Le NPA

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25706
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le NPA

Message non lu par El Fredo » 13 mai 2013, 12:13:01

Il a raison. C'est comme le kärcher de Sarkozy qui s'est transformé en brumisateur.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 19 mai 2013, 10:18:23


Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 21 mai 2013, 01:17:02

Université d'été du dimanche 25 au mercredi 28 août dans le village vacances « Les Carrats » à Port-Leucate, près de Perpignan (accueil le samedi 24 après-midi, départ le jeudi 29 dans la matinée) : On lâche rien, on change tout !


Un an après l’arrivée de François Hollande au pouvoir, c’est peu dire que ce gouvernement ne met pas en œuvre « le changement » annoncé pendant la campagne présidentielle. Se situant dans la continuité des politiques économiques et sociales de Sarkozy, le gouvernement Ayrault applique l’austérité, main dans la main avec le Medef. De reniements en renoncements, les reculs du pouvoir réarment la droite et l’extrême droite qui, à l’occasion du débat sur le mariage pour tous, sont descendus massivement dans la rue.

Sur fond de discrédit politique avec la multiplication des affaires de gauche et de droite, il devient donc urgent que les anticapitalistes reprennent l’offensive et redonnent des couleurs à la situation, nos couleurs ! Cette nouvelle édition de l’université d’été du NPA arrive donc à point nommé pour préparer une rentrée politique et sociale que l’on souhaite contestataire et pleine de perspectives.

Notre université d'été est avant tout un lieu de rencontres entre sympathisantEs et militantEs venuEs des quatre coins du pays et même de plus loin encore... Avec sa cinquantaine de propositions à choisir durant les quatre jours, elle permet aussi bien la formation que les débats et a également pour but d'approfondir les questions qui se posent aux participantEs tout au long de l'année, tant en terme d'interventions militantes que d'élaboration théorique. Tout cela dans une ambiance conviviale et ensoleillée, où l'opinion de chacunE est respecté.

Notre université d'été est aussi un espace de rencontres avec des militantEs du mouvement social ou d’autres courants politiques, ainsi qu'un lieu d'échange avec des intellectuelLEs et spécialistes. Une occasion de s'ouvrir et de s’intéresser à des sujets nouveaux dans un cadre qui se veut aussi un espace d'éducation populaire.

Et puis, entre débats et rencontres, il y a toujours le soleil, le sable et la mer à Port Leucate. Et même des soirées en compagnie d'invitéEs ou sous les étoiles entre la discothèque, le bar et la plage.

Pour se préparer à la rentrée sociale et politique, une seule solution : l’université d’été du NPA. Notez-le sur vos agendas et inscrivez-vous sans plus attendre !

Pour plus de précisions, plaquette d'inscription ci-jointe ou écrire à universite.ete@npa2009.org

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 22 mai 2013, 01:05:20

NOTRE CAMARADE JEAN-MICHEL KRIVINE (5/08/1932 - 14/05/2013) VIENT DE DÉCÉDER. 14/05

Chirurgien, militant depuis l’âge de 16 ans, engagé dans la IVe Internationale depuis 1956, Jean-Michel a été membre de la LCR puis du NPA. Bien des militants se souviennent de ses séances de formation sur l’histoire de notre mouvement. Jean-Michel fut un des animateurs du Tribunal Russel sur la guerre du Vietnam. A ce titre il avait enquêté en 1967 sur les crimes de guerre au Vietnam du Nord et, clandestinement, au Sud Vietnam. En 1978 il a également effectué une mission d’aide médicale et de contacts politiques au sein du maquis communiste en Thaïlande. Il militait également au sein du Groupe trotskiste vietnamien en France, dont il était le seuil non-Vietnamien.

Musicien, il avait animé la chorale de la LCR. Jusqu’à sa mort il participait à la rédaction de la revue Inprecor, dont il venait de corriger le n° 592/593. Outre de très nombreux articles, il a publié récemment “Carnets de missions dans le maquis thaïlandais (1978)” (Les Indes Savantes, Paris 2011) et “Carnets de missions au Vietnam (1967-1987)” (Les Indes Savantes, Paris 2005).

Dans la IV-ème Internationale, on l’appelait aussi “Arnold“, “Nikita“, “Bui Ten-Chi“ et “Louis Couturier“.

Nous reviendrons très rapidement sur le parcours militant de notre camarade dans le journal et sur le site.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 mai 2013, 00:19:36

Élections municipales et européennes : pour des listes anticapitalistes défendant un programme anticapitaliste !

La direction du parti ne tire aucune leçon du passé. La motion qu’elle soumet au CPN propose de discuter de listes communes avec le Front de gauche aux municipales (mais pas aux européennes... comprenne qui pourra !) autour d'un « plan de mesures d'urgence sociale et démocratique ». Autrement
dit, la porte est ouverte pour des alliances à géométrie variable et pour une campagne qui mettrait de côté l'axe fondamental de toute stratégie anticapitaliste : la rupture avec les institutions et la nécessité d'un gouvernement des travailleurs pour exproprier les grands groupes capitalistes. Cet axe devrait structurer l'ensemble de nos campagnes, même si bien sûr nous devrions l'articuler avec des revendications locales lors des élections municipales et la nécessité de rompre avec l'UE lors des élections européennes.

Nous devrions utiliser les élections pour expliquer le sens de notre intervention dans les luttes (en opposition à la politique des bureaucraties syndicales, pour l’auto-organisation et le front unique dans l’action…) et pour promouvoir nos solutions. Chercher à se mettre d'accord, avec le Front de gauche autour de quelques mesures partielles, c’est nécessairement mettre sous le boisseau ce qui « fâche », c’est-à-dire l’essentiel.

Le texte soumis au congrès parisien (qui a fait consensus entre toutes les sensibilités du parti) fixe une orientation claire qui devrait être majoritaire au sein du NPA : nous voulons aller aux élections avec un programme anticapitaliste : un programme de transition qui relie nos revendications à la nécessité du pouvoir des travailleurs pour les imposer. Nous nous adressons en conséquence uniquement aux forces anticapitalistes pour le défendre avec nous : cela exclut toute possibilité de liste commune avec les composantes du FdG, mais permet d'ouvrir des discussions avec Lutte ouvrière et Alternative libertaire.
Nous proposons au CPN de suivre le même chemin : priorité aux discussions avec LO et AL pour des listes anticapitalistes indépendantes, pour explorer la possibilité de se présenter à la fois aux municipales et aux européennes.

Le texte de la position Y refuse, au niveau national, tout accord avec le FdG. Nous sommes totalement d'accord. En revanche, il envisage la possibilité, au niveau local, de listes communes avec des composantes du FdG qui refuseraient tout soutien même critique au gouvernement ou aux municipalités de gauche. C'est une condition nécessaire, mais non suffisante : toute liste commune devrait se faire sur un contenu anticapitaliste conséquent.

En outre, la position Y propose l'axe suivant pour les campagnes de 2014 : « Contre le gouvernement et l’austérité, contre la droite et l’extrême droite : Préparons la Riposte ». C'est insuffisant. Si nous devons marteler notre opposition frontale à ce gouvernement au service des capitalistes, nous devons aussi mettre l'accent sur nos solutions, qui doivent être radicalement différentes de celles du Front de gauche, en les articulant toutes à un objectif clair : « Tout le pouvoir aux travailleurs : exproprions les capitalistes pour satisfaire les besoins sociaux ! »

Il faut s'adresser à tou-te-s les travailleurs/ses écœuré-e-s par ces politiciens au service du système et mettre l'accent sur la bonne cible (la propriété privée des moyens de production) et le bon moyen pour l'atteindre (l'auto-organisation, et non le recours à l'homme providentiel). Décliner un catalogue de mesures d'urgences sans dire comment les imposer, ne convaincra personne et ne permettra pas de faire avancer la conscience anticapitaliste des travailleurs.

Enfin, nous devons être clairs sur ce que nous ferons au 2e tour des municipales : nous sommes d'accord avec la PY pour ne pas appeler à voter PS face à l'UMP. Mais nous sommes en désaccord sur le fait d'appeler à voter PS face au FN (qui risque d'être présent dans beaucoup de municipalités au second tour). Le PS, comme l'UMP, est aujourd'hui un parti bourgeois qui sert les intérêts des capitalistes. On ne peut lui apporter aucun soutien électoral. L'union sacrée avec la bourgeoisie est tout sauf un moyen pour contrer le FN, qui aurait beau jeu de s'ériger en seul opposant à l'ensemble de la classe politique. Face au discrédit croissant de l'UMP et du PS, c'est notre capacité à incarner une alternative politique crédible et
désirable, totalement indépendante des forces du système, qui sera le meilleur rempart contre la menace fasciste qui réapparaît avec l'approfondissement de la crise.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 mai 2013, 22:53:09


Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 26 mai 2013, 14:22:01

Législative partielle : le NPA en campagne CorrespondantEs Hebdo Tout est à nous ! 196 (23/05/13)

La succession de Jérôme Cahuzac est ouverte dans la circonscription de Villeneuve-sur-Lot et une élection législative partielle aura lieu les 16 et 23 juin.

Après un dernier sondage commandé par le PS qui le donnait en quatrième position derrière l’UMP, le FN et le PS, Cahuzac a décidé de se retirer. Dé- finitivement ?

Les enjeux de cette élection.

Onze candidatures seront en lice, dont sept de droite et d’extrême droite, une du Front de gauche (GU/PC) et une du NPA. Nous ne savons pas où classer celle de EÉLV et du patron qui portera les couleurs du PS… Au-delà de cet aperçu synthétique de la situation locale, il est clair que cette élection partielle est surmédiatisée, dans un contexte local de crise politique. Le FN est annoncé à plus de 20 %. Les médias, la presse locale et nationale saluent la déchéance du tricheur qui garantirait, selon eux, le retour de la probité dans les institutions bourgeoises de la République. Il s’agit en fait d’un rideau de fumée, d’une escroquerie visant à camoufler la dure réalité économique et sociale du pays et de la circonscription.
Pour une gauche de combat
C’est dans ce cadre que le comité Villeneuve Fumel du NPA va présenter la candidature de Marifé Garay (enseignante) et de Florence Locci (ouvrière). Avec détermination, nous allons tenter de remettre les vrais problèmes sur le devant de la scène. Rassembler et lutter contre le chômage endémique, les fermetures d’entreprises, les bas salaires, la misère et la précarité qui explosent. Tenter d’unifier les résistances et les grèves. Refuser la privatisation de la santé publique et la destruction de l’éducation nationale. Il faut dépasser les divisions et se battre pour une véritable opposition de gauche indépendante du gouvernement PS-Verts. Il est nécessaire de rassembler les anticapitalistes et de mobiliser la jeunesse car nous savons bien, au-delà des urnes, que nous n’échapperons pas à un affrontement. Philippe Poutou viendra le 10 juin dans la circonscription soutenir notre candidature.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 28 mai 2013, 01:35:28

KEN LOACH : « COMMENÇONS ENSEMBLE UNE NOUVELLE ÉTAPE » Propos recueillis par Alain Krivine Hebdo Tout est à nous ! 195 (15/05/13)

Entretien. Le 30 avril dernier, Ken Loach est venu à Paris pour présenter en avant-première son nouveau film l’Esprit de 45. Alain Krivine et Olivier Besancenot ont pu le rencontrer à cette occasion et faire une courte interview autour de son nouveau film et de l'appel à la constitution d'un nouveau parti.

Dans ton film, tu présentes l’année 1945 comme celle de grandes avancées sociales. Pourquoi  ?

C’est à cause de la guerre, où l’État a dû prendre possession des principales richesses, comme les mines ou les chemins de fer, pour assurer l’approvisionnement. Beaucoup de ministres travaillistes ont continué la même politique juste après la guerre. Leurs discours restaient très idéalistes et très socialistes. Cet énorme potentiel ne va pas durer et la rupture totale sera organisée par Thatcher, qui va organiser sa politique comme une véritable déclaration de guerre à la classe ouvrière en brisant notamment par l’intervention de la police la longue grève des mineurs.

Il n’y a plus aujourd'hui de gauche organisée au sein du parti travailliste ?

Peut-être deux députés… Mardi dernier, après la projection de mon film, un conseiller travailliste s’est levé pour dire « Personne ne doit critiquer le parti travailliste, sinon ça fera le jeu des conservateurs... »
Et pourtant, il faudrait cesser d’être exploités par les grandes firmes, et nationaliser l’électricité ou le gaz. Mais les leaders travaillistes n’en veulent pas. C’est toute leur contradiction.

Tu viens de lancer un appel au rassemblement de la gauche anticapitaliste en Grande-Bretagne. Dans quelles conditions l’as-tu fait et avec qui  ?

Au départ, c’était une simple intervention, partant du principe qu’il n’ y a plus aucune force de gauche significative et organisée dans notre pays. Mais très vite, des amis m’ont demandé de mettre sur internet ma déclaration, et aujourd’hui, plus de 8 000 personnes ont signé. Mais les signatures individuelles ne suffisent pas. Il faudrait que les associations et coalitions qui mènent des campagnes unitaires nous rejoignent, par exemple celles qui luttent pour les SDF, pour la défense des services publics, des chemins de fer , de la santé ou de l’environnement. Aujourd’hui chacune mène sa campagne séparément.
Le problème n’est pas de s’emparer de leur campagne à leur place et de les mettre derrière notre drapeau, mais de se mobiliser et de militer ensemble. Ils font tous de la politique, mais il n’ y a pas de cadre commun et ils ne veulent pas rejoindre telle ou telle organisation déjà existante. Tous sont unanimes contre l’austérité ou la guerre. Il va y avoir une réunion le 11 mai et nous allons voir qui vient. Nous leur dirons « mettons nous autour de la table et commençons ensemble une nouvelle étape ».


À voir… l’Esprit de 45 de Ken Loach Sortie en salle le mercredi 8 mai

Il s’agit d’un documentaire composé d'un montage de scènes d’actualité et de nombreuses interviews de témoins de deux époques totalement différentes. D’abord celle des années 45, juste après la guerre où règne dans le pays un climat d’euphorie lié à la fin de la guerre et à une série de mesures prises en faveur des travailleurs, notamment des nationalisations. Scènes de guerre et de bombardement alternent avec les interviews. Puis le film aborde la deuxième séquence, la prise du pouvoir par Thatcher et la guerre sociale qu’elle ouvre contre la classe ouvrière, notamment en brisant par la force la grande grève des mineurs qui par sa durée et sa combativité était devenue un exemple en Europe (voir dossier dans Tout est à nous ! n°192). La fin du film montre comment, avec les conservateurs ou les travaillistes d’aujourd’hui, les travailleurs subissent une politique terrible, et comment en particulier le parti travailliste a complètement trahi ses origines. La conclusion du film est un véritable appel à la résistance.
Notre hebdomadaire a passé la semaine dernière des extraits de l'appel cosigné par Ken Loach et soutenu aujourd’hui par des milliers de signataires et quelques groupes d’extrême gauche : une scission du SWP (IS Network), des jeunes de Pouvoir ouvrier (Anticapitalist left) ou nos camarades de Socialist Resistance. Déjà 90 groupes de soutien sont en formation dans le pays, et une première réunion nationale s'est tenue le 11 mai à Londres.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 29 mai 2013, 16:07:23

Rencontres Internationales de Jeunes en Grèce, du 2 au 9 Aout : http://socialistresistance.org/4984/int ... youth-camp

Programme complet

Dimanche :

Meeting d’ouverture
la Grèce, le maillon faible de l’Europe capitaliste
présentation du camp
présentation de l’espace femme
présentation de l’espace LGBT

Lundi : La crise économique, l’impérialisme et la guerre
Forum – retour d’expériences sur les conséquences de la crise dans la zone euro
situation à Chypre
situation dans l’Etat Espagnol
Formation –La crise actuelle et les ondes longues du développement du capitalisme
Espace femme – Exercice de « prise du pouvoir »
Ateliers :
Introduction à la crise capitaliste et à l’économie politique
Le keynesianisme est-il à moitié marxiste ?
Notre réponse à la dette et aux plans d’austérité en Europe L’impérialisme français et belge en Afrique
La situation en Syrie
La situation en Palestine
Les processus révolutionnaires dans le monde arabe : l’exemple de l’Egypte
Situation politique en Tunisie
Après Chavez, où va la révolution Bolivarienne ?
De la révolution cubaine à la situation aujourd’hui
Les marxistes et la question nationale
Zoom sur le cas de la crise à Chypre
La Chine aujourd’hui
Meeting ouvert à l’extérieur sur les occupations d’usines en Grèce et en Italie
Espace LGBT : Quelles revendications LGBT ?
Meeting de solidarité internationale : le printemps des peuples
contre la guerre impérialiste au Mali
les révoltes en Tunisie
la situation aux Philippines

Mardi : Jeunesse, classe ouvrière et mouvement sociaux

Formation – La classe ouvrière aujourd’hui
Espace femme : Les violences contre les femmes (possible discussion en groupe)
Espace LGBT : Le rôle de l’éducation dans la construction des normes hétéros
Ateliers :
le rôle de la jeunesse dans la révolution
la sélection sociale et la marchandisation de l’éducation
le droit au refus du service militaire
auto-organisation des chômeurs et des précaires
la bureaucratie : obstacle aux développements des luttes
les nouvelles formes de mobilisation : indignés, réseaux de solidarité, Occupy, …
les révolutionnaires doivent-ils pour le budget national au Danemark ?
Construire les luttes sous un gouvernement de « gauche »
auto-organisation dans les usines : l’exemple de Milan
la fin du mouvement ouvrier du siècle dernier ?
Mobilisation contre les expulsions de logement dans l’Etat Espagnol
la grève des mineurs en Afrique du Sud
Session plénière : Bilan et débat sur les expériences de constructions de partis européens
L’Alliance Rouge Verte au Danemark
Sinistra Critica en Italie
OKDE / Antarsya en Grèce
NPA en France
Meeting : Les luttes de la jeunesse en Europe
Lutte contre le service militaire obligatoire en Grèce
Le mouvement contre les expulsions en Espagne
La lutte contre la répression
Le mouvement étudiant au Mexique

Mercredi : Combattre l’oppression patriarcale
Forum :
Féminisation des partis
Le mouvement LGBT
Formation - Le patriarcat et l’hétéro-normativité sous le capitalisme
Espace femme : préparation de la fête
Ateliers :
Les précairEs et les travailleuses face à l’austérité
La situation des femmes dans les pays de l’Est avant la chute de l’URSS et aujourd’hui
La prostitution et l’industrie du sexe
La lutte pour l’égalité des droits : mariage, adoption, …
La théorie queer : le sexe comme construction social
La dépathologisation des transexuels
Les femmes dans les organisations révolutionnaires et les outils féministes
La construction de la marche des Fiertés à Thessalonique
Comment les hommes peuvent être solidaires des luttes des femmes ?
L’exemple des femmes séropositive, la lutte pour le service public de la santé
La crise et les LGBT
Féminisme et revendications transitoires
L’homonationalisme
La lutte contre le viol en Inde et en Afrique
Commissions permanentes :
Lycéens et étudiants
Jeunes travailleurs et précaires
Écologie
Construction des partis européens
Espace LGBT : Les réfugiés LGBT
Meeting :
La lutte des femmes en Inde
La lutte pour l’avortement en Angleterre
Présentation de la fête femme

Jeudi : La crise écologique et notre réponse écosocialiste

Forum :
La lutte contre l’aéroport NDDL
L’extraction de l’or en Grèce
Formation : L’écosocialisme et l’impossible capitalisme vert
Espace femme
Ateliers :
La lutte contre le « développement » (extraction de l’or dans les Skouries)
Revendications transitoires écologiques
La privatisation des biens publics, retour d’expériences
L’énergie nucléaire
Les espaces verts, les ressources naturels et l’impérialisme
No TAV : la lutte contre le train à grande vitesse en Italie
La lutte contre l’extraction des gaz de shiste
La souveraineté alimentaire
Une campagne écologique spécifique : 1 million d’emploi écologique
NDDL
La lutte des sans-terres en Argentine
Commission permanentes
Espace LGBT : Préparation de la fête
Meeting LGBT :
La lutte pour le mariage pour tous et la PMA
La marche des fiertés à Thessalonique
Présentation de la fête

Vendredi : Antifascisme et antiracisme

Forum : Retour d’expériences militantes antifascistes et antiracistes
Contre l’Europe forteresse
L’islamophobie
Formation : La lutte contre la fascisme
Réunion commune espaces femme et LGBT
Ateliers :
La lutte pour la liberté de circulation
L’Europe forteresse et les flux migratoires
Le fascisme mis en perspective : l’Allemagne des année 30, l’aube dorée aujourd’hui
Milice antifasciste en Grèce
La place des immigrés dans les luttes
Le fascisme comme mouvement : l’aube dorée en Grèce
La pénétration de l’idéologie fasciste dans l’éducation de la jeunesse
La montée des partis populistes d’extrême-droite
Comment le fascisme contrôle le corp
Qu’est-ce que le racisme ?
Le parti communiste et la question noire dans les année 30 aux USA
L’islamophobie
La guerre civile et la fin de l’esclavage aux USA / Lincoln
Commissions permanentes

Samedi : Pour une stratégie révolutionnaire aujourd’hui

Formation : Le programme de transition et les moyens de renverser le capitalisme
Espace femme : bilan
Espace LGBT : bilan
Ateliers :
Front unique / front populaire : la lutte pour l’autonomie politique de la classe ouvrière
Le rôle des révolutionnaire dans les parlements bourgeois
Anticapitalisme vs antilibéralisme
La grève générale : l’exemple des Antilles en 2009
L’histoire des Internationales
Différentes expériences de construction de partis aujourd’hui
La crise de la gauche et les nouvelles formes d’organisation
Trotsky et la révolution permanente
Qu’est-ce qu’un programme de transition ?
Construire un parti révolutionnaire aujourd’hui
Le contrôle ouvrier, l’auto-organisation et la dualité de pouvoir
La révolution russe
L’analyse marxiste de l’Etat
Meeting de clôture :
Bilan des espaces
Bilan du camp
Prochain camp
Intervention de la quatrième internationale

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 30 mai 2013, 18:35:31

Image

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 31 mai 2013, 21:14:32

Trois jours pour changer le monde

Les « 3 jours pour changer le monde », c'est un week-end de formation et de débats organisé chaque année par les jeunes du NPA, pour penser différemment et voir la société sous un nouvel œil, pour une société débarrassée de toutes les formes d'oppression et d'exploitation…
Le capitalisme régit toutes les sphères de la société. La recherche de profits par une minorité passe toujours avant les besoins de la population. C'est encore plus le cas quand le système est en crise comme actuellement. Le capitalisme opprime aussi à travers le sexisme, l'homophobie et le racisme. Il veut nous formater et réprime tous celles et ceux qui ne rentrent pas dans le moule.
C'est pourquoi apprendre sur les luttes actuelles ou passées permet de s'armer pour changer la société. On nous apprend à l'école l'histoire des grands hommes, de ceux qui nous dirigent. On nous apprend que rien ne changera jamais, qu'il faut se comporter comme on nous le demande.
Le NPA pense que c'est possible de faire autrement et d'apprendre d'autres histoires, celles qui ont réellement changé le cour des événements. Pour cela, ces « 3 jours pour changer le monde » se déroulent du 31 mai au 2 juin à Nanterre (92).


Le programme 

Vendredi 31 mai en soirée :
L’étape actuelle de la crise, retour sur les expériences de résistances à travers le monde (Tunisie, Grèce, …)

Samedi 1er juin :
– Retour sur la guerre d’Algérie
– Qu’est-ce que l’exploitation capitaliste ?
– Après Chavez, où va le Venezuela ?
– Au Mali et ailleurs : la Françafrique toujours d’actualité
– L’impérialisme, stade suprême du capitalisme…

Dimanche 2 juin :
– La révolution russe est-elle toujours d’actualité ?
– Femmes, race, classe : au croisement des oppressions
– Retour sur le mouvement des Sans-Terre
– Mouvement étudiant au Québec : quelle stratégie pour la mobilisation étudiante ?
– L'internationalisme comme stratégie révolutionnaire

Pour participer, http://npa.jeunes.free.fr ou écrire à contact-jeunes@npa2009.org

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 01 juin 2013, 13:29:52

Olivier Besancenot : « Vivre comme des internationalistes » 13/05

Eloquence et franc-parler. Olivier Besancenot n’a rien perdu de sa verve et de ses talents d’orateur. « C’est quelqu’un d’intéressant, qui a de bonnes idées. Il nous parle à nous sans langue de bois, avec un langage que l’on comprend », s’enthousiasme Louis, 67 ans, sympathisant de gauche. Comme lui, ils étaient près de 200, hier, à l’espace Pierre-Cot de Chambéry, à assister au meeting du plus célèbre facteur de France.

(....)

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 02 juin 2013, 20:31:54


Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 03 juin 2013, 10:06:41


Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 06 juin 2013, 01:04:58

Toutes et tous à la Marche des femmes contre l'austérité ! le 9 juin

Ce dimanche, le 9 juin 2013 à 14h place du marché Palais Royal, alieu la marche des femmes contre l'austérité à laquelle participe le NPA.
Femmes debout contre l’austérité : nous refusons de trinquer !

- Politique d’austérité budgétaire, poursuite des politiques d’« abaissement du coût de travail » et de « flexibilité du marché du travail ».

- Un nouveau budget de l’État qui entérine des coupes sombres dans les dépenses publiques alors que, dans un même temps, les patrons se voient offrir 20 milliards d’euros d’allègement de leurs cotisations.

- Un accord dit de « sécurisation de l’emploi » signé entre les organisations patronales et trois syndicats de salarié-es. Accord qui autorise l’utilisation du chantage à l’emploi pour imposer la diminution des salaires. S’il était voté au parlement, il faciliterait les licenciements et validerait l’utilisation du temps partiel comme variable d’ajustement à l’activité des entreprises.

Complétons ce décor en rappelant l’augmentation dérisoire du Smic, les plans de licenciements boursiers, sans oublier les menaces qui planent sur la Sécurité Sociale, les indemnités de chômage, les allocations familiales et le système des retraites. Les inégalités se creusent, les profits s’envolent et les riches deviennent toujours plus riches.

Incontestablement, ce sont nous, les femmes, qui sommes aux premiers rangs du temps partiel imposé, des bas salaires et de la pauvreté.

Indiscutablement, nous sommes très majoritaires à vivre la précarité et les retraites au rabais.

Ce sont nous qui formons sans conteste la majorité des salariés de l’État et des Collectivités territoriales. Nous sommes les premières utilisatrices des services publics et nous subissons leur casse de plein fouet. Notamment celle de la santé publique à travers la fermeture des centres d’IVG qui lamine nos droits fondamentaux à la contraception et à l’avortement, ou encore la fermeture des maternités qui met nos vies en danger.

Face à la politique d’austérité, nous, les femmes, sommes en première ligne.

Nous refusons cette politique que François Hollande et son gouvernement, le patronat et l’Union Européenne veulent nous imposer.

Notre révolte est grande et notre résistance tenace. Nos mobilisations sont multiples et déterminées. Ce sont des points d’appui que nous pouvons multiplier pour faire reculer toutes les logiques austéritaires.

Nous exigeons des mesures concrètes et immédiates : augmenter les bas salaires et les minimas sociaux, combattre la précarité, interdire les contrats à temps partiel imposé et les licenciements boursiers.

Nous exigeons des moyens humains et financiers pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Nous voulons une réelle égalité professionnelle, des services publics suffisants et de qualité dans la santé, l’éducation nationale, la petite enfance, la perte d’autonomie et le logement.

Un changement profond et radical est possible. Ensemble imposons-le.

Femmes salariées, femmes au chômage, femmes retraitées, femmes des quartiers, femmes immigrées avec ou sans papiers, militantes syndicalistes, politiques, associatives et féministes, nous ne pouvons et nous ne voulons plus attendre. Notre situation doit changer.

Faisons entendre nos voix,
portons nos exigences,
marchons ensemble contre la politique d’austérité,
refusons de trinquer !

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré