Soudain, le Soudan

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
François Desmond
Messages : 6
Enregistré le : 04 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par François Desmond » 26 mars 2009, 21:48:00

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Le mandat d'arrêt prononcé par la CPI à l'encontre d' Omar el-Béchir constitue une nouvelle provocation de l'idéologie impérialiste du bloc de l'Ouest. Dans la mesure où d'aucun estime que l'arrestation effective d' Omar el-Béchir relève de la fable, le verbe de la CPI n'est qu'une forme d'arrogance, et les seuls effets réels de cette arrogance se verront dans une déstabilisation encore plus forte de la situation au Soudan, ne serait-ce que par le retrait des forces humanitaires, exceptionnellement actives dans cette région.  
  La CPI, et derrière elle le bloc de l'Ouest, entend donner les bons et les mauvais points. Elle prêche une justice universelle, mais il n'y a pas de justice quand la justice est partiale. Les crimes de guerre des marines en Irak, les déportations massives de la population serbe par les libanais du Kosovo, le massacre atomique de la population d'Hiroshima et de Nagasaki, tout cela ferait également l'objet d'une enquête et d'un procès si l'intégrité de la démarche était au rendez-vous. 
  Nous ne souhaitons d'ailleurs pas que les instances occidentales appliquent une justice égalitaire de par le monde. Nous ne demandons pas plus un nouveau mea culpa pour les excès et les motifs crapuleux des procès de Hussein, Milosevic ou Karadzic. Nous demandons que l'Occident mette fin à son désir de jouer la police du monde, d'un monde qui ne lui ressemble pas et qui ne l'appelle pas de ses vœux. Cette déclaration soit-disant universelle des droits de l'homme, signée au sortir de la seconde guerre mondiale par des états appartenant très majoritairement au bloc de l'Ouest, les grands vainqueurs, s'arroge le droit de juger le monde entier sur ses propres critères de civilisation. Ce n'est certes pas une coïncidence si les grandes nations qui n'ont pas souscrit à cette vision occidentale de l'homme en 1948 sont les mêmes aujourd'hui à dénoncer la politique d'ingérence de l'Ouest. Si l'Ouest a signé cette charte, alors que cette charte s'applique à l'Ouest seulement, et aux autres états signataires. Que l'on libère derechef Karadzic et que cessent les procès et les invasions hors de la zone de droit de l'empire occidental. Que cesse immédiatement l'universalisation par extension planétaire d'un modèle de société implicitement posé comme seul possible rationnellement, et donc comme supérieur. Universalisme et impérialisme sont deux rejetons d'un même ethnocentrisme : l'universalisme n'est en effet que l'expression naturelle d'une religion qui affirme détenir une vérité révélée, valable pour tous les hommes et justifiant que l'on exige leur conversion. Les textes sacrés qui légitiment l'ingérence (le kouchnérisme en particulier) se montrent toujours plein de bons sentiments. Mais qui peut encore en être la dupe? Partout où l'OTAN a fait sa basse besogne, elle y a trouvé, par un hasard providentiel, des centres d'intérêts économiques ou stratégiques (base américaine et implantation d'import au Kosovo par exemple, le pétrole irakien, etc, etc). En un mot, l'occident est soit schizophrène soit hypocrite. Abolissons la toute-légitimité du TPI et de l'OTAN, rendons aux peuples leur Histoire. L'Irak est un nouvel exemple qu'être libéré par une force étrangère n'est qu'une nouvelle aliénation. Chaque nation a ses racines et briser la cohérence d'une nation entraîne inéluctablement désordre et chaos. L'amertume des irakiens est le fruit d'une telle désillusion. 
  Radovan Karadzic tout comme Omar el-Béchir ne sont pas des criminels mais des chefs de guerre, et des héros de leurs nations. Il suffirait pour s'en convaincre d'interroger les peuples concernés. Le Soudan, la Corée, la Bosnie sont autant d'états souverains, dont les leaders sont soutenus très majoritairement par la population. Mais a-t-on jamais entendu Kim Jong Il exprimer le souhait d'étendre le modèle socialiste confucéen au monde?   
  Les chefs d'accusation du TPI tournent sans cesse autour de deux thèmes récurrents : le génocide et les crimes de guerre. Les plus grands massacreurs de l'Histoire, les USA, voudraient nous faire entendre qu'on peut très bien mener une guerre sans faire de victimes. A l'évidence, Napoléon et Jules César, s'ils vivaient encore, auraient à répondre des masses de morts que leurs campagnes ont perpétrées. L'Histoire ne se fait pas sans guerre, et la guerre se fait rarement sans massacre. D'autre part, lorsqu'un chef de guerre a le malheur de l'emporter sur ses ennemis, ayant massacré leur camp, la CPI a l'intelligence d'appeler cela un génocide. En aucune façon il n'est justifié de dire qu' Omar el-Béchir ou que le général Karadzic ont massacré sur des prétextes d'appartenance raciale, ethnique ou religieuse. Un ennemi en guerre est un ennemi. L'ennemi est alors peut-être musulman, mais le massacre des musulmans de Pristina ne constitue en rien un « génocide ». Le plus horrifique exemple de génocide est la Shoah. Le TPI considère-t-il que le massacre des libanais du Kosovo est assimilable à celui du peuple juif? A-t-on désigné en Bosnie des coupables d'office, sans armée, dans la guerre contre l'indépendance auto-proclamée du Kosovo?  
  Combien de tensions à l'internationale ont pour origine cette tenace attitude provocatrice et hégémonique de l'Ouest, attitude dont la source se trouve dans la paranoïa des USA qui perdure depuis MacCarthy? Les attentats du 11/09 ne sont-ils pas une réponse à la volonté de l'impérialisme étasunien de s'implanter au moyen-orient, l'acquisition de l'arme atomique par l'Iran une autre réponse aux provocations de Bush qui désignait cette nation comme le point de symétrie de l'axe du « mal ». De même, c'est à juste titre que la RPD de Corée s'insurge contre une Amérique qui a coupé sa nation en deux, installé son capitalisme (et ses bases) au Sud ainsi qu'un gouvernement fantoche qui répond à toutes ses exigences. L'attitude des USA et de l'OTAN fait craindre le pire et ne peut être davantage tolérée, et nous devrions nous montrer solidaires de toutes les nations qui ont le courage de s'opposer au géant Goliath, avec toute la force qui leur est donnée. Si l'Ouest veut lutter efficacement contre le terrorisme, qu'il cesse simplement de vouloir s'accaparer le monde et d'essayer de le créer à son image. 
 
 François Desmond, fondateur du mouvement de pensée « Ni Dupe Ni Complice » 

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot]