L'invention du concept de "dangerosité"

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 03 mai 2009, 19:15:00

Bonsoir,
Norbert a écrit :
C'est pourquoi il est question de remettre l'expertise dans les mains d'un COLLÈGE D'EXPERTS et non à une seule personne.
J'ai une autre question, enfin si tu connais la réponse, j' avoue ne pas avoir trouvé quelque chose de probant là-dessus. Tu as une idée quant aux critères objectifs sur lesquels vont se baser l'évaluation de la dangerosité ?

à plus

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 03 mai 2009, 20:44:00

C'est une évaluation psychologique, les critères sont propres aux experts, je n'en sais pas plus.
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 mai 2009, 22:21:00

La dangerosité se négocie icon_biggrin

Les ascensoristes mafieux ont fait passer les anciens assenceurs pour "dangereux", alors qu'il y avait eu ... 3 accidents mortels en 5 ans sur toute la France !
Le lobby a bien travaillé, puisque tous les ascenseurs ont dû sottement être rénovés ou changés à grands frais ...

Les imprimeries au plomb étaient assez toxiques pour passer dans la catégorie de "métiers dangereux", qui leur valait un litre de lait par jour et par personne, comme antidote au plomb. Désormais, les imprimeurs ne font plus de que de l'off set ... mais reçoivent toujours leur lait !

Bref c'est une reconnaissance qui rapporte icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 21 mai 2009, 21:03:00

La dangerosité ne se mesure pas, tout les psys sont d'accord la dessus.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 22 mai 2009, 09:22:00

Nous ne connaissons pas les même psy alors!!!

La dangerosité s'évalue en fonction de la socialisation et de la responsabilité de l'individu. Il est extrêmement facile d'évaluer le rapport au bien et au mal d'un individu et il en découle inévitablement le concept de dangerosité.

Fais au moins l'effort de te renseigner auprès d'un professionnel...
Image

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 22 mai 2009, 12:25:00

D'accord mais la socialisation et la responsabilité ne peuvent pas être évalués de façon objective on en revient au même problème. 

Ne parle pas de ce que tu ne connais pas, moi j'ai beaucoup étudié et lu dans ce domaine ce qui n'est pas ton cas apparamment, et j'ai connu beaucoup e professionnels du secteur avec lesquels j'ai discuté (pas souvent en temps que patient d'ailleurs).

D'après tes critères je suis un individu dangereux qu'il faut interner, c'est cool. encore que globalement je suis plutot responsable. 

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 23 mai 2009, 08:55:00

Mon argument ne te plait pas, je comprends mais ton élucubration sur tes (pseudo)connaissances ne renforce pas la véracité de ton propos.

La socialisation et la responsabilité sont des facteurs extrêmement bien maitrisés par les psy aujourd'hui. Le rapport au bien et au mal aussi d'ailleurs.
Ces critères ne sont pas les miens mais bien ceux des psychologues et psychiatres.

Une fois de plus, je t'invite à te renseigner auprès d'un professionnel, ce que j'ai fait pour pouvoir avancer cet argument.
Image

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 23 mai 2009, 09:44:00

Je lis régulièrement des écrits de psychanalyse et j'ai dans ma famille et mes amis nombre de personnes dont c''est le métier donc je pense que je suis mieux informé que vous, Mr Norbert. Par ailleurs, c'est aussi la position de tout les syndicats, pour une fois d'accord, ce qui est très rare. 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 mai 2009, 18:15:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"]ImagePosté le: Aujourd’hui à 08:44    Sujet du message: L'invention du concept de "dangerosité"[/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="top"]Image [/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Je lis régulièrement des écrits de psychanalyse et j'ai dans ma famille et mes amis nombre de personnes dont c''est le métier donc je pense que je suis mieux informé que vous, Mr Norbert. Par ailleurs, c'est aussi la position de tout les syndicats, pour une fois d'accord, ce qui est très rare. [/td][/tr][/table]

Désolée ! J'avais compris dangerosité en relation avec une activité, pas celle d'un individu.

Mais cela m'aura valu un grand éclat de rire enn lisant Bastien, ses lectures "éclairées", ses relations psychiatriques et, cerise sur le gateau, la béédiction de "tous les sydicats" !!! :mdr:
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 24 mai 2009, 09:23:00

Je suis mort de rire!!!! Bastien, tu es un véritable comique!!! Image
Image

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 09 nov. 2009, 23:47:00

Gis a écrit : Bonsoir,

Libre penseur - ton concept de dangerosité potentiel remet en cause la présomption d'innocence de chacun...
Cela me fait penser à autre chose qui va être hors sujet, donc je ne vais pas développer : la base de la loi de la rétention, fondée non sur des actes réels mais virtuels, sur la dangerosité de la personne et de ses comportements futurs, supposés délictueux ou criminels.
Ce terme n'a pas été "emprunté" à la criminologie ?

à plus
Tu as tout à fait raison, ça corole bien avec la loi de la rétention de sureté.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 nov. 2009, 09:17:00

Dans ce cas, dangerosité équivaut à "risque de récidive".

Sans pouvoir être évalué comme une science exacte, le délit lui-même est déjà indicatif.

- la femme battue qui, à bout de force, prend un jour un marteau et fend la tête de son bourreau, ne récidivera probablement jamais.

- le tueur en série le fera presque toujours.

Entre ces cas patents, toute une gamme à évaluer, avec de grands risques de se tromper.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 12 nov. 2009, 16:36:00

Pour le psychopate, c'est différent, on peut éventuellement réévaluer la peine, par exemple en le plaçant en HP, ou en centre fermé; dès lors qu'il ne prend pas ses traitements, le risque d'une mauvaise réintégration dans la société est effectivement réel.

Mais, ce que je redoute, c'est l'application de la rétention de sureté sur des personnes peu fragilisées psychologiquement, et qui ne représentent que peu de risque de récidive; la justice pourrait très bien estimer ta femme battue instable, et lui rallonger sa peine.
Je pars du principe que le procès d'intention est malsain pour la démocratie. Et que cela relève même d'un autre type de régime.

En parallèle, comme dans le discours, le procès d'intention est de l'ordre de la rhétorique fallacieuse.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 nov. 2009, 08:21:00

icon_question icon_question icon_question  Pour le psychopate, c'est différent, on peut éventuellement réévaluer la peine, par exemple en le plaçant en HP, ou en centre fermé; dès lors qu'il ne prend pas ses traitements, le risque d'une mauvaise réintégration dans la société est effectivement réel.

 Il n'y a pas de "remède" à la psychopathie, qui n'est pas une maladie mentale, mais une caractéristique de certains individus.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 13 nov. 2009, 16:46:00

Pas vraiment...!!!

Les psychopathes sont la plus part du temps atteint de schizo-paranoïa et de dépression, souvent dès leur plus tendre enfance. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est la médecine.

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot]