Le NPA

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 13 déc. 2013, 16:36:35

CAMPAGNE FINANCIÈRE : RÉUSSIR LE NPATHON  ! Hebdo L'Anticapitaliste - 221 (12/12/2013)

11 millions d’euros pour l’UMP, 78 millions d’euros (ce dernier week-end) pour le Téléthon… et 146 000 euros à cette heure pour le NPA ! D’accord, nous, nous rendons des comptes de campagne exemplaires. D’accord, notre centre de recherche est plus tourné vers le boson de la révolution que vers la génétique… Mais tout de même, le climat ambiant devrait encourager toutes et tous à se donner des armes, à la veille d’une année 2014 qui s’annonce pleine de combats.
Malgré la médiatisation de notre campagne ­financière ces derniers jours grâce aux clips, peu de voix se sont fait entendre à l’extérieur du NPA pour dire que « pour que la démocratie vive, il faut que le NPA atteigne son objectif de 1 million d’euros »… Pourtant, souvenez-vous du Sarkothon cet été. Malgré l’aspect révoltant d’un président-candidat, usant de la possibilité des dons – avec déduction fiscale – pour rembourser une campagne électorale bling bling aux comptes retoqués, de nombreuses voix se sont élevées, même à gauche, drapées de vertus démocrates et républicaines, pour s’inscrire en soutien à la droite, voire pour donner.

Assumer notre indépendance

Souvenez-vous de Christian Bourquin, président socialiste de la région Languedoc-Roussillon et de son don de 150 euros pour le Sarkothon. Un don accompagné d'une lettre publique : « Monsieur le Président, vous trouverez ci-joint ma contribution personnelle afin de permettre à votre parti de sortir de la situation financière désastreuse dans laquelle il se trouve ». On grince des dents mais ce n’est encore rien, enfin presque. Le plus terrible est dans ces lignes : « Je vous rejoins lorsque vous affirmez que l’extrême droite ne saurait être la seule famille politique en capacité à s’opposer à la gauche dont je fais partie » avant d’affirmer que l’UMP peut compter sur son esprit républicain…
Le sénateur PS de Haute-Saône, Jean-Pierre Michel, s’était lui acquitté de la somme symbolique de 1 euro pour « que Carla Bruni [ne] soit obligée de chanter dans le métro ou que monsieur Copé [ne] soit obligé de laver les vitres dans sa ville de Meaux, aux feux rouges »… On sent l’homme d’humour, on attend donc sa contribution pour que Philippe Poutou arrête vraiment de chanter (faux) dans le métro, et que Christine Poupin arrête d’arnaquer les gens au bonneteau…
Une section du PCF avait même aussi joué le jeu de l’euro symbolique pour montrer à l’UMP ce « qu’était la solidarité ». Aucun doute, nous n'entendons pas ces voix aujourd’hui : l’anticapitalisme ne doit pas avoir la même importance que l’UMP dans le débat démocratique…
Ces exemples sont là pour nous rappeler qu’au quotidien, dans notre militantisme comme pour cette campagne politique, démocratique et financière, personne, vraiment personne, ne nous donnera un coup de main, ce qui a aussi un sens politique. D’ici les prochaines semaines, nous pouvons, en nous en donnant les moyens comme chaque fin d’année multiplier les dons par 4 ou 5 d’ici le 31 décembre. C’est le prix de notre indépendance.

Pour plus d’informations, pour nous aider : http://npa2009.org/souscription

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 14 déc. 2013, 20:51:43


Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 15 déc. 2013, 20:15:37

Meeting avec Philippe Poutou 09/12

Samedi après-midi, alors que les achats pour les fêtes battaient leur plein, une quarantaine de personnes de l’Orléanais s’est rassemblée pour entendre les propositions du NPA sur la situation sociale et politique.

La réunion a débuté par l’intervention d’une camarade enseignante, faisant le point sur la mobilisation contre la réforme des rythmes scolaires puis un militant a introduit la discussion en relatant l’activité locale, marquée par une ribambelle d’annonces de fermetures d’entreprises et de licenciements.

Philippe Poutou a ensuite pris la parole pour développer la politique de notre parti aujourd’hui : s’opposer résolument à la politique pro-patronale du gouvernement et œuvrer à la convergence des luttes. Sans cacher les difficultés de concrétiser une opposition de gauche au gouvernement, notre porte-parole a su montrer les raisons d’espérer dans une situation potentiellement explosive.

Le débat a ensuite porté autour de nos perspectives de transformation sociale et des difficultés du mouvement social à trouver des débouchés. A noter les convergences de points de vue avec les militants de l’AL et des JC présents et la participation des travailleurs immigrés aux débats.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 21 déc. 2013, 14:50:15

Préparons la riposte ! Soirée/repas anticapitaliste vendredi 13 décembre

Contrairement à ce que racontait Hollande, il y a encore quelques semaines, la crise n'est pas derrière nous. Elle est bien encore là, brutale, destructrice d'emplois et de vies… Car elle n'est pas un raté du système, un accident. Elle est la conséquence même du capitalisme.
2013 s'achève. Les socialistes et leurs alliés, au gouvernement, dans les régions, dans les municipalités, auront tout au long de cette année, fait la preuve de leur soumission à la loi de la finance et aux décisions du patronat. Comme sous Sarkozy, le gouvernement s'est acharné sur le régime des retraites et sur les services publics. Comme sous Sarkozy, ils ont, par ailleurs, excité les sentiments xénophobes, désigné les roms en bouc-émissaires. Ce qui conforte quotidiennement la droite et l'extrême droite : elles occupent fièrement la rue et les médias pour y propager leur racisme, leur sexisme, leur homophobie. Cependant, depuis quelques temps de fortes résistances s'organisent : contre la "réforme" des rythmes scolaires, contre les expulsions de Léonarda et de Khatchik et, en Bretagne et ailleurs, contre les licenciements, contre les politiques d'austérité et leurs conséquences sur les services publics de santé (grève des sages-femmes, mobilisations contre les restructuration des centres IVG).
Les mécontentements se font entendre même s'ils sont encore dispersés. Le gouvernement, discrédité, s'entête pourtant dans sa politi-que. Le rapport de forces peut et doit changer. Il faut d'urgence construire une opposition à ce gouvernement, aussi déterminée à défendre les intérêts des salarié-es, des chômeurs, de la jeunesse, les droits des femmes.. que Hollande l'est à défendre les intérêts du Medef. Une opposition qui s'affronterait à ce pouvoir, pied à pied : sur l'austérité qui nous est imposée, sur la privatisation du monde, sur les politiques anti-immigrées, sur la casse des acquis sociaux, sur le productivisme et le nucléaire, sur les expéditions néo-coloniales de l'armée française…
Pour une année 2014 de luttes, de mobilisations et de riposte politique...
Le NPA 69 propose de se retrouver autour d'un repas militant le vendredi 13 décembre à partir de 19 h.
Nous fêterons, ensemble, la fin de 2013, et le commencement d'une nouvelle année de luttes et de mobilisations anticapitalistes, féministes, internationalistes, antiracistes, sociales et écologistes !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 22 déc. 2013, 20:44:45

DÉCÈS D’IGOR URRUTIKOETXEA Pour le NPA, Christine Poupin, Philippe Poutou, Olivier Besancenot 03/12

Nous avons appris le décès de Igor Urrutikoetxea, secrétaire aux relations internationales et membre de la direction du syndicat basque LAB, ainsi que dirigeant de la Fédération Syndicale Mondiale, ce 28 novembre 2013, au Brésil, où il demeurait hospitalisé depuis un mois suite à un grave accident.

Nous avons connu le camarade Igor à l'occasion de rencontres LAB-NPA en présence de Philippe Poutou, et de camarades investis contre le mandat européen et pour l’autodétermination du peuple basque. Il nous a toujours témoigné son respect pour notre engagement aux côtés du peuple basque. C'était un militant d'une grande rigueur, loyal, ouvert, chaleureux, et d'une disponibilité sans faille. Le NPA salue sa mémoire et transmet ses condoléances à LAB et à sa famille. Nous ne l'oublierons pas.

Hasta la victoria siempre ! Borroka da bidea !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 déc. 2013, 00:30:08

Déclaration du NPA 86 : pour un rassemblement à la gauche du PS. 20/12

Le NPA a tenu son Assemblée Générale le Vendredi 20 décembre 2013 à Poitiers.

A l’ordre du jour, nous nous sommes prononcés sur la question des prochaines élections municipales.

Dans un contexte où la crise sociale, écologique, démocratique et politique heurte l’ensemble des peuples du monde et d’Europe, le NPA défend la convergeance des luttes et la perspective d’une alternative à gauche de la politique d’austérité.

Au niveau national, le gouvernement Hollande/Ayrault relaye cette politique d’austérité et, avec un Manuel Valls à la manœuvre, distille une politique xénophobe. Nous le refusons et pensons qu’il est nécessaire de construire une opposition de gauche unitaire à ce gouvernement.

C’est dans cette optique, et en lien avec nos luttes locales (sur le nucléaire, l’ancien théâtre, la défense des immigrés, la démocratie locale, la lutte contre l’extrême-droite...) que nous nous prononçons pour la participation à une liste de rassemblement avec Europe-Ecologie Les Verts, le Parti de Gauche et Ensemble !.

Nous serons donc rassemblés aux prochaines élections municipales à Poitiers pour proposer une alternative à gauche aux poitevins.
Nous expliquerons plus longuement notre positionnement dans le prochain numéro de notre journal local « Prenons Parti ».

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 25 déc. 2013, 15:53:36

PARIS : LA CAMPAGNE DU NPA EST LANCÉE ! MILLAU ET BEAUVAIS Hebdo L'Anticapitaliste - 222 (19/12/2013)

Le mercredi 11 décembre, 150 personnes se sont réunies pour lancer des listes anticapitalistes indépendantes aux municipales 2014. Olivier Besancenot a dénoncé la première année honteuse de la présidence Hollande, la multiplication des licenciements, le festival d’éructations xénophobes de la droite, de l’extrême droite… et du ministre de l’Intérieur « socialiste ».
Les porte-parole de campagne, Penelope Duggan, Antoine Pelletier et Isabelle Foucher, en ont développé les axes essentiels. Il s’agira de dénoncer la politique, d’une violence inouïe, du gouvernement actuel contre les classes populaires, une droite plus réactionnaire que jamais, et le FN en embuscade.
À Paris, la municipalité sortante, filiale locale du pouvoir socialiste, a beau se vanter d’avoir utilisé un peu des ressources considérables de la ville la plus riche de France pour faire quelques logements sociaux, ses douze ans de mandat ont amplifié la transformation progressive de la capitale en métropole du luxe, des riches et de la finance, qui marginalise et chasse les classes populaires. En dix ans, les loyers parisiens ont doublé.
Des mesures d’urgence, ne respectant pas la sacro-sainte propriété capitaliste, sont donc nécessaires. Ce sont des luttes massives, radicales, qui pourront les imposer : c’est ce qu’ont dit également notre camarade étudiant Harry, qui a rappelé la belle explosion de colère de la jeunesse scolarisée contre les expulsions de sans-papiers, et Matthieu, cheminot… en grève dès le lendemain.
Bref, un meeting et une campagne ancrés dans les luttes.

Millau (12) « Douce France »… d’hier à aujourd’hui

Le NPA Millau a organisé le mercredi 11 décembre la projection en présence d’une trentaine de personnes du film Douce France en présence de Miguel Segui, de la commission Quartiers populaires du NPA, et de Kaïssa Titous, militante antiraciste active lors de la Marche… et depuis !
Le film présente le contexte de l’époque de la marche : « bavures » de la police, précarité, chômage de masse, trahisons de la gauche, casse des repères de classe, désillusion des habitantEs des quartiers populaires et peur qui s’installe chez les exploitéEs…
Le débat a été parfois passionné, parfois drôle, parfois exaspérant, souvent émouvant, toujours riche de vécu… Car si à Millau nous n’avons pas de cité emblématique des révoltes sociales des quartiers, le racisme est présent sur les causses et dans la ville. Le délire sécuritaire entretenu par la municipalité PS n’en est pas moins fort. Quant à la police, elle n’a pas fini de flinguer : la BAC de Millau a tué Nabil en juin 2012 dans un climat de déferlement de haine raciste sur les blogs des médias. Le NPA continuera à mobiliser dans le cadre du collectif « Justice et vérité pour Nabil » pour que ce crime ne soit pas classé « sans suite », et dans le cadre de la « liste anticapitaliste » pour mettre en avant l’unité de notre classe contre les capitalistes qui nous exploitent et les politiques racistes qui nous dressent les unEs contre les autres !

Beauvais (60) : c’est parti pour les municipales

Vendredi 13 décembre, un repas débat réunissant une quarantaine de personnes a eu lieu. Nous avons invité Serge Aberdam, conseiller municipal à Ivry-sur-Seine (94) qui a expliqué son rôle d’élu.
Quel rôle pour un élu NPA ? Pourquoi une liste NPA sur Beauvais ? Construire une opposition de gauche à ce gouvernement, faire converger les luttes dans lesquelles nous sommes investis, être les porte-parole des mobilisations locales dans les conseils municipaux, tel est l’enjeu.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 27 déc. 2013, 00:08:07

Sages-femmes : une mobilisation contre la dévalorisation et le sous-paiement des métiers féminins

Les sages-femmes sont en mouvement illimité et massif depuis mi-octobre : à Lyon, un tiers d’entre elles sont en grève, mais elles sont réquisitionnées pour que les consultations d’urgence et les accouchements soient quand même effectués. En décembre, elles ont campé pendant une semaine devant le centre hospitalier de Lyon Sud et un rassemblement a eu lieu le 20 décembre devant l’Hôtel de Ville. Leur revendication : la reconnaissance de leur travail et la revalorisation de leur salaire.
Comme toutes les professions «  féminines  », celle des sages-femmes est dévalorisée et sous-payée. Leurs compétences seraient «  naturelles  », ne nécessiteraient pas de formation spécifique et n’auraient donc pas besoin d’être reconnues… Pourtant la formation des sages-femmes est aujourd’hui sanctionnée par un master, soit 5 années d’études supérieures  !
Depuis 2012, elles/ils peuvent prescrire les contraceptifs, se retrouvent régulièrement à effectuer des actes sous délégation des médecins, notamment dans le cadre des IVG, et leurs responsabilités ne cessent d’augmenter. Et pourtant, elles/ils restent assimiléEs à des professions paramédicales et leur salaire de début de carrière à l’hôpital commence à 1 400 € net par mois.
Dans le contexte actuel de fermeture des centres IVG, des maternités, de la pénurie de médecins et en particulier de gynécologues, avec la loi “Hôpital, patients, santé, territoires” (HPST), on peut légitimement craindre qu’en transférant aux sages-femmes certains actes assumés précédemment par les médecins, l’État cherche à faire des économies sur le dos de la santé des femmes. De la même façon, l’abandon de la Fonction Publique Hospitalière qu’implique le statut de praticien en maïeutique souhaité par une partie des sages-femmes, pose problème.
Pour le NPA, il est nécessaire d’inclure les revendications des sages-femmes dans la cadre de la lutte contre les politiques d’austérité et leurs conséquences  : abrogation de la loi HPST, pour un service public de la santé à la hauteur des besoins, embauches massives de soignantEs, amélioration de la formation des médecins généralistes sur les questions spécifiques à la santé des femmes, contre la fermeture des CIVG et des maternités, remboursement intégral de toutes les contraceptions et de l’IVG, revalorisation du statut et des salaires des sages-femmes… pour le droit des femmes de choisir pour tout ce qui concerne leur santé, de disposer librement leur corps  !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 28 déc. 2013, 09:10:22

Les métiers exigeant disponibilité, responsabilité et implication personnelle sont souvent pénibles et rarement rémunérés à leur juste valeur. En même temps les difficultés s'empilent et en se maintenant dans le système économique actuel, je crois que les citoyens, à l'instar des propos de François de Clauset, n'en sont qu'au début de l'austérité.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 28 déc. 2013, 13:14:01

L'extrême gauche entre en campagne 28/12

C'est décidé, bien qu'elle n'ait « pas une envie immodérée de se retrouver sous les projecteurs », Marie-Anne Clément repart au combat. « Nous sommes en train de constituer une liste 100 % à gauche soutenue par le NPA et que je conduirai, confirme-t-elle. Nous travaillons tranquillement. Je ne vais pas m'en cacher, ce n'est pas facile de réunir 43 personnes. Mais on n'est pas les seuls dans ce cas. A part le PS, qui y est déjà parvenu ? Même si ce n'est pas gagné d'avance, ça ne m'empêche pas de dormir. En 2008, nous avions bouclé notre liste dans la dernière ligne droite. Je reste donc confiante. » Et l'extrême gauche avait fait bonne figure avec 6,04 % des voix.

« Il est important de montrer qu'il y a des gens à la gauche du PS, insiste-t-elle. Sans compter qu'il y a trop de listes à droite. Nous voulons dénoncer les mesures prises par le gouvernement qui auront quoi qu'on en dise des retentissements négatifs au plan local. Nous voulons aussi reparler du vote des étrangers. C'était une promesse de François Hollande et il l'a enterrée. »
L'extrême gauche tiendra sa première réunion publique le 15 janvier à la salle des Sarrazines. « Plus de la moitié de liste est constituée. Et elle n'est pas ouverte qu'au NPA. »

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 28 déc. 2013, 19:13:38

Je me surprendrais toujours d'entendre des têtes de liste, aux municipales évoquer la question du droit de vote des étrangers ou autres, comme si ces questions étaient de la compétence d'une mairie. Mais jamais ils ne parlent des voiries, des écoles, du budget municipal, des partenariats et articulations administratives avec les agglos ou autres communautés de communes, d'investissements en matière d'infrastructures indispensables aux développements des villes....?

Voilà ce qui est en jeu à l'occasion des prochaines échéances.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 29 déc. 2013, 17:06:40

Pour les riches c’est Noël tous les jours : pas de cadeau pour ce gouvernement !

La fin d’année est traditionnellement le moment des bilans… et des cadeaux ! Alors, faisons le bilan des cadeaux distribués par le gouvernement Hollande-Ayrault aux patrons, aux plus riches. Force est de constater qu’ils n’ont pas eu besoin d’attendre Noël. Pour eux, la distribution, c’est toute l’année.

Toujours plus d'injustices.

Tandis que la dernière enquête de l’INSEE montre que les salaires ont effectivement baissé pour la majorité des salariéEs depuis 2008, les revenus n’ont jamais été aussi élevés pour une minorité. Certains patrons gagnent 77 fois plus que leurs salariéEs…
Mais, soyons rassurés, selon le ministre de l’emploi, les 3 millions de salariéEs payéEs au SMIC verront, dès le 1erjanvier, un « gain » de leur pouvoir d’achat grâce aux 10 centimes accordés par le gouvernement au SMIC horaire.
Patrons et riches restent les grands bénéficiaires de la politique fiscale du gouvernement Hollande-Ayrault. Pour les premiers, 20 milliards de cadeaux fiscaux au nom de la sacro-sainte compétitivité, pour les seconds, plafonnement de l’impôt sur la fortune (ISF) qui permet aux 7630 contribuables les plus riches une « petite » économie de 100 000 euros. Dans le même temps, ce gouvernement maintient le gel du barème de l’impôt sur le revenu qui a rendu imposables environ 1 million de ménages qui jusque-là ne l'étaient pas. Sans parler de l’augmentation de la TVA au 1er janvier prochain qui pénalisera avant tout les plus pauvres.

Interdire les licenciements !

Sur le terrain de l’emploi, ce n’est guère mieux. Le chômage ne cesse d’augmenter. Aux licenciements, aux fermetures d’usines s'ajoute la précarité  avec toujours plus de contrats à durée déterminée, de temps partiels, de bénéficiaires du RSA… Ce gouvernement facilite les licenciements et la précarité grâce à la loi bien mal nommée de « Sécurisation de l’emploi », baisse le « coût du travail » sous prétexte de compétitivité… Bref, une politique qui amplifie celles qui ont été menées depuis 30 ans au nom de la prétendue lutte contre le chômage.

S’opposer à la politique de ce gouvernement !

Le mécontentement est profond dans tout le pays comme la révolte bretonne en témoigne mais il ne trouve pas les moyens de s’exprimer. En effet soutenant ouvertement le gouvernement pour certaines, refusant de l’affronter pour d’autres, les directions des organisations syndicales et politiques qui prétendent représenter les travailleurs, les classes populaires, se sont, au mieux, contentées de laisser ces mobilisations se développer sans chercher à les coordonner, quand elles ne se sont pas opposées à elles.
Les salariéEs de Michelin et de Total n’ont pas attendu 2014 pour engager la lutte pour leurs salaires. Pendant que ceux de Goodyear tiennent bon, ils pourraient être rejoints par ceux de La Redoute, d’Alcatel et de l’agro-alimentaire breton contre les liquidations d’emplois.
En 2014, pour stopper les politiques d’austérité, pour nos salaires, pour défendre une fiscalité anticapitaliste, débarrassée de l'écotaxe et de la TVA, imposer l'interdiction des licenciements et la fin des expulsions de sans-papiers, il nous faudra construire un mouvement d’ensemble, une opposition politique, ouvrière et populaire à ce gouvernement au service du grand patronat.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 30 déc. 2013, 20:41:18

Il est vrai que ceux qui vivent bien se préoccupent de leurs vacances au ski ou du dernier i phone quand ceux qui galèrent, triment, sans reconnaissance ni perpsectives se voient imposés, chaque jour des efforts supplémentaires.

Le matraquage fiscal, dont se plaignent certains pénalisent et fragilisent nombre d'entreprises, raison pour laquelle il est néfaste, pour notre économie, cela étant, il existe, pour nombre de chefs d'entreprises un moyen de réduire leur fiscalité, c'est d'investir et d'améliorer, lorsque cela est possible, compte tenu des éléments de visibilité, de perspectives et de compétitivité, la qualité et les conditions de travail de leurs salariés. Cela rétablirait la confiance et inciterait les salariés à davantage de souplesse, d'efforts indispensables, en temps de crise pour rétablir une crédibilité budgétaire, offrir aux entreprises des débouchés commerciaux stables, pour celles qui ne peuvent investir sur des marchés internationaux et suscite des investissements, taxables utiles au redressement des comptes publics !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 31 déc. 2013, 01:31:15

Il nous reste environ trois mois pour réussir notre campagne financière. Il est clair que nous avançons beaucoup moins vite que l’UMP. Nous pouvons même dire sans être gêné que ça avance difficilement. Et c’est logique. En général, notre milieu social a des fins de mois plutôt difficiles. En ces temps de crise, l’argent se fait rare du côté des opprimés, et nous cumulons les handicaps. Nous n’avons pas de coup de pouce du côté des médias qui nous invitent très peu depuis quelques mois. Alors on se débrouille comme on peut, avec nos forces militantes, notre détermination et notre optimisme.
Nous avons fait des clips pour capter la sympathie, faire parler de nous, pour essayer aussi de nous adresser plus largement à la population. Ce n’est pas dit que cela se traduise par un envol des dons mais cela permet au moins de faire savoir que nous avons besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Nous ferons certainement d’autres clips dès le début 2014, parce qu’il faudra en remettre une couche. Et puis nous tenterons d’autres choses…
Nous multiplions les repas, les soirées (dansantes ou pas) comme à Rouen, les réunions dans les villes et les campagnes pour rassembler nos amiEs, nos sympathisantEs et les militantEs d’organisations associatives, syndicales ou politiques proches. En clair, tous les gens qui nous aiment bien, celles et ceux qui nous trouvent utiles dans la vie politique.

Jusqu’au bout  !

Même si cette campagne est une grosse bataille qui est loin d’être gagnée, nous irons jusqu’au bout. Nous ne lâcherons rien parce qu’au bout il s’agit de faire entendre notre voix, la voix anticapitaliste, la voix de notre camp, de ceux qui souffrent, de ceux qui espèrent aussi que le monde change vite.
Notre parti a besoin de soutien financier et il doit être capable de le trouver autour de lui. Heureusement, le NPA n’est pas seulement un parti de militantEs, il a aussi ses sympathisantEs, ses compagnons de route. Aujourd’hui, nous sommes encore un petit parti fragilisé, qui a pris des coups depuis sa naissance, mais un parti qui existe encore !
Le projet de construire un parti large, unitaire et anticapitaliste, reste pour nous d’actualité, encore plus qu’avant. Les gens d’en bas doivent prendre confiance dans leurs capacités, prendre leurs affaires en main. Cette campagne financière est importante pour la suite.

Pour plus d’informations, pour nous aider : http://npa2009.org/souscription

À Rouen, soirée festive pour le NPA

Le jeudi 12 décembre, une centaine de personnes étaient présentes à la MJC rive gauche pour la soirée festive organisée par les comités de l’agglomération de Rouen. Une initiative pleinement réussie, d’abord en ce qui concerne la participation, et aussi sur l’ambiance chaleureuse et festive que toutes et tous ont pu apprécier.
Après une courte intervention politique de notre camarade candidat aux municipales à Rouen, la soirée a été animée par deux groupes, Inu puis les Tombstone Brothers et leur génial enterrement du rock n’roll. Le repas, préparé par les différents comités, a été l’occasion de nombreuses discussions entre militantEs et sympathisantEs autour de la situation sociale et politique et de notre parti, toujours là !
Une soirée organisée un peu dans la précipitation, mais au final réussie, avec près de 2 000 euros récoltés pour la campagne financière et des gens satisfaits et heureux. Une invitation à renouveler l’expérience dès que possible… et partout !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 31 déc. 2013, 20:58:58


Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré