Les classes moyennes

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 25 avr. 2009, 18:07:00

Bonjour,

Bastien vert j'ai créé ce sujet pour parler de vrais problèmes, pas des slogans, par contre norbert on peut devenir pauvre quand on perd un emploi, et il y a des licenciements on ne peut pas le nier, c'est vrai notre système nous permet d'avoir des aides,  mais on sait très bien que ceux qui ne paient pas d'impôt et qui travaillent, n'ont pas beaucoup d'aide, et donc je pense qu'ils sont les plus touchés. Et quand je parle de classe moyenne je parle de personnes qui travaillent.

A bientôt icon_biggrin

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 25 avr. 2009, 18:33:00

Blablabla...

Les travailleurs pauvres ne sont que de bien piètre gestionnaires, la crise a bon dos mais elle n'est pas responsable des écarts des paniers percés.
Image

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 25 avr. 2009, 23:28:00

Norbert a écrit :
Bastien Vert a écrit :
Oui, c'est les plus pauvres. car c'est eux qui perdent en premier leurs emplois. Le chomage global a augmenté fortement mais le chomage des précaires c'est bien pire encore!

Depuis quand les pauvres ont un emploi? Les travailleurs pauvre, tu connais, tu en fait peut être partis si tu touches le Smic, ou un peu plus et que tu as de nombreuses charges.
Depuis quand les pauvres possèdent des bien immobiliers? Il y en a, regarde certains crédits immobilier qu'on accorde a des gens qui ont du mal a finir les fin de mois.
Depuis quand les pauvres boursicotent? Les titres a faible valeur, ça existe.
...


Les pauvres ne sont absolument pas touchés par cette crise financière principalement boursière et immobilière.
Et les licenciements ils tombent du ciel...


Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 26 avr. 2009, 09:10:00

Tu penses donc qu'on a demandé aux gens leurs relevés de compte avant de les licencier pour être certain de licencier les plus pauvres?

Un smicard n'est pas pauvre. Personnellement, je touche 2 smics par mois et une fois tout payé, il ne m'en reste pas plus qu'à un RMIste mais je ne suis pas pauvre, je vis et fait vivre ma famille convenablement.

Une fois de plus, si les gens ont du mal à finir les fins de mois et souscrivent un crédit, c'est que ce sont des brèles, des idiots inaptes à la vie sans tutelle.

Pour acheter des titres, il faut avoir de l'argent à dépenser. Quand on est pauvre, on est pauvre, on ne boursicote pas.
Image

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 26 avr. 2009, 18:26:00

Norbert a écrit : Tu penses donc qu'on a demandé aux gens leurs relevés de compte avant de les licencier pour être certain de licencier les plus pauvres?

Un smicard n'est pas pauvre. Personnellement, je touche 2 smics par mois et une fois tout payé, il ne m'en reste pas plus qu'à un RMIste mais je ne suis pas pauvre, je vis et fait vivre ma famille convenablement. C'est pas si mal payé que ça la ratp... Un smicard pour moi est un travailleur précaire, après tout dépend de son patrimoine, mais des smicard proprio, c'est rare.

Une fois de plus, si les gens ont du mal à finir les fins de mois et souscrivent un crédit, c'est que ce sont des brèles, des idiots inaptes à la vie sans tutelle. Alors ils restent locataire toute leur vie, ce qui au final leur coûte plus cher, et ils n'auront jamais le privilège d'être propriétaire, belle perspective d'avenir...sinon je suis d'accord pour dire que certains ont les yeux plus gros que le ventre, et que d'autres enchaînent les crédits à outrance, par exemple pour recouvrir d'autres crédit, ce qui est absurde, mais il ne faut pas en faire une généralité, certains s'endettent pour une simple voiture.

Pour acheter des titres, il faut avoir de l'argent à dépenser. Quand on est pauvre, on est pauvre, on ne boursicote pas. Pas la peine de s'appeler Crésus, avec un peu de sous mis de coté, n'importe qui peu boursicoter (cf. PEA plan d'épargne action, je recommade la banque postale, très peu de frais...) après c'est sur il faut maitriser un minimum.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 26 avr. 2009, 21:52:00

Ça gagne bien à la RATP, encore faut il passer les concours et travailler, tout se fait au mérite.

Effectivement, un smicard proprio, c'est rare, c'est ce que je te dis et c'est pour cette raison qu'un smicard n'a que peu de chance d'être touché par une crise immobilière.

Rester locataire toute sa vie n'est pas une mauvaise perspective d'avenir, ça coute beaucoup moins cher que d'acheter. S'endetter pour une voiture n'est pas absurde, encore faut il ne pas se surendetter pour une voiture.

Une personne qui boursicote, c'est qu'elle a les moyens de le faire, elle arrive donc à subvenir à ses besoins ainsi qu'à ceux de sa famille, ce n'est donc pas une personne pauvre.

Enfin, évite les amalgames entre précarité et pauvreté. L'intérim est une situation précaire et je n'ai jamais aussi bien gagné ma vie qu'en bossant en intérim.
Image

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 27 avr. 2009, 00:03:00

Norbert a écrit : Ça gagne bien à la RATP, encore faut il passer les concours et travailler, tout se fait au mérite. Ah bon, ça existe Le mérite dans le service public...

Rester locataire toute sa vie n'est pas une mauvaise perspective d'avenir, chacun son point de vue mais Je préfère mille fois être propriétaire aussi bien pour moi que pour mes probables héritiers, ça coute beaucoup moins cher que d'acheter. Ca se discute, tout dépend du montant du loyer, en comparaison avec les mensualités du crédit immobilier et du taux, en plus le bien une fois acquis tu peux le revendre. S'endetter pour une voiture n'est pas absurde, encore faut il ne pas se surendetter pour une voiture. On est d'accord.





Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 avr. 2009, 07:36:00

Etre "pauvre" n'est pas une question d'argent (sauf cas extrèmes", mais surtout survient quand une famille doit totalement modifier ses moyens d'existence.

Et d'autant plus que l'Etat (vous et moi) assurons les besoins vitaux de chacun, et pus encore (aliments, toit, scolarité, soins médicaux, etc).

Prenons deux cas :

Un ouvrier, coquette HLM, un gosse à la crèche, l'autre à l'école. Il perd son boulot par licenciement collectif, donc pas de sa faute. Il va toucher une bonne partie de son salaire au chômage, va voir son loyer diminué de même que les frais de crèche, et ne sentira financièrement quasi pas la différence.

Prenons un cadre supérieur, victime du même licenciement collectif, et pas plus de "sa faute" donc ... Son chômage (plafonné) ne représentera plus qu'un quart de son salaire, sa maison gardera le même loyer ou financement, et le club de tennis de ses enfants ne lui fera pas de discount.

Conclusion :

- pour l'ouvrier, sa perte d'emploi sera un petit inconvénient financier
- pour le cadre supérieur, c'est le drame ! S'il ne retrouve pas rapidement du travail, il devra quitter sa maison, retirer ses gosses de leur club de tennis, etc, etc.

Enfin, petite remarque "sociologique" : le cadre, acculé de la sorte, retrouvera du travail très rapidement, même aux antipodes et au prix de lourds sacrifices ;
L'ouvrier, lui, "patientera" ...

Autrement dit, c'est la nécesité qui rend le travailleur mobile et inventif icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 27 avr. 2009, 08:38:00

Libre penseur a écrit :
Norbert a écrit :Ça gagne bien à la RATP, encore faut il passer les concours et travailler, tout se fait au mérite. Ah bon, ça existe Le mérite dans le service public...

Rester locataire toute sa vie n'est pas une mauvaise perspective d'avenir, chacun son point de vue mais Je préfère mille fois être propriétaire aussi bien pour moi que pour mes probables héritiers, ça coute beaucoup moins cher que d'acheter. Ca se discute, tout dépend du montant du loyer, en comparaison avec les mensualités du crédit immobilier et du taux, en plus le bien une fois acquis tu peux le revendre. S'endetter pour une voiture n'est pas absurde, encore faut il ne pas se surendetter pour une voiture. On est d'accord.
Heureusement que le mérite existe dans le service public, sinon, pourquoi je me lèverais à 3h30 du matin quand d'autres préfèrent se mettre en maladie?

Concernant l'accès à la propriété, pour le montant de mon loyer, je pourrais acheter un F1 de 30m² alors que je paye aujourd'hui un F3 de 80m² pour ma famille.
Acheter pour le plaisir de posséder s'apparente pour moi à du snobisme.
Le jour où la chaudière dans mon bâtiment rend l'âme, je ne débourse pas un centime.
Le jour où il faut ravaler la façade, je ne débourse pas un centime.
Le jour où il faut mettre l'électricité aux normes, je ne débourse pas un centime.
...
Le jour où je veux partir, je dépose mon préavis et pars, pas besoin de trouver un acheteur, de négocier les prix,...

Enfin, avec l'argent qui ne passe pas dans tous ces frais je peux offrir le meilleur à ma famille et je pense que mes héritiers préfèrent de loin jouir de la vie que de se priver de tout dans le but de devoir un jour se partager un bien. D'autant qu'en leur permettant d'accéder aux meilleures études ils pourront certainement se l'offrir eux même leur bien immobilier, avec le fruit de leur travail.
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 avr. 2009, 10:28:00

Pour, Norbert, as-tu un cerveau qui fonctionne avec une telle logique ? C'est presque indécent ! icon_biggrin

Bien entendu que louer est une excellente option ! Elle te permet d'adapter ton logement à ta situation familiale ou à tes obligations professionnelles quand tu veux et comme tu veux (la grand-mère qui vient vivre chez toi, deux enfants qui s'envolent, un super boulot à Brest ou à Carcassonne ...)

Trop souvent, les propriétaires s'attachent à la glèbe, doivent faire face à l'onéreux imprévus, et passent leur vie à entretenir leur bijou ... 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 27 avr. 2009, 17:43:00

Vous faites des mauvais pro sarkozyste, l'accès à la propriété est un slogan de sa campagne, c'est bizarre je me sens plus à droite que vous sur ce coup là, surtout que pour une fois je tiens à remercier Sarkozy pour avoir eu l'intelligence de supprimer les droits de successions.

Vous savez, il y a des maisons de campagne à 150.000 € même moins et là ce n'est pas 80m² mais beaucoup plus (habitat+terrain), tout bon travailleur peut faire une telle acquisition, après j'admet que pour les citadins c'est plus compliqué.

Comme le dit mps, louer c'est une option, mais acheter c'est toujours mieux, sans parler des revenus foncier qui peuvent être une belle source de revenus complémentaire.

Audrey
Messages : 204
Enregistré le : 14 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par Audrey » 27 avr. 2009, 18:52:00

Bonjour,

Je suis pour l'accès à la propriété, car quand on est locataire rien ne nous appartient, oui y'a pas d'autre frais, mais c'est un autre débat entre ceux qui sont pour l'accès à la propriété et ceux qui disent qu'être locataire c'est mieux.

Revenons sur mon sujet, mps je suis assez d'accord avec l'ensemble de tes réponses mais là un peu moins, tu as l'air de dire que l'ouvrier lorsqu'il perdra son emploi il "patientera"  mais tous ne sont pas comme cela et l'ouvrier qui a travaillé 20 ans dans la même boite et à 48 ans se retrouve au chômage, il fait comment ? il "patiente" 2 ans le temps de l'indémnisation, et après ? Oui faire des formation, mais c'est tellement facile à dire. Il a travaillé 20 ans et va patienter ?
Ceux qui perdent leur emploi sont majoritairement des ouvriers, et à t'écouter ils ne perdent rien, c'est rien de perdre sont travail ?
Et tu dis le cadre lui retrouvera vite un boulot un cadre touche en moyenne 5100€ est-il dans la catégorie des classes moyennes ? Je ne pense pas.

ps : Hugo attention à ne pas trop pencher à droite icon_biggrin

A bientôt

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 08 mai 2009, 21:00:00

les pauvres eux payes le prix de la crise, , vous les voyers a la fin des marchées pour recupperé ce qui peut l etre, vous les voyers faires les poubelles des grandes surfaces, j ai jamais vue de francais moyens faires les poubelles.
vivez avec un smig avant de parler
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 08 mai 2009, 23:42:00

Lambertini, je fais vivre une famille de 4 personnes, 2 chats et un poisson avec mon seul salaire. Je fais mes courses chez Leclerc, pas besoin de mendier et rends toi compte que j'ai, chez moi, tout le confort nécessaire et même tout le superflu. Écran plat, home cinéma, PC équipé, voiture récente,... J'ai même déjà économisé assez pour m'offrir un nouveau PC à la sortie de Windows 7.

La crise n'est pour rien dans le fait que les gens ne savent pas compter.
Image

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 09 mai 2009, 01:44:00

mps a écrit :Etre "pauvre" n'est pas une question d'argent (sauf cas extrèmes", mais surtout survient quand une famille doit totalement modifier ses moyens d'existence.

Et d'autant plus que l'Etat (vous et moi) assurons les besoins vitaux de chacun, et pus encore (aliments, toit, scolarité, soins médicaux, etc).

Prenons deux cas :

Un ouvrier, coquette HLM, un gosse à la crèche, l'autre à l'école. Il perd son boulot par licenciement collectif, donc pas de sa faute. Il va toucher une bonne partie de son salaire au chômage, va voir son loyer diminué de même que les frais de crèche, et ne sentira financièrement quasi pas la différence.

Prenons un cadre supérieur, victime du même licenciement collectif, et pas plus de "sa faute" donc ... Son chômage (plafonné) ne représentera plus qu'un quart de son salaire, sa maison gardera le même loyer ou financement, et le club de tennis de ses enfants ne lui fera pas de discount.

Conclusion :

- pour l'ouvrier, sa perte d'emploi sera un petit inconvénient financier
- pour le cadre supérieur, c'est le drame ! S'il ne retrouve pas rapidement du travail, il devra quitter sa maison, retirer ses gosses de leur club de tennis, etc, etc.

Enfin, petite remarque "sociologique" : le cadre, acculé de la sorte, retrouvera du travail très rapidement, même aux antipodes et au prix de lourds sacrifices ;
L'ouvrier, lui, "patientera" ...

Autrement dit, c'est la nécesité qui rend le travailleur mobile et inventif icon_biggrin
Les cadres sont des travailleurs au même titre que les autres, perso je ne veux pas tenter de les opposer alors que tout les rassemble (surtout en ce moment en période de crise). Ta comparaison omet le fait que nombre de cadres ont un petit pécule en cas de coup dûr, chose que les travailleurs plus pauvres ne peuvent généralement pas se permettre. Ce matelas permet en général au cadre de ne pas avoir à en ch... des ronds de chapeau plus qu'il n'en faudrait. Enfin bon... il y a aussi des cadres pas toujours prévoyants qui oublient de mettre du fric de côté "au cas où". Ca arrive. Alors c'est vrai que pour eux la douche doit être glacée quand ils sont foutus à la porte et s'ils ne retrouvent pas vite du travail.

Néanmoins, on peut comprendre que l'Etat (toi et nous comme tu l'as dit) ne cotise pas pour payer les traites de la Peugeot 607 cuir du cadre suscité. Les aides sociales servent en général à payer l'essentiel mais pas le superflu.

J'ai aussi une note "sociologique" à ce propos : on comprends bien pourquoi, lorsque l'on a tout à perdre, on soit un parfait mouton qui a horreur de faire des vagues.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré