Les prisons françaises sont pleines !

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 02 mai 2009, 17:34:00

Tu sais, keserasera, ta proposition n'est pas si stupide que ça. On est dans un pays qui alimente au maximum la délinquance plutot que de la combattre. Ca m'etonnerais pas que dans un pays appliquant allegrement la politique de l'autruche, et la compassion déplacée, on en arrive un jour à un systeme de bons points.
Le politiquement correct des gens qui ne comprennent rien, ne voient rien, ne connaissent rien, en qualité de delinquance, encourage fortement ces morveux à faire n'importe quoi.
De plus, les prisons sont pleines, la belle aubaine que voilà.
En france, plus rien n'est puni au risque de se faire traiter de facho. Les flics, dont le travail est de faire appliquer les lois, sont reduit à passer pour la gestapo locale.
J'ai une idée, si on respectait les lois, pour changer  ??????
Plus de probleme de manque de place dans les prisons, non ?

Mais non, on en est encore à compatir pour des gens qui se fouttent royalement des lois, on cotise la delinquance en considerant qu'elle est normal, on sponsorise la casse, on compatit pour les meurtriers.
C'est tellement facile, quand on ne les frequente pas, quand on se fait pas caillasser. De la psychologie de comptoir qui alimente le surplus des prisons, plutot que de faire en sorte que les gens n'y entre pas.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 mai 2009, 21:58:00

Lucifer, je t'adore !

Au lieu de pleurer sur les détenus, on ferait mieux de mettre des affiches : "vu l'encombrement des prisons, les prochains détenus seront à 6 par cellule".
A bon entendeur,salut ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Les solutions alternatives sont peu convaincantes :

- le travail d'intérêt général consiste à envoyer une ordure chez de braves socio-culs qui lui dorent la pillule, et ne font pas rapport s'ils ne viennent pas.

- le bracelet électronique n'est surveillé que quelques heures par jour, faute de fonctionnaires. Et uniquement pendant les heures ouvrables !

Idée originale en Belgique, où il manque de prisons, et où celles en constructions sont si luxueuses et chères qu'elles ne résorberont qu'une minuscule partie du déficit : nous allons louer immédiatement à la Hollande un millier de places de prisons, qui sont excédentaires dans ce pays !!! g..... des familles qui ne pourront assurer, lors des visites, les livraisons régulières de drogues et autres délices à leurs chers détenus icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 03 mai 2009, 11:13:00

Et si pour remplacer les prisons on ré-ouvrait Drancy ?

icon_yeah ;bien;
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 03 mai 2009, 11:19:00

keserasera a écrit :Et si pour remplacer les prisons on ré-ouvrait Drancy ?
icon_yeah ;bien;
Cela rappellerait des bon souvenirs à tes amis nostalgistes de Pétain.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 03 mai 2009, 12:05:00

Pétain ? Je vois pas le rapport. Il était Allemand ? National-socialiste ?
Mes amis ? Lesquels ? Faut tout dire coco !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 03 mai 2009, 12:37:00

c'est comme ça chez les cocos. Tout ce qui n'est pas communiste est facho. C'est pueril, mais c'est le fer de lance de ce parti politique.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2127
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 04 mai 2009, 13:26:00

lucifer a écrit :
Libre penseur a écrit : Et comment on diminue la délinquance, en les envoyant en prison, visiblement ça ne résolus pas le problème. Il faudrait juste réaménager les prisons, ou en créer de nouvelles.



Très simple, mais pas politiquement correct. On tape dans le portefeuille direct, en proportion des revenus, avec une amende minimum pour les non solvables. On tape aussi dans les allocs, les aides, bref les REVENUS non déclarables.

Bref, on fait payer les parents de ces morveux pour les mineurs.
Pour les adultes, on frappe direct dans l'argent avec une amende à la hauteur du délit,proportionnelle aux revenus.
Tout celà bien sur lorsqu'il ne s'agit pas de viols, de violences, ou de meurtre bien enttendu.
Bref, tous les "petits" delits ne passeraient pas par la case prison, sauf si ils ne payent pas.

Je l'ai dit, ce n'est pas politiquement correct, mais il est temps aussi que les gens se rendent compte qu'un delit, il faut le payer, il faut assumer.

Pour vos petits delinquants cheris, on voit que vous avez à faire à eux derriere votre poste de télé. Beaucoup font expres de se faire incarcérer pour passer pour des caids dans leur bande, et c'est peut etre votre vieille dame de mère, ou vos enfants, qui en feront les frais, et là, vous vous sentirez péteux d'avoir compati pour ces raclures pendant des années par ignorance et par compassion mal placée.
Je ne connais pas vos boulots, mais ils doivent vraiment se trouver à des kilometre des problemes de delinquances, c'est clair.
J'avoue qu'ils se trouvent à des kilomètres de chez moi, la délinquance ça n'existe pas où j'habite
Je comprend que vous ne vous sentez pas en sécurité où vous habitez, mais avec ta solution, juste leur faire payer une amende et diminuer les aides, l'idée est bonne, mais ça ne suffit pas, la taule est nécessaire. Je disais juste que pour régler le problème des places en prison, il faut juste agrandir ou créer de nouvelles prison, mais ce n'est pas ce que fait le gouvernement à Sarko. Sinon comme Norbert, on proposait le travail forcé en prison, tu trouves ça bien ou pas?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Les surveillants de prison expriment leur colère

Message non lu par racaille » 04 mai 2009, 15:11:00

Les surveillants de prison expriment leur colère

LE MONDE | 04.05.09 | 14h32

La colère des surveillants de prison monte depuis près d'un an. Lundi 4 mai, les trois syndicats pénitentiaires (CGT, FO, Ufap) ont entamé un blocage progressif des prisons françaises. Prévu jusqu'au 7 mai, ce mouvement traduit un climat d'exaspération. Les syndicats entendent notamment empêcher les sorties des prisonniers devant être transférés pour assister à leurs procès.



C'est le premier mouvement de blocage depuis octobre 2000. A Fresnes (Val-de-Marne), les surveillants ont cependant laissé passer les protagonistes du "gang des barbares" pour l'audience du jour. Des barricades ont été montées avec des palettes et des pneus. A Fleury-Mérogis (Essonne), les gendarmes mobiles sont intervenus avec du gaz lacrymogène sur une barricade.

À côté des détenus, qu'elle a pour mission de "garder" et de "réinsérer", la profession est confrontée elle aussi aux conséquences de la surpopulation carcérale (63 351 prisonniers pour 52 741 places au 1er avril) et à la gestion d'un nombre croissant de malades psychiatriques.

"Le personnel est au bord de l'asphyxie, il est temps de mettre le feu aux poudres, souligne Vincent Guichard, surveillant (FO) à Fresnes. Le malaise des prisons, on le retrouve aussi bien chez le personnel que dans la population pénale. Il se fait ressentir jusqu'au drame que nous avons connu à Fresnes avec le suicide d'un surveillant."

"Depuis le début de l'année, il y a eu quarante agressions de personnels à Fleury. J'ai été poursuivie par un détenu qui s'était fabriqué une lame, témoigne Anne Menguy, surveillante (UFAP) à Fleury-Mérogis. La base est en colère. Nous n'avons aucun soutien, on nous accuse sans arrêt. On nous presse comme des citrons. On doit gérer la surpopulation, les bagarres entre détenus, les cas psychiatriques, sans avoir été formés".

Le mouvement n'a pas pris le gouvernement par surprise. Dans un univers où la division syndicale est le plus souvent la règle, les trois organisations agissent dans une unité qui ne s'est pas démentie depuis le 1er octobre 2008. Elle est venue de la base, au moment où le nombre de prisonniers a atteint son apogée depuis 1946 : plus de 64 250 détenus au 1er juillet.

Si les budgets 2008 et 2009 prévoient le recrutement de plus de 1 000 surveillants, ils sont absorbés par la création des nouveaux établissements. Dans les prisons existantes, la situation s'est dégradée. De plus, les effectifs des surveillants sont calculés en fonction du nombre de places théoriques, alors que l'on compte plus de 13 000 détenus en surnombre.

Après un premier appel au blocage en novembre, la garde des sceaux Rachida Dati avait lancé des groupes de travail qui ont fait provisoirement retomber la pression.

Dans le même temps, les relations entre les syndicats et la direction de l'administration pénitentiaire se sont tendues, au point de rompre, fin mars. Les réunions paritaires sont boycottées. Le départ prévu de la ministre, de plus en plus détachée de la chancellerie, complique la gestion du conflit. Il a fallu attendre le 30 avril pour que Mme Dati rencontre les syndicats, alors que le mouvement était déjà en train de s'organiser dans les prisons. Les surveillants ont claqué la porte de la réunion. Dans l'après-midi, la ministre de la justice, dans un ultime effort pour éviter le conflit, a cédé sur presque toutes leurs revendications : retrait d'une circulaire contestée du 8 avril, qui organisait une surveillance spéciale, dans le cadre de la prévention du suicide ; suppression des instructions passées pour mieux contrôler les agents en arrêt maladie ; et surtout, "moratoire" sur le rythme d'application des règles pénitentiaires européennes (RPE), qui tendent à mieux respecter les droits des détenus et à clarifier les procédures suivies par les personnels.

Ces règles étaient pourtant présentées comme le fer de lance de la politique carcérale de la ministre, de l'administration pénitentiaire... et de la loi pénitentiaire, encalminée au Parlement.

"Retarder l'application des règles pénitentiaires européennes est dramatique. Cela est décidé sans concertation", s'indigne Michel Beuzon, responsable du syndicat FO des directeurs de prison. "Nous ne sommes pas contre les RPE, mais contre le fait que leur application se fasse sans moyen", explique le secrétaire général de l'Ufap, Jean-François Forget. La chancellerie a proposé une nouvelle rencontre, mardi 5 mai. La base reste sceptique sur les promesses de la ministre : "Elle donne l'impression de lâcher du lest. Mais on n'y croit pas trop. C'est facile de faire des promesses quand on est sur le départ", explique Vincent Guichard de FO. Lundi, Mme Dati était en voyage officiel en Jordanie.

Alain Salles
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... -de-prison…
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Gis
Messages : 4921
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 04 mai 2009, 20:43:00

Salut,


J'ai lu quelques articles sur le blocage des prisons et évidemment, je suis tombée sur les règles pénitentiaires européennes. Initiées par le Conseil de l'Europe, elles datent de 2006. Il parle "d'un label européen des conditions de détention" pour harmoniser les normes dans les états membres, la France apparait comme un des pays les plus opposés.

Le Ministère de la justice indique le 30 avril dernier que « Le rythme de la mise en place des règles pénitentiaires européennes va être redéfini afin de mieux prendre en compte les contraintes qu'elles font peser sur les services des établissements. Ce chantier de redéfinition sera achevé le 30 juin prochain. ».

Des exemples proposés par Strasbourg :
"- l'accès des détenus au téléphone,
- la possibilité de parler à un surveillant 24 heures sur 24,
- un meilleur accès au travail et aux soins"

Je voulais juste rappeler une phrase de Nicolas Sarkozyqui se rendant en visite, en janvier 2007, au centre pénitentiaire de Rennes avait dit : « La prison doit changer, la prison va changer ! ».
Patrick de Vedjan lui indique ceci dans son blog "Il y a tant de choses à faire pour améliorer la condition pénitentiaire, car si grand que soit le crime, toute personne doit trouver la possibilité de se relever. C'est la dignité de l'homme, c'est l'intérêt de la société tout entière."

Je me demande s'il y a une réelle volonté politique pour que cela change ? Peut-être que ce mouvement aura une influence positive..

à plus

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 04 mai 2009, 21:19:00

Ces citations de Devedjian et consort n'existent que pour sauver la face. Dans la réalité, le gouvernement se soucie des taulards comme d'une guigne. Y'a qu'à voir les horreurs qu'écrivent les sympathisants UMP sur la prison pour savoir en gros ce que pensent les cadres de l'UMP à ce sujet. En gros (je cite) :
lucifer a écrit :Oui, mais personne ne force quelqu'un à comettre des délits. Vu que les prisons sont pleines, on les reserve dorenanvant aux cas serieux, les petites peines se pratiquant à l'aise, chez soit, avec controle judiciare.
Bref, ceux qui sont incarcérés, qu'ils se suicident, ç'est pas un manque pour la nation.
Les taulards n'ont que ce qu'ils méritent ! :D
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 04 mai 2009, 21:41:00

Lucifer n'est pas sympathisant UMP...
Image

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 mai 2009, 07:35:00

Quelques principes utiles, me semble-t-il.

1°. La fonction première d'une prison est de séparer des gens nuisibles du reste de la société.

2°. Accessoirement, elle peut constituer une peine.

3°. Le sempiternel argument que la prison ne rend pas les gens meilleurs est tout à fait farfelu : non seulement un nombre important de primo-délinquants ne récidivent jamais après un séjour en prison, mais ceux qui s'y révèlent incorrigibles ne se comportent guère mieux s'ils n'y vont pas, tout en donnant aux autres un formidable sentiment d'impunité.

4°. Un taulard doit se contenter de ce qu'il trouve. Il n'y a aucune raison qu'il coûte plus cher à la société qu'un petit pensionné ou un orphelin.Ni qu'il jouisse d'un confort supérieur à ce qu'il a dans sa vie "libre". Tout ce qui dépasse la paillasse, une nourriture suffisante, la possibilité de se doucher et laver ses vêtements est du luxe : à lui de financer ses extras par son travail (une fois indemnisées ses victimes).
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 05 mai 2009, 12:13:00

Norbert a écrit :Lucifer n'est pas sympathisant UMP...

ben non, j'ai pas non plus tous les defauts de la terre icon_mrgreen
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 05 mai 2009, 17:57:00

mps a écrit :Quelques principes utiles, me semble-t-il.

1°. La fonction première d'une prison est de séparer des gens nuisibles du reste de la société.

2°. Accessoirement, elle peut constituer une peine.

3°. Le sempiternel argument que la prison ne rend pas les gens meilleurs est tout à fait farfelu : non seulement un nombre important de primo-délinquants ne récidivent jamais après un séjour en prison, mais ceux qui s'y révèlent incorrigibles ne se comportent guère mieux s'ils n'y vont pas, tout en donnant aux autres un formidable sentiment d'impunité.

4°. Un taulard doit se contenter de ce qu'il trouve. Il n'y a aucune raison qu'il coûte plus cher à la société qu'un petit pensionné ou un orphelin.Ni qu'il jouisse d'un confort supérieur à ce qu'il a dans sa vie "libre". Tout ce qui dépasse la paillasse, une nourriture suffisante, la possibilité de se doucher et laver ses vêtements est du luxe : à lui de financer ses extras par son travail (une fois indemnisées ses victimes).
Assez d'accord, et il me semble que personne n'en réclame plus pour les prisons françaises. Ceci dit, il faut rajouter la notion d'intimité à ta petite liste de droits du prisonnier. C'est jsutement à cause de ce manque d'intimité qu'il y a autant de suicides en taule.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 mai 2009, 21:23:00

Code : Tout sélectionner

Assez d'accord, et il me semble que personne n'en réclame plus pour les prisons françaises. Ceci dit, il faut rajouter la notion d'intimité à ta petite liste de droits du prisonnier. C'est jsutement à cause de ce manque d'intimité qu'il y a autant de suicides en taule.


Ce rapport de cause à effet est assez aventureux et nullement démontré !

Dans l'ordre ou le désordre, les trois grandes causes de suicide en prison sont

- la privation de drogue
- la "régulière" qui se tire et ne donne pous signe de vie. 
- et surtout le fait que ces caractériels, qui n'ont jamais fait que suive leurs pulsions, se trouvet soudain confrontés à des règles sociales impératives.

Das la pratique, la première règle pour éviter les suicides est au contraire que le détenu ne soit jamais seul !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré