Le NPA

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 juil. 2013, 17:27:01

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS UNISSEZ-VOUS Plaidoyer en faveur de la Fraternité Universelle Article du journal Prenons Parti n°3.

Lectrices et lecteurs qui parcourez cet article, je ne vous demande que ceci : lisez-le sans préjugé, sans les lieux-communs argués par les partis « responsables » endoctrinés par notre bonne vieille extrême droite ! Lisez-le sans haine, sans les œillères défraichies de la propagande de l’internationale de la détestation ! Lisez-le avec votre cœur, avec la passion de la vie, avec l’attention d’une conscience rafraichie, renouvelée dans un tourbillon de bonté, de camaraderie et de fraternité universelle !

L’auteur de cet article a choisi le célèbre mot d’ordre répété à foison par le peuple de gauche de tous les pays pour intituler ce texte : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous »

Pourquoi ? Parce que de l’union de tous les travailleurs découle l’égalité entre tous les êtres humains, le refus d’une quelconque discrimination entre les femmes et les hommes quelque soit leur orientation sexuelle, leur apparence physique, leur origine sociale et géographique.

Parce que de l’union de tous les travailleurs provient le nerf de la démocratie, la souveraineté de tous les êtres humains, la possibilité de décider de son propre sort dans le monde dit « politique » comme dans celui de l’ « économie ».

A vrai dire, ce mot d’ordre résume ce qu’est être de gauche ! Refuser le monde tel qui l’est ! Refuser l’ordre établi, les conservatismes et surtout le rejet d’autrui ! Etablir par une action méthodique et véhémente la socialisation des moyens de production !

Cette internationale de la véritable égalité ne cesse de se confronter dans notre pays et ailleurs dans le monde à l’internationale de la misère sur le sujet des étrangers et plus particulièrement sur l’im-migration et la participation des ces derniers dans la vie politique.

Regardons de plus près leur représentation de l’étranger, ou de celui que le camp de la haine considère comme tel, ainsi que la conséquence réelle de la politique de chacun sur la destinée des travailleurs.

L’étranger selon l’internationale de la haine

La conception de l’étranger chez les membres de l’internationale de la haine se circonscrit à ce que l’anthropologue appelle l’ethnie. Leur vision est faussée par le voile sombre de l’exclusion de l’autre. Nos très chers partisans de cette internationale ont des visages différents. Ils ont su conquérir les esprits d’une large partie du personnel politique allant de la droite la plus radicale à la droite du dit parti « socialiste ». Leur délirium va jusqu’à une conception raciale de la nationalité plus ou moins affirmée, plus ou moins cachée, plus ou moins revendiquée.

En France, la source de leur idéologie réside dans la loi inique du 22 juillet 1940 relative à la révision des naturalisations et la loi abjecte sur « le statut des juifs » en date du 3 octobre 1940 remplacée par celle du 2 juin 1941.

Cette musique obscène se retrouve dans les propositions du Front National autour du slogan dégueulasse « préférence nationale » de l’UMP et du FN autour de la déchéance de la nationalité, des tests ADN de paternité, des déclarations de M. LONGUET sur le « corps traditionnel français », de la politique de notre « bien aimé » gouvernement de « gôche » sur l’expulsion des sans papiers dans des pays dictatoriaux ou déchirés par des guerres meurtrières.

A travers cette idéologie mortifère souffle le vent de la division et de la suspicion entre les travailleurs bien "blancs", bien "nègres", bien "arabes" qui ne cessent de se faire exploiter par leur salaud de patron !

Ecoutez cette clameur qui fini par s’échapper de la société : « On est pas pareil, toi tu es un arabe » ou encore « retourne chez toi la France aux français » !

Voici la division qui s’infiltre, qui s’immisce, qui s’installe dans tous les pores de la société ! Et voici, le capitaliste qui continue à exploiter, à se gamberger de fric et qui, de son regard moqueur et son cigare à la bouche, s’amuse à voir le peuple se tirer dans les pattes.

Au demeurant, pour eux l’immigration s’avère « être le problème » ! Alors penser à ce que serait pour eux la participation des étrangers à la vie politique !

L’étranger selon l’internationale de la fraternité universelle

Le reflet de l’étranger dans le regard de l’internationale de la fraternité universelle est pleinement fondée sur le droit du sol. La gauche, en tout cas la vrai gauche, ne regarde pas l’origine de l’homme en face de lui pour l’identifier comme un concitoyen !

Une fois qu’un être humain vit dans un pays, il le considère comme un camarade, comme quelqu’un qui peut participer à la vie politique et sociale puisqu’il participe déjà à la vie économique !

Voici, la force morale de la gauche !

Voici le ferment sur lequel tout gouvernement de gauche devrait s’enorgueillir ! Voici ce que tout gouvernement de gauche dans l’histoire a réalisé !

Un bref rappel historique s’impose à nos amis de la « gôche » vallsienne et hollandaise ! Lors de la Grande Révolution, l’article 4 de la constitution du 24 juin 1793 dit constitution de l’an I a proclamé que :

« Tout homme né et domicilié en France, âgé de vingt et un ans accomplis ; - Tout étranger âgé de vingt et un ans accomplis, qui, domicilié en France depuis une année - Y vit de son travail - Ou acquiert une propriété - Ou épouse une Française - Ou adopte un enfant - Ou nourrit un vieillard ; - Tout étranger enfin, qui sera jugé par le Corps législatif avoir bien mérité de l’humanité - Est admis à l’exercice des Droits de citoyen français ».

Cette disposition a de la g..... non ?

Les anciens de la Commune de 1871 ont également suivi cette noble idée. La Commune de Paris a donc ouvert la citoyenneté aux étrangers :

"Considérant que le drapeau de la commune est celui de la République universelle ; considérant que toute cité a le droit de donner le titre de citoyen aux étrangers qui la servent, la Commission est d’avis que les étrangers peuvent être admis" aux élections !

La grande Révolution conseilliste russe de 1917 a aussi institutionnalisé cette politique à travers la Constitution du 10 juillet 1918 ! Lisez ces dispositions si simples mais si fortes de sens :

"20. En raison de la solidarité des travailleurs de toutes les nations, la RSFSR accorde tous les droits politiques des citoyens russes aux étrangers résidant sur le territoire de la République russe pour y travailler et appartenant à la classe ouvrière, ou aux paysans qui ne vivent pas du travail d’autrui, et reconnaît aux soviets locaux le droit d’accorder à ces étrangers le droit de citoyenneté russe sans autre formalité."

Malgré la faillite morale passée et actuelle du parti de la rue de Solférino, cette vision du monde a été récupérée mais diluée dans une sauce réformiste : En 1981, la 80e proposition des 110 propositions prévoyait le : « Droit de vote aux élections municipales après cinq ans de présence sur le territoire français »

Malgré le caractère profondément modéré de cette mesure, le gouvernement de la « gôche » mitterrandienne s’empressa de l’enterrer !

De même, en 2012, François HOLLANDE s’est engagé dans les mêmes termes ! Et encore une fois cette proposition a été finalement enfouie dans les puits sans fond des promesses non tenues ! Quelle honte !

Dans ce contexte, l’auteur de cet article se rappelle qu’un jour un ami lui a dit que « Le PS est au socialisme ce que l’impuissance est à la chasteté » ! Approuvons totalement ce constat ! En effet, le parti de la « gôche vallsienne » est mou dès lors qu’il s’agit d’avoir une politique vraiment de gauche ! Mais lorsqu’il s’agit d’appliquer la politique de la droite et des capitalistes, elle retrouve un courage inespéré, une vigueur qu’on n’aurait jamais pu soupçonner !

A titre d’illustration, le nombre d’expulsions de sans papiers en 2012 a été supérieur à celui de 2011 ! Autrement dit, le nombre d’ex-pulsion d’étrangers en situations irrégulières est manifestement plus important sous un gouvernement de « gôche » que sous un gouvernement sarkozien ! Cherchez l’erreur !

Toutefois, malgré le modérantisme de la proposition du parti de Solférino sur le droit de vote des étrangers, si cette dernière était appliquée, elle pourrait constituer un terreau pour étendre la citoyenneté à tous ceux qui vivent et travaillent en France.

Ainsi, cette proposition, malgré son caractère édulcoré, serait à même d’entraîner un souffle d’espoir, un sentiment de dignité morale et une exaltation de vie qui envelopperaient toutes les femmes et tous les hom-mes de notre pays en leur donnant du courage et en les poussant toujours en avant !

Prolétaires de tous les pays, Unissons nous dès maintenant !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 26 juil. 2013, 01:55:33

Jeudi 17 juillet, les militant-es malouins du PG, du PCF et du NPA se sont retrouvés pour mettre la dernière main à un accord pour la constitution et la présentation d’une liste unitaire anti-austérité.
Prenez connaissance de l’intégralité de la déclaration commune des 3 organisations, que nous avons intégrée dans le numéro 4 de notre bulletin local ROUGE EMERAUDE (.pdf)

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 27 juil. 2013, 01:11:17

HALTE À LA RÉPRESSION SYNDICALE À DOURLENS BRUAY (62) NPA TERNOIS 21/06

Damien Chabé, salarié de l’entreprise des VOYAGES DOURLENS de Bruay-la-Buissière, syndiqué à la CGT, s’est vu licencié après être monté au créneau auprès de sa direction pour dénoncer les conditions de travail, faire part de l’inquiétude croissante de ses collègues et mettre sur le tapis la question de la hausse des salaires.

En effet, dans cette entreprise on peut constater que les conditions de travail se dégradent notamment leur principal outil, le bus, qui ont également des conséquences sur la sécurité des passage-ère-s.

On constate aussi des erreurs sur les fiches de paie, sans oublier que certains contrats sont sous-traités, ce qui justifie la crainte de ces salarié-e-s concernant leur emploi.

Un comité de soutien s’est spontanément créé regroupant une vingtaine de ses 34 collègues de travail, rejoint par quelques élus et militant-e-s PCF, et par le NPA.

Pour le moment ces salarié-e-s lui apporte leur soutien pendant leur repos mais envisagent dès lundi de déposer un préavis de grève accompagné d’une « alerte sociale », un document dans lequel seront détaillées toutes leurs revendications, sous forme de courrier ils feront part de tout ce qui ne va pas dans l’entreprise et proposeront leurs solutions.

Nous dénonçons l’acharnement dont sont victimes celles et ceux qui résistent, syndiqué-e-s ou non, et qui se battent pour de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires, pour plus de justice sociale…

Le NPA soutient leur combat, condamne le licenciement de Damien et appelle à sa réintégration dans l’entreprise avec indemnités suite au préjudice qu’il subit.

INTERDICTION DES LICENCIEMENTS

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 27 juil. 2013, 16:34:10


Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 28 juil. 2013, 21:28:12

Image

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 29 juil. 2013, 17:56:15

HENRI ALLEG, LE COMBAT ET LE COURAGE CONTRE LES CRIMES DE L’ÉTAT FRANÇAIS 18/07

Henri Alleg est mort. Journaliste, militant, communiste, il était et restera le symbole du courage et de la force intellectuelle face à la barbarie de la guerre coloniale, le déchaînement de violence visant à briser le soulèvement de tout un peuple pour perpétrer une oppression et une exploitation coloniales insupportables. Directeur du Journal L'Alger républicain, il est arrêté et torturé en 1957 lors de la sinistre « bataille d'Alger » dirigée par le tortionnaire Massu. Il fera le récit des tortures qu'il a subies dans son livre, "La Question", saisi au lendemain de sa parution. Il était l'ami de Maurice Audin, professeur à l'université d'Alger, lui aussi militant communiste, torturé et assassiné par les sbires de Massu.

Le NPA salue la mémoire de celui qui restera le symbole même de la lutte anticoloniale et anti-impérialiste, du courage, de la force de caractère, de la ténacité dans la lutte pour en finir avec l'oppression et l'exploitation.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 30 juil. 2013, 19:24:13

TRAPPES : VALLS ET SES FLICS SÈMENT LA COLÈRE 23/07

Un contrôle d’identité musclé par les policiers jeudi soir a mis le feu à la poudrière qui existe à Trappes et dans bien d’autres quartiers populaires. Le cocktail de jeunes (50 % de la population a moins de 30 ans), frappés par le chômage, le mal logement des familles pauvres, quotidiennement confrontés au harcèlement policier et au racisme banalisé est explosif.

Un contrôle injustifié qui tourne à l’insulte et aux menaces, une arrestation, un jeune de 14 ans qui perd un œil, et plusieurs nuits de tensions dans les cités de Trappes et alentour

Dans ce contexte, le NPA comprend la riposte collective des centaines d'habitants du quartier qui se sont mobilisés pour exprimer leur colère face à cette nouvelle provocation policière raciste, exprimant leur ras le bol des contrôles islamophobes et racistes, transformant le commissariat en camp retranché.

La politique du gouvernement fait payer la crise aux classes populaire et sacrifie la jeunesse. Pour contenir les révoltes, Valls applique les méthodes de Sarkozy : alimenter le racisme d’Etat contre les sans-papiers, les Rroms et les musulmans. En légitimant les agressions policières et dénonçant les réactions de révolte des jeunes, Valls et le gouvernement font encore gagner des points au Front National.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 31 juil. 2013, 21:01:53

CHATEAUROUX - FAMILLE ROUMAINE : RÉGULARISATION Nouveau Parti Anticapitaliste de l'Indre - indrenouveauparti@yahoo.fr

Le cas de la famille Roumaine vivant dans l'ancienne clinique Montaigne est emblématique...

Le Préfet de l'Indre parle des "conditions abominables " dans lesquelles cette famille vit. Dont acte. Le Nouveau Parti Anticapitaliste partage cet avis...

Mais sa solution est l'expulsion du territoire !

Il suit ainsi consciencieusement la circulaire du Ministre VALLS, digne héritier d'HORTEFEUX et GUEANT, circulaire qui exclut de plus en plus de sans-papiers de la régularisation, qui fixe des quotas d'expulsion (record battu en 2012 !), qui justifie et maintient dans une situation de précarité, de non-droit, d'exposition au volences d'Etat, aux humiliations racistes de manière permanente une immense partie de l'immigration, et cela sous un gouvernement PS dit "de gauche" !

Et le Préfet demande "courageusement" au propriétaire des locaux de l'ancienne Clinique Montaigne de faire les démarches pour obtenir l'expulsion...
Ainsi, plus d'un an après l'élection de François Hollande, la situation des sans-papiers et demandeurs d'asile ne connaît aucune amélioration, sans-papiers qui sont bien souvent utilisés par le capitalisme pour ses besoins !
Les enfants de cette famille sont scolarisés à CHATEAUROUX ; le père veut travailler... mais ne peut pas car "sans-papiers". Comment pouvons-nous laisser ces personnes vivre dans la misère, dans l'angoisse, dans la peur ?
La seule solution est la régularisation de cette famille, comme de tous les sans-papiers. Comme il l'a dit lors du débat pour le "mariage pour tous", le Nouveau Parti Anticapitaliste de l'Indre rappelle que l'égalité des droits ne se morcelle pas. Elle doit être totale.
Le NPA 36 apporte tout son soutien à cette famille et sera à ses côtés pour la suite.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 01 août 2013, 13:11:48

La force du NPA est d'avoir réussi à faire la promotion d'un ouvrier, en tant que candidat à l'élection présidentielle, sa faiblesse est de s'être isolé, politiquement ce qui a conduit à se faire cannibaliser par Mélenchon et le front de gauche, qui, en exprimant fortement des idées équivalentes a réussi à rendre inutile le vote en faveur d'une formation qui s'inscrit et se reconnaît davantage dans les actions sociales que dans l'action politique.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 01 août 2013, 14:44:52

wesker a écrit :La force du NPA est d'avoir réussi à faire la promotion d'un ouvrier, en tant que candidat à l'élection présidentielle, sa faiblesse est de s'être isolé, politiquement ce qui a conduit à se faire cannibaliser par Mélenchon et le front de gauche, qui, en exprimant fortement des idées équivalentes a réussi à rendre inutile le vote en faveur d'une formation qui s'inscrit et se reconnaît davantage dans les actions sociales que dans l'action politique.
Mélenchon et le FDG ont simplement réussi à rendre inaudible des idées fort différentes : interdiction des licenciements, régularisation de tous les " sans papiers ", droit de vote pour tout-es, réquisition des logements vides etc. en présentant une forme fortement affadie mais la bureaucratisation du PG va rebattre les cartes (au profit du pôle Rouge&Vert en constitution ?).
SURENCHÈRES RACISTES ET RÉACTIONNAIRES, ATTAQUES CONTRE LES SALARIÉS... PRÉPARONS LA RENTRÉE ! Roseline Vachetta Hebdo Tout est à nous ! 206 (01/08/13)

Les propos et les actes racistes se multiplient. Ils ne sont pas commis seulement par des individus isolés encouragés par la droite et l'extrême droite, mais aussi et surtout par le gouvernement et son ministre de l'Intérieur, Valls, qui joue à Sarkozy...
Lâchement, le gouvernement s'en prend aux catégories de la population les plus en difficulté, fragilisées. Dans la continuité de son prédécesseur, il vise ainsi à diviser la population pour mieux étouffer le mécontentement, les réactions contre sa politique au service des plus riches.

Scandaleuse stigmatisation et surenchères politiques

La France a déjà été condamnée six fois par le Conseil européen des droits sociaux pour politique discriminatoire à l’égard de la population Rom. Et pourtant, les expulsions au petit matin, le passage des bulldozers détruisant les maigres biens des familles, continuent au même rythme et avec la même violence qu’au temps de Sarkozy.
À chaque fois, l’appauvrissement des familles s’aggrave : errance, perte de biens, rupture des liens de solidarité avec le voisinage, complications sans fin pour la scolarisation des enfants... Cette politique qui stigmatise une population ciblée porte un nom : le racisme d’État. L'attitude du gouvernement ouvre la porte à toutes les surenchères démagogiques. D’abord celles d’un Estrosi ou d’un Le Pen qui attisent les peurs et appellent
quasiment à des pogroms pour flatter leur possible électorat pour les prochaines échéances municipales. Puis, c’est le député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, qui vante les crimes nazis et Hitler avec une telle haine que le procureur a ouvert une enquête contre lui pour « apologie de crimes contre l’humanité ». Cette démagogie est dangereuse et répugnante. Pourquoi un pays riche ne pourrait-il pas accueillir correctement les quelque 15 à 20 000 Roms qui y vivent ? Ce ne sont pas les richesses qui manquent pour garantir à toutes et tous le droit de vivre dans la dignité, le droit au logement, au travail, à l'éducation.

Écran de fumée et boucs émissaires

Cette politique cible aussi la population musulmane. D’après les chiffres du ministère de l’Intérieur, les actes racistes déclarés contre des musulmans ont augmenté de 55 % en deux ans. En deux semaines, 8 femmes voilées se sont fait agresser. Femmes et musulmanes : double cible pour les lâches, sexistes et racistes !
À Trappes, la police a fait du zèle en appliquant cette loi stupide contre le port du voile intégral, agressant une femme et son mari. Qui peut croire un seul instant qu'une telle agression puisse servir la liberté des femmes ? Une nouvelle fois, il s'agit de stigmatiser une catégorie sociale minoritaire, la démagogie du bouc émissaire que développe très consciemment Manuel Valls qui soutient l’intervention de sa police au mépris de la parole de la femme contrôlée et des témoins. La colère des habitants, leur révolte, lui ont répondu. Elles expriment un ras le bol à la fois des actes racistes d’une police qui les harcèle mais ne les protège pas, du chômage, de la misère et de l’échec des politiques publiques.
Droit de vote pour les étrangers, développement de services publics de proximité, désenclavement des quartiers, droit d’apprendre et de se former dans de bonnes conditions, droit à l’emploi, réhabilitation des logements sans augmentation de loyer... Tout cela reste lettre morte. La situation a même empiré !

Reprendre l'offensive sur le terrain social et démocratique

La montée du racisme et des préjugés réactionnaires s'inscrit dans la régression sociale organisée par le gouvernement et le patronat pour la sauvegarde des profits des plus riches au détriment de toute la société. À la rentrée, ces derniers préparent une nouvelle attaque contre les retraites alors que le chômage ne cesse de croître. Loin d'apporter la moindre réponse aux attentes de la population, le gouvernement ne se soucie que des
intérêts de la minorité des possédants.
Une autre politique est nécessaire pour imposer une meilleure répartition des richesses, éliminer le chômage en partageant le travail entre toutes et tous, garantir les salaires et les retraites, combattre la droite et l’extrême droite. Une telle politique ne pourra venir que de notre mobilisation sur le terrain social et politique pour changer le rapport de force et tracer la perspective d'un gouvernement contre l’austérité, un gouvernement du monde du travail, au service du plus grand nombre.
Il y a urgence à construire une opposition de gauche au gouvernement Ayrault-Hollande, une réelle alternative avec toutes celles et tous ceux qui voudront en être, pour remettre les choses à l’endroit : la richesse au service des besoins de toutes et tous.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 02 août 2013, 13:34:43

Nico37, tu sauras que tes revendications sont à rebours des réalités que vivent de nombreux salariés qui sont, directement en concurrence avec cette abondance de main d'oeuvre. Certes, les fonctionnaires, j'en conviens, travaillent mais ne connaissent pas les réalités de la concurrence et de la rentabilité qui existe dans les entreprises !

Par ailleurs, le front de gauche souhaite arracher certaines revendications auprès des socialistes là où le NPA préfère l'isolement estimant que la revendication, la manifestation est un moyen plus efficace. Chacun sa stratégie. Cela étant, ce que je déplore est que les revendications qui sont obtenus ne concernent jamais les salaires mais toujours communautaires ou sociétales !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 02 août 2013, 14:44:52

wesker a écrit :Nico37, tu sauras que tes revendications sont à rebours des réalités que vivent de nombreux salariés qui sont, directement en concurrence avec cette abondance de main d'oeuvre. Certes, les fonctionnaires, j'en conviens, travaillent mais ne connaissent pas les réalités de la concurrence et de la rentabilité qui existe dans les entreprises !

Par ailleurs, le front de gauche souhaite arracher certaines revendications auprès des socialistes là où le NPA préfère l'isolement estimant que la revendication, la manifestation est un moyen plus efficace. Chacun sa stratégie. Cela étant, ce que je déplore est que les revendications qui sont obtenus ne concernent jamais les salaires mais toujours communautaires ou sociétales !
L'augmentation du SMIC à 1700€ net et aucun minima sociaux inférieur au SMIC + égalité salariale homme/femme + la même retraite (même montant) dès 60 ans pour tout-es c'est économique et là encore le FdG est en fortement en retrait... Il est certain que le sociétal est moins coûteux que le social ou l'économique...

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 02 août 2013, 19:55:10

Hôpital d’Arcachon, des droits démocratiques bafoués ! NPA33 11/07

Nous étions une centaine devant le nouvel hôpital d’Arcachon vendredi 28 juin, de l’UL CGT d’Arcachon, de l’Union Santé Départementale CGT, de l’UD CGT, de SUD, de la CFDT, de la Coss 33, du comité d’usagers de l’hôpital d’Arcachon, de la CNI…, au rassemblement de soutien à Sylvie Delmas, secrétaire du syndicat CGT du même hôpital.

Cette militante était convoquée à un conseil de discipline pour avoir évoqué, lors d’une réunion publique, les conditions de travail qui se dégradent dans les services et leurs conséquences potentiellement graves pour les patients et le personnel. Le directeur invoque son « devoir de réserve ».

Cela fait des années que les militants de la CGT locale dénoncent le regroupement public/privé à Arcachon et son impact sur le personnel. L’inauguration du Pôle Santé « perturbée » par un rassemblement organisé par la CGT, a du être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Cette attaque contre une militante qui ne fait que son travail, défendre les intérêts des salariés, est inacceptable. C’est notre droit démocratique à dénoncer « l’hôpital entreprise » et plus largement nos conditions de vie et de travail, les directions, patrons et gouvernement qui en sont responsables, qui est remis en cause.

Le directeur n’ayant pas convoqué les membres du conseil dans les temps (on voit là son souci scrupuleux du droit !), ceux-ci ont refusé d’y siéger et il n’a pas pu se tenir. Une autre convocation sera sans doute envoyée.

La direction sait maintenant une chose : Sylvie n’est pas seule, elle est soutenue par le mouvement social local.

Le NPA, dont des militants étaient également présents, s’associe à cette lutte pour les droits démocratiques.

En ligne
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le NPA

Message non lu par wesker » 03 août 2013, 12:21:33

Nico37 le SMIC a 1700€ n'est pas crédible ni réaliste, en revanche, tu proposerais un SMIC pour les métiers pénibles, supérieurs de 8% à 15% du SMIC de base me semblerait déjà plus audible pour les métiers non délocalisables tels que la restauration ou le bâtiment.

Pourtant les entreprises qui payent au SMIC, connue pour leur fragilité et leur taille devrait bénéficier d'une exonération car, dans le cas inverse tu les mets dans des situations difficiles, rares sont les entreprises à se satisfaire de payer des smic, bien souvent, elles ne peuvent faire autrement. Lutter contre la goinferie ne doit pas, à mon avis entrer en conflit avec le réalisme de la majorité des entreprises. C'est ce discours que les ouvriers sont prêts à entendre et non des revendications illusoires qui n'ont aucune chance de voir le jour, tant elles sont jugées irréalistes, mais en attendant, les galériens subissent leur condition.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 06 août 2013, 17:35:54

wesker a écrit :Nico37 le SMIC a 1700€ n'est pas crédible ni réaliste, en revanche, tu proposerais un SMIC pour les métiers pénibles, supérieurs de 8% à 15% du SMIC de base me semblerait déjà plus audible pour les métiers non délocalisables tels que la restauration ou le bâtiment.

Pourtant les entreprises qui payent au SMIC, connue pour leur fragilité et leur taille devrait bénéficier d'une exonération car, dans le cas inverse tu les mets dans des situations difficiles, rares sont les entreprises à se satisfaire de payer des smic, bien souvent, elles ne peuvent faire autrement. Lutter contre la goinferie ne doit pas, à mon avis entrer en conflit avec le réalisme de la majorité des entreprises. C'est ce discours que les ouvriers sont prêts à entendre et non des revendications illusoires qui n'ont aucune chance de voir le jour, tant elles sont jugées irréalistes, mais en attendant, les galériens subissent leur condition.
J'ai bossé dans la sous-traitance, les cadres étaient payés comme dans les boites " normales " ; dans la dernière, la patronne avait voiture de fonction et partait aux Maldives 4 semaines tous les ans en famille et la boite faisait des bénéfices... Cette légende tenace des boites fragiles est pénible : si les tauliers ne savent pas gérer, qu'il reste ou devienne salarié...

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré