Le G20

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
mars2000
Messages : 18
Enregistré le : 30 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Namur (Wallonie)

Message non lu par mars2000 » 02 avr. 2009, 14:45:00

On peut prendre l'exemple de la Chine : elle est restée communiste pour ce qui est l'absence de liberté personnelle (notamment la liberté d'opinion), mais elle est devenue capitaliste dans le domaine économique et cela arrange aussi bien le gouvernement chinois que nos industriels européens qui délocalisent à tour de bras.

Pour analyser la situation actuelle, qui est très complexe vu la mondialisation, on soit sortir des clichés dépassés de la guerre des classes, de la droite = riches, de la gauche = pauvres, etc.

Il faut aussi éviter de confondre le capitalisme avec le libéralisme. Le capitalisme est un système économique basé sur la loi de l'offre et de la demande, il permet de produire des richesses. Le libéralisme est un système politico-philosophique qui donne la primauté à la liberté individuelle, mais cela n'exclut pas de fixer des règles pour éviter les abus (et pas uniquement dans le domaine économique).

Par rapport à cela, le socialisme donne la primauté à la justice sociale et dès lors crée des mécanismes de répartition des richesses produites par le système économique. Toutefois, quand ces mécanismes entraînent un surcroît de bureaucratie, ils tuent l'initiative sur le plan économique.

Aussi bien un excès de libéralisme (=ultralibéralisme) qu'un excès de socialisme (=communisme, pas uniquement au sens du parti se revendiquant ouvertement de cette tendance) sont nuisibles. En fait, il faut trouver un juste milieu combinant à la fois des règles favorisant la création de richesses tout en fermant les portes ouvrant sur des abus (du genre spéculatif par exemple) et en associant ou faisant bénéficier les travailleurs de la répartition d'une partie des richesses.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 02 avr. 2009, 15:26:00

Ta vision me semble un peut trop simpliste, je ne crois pas que l'on puisse réfléchir seulement en terme d'équilibre de défaut ou d'excès en centrant tout autour du libéralisme ou du socialisme ...

Et pour info ce que tu appelles le capitalisme c'est plutôt l'économie de marché ( loi de l'offre et de la demande, l'entreprise etc ... )

Le capitalisme c'est tout ce qui tourne autour du capital, actions / bourse / finance etc ... Et on parle de capitalisme industriel ou de capitalisme financier pour désigner des économies où respectivement l'industrie ou la finance dominent ou pas.

mars2000
Messages : 18
Enregistré le : 30 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Namur (Wallonie)

Message non lu par mars2000 » 02 avr. 2009, 17:15:00

Il y a effectivement 2 niveaux dans le capitalisme, celui axé sur l'économie réelle (les entreprises), celui axé sur les finances, mais ils dépendent logiquement l'un de l'autre.

Quand le niveau financier prend trop d'importance et vit quasiment en vase-clos, déconnecté de l'économie réelle, on est dans un univers exclusivement spéculatif où il ne saurait être question de répartition dans une perspective sociale. De même, si une trop grande partie des bénéfices d'une entreprise est réservée à la "bulle" financière, il y a risque d'encouragement de mouvements purement spéculatifs.

C'est le genre d'excès qui doit être freiné, voire bloqué, mais on imagine bien que la difficulté est de déterminer les critères permettant de faire la différence entre une spéculation "raisonnable" et une spéculation "déraisonnable". Le but n'est en effet pas de supprimer la spéculation, c'est le principe même de la Bourse, mais de supprimer les excès, comme par exemple ceux consistant à revendre des titres que l'on vient juste d'acheter ... là, il faut fixer un délai minimum entre les deux opérations.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 avr. 2009, 17:43:00

Mars 2000, dommage qu'on ne voit pas plus d'intervenants dans ton genre sur ce forum. C'est limpide, et parfaitement fondé.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

mars2000
Messages : 18
Enregistré le : 30 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Namur (Wallonie)

Message non lu par mars2000 » 02 avr. 2009, 17:46:00

mps a écrit : Mars 2000, dommage qu'on ne voit pas plus d'intervenants dans ton genre sur ce forum. C'est limpide, et parfaitement fondé.
Merci ! Ce n'est pas toujours facile d'expliquer de façon simple des choses compliquées ! ;)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33930
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 avr. 2009, 19:59:00

Bonjour,

Le G20 a conclu un accord. Les dirigeants des vingt grands pays industriels et en développement de la planète étaient réunis pour "faire face au plus grand défi auquel fait face l'économie mondiale dans les temps modernes", selon les termes de leur communiqué final, beaucoup plus agressif et concret que dans la plupart des réunions de ce genre. Ils s'engagent notamment à davantage de régulation et à renforcer le Fonds monétaire international. L'ensemble des mesures prises par le G20 devraientt permettre d'injecter 5.000 milliards de dollars dans l'économie mondiale d'ici la fin 2010, selon Gordon Brown.

FMI et banque de développement :
Le sommet a notamment décidé un triplement des ressources du Fonds monétaire international (FMI), de 250 à 750 milliards de dollars, a annoncé Gordon Brown à l'issue de la réunion. Nicolas Sarkozy s'en est réjoui. Ces fonds seront constitués par de "l'argent nouveau" et par des droits de tirages spéciaux (DTS) du FMI, a-t-il précisé. Le Fonds va également pouvoir vendre de l'or pour financer son aide aux pays les plus pauvres. Le Premier ministre britannique a également indiqué que 250 milliards de dollars seront consacrés à aider le financement du commerce pour relancer les échanges mondiaux. Pour son président, Dominique Strauss-Kahn, c'est "le plus grand plan de relance coordonné jamais décidé".
Le G20 accorde aussi 100 milliards de dollars d'aide aux banques de développement, comme la Banque asiatique de développement et son homologue africaine. On arrive donc à un total de 1 100 milliards de dollars pour la relance et l'aide aux institutions financières.

Paradis Fiscaux :
Les dirigeants du G20 ont également annoncé la publication, jeudi même, par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), de la liste des paradis fiscaux non coopératifs, satisfaisant ainsi la demande de la France et de l'Allemagne. Le communiqué final du sommet affirme que "l'ère du secret bancaire est terminée" et que "des sanctions" seront prises contre les centres fiscaux non coopératifs.
Les ministres des Finances ont reçu pour mandat de mettre en oeuvre des sanctions contre ces territoires ou pays qui ne respectent pas les règles et d'en rendre compte lors du prochain sommet du G20

Régulation
Les pays du G20 se sont mis d'accord pour mettre en oeuvre de "nouvelles règles" sur les salaires et les bonus au niveau mondial. Le débat entre tenants de la relance et tenants de la régulation s'est totalement apaisé. La nécessité d'une réforme de la régulation, comprenant les fonds spéculatifs, les agences de notation, la rémunération des courtiers, les normes comptables ou la titrisation, va faire l'objet d'une déclaration séparée pour en marquer l'importance. "Les agences de notation seront contraintes à la transparence", s'est réjoui le président français.

Les dirigeants du G20 ont enfin décidé de se réunir à nouveau d'ici la fin de l'année, a précisé M. Brown. M. Sarkozy a pour sa part indiqué que ce troisième G20 aurait lieu après la prochaine assemblée générale de l'ONU, prévue en septembre.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 02 avr. 2009, 20:04:00

C'est sympa pour les autres, mps ......................... je demissionne icon_evil   icon_biggrin

Bon, pour repondre à logan, pourquoi ne pas changer en interne une société établie ?
Nous sommes dans un pays où on peut parler honnetement de bohneur, j'en suis convaincu.
Des pays en dessous du notre sont parfois plus heureux, mais parce qu'ils sont habitués à moins que nous.
Tu te sens malheureux, dans notre pays ?
Tu gane ta vie (que ce soit par ton travail ou par les aides), tu consommes (personne de te force à le faire) tu pars en vacances (pas tous le monde, mais une bonne partie des français), tu a de l'espoir (c'est loin d'etre le cas dans certains pays).

Tu vis dans une société de consommation que tu enrichis toi même volontairement tous les jours, dans un monde capitaliste que tu alimente dés que tu te lèves le matin.

Critiquer le capitalisme à notre époque (où je rapelle que plus de la moitié des français sont propriétaires de leur logement et ont un capital), c'est carrément déplacé en sans fondement.

Je consede qu'il y a d'énormes desequilibres entre les riches et les pauvres dans notre pays, mais ni plus, ni moins, qu'il y a 20 ans. Est ce normal ? Absolument pas.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 02 avr. 2009, 20:08:00

Et malheureusement quand l'économie financière s'effondre, l'économie réelle suit.

.../...

Pas mal ton résumé politicien. :ok:

Pour revenir au G2O, comme convenu des promesses de régulation : listing et contrôle des paradis fiscaux, et un soit disant contrôle des rémunérations.

Et 1000 milliards de $ débloqué d'ici 2010 pour relancer l'économie.

De la régulation de paillette comme on pouvait s'y attendre, enfin c'est déja mieux que rien.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 03 avr. 2009, 01:30:00

@ politicien
Comme je l'ai dis ces mesures sont de la poudre aux yeux, ou quelques concessions, pour acheter la paix sociale et continuer comme avant sans rien changer profondément aux systèmes politiques et idéologies qui sont en cause dans cette crise.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 03 avr. 2009, 01:48:00

lucifer a écrit : C'est sympa pour les autres, mps ......................... je demissionne icon_evil   icon_biggrin

Bon, pour repondre à logan, pourquoi ne pas changer en interne une société établie ?
Nous sommes dans un pays où on peut parler honnetement de bohneur, j'en suis convaincu.
Des pays en dessous du notre sont parfois plus heureux, mais parce qu'ils sont habitués à moins que nous.
Tu te sens malheureux, dans notre pays ?
Tu gane ta vie (que ce soit par ton travail ou par les aides), tu consommes (personne de te force à le faire) tu pars en vacances (pas tous le monde, mais une bonne partie des français), tu a de l'espoir (c'est loin d'etre le cas dans certains pays).

Tu vis dans une société de consommation que tu enrichis toi même volontairement tous les jours, dans un monde capitaliste que tu alimente dés que tu te lèves le matin.

Critiquer le capitalisme à notre époque (où je rapelle que plus de la moitié des français sont propriétaires de leur logement et ont un capital), c'est carrément déplacé en sans fondement.

Je consede qu'il y a d'énormes desequilibres entre les riches et les pauvres dans notre pays, mais ni plus, ni moins, qu'il y a 20 ans. Est ce normal ? Absolument pas.
Un pays heureux ou malheureux cela ne veut rien dire pour moi. Il est évident que ceci releve de la subjectivité et dépend de chaque personne.

En ce qui me concerne je ne fonde pas mes critiques sur ma joie ou ma bonne humeur ou ma propre situation mais sur ce qui me parait juste ou injuste, légitime ou illégitime, bon ou mauvais, sur ce qui va ou pas dans l'intérêt général concernant tout ce qui relève de la politique ... Et remettre en cause n'importe laquelle de ces politiques est un droit parfaitement légitime pour n'importe quel citoyen dans une république.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 avr. 2009, 12:08:00

Tu as raison, mais dans ce cas, ce n'est pas de la france et des français dont tu parles, mais du monde entier. Il y aura toujours des personnes lésées, des pauvres, des riches, des malades, des virus, etc etc.
Bref, tout le monde a toutes les excuses pour ne pas etre content.
Celà date depuis que le monde est monde, et n'est en rien relié à la société. Celà existait déjà à l'epoque de la prehistoire.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 03 avr. 2009, 16:57:00

lucifer a écrit : Tu as raison, mais dans ce cas, ce n'est pas de la france et des français dont tu parles, mais du monde entier. Il y aura toujours des personnes lésées, des pauvres, des riches, des malades, des virus, etc etc.
Bref, tout le monde a toutes les excuses pour ne pas etre content.
Celà date depuis que le monde est monde, et n'est en rien relié à la société. Celà existait déjà à l'epoque de la prehistoire.
Certes des problèmes des conflits y'en a toujours y'en a toujours eu c'est sur. Mais si personne ne s'était interessé à essayer de résoudre certains de ces problèmes ou de ces conflits, on serait toujours dans l'anarchie la plus complète et à l'age préhistorique ;)

Maintenant que cela te plaise ou pas il y a des gens qui veulent changer les choses qui ne vont pas, qui veulent les améliorer. Y'en a aussi qui veulent les changer pour leur propre intérêt, ca existe aussi. Et ces deux visions des choses se combattent depuis toujours. C'est comme cela depuis la préhistoire aussi.

C'est le fondement de la politique.

Qu'est ce que t'essaie de défendre en fait ? l'individualisme ? l'abstentionisme ?

Si tu ne t'interesses pas à la politique, comprends qu'elle elle ne va pas te demander ton accord pour s'interesser à toi ...

On est appelé régulièrement à faire des choix il est normal qu'on se demande quel est le meilleur choix à faire.

Et tout cela ca nous mène jusqu'à nous demander quel est le meilleur système économique, ce qu'il faut changer pour l'améliorer, d'essayer de savoir ce qu'est l'intérêt général.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 avr. 2009, 17:26:00

Je n'ais pas prétendu que tu avais tord non plus.
Mais nous n'avons pas, à notre niveau, ni assez de connaissances, ni assez d'informations à mon avis.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 03 avr. 2009, 18:12:00

Bonjour,

Alors un constat à la fin de ce G20 et pas Gfaim icon_biggrin , c'est qu'une fois de plus sur la scène internationale Nicolas Sarkozy aura pesé de tout son poids, qui aurait croire qu'il obtiendrait gain de cause sur les paradis fiscaux, qui aurait pu croire que les Etats-Unis cèderaient sur ce sujet et sur la régulation financière ?

A bientôt icon_biggrin

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 03 avr. 2009, 18:21:00

Encore une preuve de sa haute compétence.
Image

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré