Le NPA

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 12 mai 2012, 21:10:18

Philippe Poutou fait sa rentrée à l'usine de Ford Laurie Bosdecher

Le candidat NPA à l'élection présidentielle a réembauché chez Ford mercredi sous les crépitements de flashs

(...)

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 13 mai 2012, 10:20:21

Poutou (NPA) : la victoire de Hollande annonce une " austérité de gauche "

L'ex-candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Philippe Poutou s'est réjoui dimanche de la défaite de Nicolas Sarkozy, le "président des riches", tout en estimant que la victoire de François Hollande ne faisait qu'annoncer une "austérité de gauche".

(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 13 mai 2012, 11:39:12

De ce point de vue, Poutou peut reconnaître que Ford reste finalement pas un mauvais employeur, au vu des positions qu'il a tenu, retrouver du boulot aurait pû sembler difficile, et concernant Hollande, je crais hélàs que les réalités budgétaires ne s'imposent aux illusions qui auraient pû naître de sa campagne, pourtant prudente et qui laissent entrevoir un avenir fait d'austérité de gauche.

Finalement la différence entre la droite et la gauche, c'est qu'avec la droite on aurait eu l'austérité maintenant alors qu'avec la gauche on aura l'austérité plus dure encore, demain.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 13 mai 2012, 12:31:06

wesker a écrit :De ce point de vue, Poutou peut reconnaître que Ford reste finalement pas un mauvais employeur, au vu des positions qu'il a tenu, retrouver du boulot aurait pû sembler difficile, et concernant Hollande, je crais hélàs que les réalités budgétaires ne s'imposent aux illusions qui auraient pû naître de sa campagne, pourtant prudente et qui laissent entrevoir un avenir fait d'austérité de gauche.

Finalement la différence entre la droite et la gauche, c'est qu'avec la droite on aurait eu l'austérité maintenant alors qu'avec la gauche on aura l'austérité plus dure encore, demain.
Je ne vois pas ce que Ford peut contre Poutou, salarié protégé...
Sinon, n'ait aucune illusion, le tournant de la rigueur ne mettra pas 2 ans comme en 1981...

[BBvideo 600,350]http://www.youtube.com/watch?v=A_pS3ddXMJw[/BBvideo]

[BBvideo 600,350]http://www.youtube.com/watch?v=g5Y-wiIV_rU[/BBvideo]

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 17 mai 2012, 16:28:09

Notre campagne législatives Christine Poupin Hebdo Tout est à nous ! 149 (17/05/12)

Pour ces élections législatives, le NPA présentera près de 350 candidatEs qui défendront des mesures d’urgence sociales et écologiques en totale indépendance vis-à-vis du PS.

Les élections législatives sont désormais les 3e et 4e tours de l’élection présidentielle. Mais celles de juin 2012 se dérouleront dans un contexte marqué par l’accélération de la crise à l’échelle européenne et par une double urgence, celle de la lutte contre l’austérité et celle du combat contre la montée de l’extrême droite.

Les 350 candidatEs présentéEs ou soutenuEs par le NPA défendront des mesures pour refuser l’austérité, même si elle se nomme désormais rigueur. Les salaires, les retraites, les minima sociaux doivent être augmentés immédiatement de 300 euros et ne pas être inférieurs à 1 700 euros. Pour lutter contre le chômage il faut bien sûr interdire les licenciements mais aussi réduire le temps de travail à 32 heures et embaucher massivement dans les services publics de la santé, l’éducation, le logement, les transports... Débarrassés de Sarkozy, il nous reste maintenant à nous débarrasser de toutes ses contre-réformes et à imposer par exemple la retraite pleine et entière à 60 ans, avec 37, 5 annuités.

Ces réponses à l’urgence sociale sont incompatibles avec le pacte budgétaire européen comme avec le remboursement de la dette publique. Pour empêcher le système financier de continuer de nuire, il n’y a pas d’autre solution que de réquisitionner les banques, de les unifier dans un service public bancaire unique sous le contrôle de leurs salariéEs et de la population. L’urgence sociale n’annule pas, bien au contraire l’urgence écologique, l’urgence de sortir du nucléaire et de lutter contre le réchauffement climatique, l’urgence d’exproprier les grands groupes de l’énergie pour constituer un service public sous contrôle public et social afin de préserver et développer l’emploi, gérer l’énergie comme un bien public accessible à toutes et tous.

Ici comme dans toute l’Europe et singulièrement en Grèce, le rejet des partis qui ont mis en œuvre les politiques d’austérité fait le lit de l’extrême droite. Pour lutter contre la montée du Front national, il faut bien évidemment lutter sans concession contre l’austérité, c’est le sens du bouclier social que nous défendons, il faut aussi ne rien lâcher contre le nationalisme, le racisme et la xénophobie, contre les politiques sécuritaires et liberticides, pour la solidarité internationale et les droits des peuples, contre le sexisme et l’homophobie, pour l’égalité des droits. Nous mettons en avant l’exigence de la régularisation de tous les sans-papiers, du droit de vote pour tous les résidentEs à toutes les élections.

Hollande a été élu président grâce à la puissance du rejet de Sarkozy. Mais ni son discours, ni le programme des candidatEs députéEs socialistes, ni l’exemple des gouvernements socialistes de Grèce ou d’Espagne ne peuvent laisser espérer autre chose qu’une austérité de gauche. Si nous laissons faire, nous savons que cette politique laissera le champ libre à l’extrême droite et à la droite. Marine Le Pen se présente d’ores et déjà comme l’opposition et le recours à droite. La course de vitesse est engagée. Il est indispensable que se construise une opposition de gauche à Hollande, à sa politique, à ceux qui gouverneront avec lui. La campagne pour les législatives est aussi l’occasion de débattre des suites. Les candidatEs présentés ou soutenuEs par le NPA veulent porter à la fois la nécessité de la plus totale indépendance vis-à-vis du gouvernement Hollande parce qu’il est impossible d’allier la défense de mesures d’urgence avec un quelconque soutien à un tel gouvernement ou une telle majorité et la volonté de construire cette opposition de gauche unitaire.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 17 mai 2012, 21:10:05

Cette formation aussi a besoin de représentant et de financement, mais peut être devra t-elle tenir compte des résultats et du fait que le front de gauche a obtenu de bien meilleurs résultats que le NPA et LO réunit pour envisager une réunification de ces deux familles de pensée politique trés difficile à distinguer, sur un plan idéologique et stratégique, pour de nombreux électeurs qui commencent à s'interroger sur l'efficacité et les motivations de ces candidatures de témoignages.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 18 mai 2012, 20:40:31

François Hollande et l’Europe de l’austérité Jacques Cherbourg Hebdo Tout est à nous ! 149 (17/05/12)

À peine la passation de pouvoir effectuée, Hollande doit rencontrer Merkel dans le cadre de l’Europe et Obama pour l’Otan. Il devra alors décider quelle politique il compte mettre en œuvre.

Cette fois, il n’y aura pas d’état de grâce, les événements se précipitent. Dès avant sa prise de fonction le 15 mai, Hollande a déjà reçu Van Rompuy, le président de l’UE et Juncker, le président de l’Eurogroupe et le soir même du 15 mai, il sera à Berlin avec Merkel.

Puis le 18, il sera à Washington avec Obama, et le 20 à Chicago au sommet de l’Otan. Cela devrait amener des clarifications nécessaires sur la politique, économique et internationale, étroitement liées, que son gouvernement va conduire et permettra de sortir des discours abstraits sur austérité et croissance ainsi que de la comparaison hasardeuse entre l’élection de François Hollande et l’arrivée de Roosevelt et du New Deal.

Règle d’or

Tout le monde sait qu’en Europe l’année 2012 va être très difficile en ce qui concerne la croissance et donc l’emploi et les revenus de la majorité des populations. Par exemple, pour la France, l’Insee a publié le 15 mai la croissance trimestrielle du PIB : +0, 9 % au 1er trimestre 2011, puis +0, 0 +0, 3, +0, 1 et +0, 0 au 1er trimestre 2012. Mais malgré cela, les libéraux qui dirigent l’UE ont sermonné Hollande : une seule politique possible, l’austérité, symbolisée par le pacte budgétaire et la prétendue « règle d’or ». D’abord Merkel, puis la commission, puis le président de la BCE et même celui de la banque centrale allemande, la BundesBank. Ce dernier a argumenté contre les quelques augmentations de dépenses publiques annoncées dans le programme électoral de François Hollande :« combattre les dettes par les dettes, cela ne marche pas », mais on peut lui répondre facilement que « combattre l’austérité par l’austérité, cela ne marche pas non plus », comme on le voit depuis deux ans.

La pression de marchés

Car la crise est loin de s’apaiser. Après l’annulation d’une partie de la dette grecque, les « marchés financiers » maintiennent la pression. Et «on » envisage une sortie de l’euro, ce qui ne serait une solution ni pour la Grèce ni pour l’Europe. Après la Grèce, l’Espagne est maintenant en première ligne. Malgré un gouvernement conservateur qui accentue les programmes d’austérité et malgré les 1 000 milliards accordés par la BCE aux banques européennes (notamment espagnoles), plusieurs de ces dernières sont au bord de la faillite et une vient d’être « nationalisée » (puisqu’elle a subi les plus grosses pertes !).

Luttes contre l’austérité

Face à ces politiques menées par des fanatiques, pour la plupart non élus, de l’austérité et des « réformes », quelles sont les forces disponibles ? Elles s’expriment déjà par les défaites électorales récentes des gouvernements pro-austérité en France et en Grèce, et le recul sévère dimanche 13 mai de la CDU de Merkel en Rhénanie-Westphalie. De même les peuples islandais et irlandais continuent de refuser de payer la crise dans les référendums qui leur sont proposés. Mais les bulletins de vote seront certainement insuffisants s’ils se tournent vers les sociaux-libéraux. Rappelons-nous que dans les années 1980, dans l’Europe des quinze, il y avait douze gouvernements « socialistes » qui ont mis en place les politiques européennes actuelles.

Pour mettre fin à ces politiques d’austérité et imposer l’annulation de la dette publique, la seule façon de gagner, ce sera par les mouvements sociaux et leur convergence. Depuis plus d’un an, les Indignés manifestent en Grèce, en Espagne, en Italie. Il faut que les électeurs de « la gauche de la gauche », notamment en France et en Grèce, se transforment en manifestants. Il faut que le mouvement syndical européen, qui il y a plus d’un an avait produit une belle déclaration antiaustérité, s’engage effectivement dans une vraie bataille. Une première échéance européenne de rassemblement pour cette lutte aura lieu les 18 et 19 mai avec les diverses interventions (conférences et ateliers) contre les politiques d’austérité de la Troïka (UE, FMI, BCE), et surtout une manifestation le samedi 19 mai à Francfort, siège de la BCE (voir Tout est à nous ! du 26 avril et du 10 mai).

Nous sommes les 99 % !

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 19 mai 2012, 09:10:53

Université d'été 2012 du dimanche 26 au mercredi 29 août dans le village vacances « Les Carrats » à Port Leucate, près de Perpignan (accueil le samedi 25 après-midi, départ le jeudi 30 dans la matinée).

Interrogeons l'anticapitalisme...

Mobilisations sociales dans les entreprises et les quartiers, sur le terrain de l'écologie ou des droits, et aussi bien entendu élections... Avec l'arrivée d'Hollande au pouvoir, cette année aboutie à une nouvelle situation politique qui nous impose de réinterroger les perspectives anticapitalistes. En effet, la conjonction de la crise et d'une gauche libérale gestionnaire donnent des responsabilités importante à celles et ceux qui au quotidien défendent les conditions de vie du plus grand nombre. Pour mettre à jour nos analyses et discuter de nos perspectives, cette nouvelle édition de notre université d'été arrive donc à point nommé.

Notre université d'été est avant tout un lieu de rencontres entre sympathisantEs et militantEs venuEs des quatre coins du pays et même de plus loin encore... Avec ses 48 propositions à choisir durant quatre jours, elle permet aussi bien la formation que les débats et a également pour but d'approfondir les questions qui se posent aux participantEs tout au long de l'année, tant en terme d'interventions militantes que d'élaboration théorique. Tout cela dans une ambiance conviviale et ensoleillée, où l'opinion de chacunE est respecté.

Elle facilite la réflexion autour de questions fondamentales. C'est en particulier le rôle du thème central qui cette année s'intitule « crises du système capitaliste, difficultés d'un projet d'émancipation ? ». Nous y traiterons à la fois du basculement du monde, des attaques sociales et écologiques, des résistances et des révolutions, de la remise à jour d'une alternative anticapitaliste et des problèmes rencontrés pour y donner corps. En effet, nous pensons que la contradiction entre les multiples aspects de la crise qui éclate aux yeux du plus grand nombre, et la faiblesse apparente des anticapitalistes doit être interrogée de façon approfondie. A la lumière de la situation politique et sociale française bien évidemment, mais aussi à l'aide des témoignages de militantEs politiques venuEs d'autre pays.

Notre université d'été est aussi un espace de rencontres avec des militantEs du mouvement social ou d’autres courants politiques, ainsi qu'un lieu d'échange avec des intellectuelLEs et spécialistes. Une occasion de s'ouvrir et de s’intéresser à des sujets nouveaux dans un cadre qui se veut aussi un espace d'éducation populaire.

Et puis, entre débats et rencontres, il y a toujours le soleil, le sable et la mer à Port Leucate. Et même des soirées en compagnie d'invitéEs ou sous les étoiles entre la discothèque, le bar et la plage.

Pour se préparer à la rentrée sociale et politique, une seule solution : l’université d’été du NPA. Notez le sur vos agendas et inscrivez-vous sans plus attendre !

Pour plus de précisions, regardez la plaquette d'inscription (.pdf) ou écrivez nous à universite.ete@npa2009.org

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 19 mai 2012, 14:30:50

Il est évident que la NPA pousse un coup de g..... contre l'austérité qui s'annonce, mais n'en explique pas les causes. Loin d'être la volonté des "libéraux", elle est la conséquence d'un système économique qui mets nos entreprises et travailleurs avec des entreprises mondialisées qui produisent auprès d'esclave des produits vendus aux chômeurs. Et pour masquer les conséquences de cette idéologie funeste mise en oeuvre par la gauche comme par la droite, les Etats s'endettent.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 19 mai 2012, 14:35:38

wesker a écrit :Il est évident que la NPA pousse un coup de g..... contre l'austérité qui s'annonce, mais n'en explique pas les causes. Loin d'être la volonté des "libéraux", elle est la conséquence d'un système économique qui mets nos entreprises et travailleurs avec des entreprises mondialisées qui produisent auprès d'esclave des produits vendus aux chômeurs. Et pour masquer les conséquences de cette idéologie funeste mise en oeuvre par la gauche comme par la droite, les Etats s'endettent.
Le NPA explique classiquement que c'est lié au capitalisme càd l'accaparement privé des richesses produites par tout-e-s et que cette austérité est fabriquée car la France n'a jamais été aussi riche...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 19 mai 2012, 20:35:14

La France produit des richesses c'est vrai mais doit chaque année emprunter pour honorer ses échéances budgétaires et ses dettes, par conséquent refuser de réduire la dette revient à nier ses conséquences sur l'avenir et les capacités de notre pays. Trés sincèrement, ce jusqu'auboutisme ne peut réussir à sortir le pays de la difficulté, et je note d'ailleurs que si cela était aussi simple, d'autres pays l'auraient pratiqués. Je constate hélàs que ceux qui ont essayé de rompre avec l'économie libre connaissent aujourd'hui le dirigisme et la misère !

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: Le NPA

Message non lu par Georges » 19 mai 2012, 20:48:14

wesker a écrit :La France produit des richesses c'est vrai mais doit chaque année emprunter pour honorer ses échéances budgétaires et ses dettes, par conséquent refuser de réduire la dette revient à nier ses conséquences sur l'avenir et les capacités de notre pays. Trés sincèrement, ce jusqu'auboutisme ne peut réussir à sortir le pays de la difficulté, et je note d'ailleurs que si cela était aussi simple, d'autres pays l'auraient pratiqués. Je constate hélàs que ceux qui ont essayé de rompre avec l'économie libre connaissent aujourd'hui le dirigisme et la misère !
Ce n'est pas la France qui produit des richesses, mais tous les travailleurs français et immigrés, mais le bénéfice de ces richesses sont confisqués par 1% des Français dont le plus gros travail est de compter leur argent.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 19 mai 2012, 21:13:22

Georges, les choses ne sont pas aussi simples, sinon les solutions auraient été mises en oeuvre depuis longtemps et si les riches, que vous dénoncez régulièrement peuvent se déplacer aussi aisément, c'est bien parce que le parti dont tu te réclames proposes la suppression des frontières et la circulation sans frontière....dont je récuse les vertus, estimant que les frontières, les protections n'ont jamais empêchés les voyages, les liens entre les peuples.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: Le NPA

Message non lu par Georges » 19 mai 2012, 21:33:27

Mais si, les choses sont simples : ceux qui détiennent l'argent détiennent le pouvoir; les riches ce sont toujours déplacés comme il l'on voulu, et l'argent contrairement aux individus circulent en toute liberté, et le NPA n'y est pour rien.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 20 mai 2012, 12:55:59

Excuses moi mais l'absence de contrôle aux frontière et de restriction à la liberté de circulation (que vous défendez, je crois) explique cette facilité. Par conséquent par vos prises de positions vous incitez à la mobilité, y compris des capitaux !

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré