augmentation de salaires

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 29 mars 2009, 15:30:00

Ceux qui en bavent le plus, les tête de turcs des gouvernement, les tirroirs caisses, c'est en effet les classe moyennes.
Pas d'aides, obligés de se lever le matin pour aller bosser, se taper les transports et les odeurs .........
C'est à ceux là qu'on fait appel, à ceux qui fibissent à zero à la fin du mois et où le couple travaille.
Bref, ceux grace à qui les pauvres sont moins pauvres et les riches plus riches.
C'est indéniable et prouvable, artragis a totalement raison.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 mars 2009, 19:55:00

artragis a écrit :
Bastien Vert a écrit : Pas mal d'aide peut être mais pas assez. Car certains ne peuvent vivre décemment alors que d'autre vivent dans la richesse et l'opulence!
et alors? ça me gonfle ça, l'irrespect pour ceux qui ont réussi. C'est ce que dit mps, égalité de chance ne signifie pas et ne signifiera jamais égalité de résultat. Si certains ont réussi, leur parents avant eux... Pourquoi faut-il les en blâmer?
Il y a des gens qui sont pauvres, et certains qui le resteront toute leur vie, c'est un fait, on n'y peut rien. Les aides ont fait ce qu'elles avaient à faire, maintenant, si tu ne veux pas qu'on "ruine l'Etat", arrête de dire que c'est insuffisant, pour une personne qui n'a rien ça sera toujours inssuffisant, seulement on n'a pas de quoi faire vivre ces personnes, je ris de ceux qui s'aveuglent en disant que ce sont toujours les pauvres qui paient... Sais-tu qui paie le plus? Les classes moyennes... Ose dire que c'est faux, ose montrer que même Marx s'est trompé, ose dire que les classes moyennes sont privilégiées par rapport à tes "gens qui ne peuvent vivre décemment" et qui, soit dit en passant, pour la plupart ont des pompes et un téléviseur que mes parents ne pouraient pas se payer...
1. En ce qui me concerne je ne cherche pas à stigmatiser les riches - bien qu'on puisse toujours s'intéresser à la provenance de leur fortune et la manière dont ils l'ont acquise - mais plutôt à me préoccuper de ceux qui sont exclus du système économique pour ce qu'ils sont. On est plutôt nombreux à gauche à raisonner comme ça. D'ailleurs, en ce moment, qui tape le plus fort sur les patrons "voyous" et qui pendant ce temps oublie de parler des salaires des plus pauvres ? C'est Sarko himself !

2. Comment peux-tu comparer la situation de l'Europe à l'époque de Marx et la nôtre ? D'ailleurs, je mets au défi quiconque de me dire où commence exactement la classe moyenne et où elle finit. On peut poser des chartes de revenus plancher pour mettre les gens dans des catégories, mais il faut bien se rendre à l'évidence que la classe moyenne dans sa globalité n'est plus qu'une image d'Epinal à l'usage des politiciens de droite.

3. Il convient de rappeler tout de même qu'il est plus facile pour un riche de devenir pauvre que pour un pauvre de devenir riche. Dès lors on ne peut renvoyer les deux dos-à-dos sans faire automatiquement preuve de malhonnêteté intellectuelle.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7684
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 mars 2009, 20:33:00

 
 3. Il convient de rappeler tout de même qu'il est plus facile pour un riche de devenir pauvre que pour un pauvre de devenir riche. Dès lors on ne peut renvoyer les deux dos-à-dos sans faire automatiquement preuve de malhonnêteté intellectuelle.
Ce que tu dis en début de phrase est vrai, mais je ne comprend pas la fin...

 
  la classe moyenne dans sa globalité n'est plus qu'une image d'Epinal à l'usage des politiciens de droite.
 Là c'est toi qui en fait trop... Quand une personne travaille, se trouve au dessus des plafonds sociaux, pour quoi que ce soit, elle se rapproche, voire est, la classe moyenne. Les minimat sociaux étant faits pour les pauvres. d'ailleurs ces magnifiques gens de droites que tu critiques, ils utilisent les même termes que Marx (classe moyenne, ouvrière... c'est pour ça que j'ai évoqué Marx)

 
 
1. En ce qui me concerne je ne cherche pas à stigmatiser les riches
Peut être que ce n'était pas ton intention mais le fait est que ta phrase était strictement anti riche, et les rendais coupable de la pauvreté des autres. Maintenant que tu as reformulé ton idée, nous sommes sur la même longueur d'onde
 
 
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 mars 2009, 20:53:00

Je ne vois pas où j'en fais trop lorsque je dis qu'à droite on n'a que l'expression "classe moyenne" à la bouche. Je suis d'accord pour constater que ça a nécessairement déteint sur le PS, mais pour avoir vécu intensément les présidentielles de 2007 sur les fora UMPistes, je peut te garantir que j'en ai soupé de la classe moyenne par-ci et de la classe moyenne par-là.

Peux-tu me dire ce qu'il y a de commun dans la vie quotidienne de la classe moyenne qui vit au smic et de la classe moyenne qui a l'occasion de refaire faire à neuf la piscine de sa résidence secondaire ?
Comme je te le disais, les classes sociales en France ont eu le temps d'évoluer depuis l'époque de Marx. Aujourd'hui, même un petit smicard peut tenter sa chance à la bourse s'il désire se faire entuber sévère ; il a le droit et il peut le faire matériellement parlant. Et puis il n'est plus nécessaire d'être riche pour être propriétaire d'un outil de production... Bref faut éviter de ressortir Marx à toutes les sauces à mon avis.

Quant à la phrase sur les riches dont tu parles, tu dois faire erreur car je n'étais pas encore intervenu sur ce topic avant mon précédent message ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 mars 2009, 21:36:00

Code : Tout sélectionner

Peux-tu me dire ce qu'il y a de commun dans la vie quotidienne de la classe moyenne qui vit au smic et de la classe moyenne qui a l'occasion de refaire faire à neuf la piscine de sa résidence secondaire ? 
 
Goût du travail, de l'épargne, des responsabilités, vive attention aux enfants, c'est bien une classe sociologique.

Qui, à l'inverse des prolos, ne jalouse pas tout le monde.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 29 mars 2009, 22:29:00

Oui c'est vrai, ils ont aussi en point commun de respirer le même air... :roll:
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7684
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 30 mars 2009, 17:11:00

racaille a écrit : Oui c'est vrai, ils ont aussi en point commun de respirer le même air... :roll:
Je ne suis pas aussi catégorique que MPS, mais je regarde quand même deux seconde le mot : on par de LA classe ouvrière, de LA classe bourgeoise, de LA classe aristocrate... Mais DES classes moyennes. Déduisons-en ce qu'il y a à en déduire...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 mars 2009, 18:45:00

En fait, qu'on dise la classe ceci ou la classe cela, on n'a automatiquement fait une sorte de "racisme", ce qui est touoours une erreur.

Les pauvres, d'abord ? C'est quoi ? Les vrais pauvres n'existent pas en Europe, je parle de ceux qui n'ont ni de quoi se nourrir ni de quoi se soigner, et vivent avec 1 € par semaine.  Nous avons donc des "pauvres relatifs", qu'on détermine par le "seuil de pauvreté", c'est à dire moins que la moyenne des revenus per capita d'un pays. Le "pauvre" français, véritable pays de Cocagne, est donc moins riche que l'ensemble de ses concitoyens, mais d'une insolente prospérité vis à vis du reste du monde ... Il y a encore le "pauvre passager" et le "pauvre endémique" qui n'ont rien à voir.

Les Classes Moyennes. Cela va du rémouleur qui pousse son aiguiseur à couteaux dans la rue jusqu'au propriétaire d'une petite chaine de boutiques prospères. On ne définit donc pas les Classes Moyennes par leurs revenus, mais bien par une attitude indépendante.

Les professions libérales. Même constat. Cela va de l'infirmière indépendante à domicile au grand Maître du Barreau. Rien à voir non plus avec u niveau de revenus, mais plutôt un style de profession où le rapport est déterminant avec le client, et fondé sur la confiance.

Les "riches". Une notion tout aussi fallacieuse. Pour l'ISF, on l'a vu récemment, une famille de bergers alpins est considérée comme "riche" parce que le châlet familial a fait une grosse plus-value, du fait de sa proximité d'une nouvelle station de sports d'hiver. Il y a le "riche" qui possède 10 maisons, achetées progressivement et à vil prix, retapées après le boulot et les week-end, louée de manière à payer le financement. Il y a les Crésus aussi, bien entendu.

L'aristocratie, c'est encore plus comique ! Des gens ayant un passé glorieux, généralement une éducation pous exigeante que la moyenne, mais sans aucune garantie de revenus.

Si ces différentrs strates sociales restent souvent socialement entr'elles, pour des raisons normales d'affinités, elles sont parfaitement égales devant l'adversité, la pénurie relative, et le fisc !!!

La France est le pays où l'impot n'est pas prélevé jusqu'au niveau de rentrées le plus élevé. On toruvera donc des artistocrates ou des classes moyennes ayat d'assez faibles revenus pour être immunisés.

Les autres raquent plus ou moins joyeusement, et le sommet de la pyramide s'accommode d'un impôt conficatoire et revanchard, jusqu'à ce que la moutarde lui monte au nez, et qu'ils passent une frontière pour s'abriter de la seule chose inépuisable en France, la jalousie spoliatrice icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 30 mars 2009, 19:22:00

artragis a écrit :
racaille a écrit : Oui c'est vrai, ils ont aussi en point commun de respirer le même air... :roll:
Je ne suis pas aussi catégorique que MPS, mais je regarde quand même deux seconde le mot : on par de LA classe ouvrière, de LA classe bourgeoise, de LA classe aristocrate... Mais DES classes moyennes. Déduisons-en ce qu'il y a à en déduire...
Ok là je suis d'accord avec toi quand tu précise bien qu'il y a plusieurs classes moyennes. Le langage c'est important !

L'astuce démago des politicards c'est justement de nous faire croire à dessein qu'il n'y a qu'une seule classe moyenne et que tout repose sur elle. C'est une manière de signifier aux pauvres qu'ils ne sont pas à égalité avec les "français moyens", d'en faire une sorte de lumpenproletariat pestiféré...

Hors les intérêts des gens composant cette classe ne sont pas nécessairement tous du même ordre. Ils sont parfois même contradictoires (un employé de la classe moyenne basse contre son employeur de la classe moyenne haute par exemple).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7684
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 30 mars 2009, 20:15:00

Tu te contredis toi même ici :

 
 un employé de la classe moyenne basse contre son employeur de la classe moyenne haute
__________________________________________

tout repose sur elle.
Par ton propre exemple les classes moyennes permettent la création des PME, qui dans toutes les crises ont sauvé notre pays, mais aussi ces classes moyennes sont les employés qui sont imposable ou à peine pas (juste en dessous du plafond pour être imposable)
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 mars 2009, 10:12:00

Code : Tout sélectionner

L'astuce démago des politicards c'est justement de nous faire croire à dessein qu'il n'y a qu'une seule classe moyenne et que tout repose sur elle
 
Ni astuce, ni démogogie, ni fausse information.

quel que soit leur niveau (très variable) de revenus, les Classes Moyennes sont les gens qui ne coûtent rien à l'Etat ni donc à la société, et sont les plus grands créateurs d'emploi.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 31 mars 2009, 21:09:00

racaille a écrit :
artragis a écrit :
L'astuce démago des politicards c'est justement de nous faire croire à dessein qu'il n'y a qu'une seule classe moyenne et que tout repose sur elle.

Ho
Ok, bon ben il suffit seulement de faire non pas des maths, mais un calcul.
Où l'état trouve t'il largent pour faire avancer la france ?

Quelle est la plus enrichissante population ?
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 avr. 2009, 20:24:00

artragis a écrit :Tu te contredis toi même ici :

 
 un employé de la classe moyenne basse contre son employeur de la classe moyenne haute
__________________________________________

tout repose sur elle.
Par ton propre exemple les classes moyennes permettent la création des PME, qui dans toutes les crises ont sauvé notre pays, mais aussi ces classes moyennes sont les employés qui sont imposable ou à peine pas (juste en dessous du plafond pour être imposable)
Je n'ai pas dit que tout reposait sur elle, j'ai dit - comme l'a cité mps d'ailleurs - que c'est ce que racontent les politicards de droite en général.

En gros tu reproches aux pauvres de ne pas avoir d'emploi et donc d'être des boulets en temps de crise ?
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 avr. 2009, 20:30:00

mps a écrit :

Code : Tout sélectionner

L'astuce démago des politicards c'est justement de nous faire croire à dessein qu'il n'y a qu'une seule classe moyenne et que tout repose sur elle
 
Ni astuce, ni démogogie, ni fausse information.

quel que soit leur niveau (très variable) de revenus, les Classes Moyennes sont les gens qui ne coûtent rien à l'Etat ni donc à la société, et sont les plus grands créateurs d'emploi.
Et les travailleurs pauvres, ceux qui récurent les chiottes des classe moyennes hautes (voir plus) sans avoir assez de thune pour survivre correctement, on les range où ces pauvres c... ?
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 01 avr. 2009, 21:59:00

mps a écrit : Je vais devenir grossière, retenez-moi !

Les coûts du Président et le l'Eysée étaient totalement opaques, la Défense netoyant les lustes, les Finances payant le chauffage, tel autre Ministère ayant les frais de dépalcement à son budget, etc, etc. Et le Président recevait de l'argent de 17 sources différentes, histoire de noyer le poisson.

Désormais, tout est sur un seul budget, clair et publié.

Quant au Président, avec un salaire égal à celui du Premier Ministre, il est le Président le moins payé de toutes les républiques occidentales.

Marre des guignols manipulés qui ne savent pas examiner un budget eux-mêmes.
Je te ferais remarquer l'extrême contradiction entre le fait que soit disant le président recevait des financements opaques ( et donc par nature non connus ) et le fait que tu affirmes avec la plus grande conviction que le président touche désormais moins suite à cette augmentation.
Je te ferais même remarquer l'extrême contradiction entre ton affirmation et les affirmations des intéressés eux-même qui ont justifié cette augmentation au moment où ils l'ont votée dans le fait qu'au final cette augmentation correspondait uniquement à une régularisation de ces financements opaques et donc qu'en clair son revenu total n'augmentait pas vraiment mais restait donc par conséquent constant. Comment se fait-il que bizarrement plusieurs mois après c'est devenu carrément une diminution de revenu ?

Je sais que les français sont réputés pour leur courte mémoire des évènements passés, mais là quand même vous exagérez

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré