Le NPA

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 22 mars 2012, 21:11:43

wesker a écrit :Le NPA envisage une possible victoire du Président des riches en posant ses exigences auprès d'une gauche socialiste qui sait qu'elle devra honorer ses échéances budgétaires. Cela risque de persévérer dans les divisions nombreuses qui existent au sein de la gauche, comme de la droite sur la question essentielle de l'Europe et de ce qui sépare ceux qui croient encore en la France de ceux qui n'y croient plus et qui se cherchent un modèle supranational qui conduit à l'ultra libéralisme.
Pas supranational mais pour l'abolition des frontières...
NPA Philippe Poutou sur le site de l’Andra à Bure (Meuse) où est étudiée la possibilité de stockage de déchets nucléaires « Non à l’enfouissement » Sébastien GEORGES 7 mars 2012

SI LE NUCLÉAIRE est un des thèmes de la campagne de l’élection présidentielle, le traitement des déchets est peu évoqué. Tel est l’avis des opposants au projet de centre d’enfouissement de déchets nucléaires dans les sous-sols de Bure en Meuse. Faute de réponse « des grands candidats », une vingtaine d’entre eux a accueilli avec plaisir Philippe Poutou, un ouvrier de l’automobile, candidat du NPA.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 23 mars 2012, 13:13:30

Précisément, l'abolition des frontières, y compris dans le domaine économique ne peut que conduire à la mise en concurrence qui détruit et nivelle les niveaux de vie par le bas.

LEs révolutionnaires pensent pouvoir appliquer, voire imposer leur conception au monde entier, c'est le rêve de l'union soviétique qui deva conquérir et annexer d'autres peuples pour piller les richesses et continuer à alimenter le système.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: Le NPA

Message non lu par Georges » 23 mars 2012, 13:49:21

wesker a écrit :Précisément, l'abolition des frontières, y compris dans le domaine économique ne peut que conduire à la mise en concurrence qui détruit et nivelle les niveaux de vie par le bas.

LEs révolutionnaires pensent pouvoir appliquer, voire imposer leur conception au monde entier, c'est le rêve de l'union soviétique qui deva conquérir et annexer d'autres peuples pour piller les richesses et continuer à alimenter le système.
L'ex URSS était un capitalisme d'Etat et comme tous les régimes capitalistes, il était tenté par la colonisation et le pillage des richesses des pays pauvres.
L'URSS devenu la Russie au régime nationaliste si cher à M. Lepen a exactement les mêmes ambitions.
Tout ça est bien loin du NPA et de son programme politique.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 mars 2012, 01:15:32

NPA : "Poutou doit maintenir sa candidature", selon Besancenot

Selon un dernier sondage CSA, Philippe Poutou réunit moins de 0,5% des suffrages.

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 24 mars 2012, 10:21:58

Georges, j'entend bien que le NPA n'approuve pas le stalinisme ou nombre d'exactions commises par les régimes qui se revendiquaient pourtant d'une idéologie égalitariste, il n'en demeure pas moins qu'il y a là un problème de crédibilité car aucun pays, aucune nation, aucun territoire et aucune entreprise ne fut gérée comme le propose les doux rêveurs de cette formation à laquelle je reconnais entièrement le droit de se présenter !

Concernant la présence de M. Poutou, compte des divergences qu'il a avec le Front de Gauche, sur un plan stratégique principalement, je peux comprendre qu'il souhaite maintenir sa candidature, de même que si, idéologiquement il reste proche de LO, cette dernière accepte de travailler localement avec les socialistes, contrairement au NPA...Mais bon au vu de la situation, je crois que ces considérations sont désuètes en présidentielle.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 mars 2012, 14:27:17

Besancenot : « Unité et radicalité » 24 mars 2012
Recueilli par Mickaël DEMEAUX.


Deux questions à... Olivier Besancenot, membre du Nouveau parti anticapitaliste, ancien porte-parole du NPA et ex-candidat à la présidentielle de 2007.

Dans un entretien à Ouest-France hier vendredi, Philippe Poutou, votre candidat à la présidentielle, affirme qu'il ne fait confiance « ni au PS, ni au Front de gauche ». Pourtant, à Quimper, le NPA et le Front de gauche font alliance pour les législatives. Est-ce contradictoire ?

Non, ce n'est pas contradictoire. L'accord conclu à Quimper pour faire naître « Ensemble, la vraie gauche » est un bon accord. Il rassemble le NPA, le PCF, les Alternatifs et le Front de gauche. Depuis longtemps, nous militons pour une convergence. C'est une chose importante. D'ailleurs, ce type d'accord est rare pour nous en France.

Mais quel est l'objectif ?

On se projette dans l'avenir. On souhaite tous la défaite de Sarkozy. On se tient donc prêt pour l'après-présidentielle et l'après-législatives pour constituer un bloc social, dans l'unité et la radicalité. Pour nous, l'essentiel est d'être indépendant vis-à-vis du Parti socialiste. Jusqu'à présent, on se battait pour avoir nos parrainages, pour l'élection présidentielle. Maintenant, la campagne va commencer. On entre dans le dur. On va pouvoir enfin entendre, avec l'équité de traitement médiatique, les propositions de Philippe Poutou.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 25 mars 2012, 16:59:33

Poutou très "différent" de Mélenchon AFP 25/03/2012

Le candidat du Nouveau Parti Anti-capitaliste à la présidentielle, Philippe Poutou, a souligné ses différences avec Jean-Luc Mélenchon, écartant à nouveau les appels récents de responsables du NPA à se désister en faveur du candidat du Front de gauche. "On a des choses à dire différentes de ce que dit Mélenchon", "un politicien depuis des tas d'années", a souligné Philippe Poutou pour Europe1, I-Télé et le Parisien.

(...)

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 26 mars 2012, 23:25:45

13ème. Besancenot vient soutenir le candidat NPA Adil Fajri.
Olivier Besancenot soutient la candidature de Adil Fajry et de Géraldine Grimaud. 25/03/2012, S.Riou

Olivier Besancenot:" A gauche l'unité c'est pas le ralliement"

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 27 mars 2012, 21:11:41

Encore une fois, Poutou explique ses différences avec le Front de Gauche, mais en dehors de la stratégie qui consiste, pour lui à dégager Sarkozy mais ne pas travailler avec Hollande alors que Mélenchon envisage de travailler et de négocier, fort de ses résultats électorats, un accords de gouvernement que le NPA refuse, qu'est ce qui les sépare réellement sur un plan programmatique ?

Je peux comprendre les réserves du NPA à fonctionner avec les sociaux démocrates qui ont, partout conduit les travailleurs au déclin et à la régression, mais je pense qu'en politique Mélenchon, principalement par ses qualités oratoires et les différences fortes qu'il partage avec Hollande peut constituer, pour cet électorat une alternative crédible afin de peser. En ce qui me concerne, j'ai toujours considéré que si tout cela devait se terminer par un ralliement sans un accords concret sur de vrais engagements en faveur des travailleurs, cela était inutile !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 27 mars 2012, 23:41:39

Eh bien justement il n'y aura pas grand chose de concrêt, le mot classique est " des miettes " ...

Sinon 85 personnes et une 10aine de journalistes au meeting de ce soir...
Pas pour Poutou 24/03/12

Des responsables du NPA appellent à voter Mélenchon et non pour leur candidat Philippe Poutou, à la présidentielle. Poutou, le successeur de Besancenot, qui sera en meeting à Tours mardi soir. Fanny Puel, porte drapeau du NPA d'Indre-et-Loire, n'est pas pro-Poutou, et avec elle, bien d'autres militants qui, disons-le en passant, ont fondu de moitié : « Je ne suis pas contre l'homme, mais contre la ligne suivie. Même si, localement, le PC ne veut pas de nous, on défend le courant de la gauche anticapitaliste, le bloc anticrise de la gauche radicale indépendant du PS. On reconnaît la dynamique créée par Mélenchon. » Il faut peser à la gauche de la gauche, selon elle, et Philippe Poutou, plutôt discret dans les médias, ne fait pas le poids. Bref, au NPA, on n'applique pas la devise chère aux mousquetaires, qui dit : un Poutou, tous pour un.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 28 mars 2012, 21:25:03

Le marathon électoral de Philippe Poutou 28/03/2012

Le candidat du Nouveau Parti anticapitaliste était en meeting, hier, à Tours. Ce “ non professionnel ” de la politique est très convaincu.
« On est là pour se battre jusqu'au bout ! ». Philippe Poutou candidat du NPA, lors de son meeting à Tours, hier soir.

En congé sans solde depuis lundi, Philippe Poutou affronte bravement la campagne présidentielle. Le premier obstacle des parrainages franchi, il s'emploie à défendre les idées du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) au mieux de ses moyens, « à peine 800.000 €. On ne va même pas pouvoir dépenser la somme allouée par l'État ». C'est dans la modeste salle familiale du quartier populaire des Fontaines, à Tours, qu'il honorait son rendez-vous du jour, devant une centaine de personnes (dont une dizaine de journalistes parisiens).

« Sarkozy et son gouvernement ont mené des attaques antisociales très graves, énonce-t-il de son accent bordelais un peu chantant. Il faut retrouver confiance dans nos propres forces. On sait que ça se jouera dans la rue ! Il faut prendre l'argent où il est, et le redistribuer. C'est une question de choix budgétaires. »

(...)

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 29 mars 2012, 21:34:38

Philippe Poutou et le NPA répondent à notre lettre ouverte

Début mars, les associations FERUS, ASPAS et Animal Cross adressaient aux candidats à l’élection présidentielle une lettre ouverte « Le loup, bouc émissaire de la filière ovine : ça suffit ! ». Philippe Poutou et le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) sont les premiers à nous répondre.

Extrait : « Le Loup n’est effectivement que pour bien peu dans les difficultés globales des éleveurs et leur ennemi principal, c’est bien le capitalisme et sa course aux profits. »

Par ailleurs, Philippe Poutou et le NPA se prononcent pour la protection et la reconstitution des milieux et demandent la fin de la notion de nuisible.

Réponse Poutou (.pdf)

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 30 mars 2012, 22:43:00

Pourquoi je vote Mélenchon…

Compte tenu de mon histoire politique, il me semble nécessaire (pour des raisons, disons, de déontologie militante) d’expliquer pourquoi je vais voter Mélenchon et non pas Poutou. Et, sans trop développer, faire quelques commentaires.

Antoine Artous

1. Lors de la dernière présidentielle, il était déjà nécessaire que soit présente une candidature unitaire, d’une gauche radicale, clairement démarquée du PS et qui cristallise le « non de gauche » au traité européen. La LCR avait porté une part de responsabilité dans son échec. Non seulement cela est à nouveau nécessaire, mais de surcroît je considère que la campagne actuelle de Mélenchon et sa posture politique (et pourtant je ne suis pas un fan des discours républicains) tracent bien le profil d’une gauche radicale. Reste sans doute ouverte la question du rapport au PS, qu’il faudra en tout état de cause discuter sur la base des évolutions concrètes.
Deux remarques sur le passé qui me semblent utiles pour le futur.

2. Dans les débats de la LCR, je me suis toujours opposé à l’autocréation d’un « nouveau parti large » par la Ligue seule. D’autant que se cristallisait dans la Ligue ( et cela explique en parti la création du NPA) une double orientation inquiétante : a) la croyance que la Ligue pouvait se construire comme alternative directe au PS, à travers de nouvelles générations et sans s’encombrer des courants usés de la « gauche de la gauche » ; b) un profil politique combinant un radicalisme mouvementiste (« porte parole de la radicalité des mouvements sociaux ») et un propagandisme anticapitaliste abstrait. Sur ces questions et la phase politique d’alors, je renvoie à un article écrit avec Stathis Kouvélakis sur le bilan de la présidentielle de 2007 (*).

3. Je pensais qu’il fallait marcher sur deux jambes : bataille pour un front de la gauche radicale ; poursuite de la construction de la Ligue comme courant organisé de ce front. Dans ce cadre, le maintien de la Ligue me semblait décisif, comme un élément des équilibres au sein de « la gauche de la gauche », mais plus largement comme outil porteur d’une réelle histoire politique se situant dans la tradition d’un « marxisme révolutionnaire », « communisme révolutionnaire », revisité et actualisé. En effet, dans la phase actuelle et au niveau international, il est très important qu’existent de tels courants.

4. Un front de la gauche radicale a commencé à se mettre en place. Non seulement sans la Ligue, mais (preuve de sa nécessité) il a fait éclater le NPA. Mais, pour la deuxième jambe, la question est plus complexe. Du point de vue des rapports de force d’abord, ce qui bien sûr est important pour peser sur l’évolution d’un tel front. Du point de vue politique ensuite, car le passage par le NPA puis l’éclatement de celui-ci ont accentué les brouillages politiques et programmatiques. Le bilan des élections va ouvrir une seconde phase. Toutefois, d’ores et déjà, il est nécessaire, d’une part de se situer dans la dynamique ouverte, en rejoignant le Front de gauche, au minimum en appelant à voter Mélenchon ; et, d’autre part, de voir comment des liens peuvent se nouer entre les courants et individus issus du NPA ( ou de l’ex-Ligue) qui se situent dans cette perspective.

(*) : http://www.quefaire.lautre.net/que-fair ... -lcr-no06- septembre/article/france-2007-les-lecons-d-une#nb1

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 31 mars 2012, 14:21:22

Si je comprend bien ce militant du NPA estime que le vote en faveur du front de gauche et de son candidat est plus efficace dans la défense et la construction d'une force de la gauche dite révolutionnaire même si Mélenchon s'inscrit dans le discours républicain et que d'autres part organiser au sein du front de gauche une ligne "révolutionnaire" serait plus audible qu'en participant à une aventure individuelle vouée à la dilution. Pourtant lors du congrès du NPA il me semble que la ligne actuelle fut amplement ratifiée.....

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 31 mars 2012, 19:30:40

wesker a écrit :Si je comprend bien ce militant du NPA estime que le vote en faveur du front de gauche et de son candidat est plus efficace dans la défense et la construction d'une force de la gauche dite révolutionnaire même si Mélenchon s'inscrit dans le discours républicain et que d'autres part organiser au sein du front de gauche une ligne "révolutionnaire" serait plus audible qu'en participant à une aventure individuelle vouée à la dilution. Pourtant lors du congrès du NPA il me semble que la ligne actuelle fut amplement ratifiée.....
Analyse exacte, il est clair que la GA (Gauche anticapitaliste) se place en position de scission...
Notre place est aux côtés du Front de gauche

Dans un moment politique menaçant, où les promesses d’austérités le disputent à l’hystérie sécuritaire et au racisme légitimé, l'unité est indispensable pour imposer un autre futur que celui auquel ils nous condamnent.

C’est donc avec tristesse que nous constatons que l'organisation que nous avons construite tourne le dos avec constance à toute tentative de rassembler politiquement notre camp social et ses organisations face à Sarkozy et à l’austérité violente qui s’annonce.

Le problème vient de loin. Le superbe isolement qui est le notre depuis la fondation du NPA se cristallise aujourd’hui dans une campagne présidentielle que nous ne mènerons pas. Car c’est la fonction même de cette campagne qui nous interroge, pas les qualités du candidat du NPA mais bien plutôt l’orientation politique de ceux qui la dirigent.

De la dénonciation du candidat du Front de Gauche comme appartenant au camp des «politiciens professionnels en cravate», à la certitude affichée de sa future collaboration avec le PS, cette candidature divise ce qu’il s’agit d’unir: la volonté du peuple de gauche de se débarrasser de Sarkozy tout en résistant à l’austérité.

Et cela, alors même que nous voyons (et qui veut observer, verra) la dynamique de la campagne du FdG, la maturité politique et la conscience qui s’y fait jour.

Les dizaines de milliers de personnes rassemblées à la Bastille ou dans les meetings du FdG ne disent pas autre chose. Il faut que la gauche de gauche s’unisse et dise d’une seule voix : Sarkozy dégage ! Assez d’austérité !

Que des milliers de jeunes vivent là leur première expérience militante, que des milliers de syndicalistes voient avec cet instrument la possibilité d’un prolongement politique à leurs engagements quotidiens nous interpelle.

Car notre tradition politique s'intéresse aux mouvements réels qui animent notre classe, souhaite les accompagner, et leur donner une perspective radicale contre l'ordre existant.

Pas besoin donc de peindre cette campagne en rouge pour comprendre que notre place est aux côtés de celles et ceux qui mènent cette tentative de percer le plafond de verre des politiques capitalistes.

Nous savons les désaccords que nous avons avec la campagne du FdG ou certaines déclarations de son candidat. Nous ne partageons pas, par exemple, le rapport bien trop instrumental que les principales forces du FdG entretiennent avec les mouvements sociaux; nous aimerions que cette campagne soit plus offensive pour dessiner un avenir débarrassé du nucléaire civil et militaire. Mais ces désaccords ne changent rien à la conviction des milliers de salariés et de jeunes qui la mènent. Et c’est ce processus de maturation politique que nous voulons accompagner.

C’est dans le succès de cette campagne que réside une partie des clefs de l’avenir.

Parce qu'un score élevé de son candidat contribuerait à redonner confiance à notre camp social pour les combats qui s'annoncent.

Mais aussi parce que ce que nous appelons bloc de gauche contre l'austérité ou front social et politique est inscrit dans les coordonnées de la situation politique. Nous qui pensons qu’il faut dans un même mouvement, unir les anticapitalistes et construire ce bloc, nous savons que ce n’est pas un problème à venir, mais une tâche qui s’inscrit dans le réel et ses contradictions.

Le périmètre de ce bloc de gauche contre l'austérité dépendra de la position du FdG et de ses organisations par rapport à la participation à un gouvernement social-libéral et à une politique d’austérité.

Nous sommes bien conscients des difficultés qui se posent à nous, à commencer par le faible rapport de force qui est le notre pour peser sur cette campagne et ses suites.

Mais c’est dans l’espace de débat et de confrontation qu’offre cette campagne que nous pensons être utiles.

C’est pourquoi nous la soutenons..

Louis-Marie Barnier, Conseil politique national du NPA 94
Marie-Do Bartoli, ex CPN 93
Laurent Delgrès, CPN Paris XXe
Myriam Duboz, CPN 25
Catherine Faivre D'Arcier, CPN 38
Ludovic Haru, équipe d'animation Gauche Anticapitaliste Paris XXe
Alban Heuze, animateur du secteur jeune du NPA, 72
Rafik Qnouch, équipe d'animation GA Paris XIIIe
François Laporte, CPN 67
Jules Lavalou, CPN 35
Guillaume Liegard, CPN Paris XXe
Olivier Mollaz, CPN Paris XVIIIe
Emre Ongun, CPN Paris XXe
Fanny Puel, ex CPN 37
Michele Sauve, ex CPN Paris XXe
Thomas Vacheron, CPN 43.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré