Les classes moyennes

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 09 mai 2009, 16:38:00

remarque norbert tu ne vie pas avec un smig, et tu sais bien les autres sont des c... et il y a que toi de bien
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33930
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 09 mai 2009, 17:18:00

Bonjour,

Lambertini cesse la provocation s'il te plait, norbert t'as répondu simplement, alors je ne vois pas pourquoi tu devrais faire de la provocation. je t'invite à lire cela : http://actu-politique.xooit.com/t583-Mo ... .htm#p9177

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 09 mai 2009, 19:06:00

lambertini a écrit :remarque norbert tu ne vie pas avec un smig, et tu sais bien les autres sont des c... et il y a que toi de bien
Effectivement, je gagne 2 smics, mais nous vivons à plusieurs dessus et moi, je ne suis pas blindé d'allocs, je ne vis pas non plus sur le bien des autres.
Image

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33930
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 20 nov. 2010, 17:14:00

Bonjour,

Un Français sur deux estime en faire partie. Entre les cités HLM et les quartiers chics, à mi-chemin de l’ouvrier et du notable, la classe moyenne, ce sont ces millions d’employés, de cadres, de commerçants, de fonctionnaires qui travaillent pour s’offrir un pavillon, mettre leurs enfants dans une bonne école et partir en vacances en famille.

A quoi rêvent ces classes moyennes, c’est justement le thème du colloque organisé aujourd’hui par la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol).

A cette occasion, l’Ifop a réalisé une vaste étude sur ces classes moyennes. Une plongée dans l’univers de ce que l’on appelait autrefois la petite bourgeoisie. Tout n’y est pas noir, loin de là. La majorité considère gagner correctement sa vie avec un revenu moyen oscillant entre 2317 € et 5274 € par mois et par foyer. Car, il n’y a pas une, mais des classes moyennes. Et « elles ne vivent pas dans le même monde », souligne Dominique Reynié, directeur général de Fondapol.
Mais les membres des classes moyennes ont un point commun. Ils sont inquiets. S’ils mènent une vie plus confortable que celle de leurs parents, la crise a fait voler en éclats leur espoir d’ascension sociale. Désormais, l’avenir leur fait peur. Peur du déclassement social, du chômage, de l’immigration, de la mondialisation et de son cortège de délocalisation.

Une catégorie qui s’estime oubliée du système de solidarité

Le malaise est palpable. Se défiant des institutions, se vivant comme les oubliés du système de solidarité, sceptiques sur la capacité de l’Etat à répondre à leurs inquiétudes, les classes moyennes ont le moral en berne. Elles voudraient à toute force préserver leur accès à la propriété, aux soins, à l’éducation et qu’on les rassure sur l’avenir de leurs enfants. A défaut, l’angoisse d’une partie des classes moyennes pourrait venir nourrir le vote des extrêmes. L’un des enjeux de l’élection présidentielle de 2012 est là.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 57112
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 nov. 2010, 17:18:00

C'est assez amusant de voir qu'il y a des couples de smicards qui estiment faire partie de la classe moyenne. C'est beau l'optimisme.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 20 nov. 2010, 18:19:00

Je crois que les craintes des classes moyennes ne sont guère plus exacerbées que celle de la classe ouvrière qui a, elle tout à perdre.Faudrait quand même remettre les choses à leur place,mais il est certain que les gens sont attachés à ce qu'ils ont,et qu'ils ne veulent pas le perdre,c'est humain....
C'est vrai que la plupart sont assez satisfait de leur vie,on voit bien ici les droitistes ils en sont tellement content qu'il ne leur vient même pas à l'idée de faire pression sur certain pour abolir des privilèges,mais en revanche faut pas toucher au grisby,si non ça vote FN,c'est ce que je me tue à dire depuis que je suis ici,j'ai même ouvert un topic à ce sujet.Je préfèrerais avoir tort cela dit !
Il est en revanche certain qu'au niveau retraite,et autres avantages ce ne sont pas les plus gâtés,mais ils étaient contents quand même tant qu'ils étaient propriètaires de leur maison de leur studio à la mer voire un studio en station de ski,sauf que là les choses se gâtent les gains sont gelés,le pouvoir d'achat baisse,et ils ont peur de perdre ce qu'ils ont.
Alors les politiques commencent à s'intéresser à eux car ils ne veulent surtout pas du FN,du coup on va peut être les gâter un peu,mais il ne faudrait que cela soit au détriment des plus pauvres mais au détriments des plus riches en tous cas par principe cela passerait déjà beaucoup mieux.
Alors est ce que le net à permis à nos politiques de prendre l'humeur du peuple d'en bas ? c'est bien possible ! et si c'est le cas c'est une bonne chose.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 20 nov. 2010, 18:41:00

keserasera a écrit :La classe "moyenne" commence à celle qui est imposable, dont les revenus sont trop "hauts" pour qu'elle puisse bénéficier de l'aide au logement et des "avantages sociaux" que perçoivent ceux qui ne paient pas l'impôt sur le revenu... Bien sur ce sont évidemment les plus "pauvres" qui morflent les premiers dans une société où c'est le consommateur qui est le roi, et non pas le plus "riche". Je crois pour ma part que la séparation entre "riches" et "pauvres" n'est pas valable. Parcequ'elle ramène justement au pouvoir du "consommateur", en données friquées et uniquement celles-là.
Je vis parfaitement avec un téléviseur qui a plus de treize ans d'âge et avec les cinq chaînes principales. Je n'ai pas Canal Sat et je me fous d'avoir une parabole et un écran plat de 1,40 m... Mon ordi, pareil. Dix ans, et il fonctionne, juste assez pour ce que je veux en faire; Et, comme je suis tout de même écolo, j'utilise les transports en commun. Et j'ai beaucoup d'amour autour de moi, et ça, c'est ma principale richesse !

Ben dit dont en 2009 tu étais un mec bien icon_biggrin

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 nov. 2010, 08:54:00

Faire partie de la "classe moyenne" est autre chose qu'un niveau de revenus, c'est une mentalité.

Généralement des gens stables et prévoyants, très attachés au bon développement de leurs enfants, prudents (ce sont les mieilleurs clients des assurances), épargants comme des hamsters, très travailleurs. Ils progressent dans la vie raisonnablement, s'endettent peu, ne coûtent quasi rien à la société. Ils sont la force et la pérénité d'un pays.

Leur absence a sans doute été la cause d'échec de tous les systèmes communistes. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 24 nov. 2010, 23:14:00

C'est vrai que la création de la classe moyenne a permis de faire encore plus de business que lorsqu'il n'y avait que des pauvres à exploiter. La classe moyenne a toujours quelque chose à perdre et agit souvent en classe conservatrice, très grégaire. Les pauvres, eux, n'ont rien à perdre et peuvent aller au bout des choses, même jusqu'à provoquer des révolutions à cause du ventre vide qui crie famine.

Cette classe sociale bâtarde est particulièrement docile, passive et attentiste ; c'est le rêve de tout présidentiable en puissance :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 nov. 2010, 10:49:00

La Classes Moyenne est la seule réellement créative.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25835
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 nov. 2010, 10:53:00

Qu'est-ce qu'il faut pas lire...
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 nov. 2010, 09:24:00

Commente !

Les classes moyennes reconstruisent chaque jour leur offre, l'adapte, l'améliore, innovent.

Les grandes entreprises déposent souvent des brevets rachetés à ces inventeurs "moyens" (sauf recherches ciblées genre pharmaceutiques etc).

Les autres ? Rien !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25835
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 26 nov. 2010, 13:41:00

Et la classe ouvrière n'a jamais rien créé, c'est bien connu.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 nov. 2010, 11:43:00

Ah oui ? Quoi ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré