Quel avenir pour la Syrie ?

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 24 avr. 2018, 19:02:07

Plus que deux poches: Yarmouk au sud de Damas, et Rastan au nord de Homs. Combats difficiles en cours dans la poche de Yarmouk, combats peu intensifs pour la poche de Rastan.
712E93C4-D307-4518-AD40-AA7DCE9747FE.jpeg
712E93C4-D307-4518-AD40-AA7DCE9747FE.jpeg (468.61 Kio) Vu 114 fois
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 12 mai 2018, 17:42:22

Combats extrêmement rudes pour reprendre le contrôle du territoire de Daesh au sud de Damas, mais ça avance. Les autres jihadistes ont accepté un accord avec le gouvernement.
9D348786-179E-4085-BF7B-5E6A7D2FE7A0.jpeg
9D348786-179E-4085-BF7B-5E6A7D2FE7A0.jpeg (334.12 Kio) Vu 93 fois


A l’exception d’un groupe lié à Al-Qaida, les rebelles de la poche de Rastan ont capitulé. L’autoroute entre Homs et Hama a été réouverte.
C7D34911-C7DB-40BB-ACA0-0C7C8F721ED3.jpeg
C7D34911-C7DB-40BB-ACA0-0C7C8F721ED3.jpeg (109.08 Kio) Vu 93 fois
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 17 mai 2018, 00:29:26

Voilà, il n’y a plus de poche au nord de Homs. Ce qui reste de la poche de Yarmouk est à peine visible sur cette carte.
53354FFA-657E-4DA9-AEFF-75B454E908DB.jpeg
53354FFA-657E-4DA9-AEFF-75B454E908DB.jpeg (481.5 Kio) Vu 83 fois
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29013
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par wesker » 17 mai 2018, 23:03:40

Depuis le temps que ce conflit dure et s'enlise, qu'il mobilise les puissances internationales qui se divisent sur la ligne stratégique à tenir et qui ne fait que renforcer l'opposition entre force de la coalition et les Russes, peut être serait il temps, effectivement, de penser à la situation que vivent les ressortissants de ce pays et à une solution d'équilibre satisfaisante.

Nous savons que des organisations criminelles et terroristes sont actives dans cette région du monde et nous ne pouvons, raisonnablement parvenir à lutter avec efficacité à la fois contre un régime qui est considéré comme n'étant plus légitime ni crédible et contre ces organisations qui bénéficient de cette situation d'instabilité. Nous ne parviendrons pas à modifier les objectifs stratégiques des forces en présence, dès lors peut être est il temps de suggérer une priorisation dans les combats que nous devons mener.

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 09:18:37

Quelle va être la suite des événements? Après la prise de la poche de Yarmouk au sud de Damas, la logique est que le gouvernement syrien veuille reprendre le contrôle des deux dernières enclaves rebelles: celles du sud à la frontière jordanienne, et celle au nord autour d’Idlib. Le gouvernement syrien n’a probablement pas la capacité de s’attaquer au deux enclaves en même temps. Par où le gouvernement syrien va-t-il commencer?

L’enclave sud me semble militairement plus facile à prendre. De plus, le gouvernement syrien souhaite rétablir le commerce avec la Jordanie au plus vite. Par contre, il pourrait y avoir des complications avec Israël. En faveur de l’enclave nord, les turques ont placé une série de postes d’observation sur la ligne de front. Le gouvernement syrien considère probablement qu’il y a un risque que ces postes d’observations marquent une frontière définitive. Attaquer d’abord l’enclave nord éviterait que la situation ne se crystallise.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29013
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 09:25:50

Quoiqu'il en soit, les frappes aériennes que nous avons lancées à l'encontre ce pays n'eurent aucun mandat des instances internationales et dès lors, aussi difficile que cela puisse paraître, elles furent illégales. Naturellement, nous pouvons assumer certains désaccords tels que l'usage d'armes chimiques dans cette région du monde, nous avons notre rôle à jouer en matière de pacification de cette situation dont l'Europe doit aussi, ensuite gérer les conséquences, néanmoins il faut bien avoir conscience que lorsque nous nous affranchissons de la légalité internationale, nous nous éloignons, ensuite de la capacité à revendiquer ce dernier pour refuser ou exprimer des désaccords envers les agissements d'autres pays qui, au nom des mêmes motivations peuvent estimer légitime de s'y soustraire.

Au contraire, la France devrait s'inscrire dans le respect des règles internationales et dans la recherche de solutions équilibrées, pacifiques qui peuvent aboutir alors que ce type d'intervention, ainsi que les agissements des Etats Unis, notamment dans cette région peuvent, à tout moment aboutir à un embrasement régional et à l'expression de tensions vives au niveau international. A ce sujet, les frappes françaises, bien que pouvant être justifiées par le refus de l'usage d'armes chimiques auprès d'une population qui souffre d'un conflit qui s'éternise, paraissent avoir des conséquences dont nous ne pouvons prédire l'ampleur.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4172
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 11:58:57

wesker a écrit :
19 mai 2018, 09:25:50
Quoiqu'il en soit, les frappes aériennes que nous avons lancées à l'encontre ce pays n'eurent aucun mandat des instances internationales et dès lors, aussi difficile que cela puisse paraître, elles furent illégales. Naturellement, nous pouvons assumer certains désaccords tels que l'usage d'armes chimiques dans cette région du monde, nous avons notre rôle à jouer en matière de pacification de cette situation dont l'Europe doit aussi, ensuite gérer les conséquences, néanmoins il faut bien avoir conscience que lorsque nous nous affranchissons de la légalité internationale, nous nous éloignons, ensuite de la capacité à revendiquer ce dernier pour refuser ou exprimer des désaccords envers les agissements d'autres pays qui, au nom des mêmes motivations peuvent estimer légitime de s'y soustraire.

Au contraire, la France devrait s'inscrire dans le respect des règles internationales et dans la recherche de solutions équilibrées, pacifiques qui peuvent aboutir alors que ce type d'intervention, ainsi que les agissements des Etats Unis, notamment dans cette région peuvent, à tout moment aboutir à un embrasement régional et à l'expression de tensions vives au niveau international. A ce sujet, les frappes françaises, bien que pouvant être justifiées par le refus de l'usage d'armes chimiques auprès d'une population qui souffre d'un conflit qui s'éternise, paraissent avoir des conséquences dont nous ne pouvons prédire l'ampleur.
Concrètement, il y a 2 fondements de la politique internationale qui peuvent s'opposer (sans parler des "intérêts" de chaque pays) :
- la légalité
- la légitimité (morale)

Il ne faut pas se voiler la face, le monde n'a jamais trouvé une organisation capable de mettre fin à des massacres.
La SDN (représentant la légalité internationale) a été totalement incapable d'empêcher la politique d'extermination des nazis.
Depuis, l'ONU (représentant la légalité internationale) n'a pas non plus été capable d'empêcher les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité en Yougoslavie, d'empêcher le génocide au Rwanda, d'empêcher le recours aux bombardements chimiques en Iran ou en Syrie, d'empêcher la prolifération de l'armement nucléaire au profit de l'Inde, du Pakistan, d'Israël ou de la Corée du Nord, d'empêcher les annexions russes de régions dépendants d'autres états souverains ou l'occupation israélienne de la quasi totalité des territoires palestiniens, etc, etc, etc.

Autrement dit, c'est bien beau de respecter la légalité internationale, mais force est aussi de constater qu'à un moment donné, le respect plein et entier de cette légalité internationale aboutit tout simplement à de la barbarie.
D'où la notion de légitimité dont il faut bien tenir compte à un moment donné, sauf à rendre le droit absolument ignoble et inhumain.
Je ne dis pas qu'il ne faut rien respecter, mais je pense qu'on ne peut pas non plus tout respecter. C'est une question de mesure. Il faut aussi réfléchir à ce qui est efficace dans l'intérêt du plus grand nombre et de la vie en général.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4172
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 12:00:38

Donc on peut se dire que la progression des forces loyalistes semble irrésistible et que ces forces finiront pas reprendre le contrôle de toutes les poches rebelles.
Du coup, les derniers à y passer seront sans doute les Kurdes j'imagine ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23668
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par El Fredo » 19 mai 2018, 12:14:15

J'ai l'espoir que quand le régime se sera débarrassé de toutes les poches de résistances ils auront l'intelligence de négocier avec les Kurdes dans un scénario à l'irakienne (autonomie de la région) sur l'air de "je vous l'avais bien dit que Bachar était un homme de paix et un rempart contre l'islamisme". Mais pour ça il faudra virer les Turcs de l'échiquier.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 12:27:11

Yakiv a écrit :
19 mai 2018, 12:00:38
Donc on peut se dire que la progression des forces loyalistes semble irrésistible et que ces forces finiront pas reprendre le contrôle de toutes les poches rebelles.
Du coup, les derniers à y passer seront sans doute les Kurdes j'imagine ?
Je vois trois phases à envisager:

1. La reconquête des deux dernières enclaves contrôlées uniquement par des rebelles: celle près de la frontière jordanienne et celle d’Idlib. Il n’y a pas grand-chose qui s’y oppose et à mon avis c’est imminent.

2. La reconquête des territoires tenus par des rebelles soutenus par la Turquie autour d’Al-Bab et d’Efrin. Je ne comprends pas très bien ce que la Turquie espère réaliser à plus long terme avec ces territoires. On peut imaginer plusieurs scénarios:
- guerre directe entre Turquie et Syrie. Mais je pense que la Russie ne soutiendrait pas cette option.
- arrêt du soutien turque pour les rebelles et reconquête militaire par la Syrie.
- négociation entre la Turquie et la Syrie pour la restitution de ces territoires.
- etc.

L’attitude de la Russie sera très importante dans cette phase. Il y eu pas mal de discussions entre la Turquie et la Russie avant l’invasion d’Efrin. Peut-être y a-t-il déjà un deal.

3. La reconquête des territoires tenus par les kurdes avec présence militaire des Etats-Unis et autres occidentaux. La Syrie n’aura guère envie de combattre directement les États-Unis. D’autre part, Trump ne semble pas trop avoir envie de s’enliser en Syrie, à contrario de l’establishment américain. Mais il faut aussi garder en tête que les kurdes n’ont quasiment pas combattu le gouvernement syrien. Il se sont principalement défendu contre Daesh. Les kurdes pourraient préférer un accord avec le gouvernement syrien plutôt que de compter sur les Etats-Unis. Ils ont pu voir ce qui s’est passé en Irak après le référendum sur l’indépendance: les troupes Irakiennes ont repris Kirkouk sans aucune intervention occidentale.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4172
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 12:38:01

Donc en gros, vous voyez à terme un statut quo dans les régions kurdes de Syrie ? (grande autonomie de facto)

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 12:42:22

Je n’en sais rien.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29013
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 13:07:59

Yakiv...La problématique est qui a autorité pour juger de la moralité de frappes qui s'effectuent en dehors de tout mandat international ?

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 14:39:17

Yakiv a écrit :
19 mai 2018, 12:38:01
Donc en gros, vous voyez à terme un statut quo dans les régions kurdes de Syrie ? (grande autonomie de facto)
Le seul scénario dans lequel ça me paraît probable implique une présence durable des américains en Syrie. A noter qu’un tel scénario affaiblirait considérablement les critiques américaines et européennes contre la présence russe en Ukraine et en Géorgie.

Je peux imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad et les kurdes négocient un accord. Dans ce cas, j’imagine que les kurdes voudront garder une certaine autonomie. Mais Assad n’acceptera certainement pas que cette autonomie s’étende à tous les territoires tenus actuellement par les kurdes, vu que la majorité de ces territoires ne sont pas kurdes mais arabes.

Je peux aussi imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad reconquiert tous les territoires tenus par les kurdes par la force. Ou alors Assad reconquiert une bonne partie de ces territoires par la force et conclut un accord avec les kurdes en fin de parcours.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Incognito
Messages : 2495
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 19:34:53

Sans commentaire ...
FF32FCB8-B448-46C1-A289-81B75569C543.jpeg
FF32FCB8-B448-46C1-A289-81B75569C543.jpeg (77.1 Kio) Vu 6 fois
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Incognito