L'école, une obligation pour tous : élèves et profs ?

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 09 nov. 2008, 15:47:00

Bonjour,

Pour ma part, je suis contre les exclusions systématiques ! ... contre "les classes disciplinaires", contre "les centres de rééducation avec apprentissage d'un métier sous discipline militaire".

Il faudrait prendre le problème dès le départ, c'est à dire dès la petite enfance et aider les parents en difficultés dans leur rôle éducatif (Je pense que tout peut-être lié et que les problèmes sociaux entraînent d'autres problèmes... ici l'implication des parents dans l'éducation de leurs enfants ainsi que le suivi qu'ils peuvent faire au niveau des études de leurs enfants... autre sujet).

Ensuite, en maternelle et en primaire... faire attention à tous les élèves (tous sans exception !) et donc peut-être par le biais de classes moins chargées... cela est bien le rôle de l'enseignant.. expliquer et réexpliquer ce qui est mal ou incompris, pour que l'élève "ne traîne" pas cette incompréhension toute l'année et dans les classes suivantes. Impliquer les parents dans les devoirs et aider l'élève qui ne pourra pas avoir de l'aide chez lui... Intensifier en primaire le réseau d'aide et les heures de soutien dans les matières principales (français et anglais, maths...) au collège et au lycée..

Je suis plutôt pour le proverbe suivant :"pour mieux vaut prévenir que guérir"...
Il est en effet plus facile d'empêcher une situation délicate ou un problème douloureux, que de les résoudre...

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 16:37:00

Non, ne croyez pas que ce soit "la fuite" mais une solution pour remettre de l'ordre. Quand ma fille qui est en 6 èmme cette année me raconte tous les jours les "exploits" de 5 élèves de sa classe (toujours les mêmes) qui se balancent stylos, cartouches d'encre...que même les profs en reçoivent sur le tableau..., les profs punissent, ces jeunes ont déja bouffés tous leurs points de conduite mais perdurent dans leur comportement.

Dites moi ce que vous faites dans ces cas là ? Toute une année scolaire à ce régime, les profs sont sur les "rotules" en milieu d'années, le nombre d'heures réelles de travail est divisé par deux ...et pas étonnant que vous ayez des jeunes qui aient de graves lacunes dans des matières principales (à moins que les parents fassent comme je le fais, c'est à dire reprendre les cours de la journée et faire bucher ma fille pour être sur qu'elle a acquis les connaissances parfaitement.

Seulement, tous les parents ne peuvent pas s'occuper de leur enfant, : rentrée tard le soir du boulot, fatigue, travaux ménagers ...

Alors, on fait comment ?
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
benji
Messages : 258
Enregistré le : 29 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Annecy

Message non lu par benji » 09 nov. 2008, 17:05:00

Bonsoir,

Baracouda83 et moi avons le même point de vue. Je suis pour des classes à part et des classes sous discipline militaire, et reprenons les choses comme le respect; les élèves perturbateurs ne seraient-ils pas plus respectueux envers les autres si ils étaient dirigés par un enseignement strict?
D'ailleurs, j'aimerai faire une parenthèse et dire que beaucoup de personne qui ont des habits très poussés, font souvent des "conneries" (pantalon dans les chaussettes ou mini jupe par exemple). Et mon avis sur ce point est; qu'il faut des uniformes pour ne plus avoir à faire à des insultes sociale. (je dévie un peu du sujet, j'éspère que vous ne m'en voudrez pas Politicien :ok: ).
Rapport à l'image = Au revoir France, bonjour Amérique!

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 17:12:00

En effet, côté vestimentaire, si vous consultez mon forum sur ce sujet, vous constaterez que nous voulions remettre en pratique ce tablier, blouse obligatoire pour tous les élèves.

Cela permettrait aux parents de ne pas faire des dépenses énormes pour que leur enfant soit "à la mode" et ne soit pas la risée des petits copains ou copines et éviterait également des tenues "osées".
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31007
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 nov. 2008, 17:43:00

Bonsoir

Benji et baracouda83 je suis toujours pas d'accord avec vous, exclure des élèves n'est pas le meilleur moyen, moi j'ai une proposition on sait très bien dans les lycées il s'y trouvent des classes difficiles, il y'en a quelques unes alors dans ces classes la pourquoi ne pas mettre un surveillant, je pense que ça éviterait à certains de mettre le bazar une fois que le prof a le dos tourné.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 19:00:00

Vous savez comme moi que l'Etat manque de moyens (argent) pour ouvrir des postes , vous voyez également des classes surchargées car maintenant, l'éducation nationale (ou plutot les ministres de l'éducation nationale) ont interdit de voir les élèves redoubler ! Autrement dit, il faut que les élèves suivent leur parcours scolaire jusqu'à 16 ans.

Je ne sais si vous l'avez remarqué sur mon forum mais je suis pour encourrager les jeunes (à partir de 14 ans) de les diririger vers une filiaire professionnelle quand ils vont en classe ...pour que les parents touchent les allocations familiales !) et dissiper la classe pour occupation.

Former notre jeunesse a un coût, c'est le contribuable qui paie et pour voir ce résultat négatif, il faut prendre des mesures adaptées à notre situation et la situation des enfants en difficultés d'intégration.

Mon "système" arrangera tout le monde.

Les professeurs pourront travailler dans un climat serain.

Les élèves seront assidus dans la discipline et l'ordre.

Les perturbateurs pourront être remis sur les rails dans l'apprentissage d'un métier de leur choix (manuels) tout en poursuivant des études "basiques".

Voilà mon point de vue.
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 09 nov. 2008, 19:15:00

Bonsoir,

Baracouda - Tu ne penses pas qu'aider les parents (quand ils en ont besoin) dès qu'ils ont un enfant dans leur rôle éducatif ... et de continuer tout au long de sa vie (si nécessaire)... Tout au long de sa scolarité (par tous les systèmes déjà en place) ... permettra d'arriver au même résultat ?

baracouda83
Messages : 21
Enregistré le : 05 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : paca
Contact :

Message non lu par baracouda83 » 09 nov. 2008, 19:45:00

Pourquoi et comment mieux aider des parents qui font des enfants pour les laisser livrés à eux même ? Vous n'avez cas voir autour de vous, vous avez des familles structurées dont les enfants ne posent pas de problèmes et vous avez les autres.

Je pense que même les familles dont le chomage les handicapent sérieusement donnent l'éducation nécessaire à leurs enfants et à côté, des "bourgeois" comme ils disent sont incapables d'éduquer leurs enfants.

A 18 ans, j'étais père et je me suis toujours occupé de mes enfants, c'est savoir prendre ses responsabilités.

Ce malaise touche toutes les couches de notre société, il n'y a pas de cas particulier.
Le respect de soi même passe par le respect d'autui ou vice versa.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31007
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 nov. 2008, 20:02:00

Bonsoir

Alors les aider pour suivre un apprentissage je suis assez d'accord, mais 14 ans, c'est trop jeune, à cet age la, on ne sait pas toujours ce que l'on veut faire, c'est l'échec assuré, mais les surveillants dans chaque classe, qui aideraient aussi les élèves en difficultés serait plus constructif que de les parquer dans des centres disciplinaires.

J'ai l'impression baracouda83 que vous caricaturez trop notre société.

A plus tard
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 09 nov. 2008, 21:00:00

baracouda83 a écrit :Pourquoi et comment mieux aider des parents qui font des enfants pour les laisser livrés à eux même ? Vous n'avez cas voir autour de vous, vous avez des familles structurées dont les enfants ne posent pas de problèmes et vous avez les autres.

Rebonsoir,

Justement, ce sont "ces autres" qu'ils faut aider ! de la sorte, on ne retrouvera plus ces enfants dans les perturbateurs... leur réussite scolaire sera leur moteur pour avancer.
18 ans, c'est jeune pour être père... toi, tu as réussi à assurer... d'autres auront des difficultés et d'autres encore ne vont pas assumer ! Ce sont eux qu'ils faudra aider...

Shapsed
Messages : 22
Enregistré le : 08 nov. 2008, 00:00:00
Contact :

Message non lu par Shapsed » 09 nov. 2008, 21:36:00

Je n'ai pas pu accrocher au débat dès le début mais je vais donner mon point de vue sur l'éducation.
Je pense à juste titre que le système éducatif, comme beaucoup d'autres corps dépendants de l'état, est totalement sclérosé. L'abus des uns et la procrastination des autres nous ont conduit dans un système totalement aberrant où l'on ne s'intéresse pas assez a la personnalité et au développement de l'élève, mais plutôt aux résultats et aux chiffres. La solution est simple: quittez le public pour le privé. Peut-être que ça a un certain coût, mais quand on choisit d'avoir des enfants il est normal qu'ils puissent bénéficier d'une éducation en bonne et due forme. Sinon, les préservatifs existent.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31007
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 nov. 2008, 21:54:00

Bonsoir

Shapsed je suis d'accord avec toi, il y a que l'obssession du résultat qui compte, et c'est la société qui est comme ça on vit dans un monde où le résultat compte tout le temps, mais par contre je suis moins d'accord avec toi sur : quitter le public pour le privé, tout le monde n'a pas les moyens de mettre son enfants dans le privé, cela coûte assez cher quand même. Evidemment dans le privé l'enseignement y est meilleur, mais on peut recevoir un bon enseignement dans le public,

A plus tard
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 09 nov. 2008, 21:59:00

Bonsoir,

Shapsed - pour quelqu'un qui prend le débat en cours, je trouve que tu te débrouilles plutôt bien !... je suis plutôt d'accord avec toi au niveau du développement de l'élève qui est oublié... pourquoi ? parce les classes sont trop chargées, parce qu'il y a un programme à respecter, parce qu'il faut tenir compte souvent du plus grand nombre et que quelques uns restent malheureusement de côté... parce que les notes servent de mesure d'évaluation par rapport aux autres...

par contre je ne te suis pas pour la solution du privé, pas forcément accessible pour tous ! d'accord pour une bonne éducation, mais je ne suis pas persuadée qu'elle soit meilleure dans le privé !

et tu m'as fait beaucoup rire avec ton histoire de préservatifs !...

Shapsed
Messages : 22
Enregistré le : 08 nov. 2008, 00:00:00
Contact :

Message non lu par Shapsed » 09 nov. 2008, 22:14:00

Les tarifs du privé sont indexés sur les revenus du ménage. Après, quand on a des enfants, il faut aussi penser au fait que cela coûte cher. C'est du ressort des parents. Devant l'immobilisme de l'état, devant l'accumulation des privilèges de part et d'autre, deux choix s'imposent si l'on veut une éducation saine valorisant le potentiel de l'élève:
- Le privé
- La révolution (je veux une révolution, une vraie)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 09 nov. 2008, 23:38:00

Salut Shapsed,

Pour ma part, je ne pense pas que le privé apporte une meilleure éducation par rapport au public... Ceci dit, je respecte une opinion différente, chacun raisonnant en fonction de sa propre expérience souvent et de ce qu'il en connait (du sujet)..

Tu parles de révolution ? Tu penses à une vraie réforme sur l'école ? Tu pourrais développer ton idée ? mais en créant un autre sujet... car le sujet initial ici est : L'école, une obligation pour tous : élèves et profs ? sauf si finalement tu restes dans ce sujet...dans ton développement :).

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré