Repression policière du mouvement dans les universités

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 27 mars 2009, 21:52:00

Aujourd'hui, vendredi 27 mars, il est évident que le gouvernement a choisi la répression plutôt que le dialogue. Au niveau de la France et aussi au niveau européen, les blessés s'accumulent (coté étudiants, ceux qui disent qu'il y a des blessés CRS sont des menteurs).
Rien qu'au niveau de la ville de Toulouse, d'habitude très calme de ce point de vue, on totalise 2 blessés graves, une quinzaine de blessés légers et 8 personnes en procès pour motifs fallacieux.

Jugez plutot, voici les faits:

Jeudi 12 Mars: occupation pacifique (sit in) à l'Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse (Pecresse a fait ces études là parait il) pour dénoncer la sélection sociale et les droits d'entrée exorbitants. 300 étudiants et personnels environ étaient présentes. Après seulement quelques minutes, alors que le directeur de l'établissement avait accepté notre présence, la BAC (brigade anti criminalité, on sait pas ce qu'il foutent là on est pas des criminels...) a chargé sans sommation et sans brassards et a tiré des grenades lacrimogènes en intérieur au mépris de toutes mesures de sécurité, en asphyxiant autant les personnels et étudiants de la fac que nous. Ils ont ensuite poursuivies les étudiants en les matraquant jusqu'à la sortie du batiment. Plusieurs personnes ont failli être piétiné dans le mouvement de panique qui s'est ensuivi. Les étudiants de l'ECS ont pris fait et cause pour la BAc dans un contexte très lutte de classe. Nous avons du nous replier en faisant la chaine et il ne nous ont pas laché jusqu'à la fac (dans laquelle ils ont pénétré sans l'accord du président au mépris de la loi). 


Jeudi 19 mars après la manif interpro: action d'autoréduction: on rentre dans un centre commercial et on négocie avec le patron le droit de partir avec des denrées de première nécessité gratuitement qui sont ensuite redistribués aux gens dans le besoin (popularisé par les médias sous le nom de "Robin des Bois").
300 étudiants et personnels présents. Ils ont négocié avec la gérante du Monoprix du centre ville de Toulouse et elle a accepté de les laisser partir avec 200 € de denrées. A la sortie les CRS, la BAC et les Gardes Mobiles (surnommés Robocop à cause de leurs armures) ont chargés dans le tas, alors qu'il n'y avait aucun crime et donc en toute illégalité, toujours sans sommation. Ils étaient équipés de tout le matériel dernier cri (gaz lacrimogène, grenades assourdissantes, flashball, tonfas, tazers longue portée...). Suite à la première charge, la vitre du Monoprix a été brisé par les forces de l'ordre, qui ont projetés les étudiants dessus. Les passants ont été scandalisés par cette charge, puisque rien d'illégal n'avait été commis et que toutes les négociations s'étaient bien passés et se sont pour la plupart ralliés aux étudiants (dans un cas comme dans l'autre ils ont été traités comme les étudiants, y compris une petite vieille qui faisait ses courses et qui a été frappée par la BAC, ainsi que plusieurs enfants). Des barricades ont été constitués avec l'aide des passants pour résister à la charge suivante qui n'a pas tardée. Les barricades sont renversés et les étudiants sont dispersés et fuit tout le long du grand boulevard. La panique est générale et agne aussi les passants (puisqu'ils ne sont pas épargnés par les soient disant forces de l'ordre). Un troisième charge pousse les gens jusqu'au métro, forcant les plus épuisé, pour se sauver à se réfugier chez les commercants. Bilan des trois charges: un étudiants de la fac de lettres qui passait par là et n'était même pas là pour l'action a perdu un oeil suite à un tir de flashball à bout portant (les CRS visent systématiquement la tête, ca les fait rire, et ne respecte pas la distance de sécurité minimale pour les flashball: 10m), une autre a fini à l'hopital avec un traumatisme cranien grave suite à un coup de tonfa d'un mec de la BAC (eux aussi vise la tête), 6 autres étudiants ont été blessés. Après coup, et pour se justifier, le préfet a forcé la main à la direction nationale de Monoprix (puisque la gérante a tenu sa promesse de ne pas nous faire de procès)  pour qu'il porte plainte d'où les 8 personnes convoqués au tribunal en Setptembre.


Cette repression ne s'effectue pas dans un cadre légal dans les deux cas et c'est pareil dans les autres villes de France les étudiants n'étaient pas en infraction et n'avait commis ni délits ni crimes. Nous essayons donc d'informer le plus largement possible sur ces crimes d'Etat pour que la population s'indigne pour une fois, de ces forfaits réalisés en son nom.

  

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 28 mars 2009, 21:40:00

contre tout ce qui derange,l etat la seul reponce est la matraque, apret ont dit que c est un etat de droits
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 28 mars 2009, 23:21:00

lambertini, c'est ce que disent tous ceux qui ne connaissent que la france. Vas voir ailleur si c'est mieux, et reviens chez nous.
Tu verras, toute la haine et ta paranoia anti flics aura disparue, comme par magie.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 mars 2009, 21:26:00

Faudrait-il laisser une bande d'extrémistes obtus et busés d'avance faire échouer des milliers d'étudiants qui entrent en période de bloque ?

Qu'ils aillent se défouler ailleurs.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 02 avr. 2009, 20:51:00

La France est un état sécuritaire où l'ordre règne, rien d'étonnant.

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 03 avr. 2009, 17:57:00

Bonjour,

Moi j'ai une question on appel cela comment des étudiants qui empêchent les autres d'aller en cours ? est-ce légal ? est-ce juste pour ceux qui vont travailler.
On sait qu'à chaque fois il y a des débordements, pacifiste ? bizarrement j'ai une autre idée du pacifisme. Donc je pense que la police a fait son travail.
Et ceux qui voudraient nous faire croire que la police tapent ses concitoyens sans raison, n'y arriveront pas.

A bientôt icon_biggrin

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 03 avr. 2009, 18:15:00

Je suis assez d'accord avec ça.
Une école est avant tout fait pour étudier. Tout s'arrangera le jour où les enseignants prendront leur rôle au sérieux et où les étudiants ne prendront pas les locaux pour des terrains de jeu.
J'ai été étudiant et je n'ai jamais eu à me plaindre de la répression policière.
Image

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 03 avr. 2009, 22:00:00

"Et ceux qui voudraient nous faire croire que la police tapent ses concitoyens sans raison, n'y arriveront pas."

Mais si, ils ont de bonnes raisons : la plus part d'entre eux sont des égris qui ont fait ce boulot parce qu'incapable de faire autre chose, et qui ne sont même pas capable de se faire respecter dans leur propre famille, et ne savent pas comment se faire comprendre de leurs propres enfants, alors pour se soulager ils se défoulent sur ceux des autres.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 avr. 2009, 22:13:00

Georges, je t'ai déjà demandé de nous raconter tes problemes avec la police, sans succes.
Donc, ton charabia n'a ni queue ni tête si tu n'avances pas des faits.
Quand à ce que tu pense des flics, ils penserait surement la même chose sur toi.
Quand on connait pas les gens, on evite de les insulter sans raison, et à priori, c'est ce que tu fais gratuitement.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 03 avr. 2009, 22:16:00

lucifer a écrit :Georges, je t'ai déjà demandé de nous raconter tes problemes avec la police, sans succes. Donc, ton charabia n'a ni queue ni tête si tu n'avances pas des faits.
Quand à ce que tu pense des flics, ils penserait surement la même chose sur toi.
Quand on connait pas les gens, on evite de les insulter sans raison, et à priori, c'est ce que tu fais gratuitement.
Si justement j'en connais.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 avr. 2009, 22:19:00

Ben tient donc, moi, je bosse avec, mais tu dois mieux les connaitre, c'est evident.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 03 avr. 2009, 22:23:00

Personnellement, je n'ai jamais eu de problème avec eux, mais j'ai de très bonnes raisons familiales pour connaitre les motivations d'un bon nombre d'entre eux. Bon je vous laisse, car je dois me lever tôt pour me rendre à la manif contre l'OTAN à strasbourg.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 avr. 2009, 22:57:00

Donc, tu es comme tout le monde, ils ne t'on rien fait personnellement, mais tu trouve normal qu'on s'acharne sur eux.
C'est bien ce qe j'écris, aucun interet.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 04 avr. 2009, 08:42:00

J'ai grandi entouré de policiers, mon père étant Major de Police (en retraite). Je n'ai connu que des gens très bien passionnés et surtout extrêmement équilibrés.
Le français moyen a toujours pris un grand plaisir à dégueuler sur la police mais la vérité est toute autre.
Image

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 04 avr. 2009, 10:23:00

Bonjour

La BAC n'a pas besoin de prétextes pour taper: c'est pas des flics ordinaires dont il est question ici mais de corps d'"élite" (sans doute pas au niveau de l'intelligence) qui commettent des exactions, surtout la BAC et les CRS. Dans ces corps là, on met tout les gens trop violent pour faire parti des autres corps (on peut être muté à la BAC en guise de sanction disciplinaire pour violence). C'est des gens qui aiment la violence qui sont accros à l'adrénaline et qui accumulent l'adrénaline en cognant. Ils seraient plus à leur place en prison (pour leurs crimes) ou en hopital psychiatrique (pour se faire soigner) que dans la police.

Le blocage est légal, trouve moi une loi qui interdit de bloquer son lieu de travail... Il n'en existe pas c'est légal. C4est si je ne m'abuse un aquis de la résistence au même titre et au même moment que le droit de grève. Ensuite, le blocage est décidé démocratiquement en AG, les gens peuvent pas se plaindre (ou alors ils sont vraiment inconséquents) puisqu'ils peuvent venir en AG puisque c'est ouvert à tous. Par ailleurs, aujourd'hui, la situation est telle que c'est les profs et les personnels non enseignants qui nous poussent à maintenir le blocage (alors qu'ils étaient très frileux sur ce mode d'action au début), au point même que pour la première fois depuis des années on voit des profs sur les piquets de grève.


"On sait qu'à chaque fois il y a des débordements, pacifiste ? bizarrement j'ai une autre idée du pacifisme. Donc je pense que la police a fait son travail.
Et ceux qui voudraient nous faire croire que la police tapent ses concitoyens sans raison, n'y arriveront pas. "

Il y a des débordements oui. Mais qui les provoquent? Nos actions sont non violentes. Il y a parfois quelques anarchistes radicaux qui font n'importe quoi je dis pas mais ils sont moins d'un milliers dans toute la France, on cotionne pas ce qu'ils font, et nos services d'ordres les expulsent des manifs et actions.  Donc c'est bien la police (pas la police municipale, mais la BAC, les CRS, la Garde Mobile) qui provoquent les débordements. CQFD

J'ai exposé au dessus le faits: on voit bien que dans l'action du Monoprix les passants de la Rue Alsace Lorraine (une des plus grande rue de Toulouse et très fréquenté) n'avaient rien à voir avec l'action (même sii on considère que l'action était illégale ce qui se discute). Donc il y a eu de toute façon des exactions.

Pour montrer à quel point la justice qui est appliqué est une justice de classe au service du gouvernment et des grandes boites et lobbys privés je voudrais raconter cette anectote: l'année dernière je uis allé à une manif anti OGM avec deux de mes voisins écolo de mon village d'écolo. On arrive dans le village où à lieu le rassemblement. D'un coté de la rivière se trouvaient les anti OGM de l'autre les pro. On s'est d'abord fourvouillé du coté des pro. Il n'y avait comme flics que quelques municipaux.  Arrivant enfn du coté des anti, on a eu droit à un controle d'identité (illégal, sauf en cas de possible débordement, ce qui n'était pas le cas, et avec l'aval du préfet, qu'ils avaient apparamment, mais qui n'avait pas le droit de le donner dans cette situaton). Au bord de la route, il y avait un énorme camions de Garde Mobile (et ils étaient là en personne avec leurs armures complètes à la robocop). Ensuite, pendant tout le rassemblement un hélicoptère tournait autour du lieu de rassemblement (coté anti et jamais coté pro). Pourtant, bilan du rassemblement: aucun débordemenbt coté anti, plusieurs blessés dont une mère et son gosse coté pro (une mère qui devait aller coté pro en venant du coté anti et qui s'est faite molesté).


En conclusion, la justice est toujours du coté des grands patrons des grands semanciers et des politiques (y'a qu'à voir comment traine toutes les affaires sur les élus UMP des hauts de seine alors que Balkany est quand même accusé de viol à main armée, Sarkozy ca le gène pas il l'amène quand même en Afrique).

  

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré