Le NPA

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25701
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le NPA

Message non lu par El Fredo » 14 sept. 2013, 22:41:35

En attendant je ne vois pas comment on peut critiquer cette initiative à moins d'être sérieusement myope.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 16 sept. 2013, 16:31:35

Juste une grosse pensée pour Albert Jacquard. Philippe Poutou

Il est mort avant hier. C'est une triste nouvelle. Jacquard, un humaniste, un militant anti-raciste, contre les inégalités sociales, il soutenait le Dal et les luttes contre le mal logement et contre les expulsions, il soutenait les mobilisations pour la régularisation des sans-papiers ...et en plus ilecruvait des chouettes bouquins sur la génétique menant là aussi une bataille contre les préjugés. Il va manquer.

Hollande et le gouvernement rendent hommage au bonhomme et à ses combats, ça fait bizarre. Car ce même Hollande et ce même gouvernement démantèlent les camps des Roms, expulsent toujours les sans papiers, expulsent des sans logis comme à Clermont Ferrand tout dernièrement, n'apportent aucune solution à la pauvreté et au chômage qui augmentent .... Là encore, hypocrisie et cynisme.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 17 sept. 2013, 14:17:50

Quelques ateliers organisés par la fondation Louise Michel ont été enregistrés et sont disponibles : https://soundcloud.com/user468951501

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 18 sept. 2013, 12:49:50

Meurtre du jeune braqueur à Nice par un bijoutier : attention à la récupération politique ! Alexandre Raguet 16/09

Le drame qui est survenu à Nice mercredi soir a été d’une violence rare. Un jeune homme de 20 ans, qui braque une bijouterie avec violence et qui se fait abattre dans la rue de trois balles dans le dos par le gérant de l’établissement. Nulle envie ici de revenir sur les faits, ce n’est pas à moi de le faire mais à la justice même si cette dernière n’est pas toujours exemplaire. Le rôle d’un parti politique n’est pas de réagir aux faits-divers, mais de faire de la politique. Or, ici, il y a un véritable enjeu politique qui semble se dessiner, pas par rapport à l’acte en soi, mais à ce qui s’en suit.

Ce qui m’intéresse en fait, c’est le déchaînement médiatique qui suit cette affaire, notamment sur facebook, où plus d’un million de personnes soutiennent de manière absolue... le bijoutier de Nice, c’est-à-dire, un meurtrier.

Les phrases que l’on y trouvent sont tristement banales « On ouvre tous une bijouteries et on attend les autres. », « Malheureusement nous vivons dans un pays ou si l’on veux que justice soit faite, c’est à nous de la faire... », « Il est grand tant de descendre dans les rues pour de bon ! Pas les grévistes a tout va ! Non ceux qui bossent et qui on jusque la toujours rien dit. Yen a marre ! ». Outre les fautes d’orthographes, nous remarquons un véritable appel à la violence, quasiment des appels aux meurtres pour la première phrase, un soutien au meurtre pour la deuxième. La troisième phrase, elle, fait plus dans le politique. Elle appelle en gros à une révolution, mais pas avec les fainéants de grévistes, à ça non ! Non, mais avec qui alors ? Avec ceux qui bossent... Bon, donc les grévistes ne bossent pas, dans ce cas-là ils ne sont pas grévistes, enfin bref !

Là où je veux en venir, c’est qu’il se pourrait bien que cette page soit instrumentalisée. Par qui ? Pas besoin de chercher très loin : par les défenseurs de la peine de mort qui sont souvent à la droite de la droite de l’échiquier politique. Je ne dis pas que seule l’extrême-droite défend la peine de mort, des personnes de gauche la défende également, et même chez certains dirigeants de l’UMP il ne faudrait pas gratter longtemps, notamment chez le tout-sécuritaire Maire de... Nice, Christian Estrosi.

Si je me pose cette question et que je pense avoir la réponse, ce n’est pas seulement parce qu’on retrouve les idées de l’extrême-droite, c’est aussi parce qu’il est aisé d’y reconnaître les méthodes. Dans un entretien avec la presse, un ancien militant d’extrême-droite livrait justement la manière de fonctionner de ces groupes qui agissent pour le moment presque essentiellement sur internet.

Faux noms, volonté de faire monter les tensions en se faisant passer pour d’autres personnes, utilisation de la faute d’orthographe pour faire proche du peuple (ce qui est quand même fort méprisant) et appels à la violence, à la haine (si c’est possible par les autres sur qui on s’est efforcé de faire du populisme dégueulasse).

Évidemment, l’auteur de cet article est un fervent anti-peine de mort et anti-fasciste. C’est justement pour cela qu’une réaction s’impose. Non qu’elle soit suffisante, mais parce qu’elle peut informer. Pendant que j’écris cet article, j’apprends que 10.000 personnes viennent de battre le pavé à Marseille contre les universités d’été du FN. C’est une très bonne nouvelle. Il faut désormais répondre socialement aux légitimes attentes des populations afin qu’elles ne sombrent pas dans une mauvaise colère. C’est malheureusement ce qui se passe aujourd’hui avec le drame niçois. Plus qu’une simple réaction à un fait-divers, c’est l’expression d’une colère légitime qui trouve ici un canal des plus crasseux. À nous, alors, d’être capable de diriger la colère sociale dans la rue, contre la politique de ce gouvernement, pour une autre société qui garantisse les besoins sociaux de tous et qui abolisse, donc, ce genre de violences.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 20 sept. 2013, 00:59:43

Hennebont. Meeting d'Olivier Besancenot vendredi 18/09

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, participera à une réunion politique à Hennebont, vendredi. Les prochaines municipales devraient alimenter les discussions au cours de ce meeting informel. En effet, la succession du maire communiste, qui ne briguera pas un nouveau mandat, a fait voler en éclats l'union de la gauche. Face à ces divisions, le NPA souhaite, pour le moment, faire entendre sa voix dans le débat. Avant d'envisager, peut-être, des alliances à gauche et de soutenir une liste. Soirée-débat à 18 h 30, salle de réunion du PMU Le Spot, au centre-ville.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 20 sept. 2013, 21:07:55

En cas de face à face FN/UMP, Besancenot ne choisit pas 10/09

Olivier Besancenot, du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), a expliqué mardi qu'en cas de duel entre un candidat FN et un candidat UMP, il ne choisirait pas car "on a déjà donné", après des propos controversés de François Fillon sur le sujet.
Interrogé dans l’émission Mardi politique RFI/Libération/AFP pour savoir s'il choisissait entre un candidat FN et un candidat UMP lors des prochaines élections municipales, Olivier Besancenot a répondu "non, on a déjà donné".

"J'ai fait ça en 2002, je m'en souviens", a-t-il précisé faisant référence au second tour de la présidentielle de 2002 qui avait opposé Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen, alors président du Front national.

Interrogé auparavant sur son choix entre un candidat PS et un candidat FN, il a répondu "je suis un militant anti-fasciste donc en général on fait barrage à l'extrême droite", avant de reconnaître qu'il voterait PS.

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy (2007-2012) François Fillon a expliqué dimanche qu'il n'écartait pas l'idée d'appeler à voter FN en cas de duel avec le PS lors des municipales, si le candidat frontiste était "moins sectaire", déclenchant de vives protestations socialistes.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 21 sept. 2013, 22:54:12

Les Lilas (93) : la maternité doit vivre Sandra Demarcq

Après 50 ans d’existence, la reconstruction de la maternité des Lilas (93) a été actée dès 2009 par Roselyne Bachelot la ministre de la Santé de l’époque...
Cette reconstruction a été une première fois suspendue en 2011 par Claude Evin, président de l’Agence régionale de santé (ARS) qui avait dû faire marche arrière en janvier 2012, suite à une première lutte du personnel et des usagers. Le 3 juin dernier, nouveau coup de théâtre : la reconstruction est brutalement abandonnée pour des prétendues raisons budgétaires, malgré la parole donnée par Hollande, alors candidat. Une solution « alternative » est proposée par l’ARS : intégrer des locaux désaffectés de l’hôpital de Montreuil...

Reprise de la lutte

Dès cette annonce le collectif de défense s’est immédiatement réactivé, en multipliant les actions : campement devant l’ARS, « accouchements » happening… obtenant ainsi un moratoire de trois mois pour étudier le projet alternatif de l’ARS, rejeté par le personnel et les usagers de la maternité.
Dans le département du 93 où les naissances ont augmenté de presque 13 % en 10 ans, où le taux de mortalité infantile est largement supérieur au taux national, le gouvernement trahit la dernière maternité de type I qui subsiste et veut du même coup fermer un centre IVG. Depuis sa fondation, la maternité des Lilas porte des valeurs : le respect des choix individuels des femmes. À l’opposé de la « standardisation de la naissance » dans des « pôles » hospitaliers suréquipés et sur-sécurisés, où les femmes ne sont plus maîtresses de leur maternité et encore moins de leur accouchement.
La maternité des Lilas doit donc vivre. Le collectif de soutien appelle à une manifestation le samedi 21 septembre (11h, départ de la mairie). Soyons le plus nombreux et nombreuses possible pour faire définitivement reculer ce gouvernement et l’ARS.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 22 sept. 2013, 23:31:48

Olivier Besancenot a dialogué avec les Hennebontais 20/09

Olivier Besancenot a rencontré une centaine de personnes, ce vendredi soir, au bar Le Spot.

« Ce matin je bossais. Demain ? J’emmène mon fils au foot. » Olivier Besancenot, facteur et membre de la direction du Nouveau parti anticapitaliste, a dialogué, ce vendredi soir, au bar Le Spot avec les Hennebontais, à l’invitation de Pierre Le Ménahès.

« Opposition à la gauche du gouvernement »

L’ancien syndicaliste de la Fonderie de Bretagne, camarade de lutte d’Olivier Besancenot depuis un bail, est depuis un mois adhérent du NPA, un parti qui revendique un peu moins de 3000 militants en France.

Une centaine de personnes, parmi lesquelles des dockers lorientais et des ouvriers de la fonderie de Caudan, ont échangé autour des municipales et sur la façon de « construire une opposition à la gauche du gouvernement. »

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 23 sept. 2013, 12:03:19

Espionnage de Besancenot : l'ex-distributeur du Taser rejugé en mars AFP 20/09

L'ancien distributeur du Taser en France, condamné à 15 mois de prison avec sursis pour avoir fait espionner l'ex porte-parole du NPA Olivier Besancenot entre 2007 et 2008, sera rejugé le 20 mars 2014, a décidé vendredi la cour d'appel de Paris.

Le 31 janvier dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait déclaré Antoine Di Zazzo coupable de complicité de violation du secret professionnel, d'accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données et de détournement de finalité de données.

Outre la peine de prison avec sursis, il avait écopé d'une amende de 10.000 euros.

Lors du procès, il s'était défendu d'avoir "ordonné quoique ce soit" et avait interjeté appel.

M. Di Zazzo était en conflit ouvert avec l'ex-porte-parole du NPA, en raison des déclarations du dirigeant trotskiste remettant en cause le caractère non létal du pistolet à impulsions électriques.

L'ancien candidat à la présidentielle de 2007 avait affirmé, rapport d'Amnesty International à l'appui, que le Taser avait fait des morts aux Etats-Unis.

Des peines allant de deux mois avec sursis à un an avec sursis avaient été prononcées à l'encontre des neuf autres prévenus.

Détectives, policiers à la retraite ou en activité, dont l'un en détachement dans une banque, agents des douanes ou des impôts, ils étaient poursuivis pour avoir notamment consulté des fichiers confidentiels comme celui des cartes grises, de la police, ou encore un fichier bancaire.

Seuls deux d'entre eux ont fait appel et comparaîtront devant la cour d'appel aux côtés de M. Di Zazzo.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 24 sept. 2013, 11:18:13


Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 25 sept. 2013, 11:39:34

Image

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 26 sept. 2013, 22:36:05

10 bonnes raisons de rejoindre le NPA.

1. Partage des richesses ?

L’actualité ne cesse de nous rabattre les oreilles avec les milliardaires et les millionnaires qui en ont marres de payer quelques millions d’€ d’impôts... c’est vrai, les pauvres, il ne leurs reste après que quelques milliards (des milliers de milliards en fait) à faire profiter dans les paradis fiscaux.

Dans le même temps, des gens vivent dans la rue ou dans leurs voitures. Dans les grandes villes, notamment à Paris, il ne suffit même plus d’avoir un travail pour avoir un logement : 1/3 des SDF parisiens ont une activité professionnelle. Pourtant, lorsque l’on voit le nombre de logements vides, nous savons qu’il est possible de loger tout le monde décemment.

En France, environ 7.000.000 de personnes gagnent moins de 1254€ par mois (définition européenne de la pauvreté) et c’est ce moment que choisissent les riches pour se plaindre. Autant dire qu’il est tant d’imposer un plus juste partage des richesses !

2. Internationalisme ?

Ce qui se passe en France se passe ailleurs. Partout où le capitalisme domine, l’exploitation et la misère l’accompagne : ils sont même intrinsèquement liés. Les pauvres n’ont pas de patries (pour paraphraser Marx). Ou alors ils n’en ont qu’une, la planète toute entière. Dans la lutte contre la pauvreté, pas de frontière donc. Le partage des richesses doit se faire entre toutes et tous, notamment entre les pays du Nord et les pays du Sud afin de garantir le libre-épanouissement de tous, la fraternité et la coopération internationale dans tous les domaines (nourriture, sports, culture, etc...).

Pour ce faire, il est impératif de soutenir l’auto-détermination de tous les peuples, comme les peuples palestiniens, tibétains, basques... ou encore les révolutionnaires de Syrie.

3. Antiracisme ?

Dans la même logique que le point précédent, nulle possibilité de fraternité avec du racisme. D’ailleurs, d’où découle le racisme puisqu’il n’y a pas de races différentes entre les hommes ? C’est ici qu’entre en jeu la phrase désormais célèbre « Diviser pour mieux régner. ». En effet, en nous divisant avec différents artifices (religion, couleur de peau, culture...) les puissants maintiennent l’état de chose social et économique. Pourtant, n’est-ce pas justement notre rapport au système économique qui nous unit tous et toutes ? C’est ce que nous croyons : deux ouvriers (un français et un allemand, mais aussi un algérien et un russe), ont plus en commun qu’un ouvrier français et son patron, français lui aussi.

4. Antifascisme ?



La mort de Clément Méric et la montée sans fin du Front National (et de ses idées) donnent de l’actualité à ce combat. L’invasion de la Mosquée de Poitiers par « Génération Identitaire » en Octobre 2012, les violences envers les LGBTI et les diverses menaces des militants d’extrême-droite envers les militants de gauche obligent particulièrement les poitevins à s’emparer de cette question. Nul doute que pour vaincre cette gangrène, il faut également vaincre le racisme, y compris à gauche, dans nos familles, nos classes, nos entreprises. Mais il faut aussi être capables de l’unité la plus large de la jeunesse et des travailleurs, sur des bases antiracistes et sociales.

5. Anti-OGM, pesticides et insecticides ?

La lutte écologique revête une importance cruciale pour notre génération. Si certains choix politiques ne sont pas fait rapidement, notre existence va directement être remise en cause.

Dans ce combat, les OGM, pesticides et insecticides sont extrêmement importants. Leur banalisation est un fléau pour l’éco-système tout entier, y compris pour l’homme. C’est pourquoi il faut défendre l’idée d’une agriculture paysanne et locale, biologique. Développer aussi les circuits-courts et les échanges directs entre paysans et consommateurs, afin de parvenir au prix les plus bas.

6. Anti-nucléaire ?

La planète est torturée depuis des décennies par différentes catastrophes nucléaires. Le Japon en particulier, après avoir reçu 2 bombes atomiques à la fin de la seconde guerre mondiale et plus récemment à Fukushima après un tsunami.

Ce sont des centaines de milliers de personnes qui sont atteintes par ce qui est arrivé à Fukushima. Par divers moyens, la radioactivité se propage (océans, vents, poissons...) et avec elle son lot de leucémies, cancers... etc

« Le nucléaire porte en lui la catastrophe comme la nuée porte l’orage. ». C’est pour cela qu’il faut en sortir au plus vite. Des mesures importantes sont alors à prendre, la principale : réduire considérablement les consommations d’énergies, notamment électrique.

7. Lutte contre le réchauffement climatique ?

Le réchauffement climatique est dramatique pour l’environnement. La montée des eaux (liée à la fonte des glaces) ne cesse de s’accroître. Des villes comme New York ou Londres pourraient se retrouver sous les eaux si rien ne change. Et pour le moment, rien ne change. L’extraction de pétrole continue de plus belle puisque se sont les marchés qui commandent et pas la raison collective. Du coup, chaque année de plus en plus de voitures circulent sur la planète. 35% (et 37% à Poitiers) des émissions de gaz à effet de serre sont directement liées aux transports. Il faut alors considérablement réduire les voitures et plus généralement la consommation d’énergies fossiles.

Parce que dans le même temps, la déforestation s’accroit alors que les arbres absorbent le CO2. Mais d’autres drames existent avec la déforestation, comme la dissémination de populations dans la forêt amazonienne.

C’est un cercle vicieux auquel il faut mettre fin ! En développant, partout, les transports en commun publics gratuits et aussi en interdisant la déforestation tout de suite.

8. Le féminisme ?

Aujourd’hui, en 2013, les femmes sont encore victimes de discriminations. Inégalités des salaires, volonté de remettre en cause le droit à l’avortement en fermant les centres IVG, sous-représentation publique (à l’Assemblée Nationale par exemple), non-légalisation de la PMA dans la loi relative au mariage et à l’adoption pour tous.

Pourtant, les femmes sont encore plus touchées que les hommes par la crise sociale et économique. Elles tombent plus facilement et restent plus longtemps au chômage car les entreprises privilégient les hommes aux femmes (car elles peuvent tomber enceintes, ce qui embête beaucoup les patrons), elles touchent des retraites de misère et des salaires inférieurs aux autres salariés.

Dans la rue, les établissements scolaires, les entreprises, les foyers... les femmes sont encore victimes de violences. Qu’elles soient sociales, verbales, morales, sexuelles, physiques, ces violences ne peuvent plus durer. Malgré ça, une femme meurt encore tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Dans la rue, les femmes se font insulter quand elles portent une jupe par exemple, par des hommes qui les considèrent comme de simples objets sexuels. Il faut en finir maintenant et imposer l’égalité réelle !

9. Une culture libre et militante ?

En effet, ce titre pour dire qu’aujourd’hui la culture officielle n’est pas exactement libre. Pourquoi ? Parce que les subventions impliquent une certaine réserve à l’égard de ceux qui subventionnent. C’est la même chose avec les journaux. Ces derniers sont détenus par des grands groupes qui n’ont aucun intérêt à ce que les journaux défendent des idées anticapitalistes (ce n’est qu’un exemple). L’ensemble des grands journaux et médias en général défendent alors l’idéologie dominante. Pourtant, des centaines de jeunes artistes talentueux cherchent à s’exprimer librement. Il faut leur en donner les moyens, en empêchant la vente de l’Ancien Théâtre de Poitiers et en en faisant un Pôle Arts & Cultures public, géré par les artistes eux-mêmes et ouverts à toutes et tous. Ces derniers pourraient alors enflammer et emmener de la poésie sur la place de la Mairie (qui en a bien besoin). Un moyen simple qui permettrait au centre-ville de bouger un peu, offrirait un accès gratuit à la population à des spectacles et permettrait aux artistes de se produire en public.

10. Envie de changer les choses ?

C’est la suite logique des choses, non ? Pas vraiment en fait, puisque peu de personnes s’investissent alors qu’elles partagent l’ensemble des points susnommés, ou seulement une partie. Pourtant, il est nécessaire de changer les choses ! Comment faire autrement ? Comment rester là à ne rien faire ? Il faut s’engager, il faut prendre parti pour une autre société, pour un autre monde.

Le socialisme du XXIème siècle, l’éco-socialisme, c’est possible ! Cela passe par la prise de conscience d’une personne, puis de deux, puis de toutes et tous. Nous sommes tous ce petit morceau indispensable d’un tout qui est à construire.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 28 sept. 2013, 02:54:23

Le monde à l’envers (dit autrement : "on se fout de nous !") Philippe Poutou

On a tous plus ou moins entendu parler récemment de Séphora. Une histoire à peine croyable. D’un côté un patron qui dit vouloir défendre le pouvoir d’achat des salariés en maintenant l’ouverture des magasins le soir de 21 heures à minuits (majoration salaire grâce au tarif de nuit). Un patron « social » voire progressiste qui a fait une véritable campagne, faisant témoigner des salariés en faveur de l’ouverture nocturne. De l’autre des syndicats « rétrogrades » qui s’opposent, saisissant le tribunal qui a logiquement interdit cette ouverture le soir, interdite par le Code du Travail.
Les commentaires dans les médias sont extraordinaires. Des éditorialistes, des analystes de droite se disent choqués par cet interdiction et par l’attitude des syndicats. Pas gênés du tout, eux qui se moquent complètement des petites gens, se font les défenseurs du pouvoir d’achat des salariés. Quels hypocrites et quels manipulateurs !
Oui il y a un problème urgent de pouvoir d’achat, autrement dit de salaires. Mais qu’est-ce qui empêchent donc les patrons d’augmenter les salaires tout simplement ? Le travail de nuit est une fausse solution, une mauvaise solution, et en vrai, pas une solution du tout.
Derrière cette soi-disant amélioration du pouvoir d’achat, derrière ce faux « volontariat », il y a en réalité la volonté patronale de remettre en cause ce qui reste de protection pour les salariés. Le patronat veut se débarrasser des entraves légales qui l’empêche d’exploiter sans limite, d’avoir des salariés corvéables et malléables à volonté. Séphora est un des nombreux « pilotes » actuels dans cette opération rétrograde.
Alors oui, il y a des salariés qui se font piégés dans cette histoire. Ne sentant pas possible de mener une bataille pour l’augmentation des salaires, certains pensent qu’on peut individuellement profiter de majorations dans le travail de nuit ou du dimanche. C’est un leurre. La seule réponse au problème du « pouvoir d’achat », c’est la lutte pour l’augmentation des salaires, pour le partage des richesses. Cela signifie bien de prendre dans les profits, dans les dividendes, dans les grosses fortunes.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 29 sept. 2013, 22:07:03

Déclaration du NPA86 pour les Municipales de 2014.

Depuis 2008, la crise systémique qui n’épargne aucun pays, a des conséquences désastreuse pour les populations. Aux conséquences sociales se rajoutent les conséquences écologiques d’un mode de développement (productivisme outrancier, nucléaire, OGM…) ne favorisant que le court terme et le tout profit, au détriment du bien être de la population.

La Grèce est dans ce contexte un pays exemplaire : réduction massive des salaires, chômage en hausse permanente, attaques contre le système de santé. Le tout avec une montée inquiétant d’Aube Dorée un parti ouvertement néo-nazi qui n’hésite plus à s’attaquer à la population.

C’est dans ce contexte, en France, que vont se dérouler les élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

Ici, la politique d’austérité est aussi de vigueur. La hausse de la TVA du 1er janvier 2014, l’accord dit de flexi-sécurité comme la nouvelle contre-réforme des retraites sont trois exemples démontrant que la politique du gouvernement Hollande/Ayrault est dans la totale continuité du gouvernement précédent. Il refuse de s’attaquer à la finance et s’aligne sur les préconisations du FMI, de la BCE et de l’UE. Les cadeaux au patronat se multiplient et le reste de la population se serre la ceinture.

À Poitiers aussi la gestion de la ville est dans la même logique social-libérale du gouvernement. Hausse des prix des transports, hausse des impôts, vente du théâtre municipal.

Tout cela dans un cadre honteux de politique anti-immigrés et de chasse aux roms en lieu et place d’une politique audacieuse d’intégration.

C’est pour ces raisons que le NPA 86 pense qu’il est nécessaire qu’une liste proposant une véritable alternative à gauche soit présente aux Municipales de mars prochain.
Nous appelons donc à la constitution d’une liste citoyenne qui défendrait pour le prochain mandat la gratuité des transports publics, la mise sous régie publique de la collecte et du traitement des déchets, l’idée d’une démocratie permanente, le développement des crèches, le droit de vote des étrangers et la régularisation des sans-papiers, une véritable politique du logement social, les droits des femmes, une fiscalité plus juste, une culture pour tous, contre le chômage, contre la décentralisation-transfert de charges vers les collectivités... etc etc. En vrac, à compléter, à travailler ensemble avec celles et ceux que cela intéresse.

Afin de construire au mieux un programme et une équipe citoyenne prête à mener cette campagne, nous pensons qu’il faut commencer dès maintenant à les construire, avec des soutiens.

Cette proposition s’adresse à l’ensemble de la gauche du PS : plus particulièrement aux composantes du Front de Gauche, à Europe-Écologie - Les Verts et à Lutte Ouvrière.

Même si certains d’entre-eux ont déjà pris des décisions, nous insistons pour dire que le NPA veut l’unité la plus large afin de construire une alternative de gauche à Poitiers.

Sur la question relative au deuxième tour, nous pourrions proposer à la liste de gauche arrivée en tête de fusionner nos listes sans accord politique, afin que nos idées soient représentées au Conseil Municipal, sans pour autant s’engager dans l’exécutif avec le PS. Nous demanderions alors une place sur la profession de foi pour expliciter notre choix aux électeurs.

Dans ce cadre nos élus appuieront et voteront tout ce qui nous semble aller dans le bon sens et s’opposeront par la mobilisation citoyenne et voteront contre tout ce qui ne va pas dans le sens de notre programme.

Nico37
Messages : 18622
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le NPA

Message non lu par Nico37 » 30 sept. 2013, 13:10:31


Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré