.

- Utilisez votre téléphone portable pour établir le contact ou pour des conversations de quelques minutes seulement (les effets biologiques sont directement liés à la durée d'exposition). Il est préférable de rappeler ensuite d'un téléphone fixe filaire, et non d'un téléphone sans fil DECT qui utilise une technologie à micro-ondes apparentée à celle des portables.

- Quand vous utilisez votre téléphone portable, changez de côté régulièrement, et avant de mettre le téléphone portable contre l'oreille, attendez que votre correspondant ait décroché.

- Evitez d'utiliser le portable lorsque la force du signal est faible ou lors de déplacements rapides comme en voiture ou en train.

- Communiquez par SMS plutôt que par téléphone (limite la durée d'exposition et la proximité du corps).

- Choisissez un appareil avec le DAS (débit d'absorption spécifique qui mesure la puissance absorbée par le corps) le plus bas possible.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33803
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 25 mai 2009, 18:05:00

Bonjour,

L'usage des téléphones portables pourrait être interdit à l'école primaire pour les enfants de six à dix ans, a annoncé lundi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, dans le cadre des conclusions de la table ronde "radiofréquences, santé et environnement".

Il faut "des offres spécifique destinées aux jeunes" avec "des appareils qui ne peuvent s'utiliser qu'avec l'oreillette" ou des téléphones "qui ne permettent l'utilisation qu'en SMS", a également souhaité Roselyne Bachelot, lors d'une conférence de presse aux côtés de ses homologues de l'Ecologie Chantal Jouanno et de l'Economie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Il ne s'agit pas d'interdire la détention" mais "le principe de précaution" joue car les expositions aux ondes par téléphone portable sont "considérablement plus élevées que les antennes", a-t-elle noté. "Nous avons des expositions qui atteignent 10.000 fois l'exposition des antennes relais".

Sur cette question délicate, la secrétaire d'Etat chargée de l'écologie Chantal Jouanno a proposé "une expérimentation dans des villes candidates" à la mesure des émissions des antennes relais afin d'en estimer les effets éventuels sur la santé, après une modélisation sur ordinateur.

"Nous disposons bien peu d'études fiables et les premières études ne concluent pas l'intérêt" de la baisse des émissions à 0,6 volt par mètre, demandées par les associations, a ajouté Roselyne Bachelot. Avec les deux autres membres du gouvernement concernés -Chantal Jouanno et Nathalie Kosciusko-Morizet, elle a déclaré qu'elle prendrait en compte l'avis de l'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) prévu en septembre 2009.

La ministre de la Santé a cependant déclaré "souhaiter tout mettre en oeuvre dans les orientations retenues par ce 'Grenelle' des ondes".

Alors le téléphone dangereux ou pas ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33803
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 27 févr. 2011, 16:28:00

Bonjour,

L'utilisation de téléphones portables a des effets sur le cerveau... mais on n'en connaît pas les conséquences. C'est en substance ce que révèle une étude publiée mardi dans une grande revue médicale américaine.

L'équipe du Dr Nora Volkow, une chercheuse aux Instituts nationaux américains de la Santé (NIH), a mené cette étude du 1er janvier au 31 décembre 2009 avec 47 participants.



Objectif : examiner les effets des portables sur les activités cérébrales dans une zone donnée du cerveau humain. Et notamment sur ses effets sur le glucose, un marqueur important de l'activité cérébrale.

Finalement, ces travaux parus dans le «Journal of the American Medical Association» (JAMA) démontrent que l'utilisation d'un portable durant 50 minutes accroît le métabolisme du glucose dans une région du cerveau proche de l'antenne du téléphone. Mais les conséquences pour la santé restent inconnues, soulignent les chercheurs.

Le métabolisme du glucose est 7% plus élevé

Pour réaliser cette étude, les téléphones ont été placés tour à tour sur l'oreille droite et gauche des participants, pendant que leur cerveau était observé par un scanner, à travers une caméra tomographique à positrons. Les participants ont aussi reçu à deux reprises une injection de fluodésoxyglucose pour mesurer le métabolisme du glucose dans le cerveau, une fois avec le portable activé - sans le son - durant 50 minutes et ensuite avec le téléphone désactivé.

Les chercheurs ont ensuite vérifié le lien entre l'activité du métabolisme du glucose et l'amplitude estimée des signaux électromagnétiques à fréquences radioélectriques émis par le téléphone. Après cela, les images ont été comparées pour évaluer les effets de l'utilisation des téléphones. Les chercheurs n'ont pas constaté de variation du métabolisme du glucose sur l'ensemble du cerveau. Mais ils ont pu mesurer des différences notables dans la zone cérébrale (le cortex orbitofrontal et le pôle temporal) située à proximité de l'antenne du téléphone activé durant 50 minutes où le métabolisme du glucose était environ 7% plus élevé comparé à la période durant laquelle le téléphone était éteint.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 56301
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 févr. 2011, 16:51:00

ça suggère que la partie du cerveau proche de l'antenne est surexcitée. Quelle conséquence peut-avoir une surexcitation de cette zone ? Normalement, on doit déjà le savoir ça.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 27 févr. 2011, 19:11:00

je crois qu'il est dangereux pour la santé mentale.

Comment lire, penser et réfléchir quand on a l'oreille vissée à un appareil qui véhicule la plupart du temps des messages qui exterminent les pâquerettes.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19953
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 27 févr. 2011, 20:59:00

Oui, le portable est dangereux, il rend les ados insomniaques, analphabètes et débiles. icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Emmanuel
Messages : 968
Enregistré le : 09 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Emmanuel » 27 févr. 2011, 21:02:00

Message supprimé
Modifié en dernier par Emmanuel le 07 juil. 2014, 11:32:45, modifié 1 fois.

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 27 févr. 2011, 21:04:00

Comment se prononcer tant qu'aucune étude ne prouve le côté néfaste des portables... Il s'agira surtout d'une impression trés subjective des uns et des autres.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25708
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 27 févr. 2011, 22:29:00

La preuve sientifik ke le portable a 1 éfé sur le servo C ke ceu ki lutilise le + fon + de fote d'ortograf.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 27 févr. 2011, 22:36:00

El fredo, tu sais que l'on peut comprendre ce que tu dis sans pour autant écrire ainsi biggrin;
et c'est pas vraiment la santé cela si ?
 
 

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33803
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 juin 2011, 17:40:00

Bonjour,
Ce que l’on craignait depuis des années tend à se confirmer. Des experts internationaux rassemblés à Lyon sous l’égide du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), une agence de l’OMS, ont statué hier sur le risque éventuel de l’usage d’un téléphone portable, un appareil que possèdent et utilisent quotidiennement plus de 60 millions de Français.  « Les preuves, qui continuent à s’accumuler, sont assez fortes pour justifier » une classification de l’usage du téléphone portable en « peut-être cancérogène pour l’homme », estime Jonathan Samet, président du groupe d’une trentaine de spécialistes réunis pendant huit jours. Alors que la plupart des études concluaient jusqu’à aujourd’hui à des « interrogations » sur les risques d’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences, le groupe d’experts va plus loin.  Lobby des opérateurs Classées en catégorie 2B, comme la laine de verre ou les vapeurs d’essence, les ondes émises par les téléphones mobiles font accroître les risques de contracter un gliome, un type de cancer du cerveau, et des neurinomes de l’acoustique, des tumeurs non cancéreuses du nerf acoustique. « Il est important que des recherches complémentaires soient menées sur l’utilisation intensive, sur le long terme, des téléphones portables », souligne Christopher Wild, directeur du Circ, qui souhaite la mise en œuvre de « mesures pragmatiques » afin de réduire l’exposition aux ondes, comme l’utilisation systématique d’un kit mains libres et de l’envoi de SMS plutôt que des conversations portable collé à l’oreille.  Les associations qui luttent pour une réduction des émissions des radiofréquences de téléphonie crient déjà victoire. « C’est un formidable verrou qui saute, se réjouit Etienne Cendrier, porte-parole de l’association Robin des toits. Même si l’OMS fait un effort désespéré pour ne pas parler du danger des ondes émises par les antennes-relais, cette reconnaissance du danger est une avancée énorme. Le gouvernement et le lobby de la téléphonie mobile ne pourront plus être dans le déni. La loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010, qui devait être promulguée avant ce mois de juin comme l’avait d’abord promis Nathalie Kociusko-Morizet, n’a plus de raison d’être éternellement repoussée. Elle prévoit notamment l’interdiction à la vente d’appareils contenant un équipement radioélectrique aux enfants de moins de 6 ans. »  Le lobby des opérateurs de téléphonie mobile, réunis au sein de la Fédération française des télécoms, a publié hier soir un communiqué pour tenter de nuancer l’annonce de l’OMS. La catégorie choisie pour classer les ondes radio « concerne 266 autres agents, dont le café, les cornichons et autres légumes au vinaigre, explique la FFT sur son site Internet. En choisissant 2B, le Circ indique que le lien entre cancer et ondes radio n’est pas démontré : les ondes radio n’ont pas la même classification que, par exemple, l’alcool, le tabac et l’amiante (catégorie 1) ».
  Le Parisien.fr  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25708
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 01 juin 2011, 22:20:00

Gare à la psychose, cette classification se base sur des études assez anciennes, les connaissances scientifiques et les technologies ont évolué depuis.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré