Le NPA

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 11 mars 2012, 17:50:38

Je veux bien croire à des différences entre le NPA et le Front de Gauche, elles sont visibles et évidentes tant sur un plan idéologique que stratégique, mais j'avoue avoir du mal à voir l'originalité et l'apport de LO dans cette campagne malgré le renouvellement apportée par Mme Arthaud !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 11 mars 2012, 18:14:11

wesker a écrit :Je veux bien croire à des différences entre le NPA et le Front de Gauche, elles sont visibles et évidentes tant sur un plan idéologique que stratégique, mais j'avoue avoir du mal à voir l'originalité et l'apport de LO dans cette campagne malgré le renouvellement apportée par Mme Arthaud !
1°) Le refus des illusions électoralistes en affirmant que la fin appartient aux travailleurs car le système est irréformable
2°) L'affirmation corrélative d'une candidature communiste et sa matérialisation pas aisée dans les médias afin de s'en servir comme outil de propagande de masse
3°) La perspective d'une société sans classe ni Etat seule à même à mettre fin aux inégalités sociales et à la destruction de la planète...

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 12 mars 2012, 23:21:24

Philippe Poutou va annoncer qu'il a ses 500 signatures Par LILIAN ALEMAGNA

Le candidat du NPA à l'Elysée a prévu de réserver la primeur de l'annonce aux militants lors d'un meeting mardi.

(...)

Avatar du membre
Alegre
Messages : 235
Enregistré le : 06 déc. 2011, 00:30:54

Re: Le NPA

Message non lu par Alegre » 12 mars 2012, 23:27:38

Poutou fait des meetings??? icon_cheesygrin Tant mieux pour lui!! Il le mérite, avec les efforts qu'il a fait pour ne pas passer pour un charlot!!
"Les politiciens, il y en a pour briller en société, ils mangeraient du cirage" Coluche

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 13 mars 2012, 20:57:38

Nico37, les 3 points que tu m'énonces sont certes caractéristiques de cette utopie que constitue la gauche radicale à laquelle peu de travailleurs peuvent croire, y compris en période de crise, mais ils n'expliquent pas les différences profondes, hormis le style qui existent entre le NPA, LO et le Front de Gauche, même si pour ce dernier, je suppose que ce sont les liens avec les socialistes et la stratégie politique qui l'explique.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 14 mars 2012, 00:29:52

wesker a écrit :Nico37, les 3 points que tu m'énonces sont certes caractéristiques de cette utopie que constitue la gauche radicale à laquelle peu de travailleurs peuvent croire, y compris en période de crise, mais ils n'expliquent pas les différences profondes, hormis le style qui existent entre le NPA, LO et le Front de Gauche, même si pour ce dernier, je suppose que ce sont les liens avec les socialistes et la stratégie politique qui l'explique.
Pourtant sur tous les sujets les différences sont notables.
Prenons l'économie et en particulier la propriété privée : le FdG est pour le respect intégral de la propriété privée tandis que le NPA et LO sont pour l'expropriation du patronat sans indemnité ni rachat (le NPA dans une perspective autogestionnaire et LO plus dans une perspective socialisation des moyens de production)...
Philippe Poutou (NPA) en meeting à Alençon, vendredi - 13 mars 2012

Vendredi matin, le candidat Philippe Poutou (NPA) déposera ses 500 parrainages à Paris. Le soir, il sera en meeting à Alençon.

Élection présidentielle. Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le Nouveau parti anticapitaliste, sera à Alençon (Orne) pour un meeting, vendredi soir.

Tout juste détenteur des fameux 500 parrainages de maires, Philippe Poutou poursuit sa campagne à l’élection présidentielle pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Il tiendra un meeting à Alençon, vendredi à 20 h 30 à la salle Baudelaire. Le matin, il déposera ses 500 précieuses signatures au Conseil constitutionnel à Paris.

8 parrainages ornais

« Dans l’Orne, nous avions quatre promesses, indique la secrétaire locale du NPA, Christiane Coulon. Et au total, ce sera huit parrainages. » En 2007, Olivier Besancenot, candidat du NPA, avait obtenu 10 signatures dans l’Orne.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 15 mars 2012, 13:04:58

Nico37...Le Front de Gauche a exercé des responsabilités, par conséquent il cherche à éviter de raconter des délires idéologiques auxquels personnes ne peut croire. C'est aussi, je crois, ce semblant de réalisme qui explique la crédibilité obtenu par Mélenchon par rapport aux deux révolutionnaires.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 17 mars 2012, 02:55:01

wesker a écrit :Nico37...Le Front de Gauche a exercé des responsabilités, par conséquent il cherche à éviter de raconter des délires idéologiques auxquels personnes ne peut croire. C'est aussi, je crois, ce semblant de réalisme qui explique la crédibilité obtenu par Mélenchon par rapport aux deux révolutionnaires.
Crédibilité dans les médias et chez les bureaucrates certes, attendons un peu pour les urnes...
Communiqué du Nouveau Parti Anticapitaliste : ça bouge dans l’éducation nationale 16 mars 2012

Le NPA tient à saluer la détermination des personnels du lycée Utrillo de Stain, en grève reconductible depuis le lundi 5 mars pour défendre leurs conditions de travail et les conditions d’étude de leurs élèves

Alors que le gouvernement organise le démantèlement de l’école publique et des statuts de ses personnels, le NPA revendique dans la création immédiate de 100 000 postes de titulaires dans l’Education Nationale (pour rattraper les suppressions à l’œuvre depuis 2007) et l’abaissement des seuils à 24 élèves maximum par classe (20 en ZEP) dès la rentrée prochaine.

Dans le contexte actuel de crise du capitalisme, les coupes dans les budgets publics, la pression des lobbies patronaux, guident les politiques en matière d’éducation. C’est pourquoi nous sommes convaincus que seules les batailles menées par les personnels, les jeunes, les parents, permettront de stopper la casse actuelle, dès aujourd’hui et après 2012, quel que soit le nouveau gouvernement.

Même si aujourd’hui les perspectives d’action collective semblent difficiles à construire, des poches de résistance s’organisent et se coordonnent. Aujourd’hui l’enjeu est de faire converger les différents établissements mobilisés. La réussite de la grève du 15 et celle annoncée du 20 mars, en Seine Saint Denis, représentent un début de plan d’action à l’échelle du département.

Le NPA soutient tous ceux qui s’emparent de ces deux journées pour essayer d’enclencher une dynamique plus large de mobilisation.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 17 mars 2012, 14:10:26

Revendiquer, manifester, gueuler, voilà les propositions du NPA mais à aucun moment on entend parler des moyens de financement et des modalités de résolutions de vrais difficultés auxquels les français, partout sont confrontés !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 17 mars 2012, 14:59:56

wesker a écrit :Revendiquer, manifester, gueuler, voilà les propositions du NPA mais à aucun moment on entend parler des moyens de financement et des modalités de résolutions de vrais difficultés auxquels les français, partout sont confrontés !
Les moyens de financer sont de ne pas payer la dette :!:

[BBvideo 425,350]http://www.dailymotion.com/video/xpho6e ... 19-45_news[/BBvideo]

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 18 mars 2012, 10:43:33

Réaction au communiqué du NPA : « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles »

Il y a quelques jours, David Heurtevent évoquait ici les liens idéologiques entre la psychanalyse et la gauche française. Sur son blog Médiapart, Jean-Louis Racca, professeur de lycée et militant d’une association scientifique, affirmait haut et fort : « je suis de gauche, et j’emmerde la psychanalyse », article mentionné dans l’Express.

Le Nouveau Parti Anti-Capitaliste (NPA), signataire du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire, a réagit, le jeudi 8 mars, par communiqué aux recommandations de la HAS rangeant la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle sous la rubrique « non-consensuel ». Ce communiqué du NPA, intitulé « Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles. Pour le maintien de pratiques humanistes et diverses auprès des enfants autistes et de toute personne en souffrance. » soutient clairement la psychanalyse et implicitement le packing.

Communiqué du NPA. Psychanalyse et psychothérapie institutionnelle : non aux interdictions professionnelles. 8 mars 2012

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de rendre son verdict. Dans une recommandation, elle préconise , dans la prise en charge des enfants et adolescents qu’on nomme « autistes » le recours exclusif à l’action éducative et aux thérapies comportementales et rejette les « interventions fondées sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle".

Le NPA dénonce cette décision d’une extrême gravité, qui instaure un véritable interdit professionnel pour des équipes soignantes et éducatives, qui , demain, s’étendra à tous les soins psychiques et à l’enseignement universitaire.

Derrière ce que l’on veut présenter comme un débat d’écoles, c’est un nouveau pas dans la volonté de standardiser les soins psychiques, en réduisant ceux-ci à une normalisation des comportements de la personne souffrante. Cette recommandation s’inscrit dans les choix politiques imposés par le pouvoir à la santé mentale, entre politique gestionnaire , définissant un coût standard pour tout soin et politique sécuritaire cherchant à maitriser ou enfermer toute forme de déviance.

Le NPA est au coté des professionnels qui s’opposent à cette atteinte à toute forme de créativité soignante, exige le maintien de principes humanistes et la diversité des approches, en lien avec la famille et l’entourage, loin de prétendues « bonnes pratiques » avant tout dictées par des motifs peu avouables de réduction des coûts et de normalisation sociale.

Le 8 mars 2012.

Notre réaction

Le Collectif Soutenons Le Mur est écœuré par la mise entre guillemet du terme « autistes », remettant en cause l’existence même de cette différence reconnue partout dans le monde.

En se faisant le relais du corporatisme psychanalytique, le NPA oublie que les recommandations de la HAS visent clairement à mieux respecter les droits des enfants/adolescents avec autisme et de leur famille. En défendant la psychanalyse, le NPA soutient une méthode non évaluée inutile pour l’enfant et culpabilisante pour les parents.

Brandir le spectre fasciste pour rejeter les approches comportementales est caricatural. Les recommandations prouvent que ces approches sont validées et améliorent l’autonomie de la personne autiste. Il convient de rappeler que la France est l’un des derniers pays à ne pas pas avoir mis en place à grande échelle ces méthodes.

L’argument brandissant les risques de standardisation du soin et de normalisation des comportements ne tient pas. Les méthodes éducatives et comportementales sont exercées par des professionnels formés, dans le strict respect de l’enfant et en accord avec la famille. Les définitions de l’autisme tiennent des classifications internationales opposables à la France.

Parler du droit à la « créativité soignante » et évoquer les « principes humanistes » est risible quand ces mêmes professionnels défendent ou pratiquent le packing, qualifié de torture par l’ONG internationale Disability Rights International.

Il est plus que temps que le NPA choisisse de soutenir le bien être de l’enfant autiste et de sa famille contre la maltraitance institutionnelle.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 19 mars 2012, 22:41:03

Déclaration de la Gauche anticapitaliste - 18 mars 2012 adopté à l'unanimité de la réunion nationale de Montreuil (93) des 17 et 18 mars

La campagne électorale de la Présidentielle entre dans sa dernière ligne droite. Elle est marquée par le débat autour des politiques pour faire face à la crise, reléguant au second plan d'autres questions pourtant cruciales, comme celle des réponses à la crise écologique ou celle des quartiers populaires.

En campagne pour sauver sa place, Nicolas Sarkozy se présente comme le seul à disposer de l'expérience nécessaire pour « piloter le navire en pleine tempête ». Il se présente comme l'homme d'une droite dure, sécuritaire, raciste et xénophobe, défenseur d’une Europe « forteresse », pour draguer les voix du FN. Le « candidat du peuple » a cependant du mal à faire oublier le « Président des riches ». Son bilan, catastrophique pour la majorité de la population, est puissamment rejeté. Son projet est dans la continuité de son action, totalement nocif. Oui, il est urgent de « sortir le sortant ».

Battre la droite est un enjeu essentiel et primordial. Il n'est pas le seul de cette élection présidentielle. Le programme de François Hollande s'inscrit dans la gestion de la crise du capitalisme par l'austérité et ne prend pas en charge les questions écologiques à la hauteur des enjeux de crise de civilisation qui sont désormais posés.

Il importe qu'il existe aussi un vote de premier tour, le plus massif possible, pour donner force et crédibilité à un programme d'urgence basé sur une toute autre répartition des richesses, la transition énergétique, des transformations démocratiques radicales. Dans ce cas, une nouvelle chance sera offerte pour faire exister durablement un courant politique qui conteste à gauche l'hégémonie du courant social libéral dont François Hollande est le porte-drapeau à la Présidentielle. C'est essentiel également pour faire contrepoids à une extrême-droite relookée qui s'implante durablement et cherche, par une campagne nationaliste, raciste et prétendument sociale, à séduire les classes populaires. C'est enfin décisif pour donner force et courage à celles et ceux qui luttent et entendent lutter sous diverses formes pour résister aux politiques d'austérité ou pour imposer la transformation sociale, écologique, démocratique.

Au-delà de divergences maintenues, sur le bilan des gouvernements d'union de la gauche de 81 et 97, sur le rapport à la république et à la nation, la campagne que mène Jean-Luc Mélenchon énonce un large spectre de propositions politiques communes à toute la gauche radicale. Réquisitionner les entreprises qui licencient en délocalisant, prendre des mesures pour museler la finance, refuser de faire payer la crise à la majorité de la population, organiser la planification écologique, rompre avec une Vème République antidémocratique, rompre avec les traités européens pour réorganiser une Europe qui réponde aux impératifs sociaux, écologiques, démocratiques, voilà des propositions qui vont dans le bon sens.

La dynamique politique militante autour de la campagne de Jean-Luc Mélenchon permet de faire vivre et se développer une force militante et électorale qui refuse de se soumettre à la gestion sociale-libérale des crises, aux politiques d’austérité tout comme à sa version « verte ». C’est un facteur important du rapport de force pour la gauche de la gauche. En témoignent d’ailleurs le nombre de syndicalistes, de militants du mouvement social, écologiste, féministe, antiraciste qui rejoignent la campagne.

Une question importante demeure toutefois ouverte, celle de l'attitude vis-à-vis du PS. De ce point de vue, on sent des approches différentes au sein du Front de gauche entre d'un côté des déclarations du PCF qui laissent ouverte la perspective d'alliances et tous les autres, dont le PG, qui indiquent clairement refuser de collaborer à un gouvernement social libéral.

En tout état de cause, il faudra alors regrouper les forces politiques et sociales qui refuseront de collaborer sous quelque forme que ce soit avec un gouvernement s'inscrivant dans la lignée de ses ex-homologues européens portugais, espagnol ou grec, c'est-à-dire une politique marquée du sceau de l'austérité dite de gauche et du capitalisme prétendument vert. Beaucoup de ces forces se situent à l'heure actuelle de manière significative dans le giron du Front de Gauche.

Et si c'est Sarkozy qui l'emporte, alors il n'en sera que plus nécessaire de regrouper une gauche de combat susceptible de préparer les nouveaux affrontements sociaux et écologiques qui vont survenir.

Force est de constater hélas que la majorité de direction du NPA tourne le dos à une telle politique de rassemblement.

La campagne présidentielle du NPA cherche à s'imposer dans le débat politique par une posture « ouvriériste » et de rejet global du système. Même si l'exigence de « dégager » Sarkozy apparaît dans les interventions de Philippe Poutou ou dans le matériel de campagne, elle ne parvient pas à gommer un autre profil, le rejet d'un monde politicien présenté comme uniforme. La majorité de direction du NPA met en avant comme argument central, le statut social de son candidat, un ouvrier censé être le seul à pouvoir comprendre et exprimer la souffrance populaire. Se démarquer du Front de gauche, compte tenu de sa dynamique et de son positionnement est difficile et renforce les aspects négatifs de la campagne Poutou, et ce jusqu'à la caricature quand on entend que le Front de gauche est déjà au gouvernement Hollande.

Que valent alors les appels au rassemblement des anticapitalistes ? A quoi sert la candidature du NPA ? Quelles idées, quel programme contribue-t-elle à populariser dans la société ?

Derrière cette posture se teste une évolution négative majeure du NPA. Nous devons acter le fait que le NPA, fondé il y a trois ans dans l'objectif de rassembler tous les anticapitalistes dans un parti de masse implanté dans la société, prend le chemin de la marginalité, renonçant de ce fait à peser réellement dans une situation politique aux enjeux majeurs.

L'ensemble de ces éléments, au-delà de l'enjeu électoral lui-même, confirme les grandes orientations défendues par la Gauche anticapitaliste. A l'occasion de sa réunion nationale, elle prend une série de décisions qui visent à favoriser l'indispensable réorientation du combat des anticapitalistes et le rassemblement de la gauche radicale.

La GA en appelle aux militantes et aux militants du NPA, comme à celles et ceux qui l'ont quitté, pour mettre en œuvre sur le terrain et sans attendre une orientation unitaire. Les enjeux de la situation politique, avec les développements de la campagne présidentielle, rendent une telle concrétisation, urgente et nécessaire. La GA prend donc toutes ses responsabilités en ce sens. Cela passe notamment par :

· La structuration plus systématisée des groupes de la Gauche anticapitaliste partout sur le territoire. De ce point de vue, il faut faire un effort pour prendre contact avec les camarades qui ont quitté par désaccord le NPA ces derniers mois et années.

· La poursuite et le développement de notre insertion dans les campagnes de masse comme celle contre la dette, autour du référendum en Europe, en solidarité internationale sur tous les fronts et bien d’autres à venir... sur les terrains féministes, antiracistes, du logement, les enjeux syndicaux et sociaux, les luttes des LGTB, etc. avec toujours le même souci d’allier recherche de l’unité et développement de revendications de masse.

· L'approfondissement à toutes les échelles, locale, régionale, nationale, de la convergence des forces anticapitalistes et éco-socialistes, notamment les Alternatifs, la FASE, C et A, le MOC, militant-es du mouvement social et écologiste. Ce premier rassemblement doit se matérialiser sur la base d'un texte-cadre programmatique commun, d'un comité de liaison permanent qui, le moment venu, se dotera d'outils appropriés de communications, de débats et d'apparition. Ce regroupement des anticapitalistes peut représenter une première étape dans une recomposition plus vaste que nous pensons nécessaire.

· La poursuite des discussions unitaires à tous les niveaux, local, régional, national, avec l'ensemble des partis et mouvements qui composent le Front de gauche. La convergence de toutes les forces de la gauche radicale indépendantes du PS, dans leur pluralité et avec le périmètre le plus large possible, est une absolue nécessité. La recomposition en cours peut prendre des chemins variés. Nous aborderons avec un esprit offensif et en positif des propositions qui émaneraient d'autres forces politiques, dès lors qu'elles se situent dans cette perspective et qu'elles offrent un cadre pluraliste et rassembleur. La nouvelle donne créée par le résultat de la Présidentielle sera propice pour tester ces évolutions politiques nécessaires. Nous devons affirmer clairement en tant que GA, que nous sommes disponibles pour œuvrer à cette convergence, qui dessinera les contours d’un bloc anti-austérité, indépendant du PS, et posera les jalons d’une possible recomposition. Dans ce cadre, nous défendrons la nécessité d’une convergence entre forces politiques et courants issus du mouvement social, la nécessité de formes politiques permettant de vrais débats de fond et un fonctionnement démocratique à tous les niveaux, et notamment la possibilité d'adhésion directe individuelle à des comités de base.

· La présentation d'un maximum de candidatures unitaires dans un cadre large de toute la gauche radicale (FDG, NPA, Alternatifs, MOC, etc.), et lorsque cela ne sera pas possible, avec un périmètre plus limité. La GA agira en tant que courant politique, avec ses propres candidat-es dans ce cadre et dans le dialogue avec la majorité du NPA.

Participer à la construction d'un bloc anti-crise, rassembler en son sein les courants anticapitalistes et éco-socialistes, telle est la tâche de l'heure. Ce processus commence dès à présent, et les échéances vont s'accélérer et se concrétiser au lendemain de l’élection présidentielle. La gauche Anticapitaliste, tout en participant directement à tous ces processus, propose à tous les militants et toutes les militantes du NPA une réorientation radicale dans ce sens. Elle proposera au prochain CPN, sur ces enjeux et cet agenda, la tenue d'une conférence nationale décisionnelle avant l'été.

Tout en ayant donné son analyse sur les principaux enjeux de la Présidentielle, la GA constate des positions différentes en son sein sur l'appel au vote. Privilégiant son unité, la GA ne prendra pas, en tant que courant, de position concernant le vote au 1er tour.

La Gauche Anticapitaliste organisera une nouvelle réunion nationale en mai prochain. Elle précisera son analyse de la situation politique et son implication dans les processus en cours.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 20 mars 2012, 19:16:59

Philippe Poutou, candidat du NPA
ActuaBD.com continue sa rencontre avec les candidats à la Présidentielle 2012. Après Eva Joly, François Bayrou et Nicolas Dupont-Aignan c’est aujourd’hui Philippe Poutou, le "candidat anticapitaliste" du NPA, qui répond à nos questions.

(...)

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 22 mars 2012, 00:34:52

Quand les vaches regardent passer… les politiciens Hebdo Tout est à nous ! 139 (08/03/12)

Le Salon de l’agriculture a été l’objet de toute l’attention des politiciens candidats a commencer par Sarkozy posant en défenseur des agriculteurs, lui qui défend l’Europe de la BCE, qui organise progressivement la ruine de beaucoup d’entre eux. Le défilé s’est poursuivi avec Bayrou jouant à l’authentique paysan, Le Pen, Joly, Mélenchon, Hollande... Démagogie et course aux voix… Nous publions la déclaration de Philippe Poutou qui s’est refusé à cette foire.
Déclaration de Philippe Poutou à l’occasion du Salon de l’agriculture

J’ai fait le choix, à la différence de bien d’autres candidatEs, de ne pas me rendre au Salon de l’agriculture. Depuis des lustres, c’est une habitude médiatique chez beaucoup de politiciens. Mais à quoi cela les engage-t-il ?
Les agriculteurs traversent une crise terrible. Pas tous sans doute, mais beaucoup de petites et moyennes exploitations sont terriblement endettées, voire au bord de la faillite à cause d’un prix de revient insuffisant. L’agriculture est prisonnière d’un modèle productiviste qui abîme la nature comme les hommes, met en danger leur santé et celles des consommateurs. La course aux hectares et au rendement provoque un endettement insupportable au profit des banques et des marchands de matériel.
Combien d’agriculteurs gagnent moins d’un Smic ? Combien de femmes travaillent au côté de leur mari sans pouvoir se verser même un salaire ? Combien de retraités vivent avec moins de 600 ou 700 euros ? Tout cela parce que ce monde agricole est pris à la gorge par les groupes semenciers, les fournisseurs d’intrants et d’aliments pour bétail, les banquiers… et plus en aval par les industries de l’agroalimentaire et la grande distribution qui leur imposent des prix iniques.
De tout cela, les partis qui se sont succédé au pouvoir ont tous une responsabilité.
La PAC, la politique agricole commune, est un échec dramatique. Le modèle qui consiste à produire toujours plus pour inonder les marchés à l’exportation, ce modèle qui a surtout favorisé quelques gros céréaliers en particulier, est responsable de la disparition en France de près de la moitié des exploitations ces trente dernières années. Ce modèle tourné vers l’exportation n’est absolument pas conçu pour « nourrir le monde » comme on l’entend parfois. Au contraire, il détruit l’agriculture vivrière dans les pays du Sud à coups de subventions aux exportations afin de vendre sur place à bas prix. Il faudrait au contraire relocaliser les productions afin que tous les peuples accèdent à la souveraineté alimentaire.
La PAC libérale, même avec un peu de vernis vert, est un modèle intenable sur le plan économique, social, écologique !

Le NPA propose pour cette raison une réorientation radicale de la politique agricole. Pour redonner vie à une agriculture paysanne, permettre à des jeunes de s’installer, il faut réformer le foncier, prendre le contrôle des banques, encadrer et contrôler les prix par un coefficient multiplicateur pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail, augmenter les retraites agricoles.
Il faut encourager la coopération pour rendre le travail plus collectif et moins pénible, viser systématiquement la qualité. Le bio, dégagé de ces tentations industrielles, doit être l’objectif vers lequel tendre. Ces objectifs passeront aussi par le développement d’un grand service public apportant un appui technique et économique aux agriculteurs.
Ce sont toutes ces mesures qui redonneront aux agriculteurs une vraie liberté dans leur travail.
L’agriculture doit sortir des discussions de l’OMC (Organisation mondiale du commerce), car les denrées agricoles, tout comme l’eau, ne sont pas des marchandises. Il faut mettre en échec les trusts qui veulent breveter le vivant, imposer les OGM, empêcher les paysans d’utiliser leurs semences comme ils l’ont toujours fait. Nous soutenons évidemment les actions qui pourront être entreprises dans le cadre de ce salon pour alerter le public sur toutes ces questions.

Dans l’agriculture comme partout, ceux qui vivent de leur travail sont les premières victimes de la logique capitaliste. Nous pouvons changer tout cela en nous y mettant tous ensemble.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 22 mars 2012, 12:47:28

Le NPA envisage une possible victoire du Président des riches en posant ses exigences auprès d'une gauche socialiste qui sait qu'elle devra honorer ses échéances budgétaires. Cela risque de persévérer dans les divisions nombreuses qui existent au sein de la gauche, comme de la droite sur la question essentielle de l'Europe et de ce qui sépare ceux qui croient encore en la France de ceux qui n'y croient plus et qui se cherchent un modèle supranational qui conduit à l'ultra libéralisme.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré