L'école, une obligation pour tous : élèves et profs ?

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
taillefer
Messages : 14
Enregistré le : 30 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par taillefer » 31 oct. 2008, 22:43:00

L'école est obligatoire pour les élèves, pourquoi pas pour les profs? Qui les Payes? Qui leur donne les directives? Qui profite des mauvais profs?
Ce ne devrai pas être un droit d'accueil pour les élèves, mais un devoir pour les profs et tout le corps enseignant. Un contrat à honorer.

Dans une entreprise quand tout le monde est consciencieux, cela marche bien, et en règle générale, il n'y a pas de Grève.

Les grèves viennent donc d'un dysfonctionnement entre: parents, élèves, professeurs, le rectorat et l'état.

Il y a eu un site qui permettait de noter les profs; je pense qu'aucune loi pouvait interdire ce site (tout au moins on pourrait faire un questionnaire classe par classe; cela stimulerait certains profs). Mais malheureusement, on ne saura pas comment les élèves (qui pourtant sont pris pour des adultes quand ils cassent quelque chose) apprécient leurs enseignants. 


Comme tout le monde, j'ai eu de bons et de moins bons profs, mais maintenant, il y en à de mauvais.


Avant il y avait 30% des élèves qui allaient jusqu'au BAC dont 30% réussissaient. ce qui fait environ dix pour cent de Français qui devenaient étudiants. Evidement cela sélectionnait les meilleurs ou ceux qui avaient les meilleurs profs. Maintenant 90% ont le BAC donc le niveau a baissé en proportion donc il n'y a plus besoin de bons profs; s'ils sont en grève cela n'empêche pas les élèves de réussir au BAC.
Tout homme est un homme politique.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 30801
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 nov. 2008, 11:16:00

Bonjour,

Merci taillefer d'avoir pris la peine de poster autre part, maintenant je vais réagir à ce que tu dis : c'est vrai que pourquoi les profs qui ne font pas grève ne pourraient t-ils pas assurer les cours. Moi j'ai été 4 ans en lycée privé on a jamais eu de grève de la part de nos enseignants.

Et pour les mauvais profs : en juin 2008 j'ai passé mon Bac pro compta, on était une classe de 17 dont 3 redoublants, 16 élèves l'ont eu soit donc 95%, en france quand les élèves ratent leur diplomes c'est la faute des profs (mauvais, absent...), par contre quand les élèves réussissent, c'est parce que l'élève a suivit les cours et a bien travaillé, la le prof ne compte même plus.
Je pense que si l'on a eu notre bac c'est aussi grace au prof.
Et on en a eu de moins bons par exemple : on a eu une prof roumaine en math qui parlait à peine le Français.

Le lycée public à coté a fait moins de 50%, je ne compte pas le nombre de grève qu'il y a eu.

Les grèves y font beaucoup, ce n'est pas vrai de dire qu'on a plus besoin de bons profs, et même avec des grèves les élèves ont leurs Bac.

A plus tard
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

taillefer
Messages : 14
Enregistré le : 30 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par taillefer » 01 nov. 2008, 11:26:00

Ce n'est pas vrai de dire qu'on a plus besoin de bons profs, et même avec des grèves les élèves ont leurs Bac. 


Peut-être, mais le niveau à tout de même beaucoup baissé.
Et cela n'empêche pas avec le BAC de se retrouver caissière.
Tout homme est un homme politique.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 30801
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 nov. 2008, 11:40:00

Bonjour,

Certainement le niveau a peut être baissé, mais avoir le Bac et être caissière n'est pas imcompatible, je pense aujourd'hui beaucoup de caissières ne laisseraient pas leur emplois. On peut se retrouver caissière tout en continuant à chercher un boulot plus                    "intéressant".

A plus tard
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 01 nov. 2008, 19:07:00

Bonsoir,

Taillefer - Je suis plutôt d'accord avec toi concernant le niveau des élèves qui a baissé

Les résultats d'une enquête, révélés par le journal Le Monde, montrent qu'il a baissé en 20 ans. On remarque en effet que la maîtrise de l'orthographe a baissé : sur la même dictée, concernant les élèves ayant eu plus de 15 fautes, le pourcentage est passé de 26 % en 1987 à 46 % en 2007. Ceci est aussi vrai dans une moindre proportion pour la grammaire. Le calcul tire seul son épingle du jeu.
Ces lacunes du primaire se retrouvent plus tard ... dans la compréhension d'un texte ou d'un problème de maths (la langue française est quand même la base des autres matières non ?)


Tu ne crois pas que la faute revient aux programmes toujours modifiés suivant des idées plus ou moins bonnes des ministres de l'Education ?

En ce qui concerne les bons et les mauvais professeurs... je pense qu'il y en aura toujours qui sauront faire passer leur matière et d'autres non...

A bientôt

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 04 nov. 2008, 17:42:00

L'école est trop "politisée", ce qui n'était pas le cas à mon époque ou celui de mes enfants (l'ainé a 42 piges). On va à l'école, au lycée ou ailleurs pour bucher, travailler et les profs sont là pour donner le maximum de leurs capacités (j'ai été des années instructeur dans l'armée), je sais que le contexte n'était pas le même mais c'est un "sacerdoce" d'enseigner, le plaisir de transmettre le savoir. Voilà pourquoi il faut mettre un coup de pied dans cette termittière !
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
benji
Messages : 258
Enregistré le : 29 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Annecy

Message non lu par benji » 08 nov. 2008, 19:39:00

Bonsoir,

Ont dit que le niveau baisse, c'est peut-être vrai, mais le nombre d'élèves que travaillent dans une classe ce compte sur les 10 doigts de la main... Maintenant, ont dit que c'est la faute des enseignants car ils expliquent mal (c'est parfois vrai !), mais le chahut provoqué par les élèves "perturbants" doit au moins prendre 5-6 min à chaque cours, donc comment comprendre un leçon, si on entend pas le professeur ou quand il doit s'arrêter pour faire taire le chahut?
Rapport à l'image = Au revoir France, bonjour Amérique!

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 08 nov. 2008, 21:48:00

En effet, je suis au courant de la situation. Tant que l'Etat n'aura pas pris de dispositions pour "séparer le bon grain de l'ivraie", nous aurons toujours ces résultats.

Je vous fais remarquer que le climat "gauchiste" de certains enseignants (il est vrai que les grèves commençent à diminuer) est pour quelque chose.

Une solution : retirer les syndicats de la fonction publique. C'est ce que j'aurai fait si j'avais été au gouvernement.
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 08 nov. 2008, 23:11:00

Salut,

Baracouda - T'es logique avec toi-même avec ta solution de suppression des syndicats de la fonction publique... puisque tu as dit dans un autre post que tu étais pour l'interdiction de la grève dans la fonction publique.... mais penses-tu que la suppression de ce droit syndical, donc le droit de se rassembler pour se défendre permettrait d'arranger les choses ? Je ne le pense pas.
L'enseignant transmet un savoir... il ne devrait pas à avoir à faire "la police" dans sa classe ! C'est vrai qu'il y en a certains qui ne savent pas y faire à ce niveau... mais la transmission de certaines valeurs comme le respect, la discipline ou le travail.. ne vient elle pas de l'éducation donnée par les parents ?... Les enseignants ne sont pas responsables de tout !

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 08 nov. 2008, 23:24:00

C'est dans une "cohésion " entre l'Etat et l'éducation nationale que j'aurai mis en oeuvre une situation où les élèves qui veulent travailler pourraient le faire dans le calme et les perturbateurs seraient isolés dans des classes pour leur apprendre en premier la discipline (je parle de sujets français) car pour les étrangers, ce n'est pas compliqué, c'est retour au pays pour toute la famille ), normal, les parents sont responsables des enfants !

Voyez sur mon forum, vous avez le "détail" des mesures, trop long à expliquer. Merci...mais poursuivez, je vous explique au fur et à mesure.
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 08 nov. 2008, 23:47:00

Rebonsoir baracouda,

J'aurais aimé te répondre sur ce que tu as dis pour les étrangers, mais je serais hors sujet !.. J'aurais peut-être l'occasion plus tard.. Je N'oublie pas ..que le sujet initial concerne l'école : obligation pour élèves et profs ?
Tu entend par quoi par "situation" ? impliquer les professeurs et les élèves .. les uns dans leur fonction de transmission d'un savoir, les autres dans l'acquisition de ce savoir ? Le tout dans un respect mutuel ?

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 03:31:00

oui, mais dans un climat conflictuel entre professeurs et élèves, que faits tu ? passer une demi heure à passer pour remettre de l'ordre dans ta classe pour pouvoir faire cour ou déménager les semeurs de troibles ....pour les mettre où quand  c'est la moitié de la classe qui ne suit pas ?

Pour ma part, comme je le disais precedament, il faut éliminer les éléments perturbateurs, c'est à dire avant 15 ans les mettre dans des classes "disciplinaires" et apres 15 ans dans des centres de rééducation avec apprentissage d'un métier sous discipline militaire.

Volà mon point de vue qui coûtera moins cher à l'éducation nationale. (je rappelle qu'il s'git de sujets français ).
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 30801
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 nov. 2008, 09:36:00

baracouda83 a écrit :Poir ma part, comme je le disais precedament, il faut éliminer les éléments perturbateurs, c'est à dire avant 15 ans les mettre dans des classes "disciplinaires" et apres 15 ans dans des centres de rééducation avec apprentissage d'un métier sous discipline militaire.
Bonjour,
Je vais réagir à vos propos baracouda83, ces élèves la ont le droit et l'obligation d'aller à l'école, ce que vous dites c'est faire de l'exclusion et apres on se plaint que la marseillaise est siflée.
Des élèves qui perturbent les cours doivent comprendre, qu"ils sont la pour réussir, et l'enseignant doit jouer un role, mais il est claire que c'est aux parents d'abord de bien les éduquer.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 11:41:00

Je vous comprend, il n'est pas question de les rejeter de l'école, il faut leur mettre des structures adaptées à leur comportement. Vous dites que c'est aux enseignants de les "canaliser" mais un enseignant n'est pas une assistante sociale ou un policier !

Si les parents ne sont pas capables d'élever leurs enfants correctement, hé bien ce sera dans des centres disciplinaires qu'ils apprendront ce que c'est que la correction et savoir comprendre qu'ils sont là pour travailler, apprendre pour assurer leur avenir.

Une fois qu'ils auront repris le bon chemin, rien n'interdit de reprendre l'école de la république normalement.

Je vais vous dire : si vous plantez un arbre sans tuteur...il poussera tordu et vous ne pourrez plus le redresser.

Un enfant...c'est pareil. Ce n'est que mon point de vue.
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 30801
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 nov. 2008, 12:50:00

Bonjour

Moi je ne suis pas d'accord, car avec votre idée c'est quand même les exclurent partiellement du système scolaire, d'accord les profs ne sont pas des assistantes sociales, mais un prof est la aussi pour accompagner un élève en difficulté.

Mettre des jeunes dans des centres disciplinaires n'arrangera rien, seulement à être tranquille, j'appèle ça la fuite.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré