Jésus

Vous souhaitez parler des problèmes de religion dans notre pays ou parler de philosophie c'est içi
Répondre
Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 30 avr. 2009, 18:23:00

The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit : Le point de vue d'un athée convaincu : Déjà Mahomet a eu le mérite d'exister historiquement, ce qui n'est pas le cas de Jésus. Quant au reste, c'est exactement le même genre d'idioties pour personnes intellectuellement en jachère. Mahomet est nettement plus guerrier que le Jésus du Livre, qui lui est plus insidieux, plus pervers. En fait pour avoir une vision assez honnête de ce que sont les idéaux de Jésus et de Mahomet, il suffit de regarder ce que sont les chrétiens fanatiques et les islamistes radicaux. Ces derniers sont terroristes et barbares alors que les premiers sont des incultes hypocrites tout aussi méchants.
Selon vous Jésus de Nazareth n’a pas existé formellement, pourquoi pas.
Mais dans ce cas, le gouverneur romain Ponce Pilate, il s’est lavé les mains pour qu’elle condamnation ?
En fait ce n'est pas "selon moi", c'est une thèse admise par de nombreuses personnes compte-tenu du manque flagrant de preuves dignes de ce nom.

Dans le cas de Pilate, il n'existait pas de procurateur pour la Judée à cette époque comme il est dit dans la bible, le titre n'est apparu qu'après 50 ; Pilate était juste préfet de Judée.
L'entretien décrit par la bible entre Pilate et Jésus est très peu probable. Déjà Pilate ne parlait pas l'araméen et nulle par dans la bible il n'est dit que Jésus parlait latin.
D'autre part, comment expliquer qu'un préfet de l'Empire aurait pris le temps de s'adresser directement à un petit repris de justice tel que Jésus ? Genre Sarko en 2003 qui reçoit Mouloud pour le gronder d'avoir volé un autoradio... Ca ne tient pas debout !

Bref, ce que dit Pilate dans la bible n'est pas très concluant, et ce n'est certainement pas suffisant à démontrer l'historicité de Jésus.
The Deadly Weapon a écrit :Je ne connais pas en 2009 un chrétien « fanatique » qui pose des bombes, égorge, attaque les musulmans ou une autre religion…
Voici l’extrait du casier judiciaire de mahomet…
Je connais ce copier coller, je l'ai déjà vu 528 fois sur le web. Cela ne contredit pas mon précédent message, je reconnais que Mahomet était plus guerrier que le Jésus de la bible. La violence des islamistes n'exclue absolument pas l'hypocrisie et la méchanceté inhérente à la chrétienté.
PS : A noter aussi qu'un personnage de roman tel que Jésus peut se permettre d'être parfait, ce qui n'est pas le cas du prophète de l'Islam étant donné son historicité.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 30 avr. 2009, 19:34:00

racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :Le point de vue d'un athée convaincu : Déjà Mahomet a eu le mérite d'exister historiquement, ce qui n'est pas le cas de Jésus. Quant au reste, c'est exactement le même genre d'idioties pour personnes intellectuellement en jachère. Mahomet est nettement plus guerrier que le Jésus du Livre, qui lui est plus insidieux, plus pervers. En fait pour avoir une vision assez honnête de ce que sont les idéaux de Jésus et de Mahomet, il suffit de regarder ce que sont les chrétiens fanatiques et les islamistes radicaux. Ces derniers sont terroristes et barbares alors que les premiers sont des incultes hypocrites tout aussi méchants.

Selon vous Jésus de Nazareth n’a pas existé formellement, pourquoi pas.
Mais dans ce cas, le gouverneur romain Ponce Pilate, il s’est lavé les mains pour qu’elle condamnation ?



En fait ce n'est pas "selon moi", c'est une thèse admise par de nombreuses personnes compte-tenu du manque flagrant de preuves dignes de ce nom.

Dans le cas de Pilate, il n'existait pas de procurateur pour la Judée à cette époque comme il est dit dans la bible, le titre n'est apparu qu'après 50 ; Pilate était juste préfet de Judée.
L'entretien décrit par la bible entre Pilate et Jésus est très peu probable. Déjà Pilate ne parlait pas l'araméen et nulle par dans la bible il n'est dit que Jésus parlait latin.
D'autre part, comment expliquer qu'un préfet de l'Empire aurait pris le temps de s'adresser directement à un petit repris de justice tel que Jésus ? Genre Sarko en 2003 qui reçoit Mouloud pour le gronder d'avoir volé un autoradio... Ca ne tient pas debout !

Bref, ce que dit Pilate dans la bible n'est pas très concluant, et ce n'est certainement pas suffisant à démontrer l'historicité de Jésus.


The Deadly Weapon a écrit :Je ne connais pas en 2009 un chrétien « fanatique » qui pose des bombes, égorge, attaque les musulmans ou une autre religion… Voici l’extrait du casier judiciaire de mahomet…

Je connais ce copier coller, je l'ai déjà vu 528 fois sur le web. Cela ne contredit pas mon précédent message, je reconnais que Mahomet était plus guerrier que le Jésus de la bible. La violence des islamistes n'exclue absolument pas l'hypocrisie et la méchanceté inhérente à la chrétienté.
PS : A noter aussi qu'un personnage de roman tel que Jésus peut se permettre d'être parfait, ce qui n'est pas le cas du prophète de l'Islam étant donné son historicité.


Que Ponce Pilate soit Préfet au lieu de Gouverneur cela ne change rien au fait qu’il était bien présent en Judée, et qu’il représentait Rome.
Lorsque vous dites la « Bible » je suppose qu’en fait vous évoquez les Evangiles, qui sont deux choses très différentes.
Il ne faut pas oublier que Jésus de Nazareth a été traîné devant le tribunal romain, par les Grands Prêtres qui estimaient que Jésus de Nazareth représentait un danger, puisqu’il se proclamait Roi des Juifs, sauf que son royaume n’était pas de ce Monde. Il n’était pas poursuivit pour un vol d’une poignée d’olives.
Police Pilate ne parlait pas la langue locale, et Jésus de Nazareth ne parlait pas le latin, mais il me semble qu’il devait exister une foule de traducteurs et d’interprètes, vous ne croyez pas ?
Jésus de Nazareth ayant de plus en plus d’adhérents dans son association pouvait représenter un risque de troubles, ce que Rome ne pouvait tolérer, de plus en le faisant condamner à la demande des Grands Prêtres, Ponce Pilate gagnait la paix civile et faisait plaisir à ses interlocuteurs permanents.
La vie d’un homme fusse-t-il Jésus n’avait pas trop d’importance, si c’était le prix à payer.
Voilà pourquoi cela tient debout.
Il est possible que Jésus de Nazareth n’a pas existé dans le sens ou nous le croyons aujourd’hui, mais il est évident qu’un homme à propagé une certaine Parole, une ligne de conduite, des principes, que l’on retrouve 2000 ans plus tard chez plus de deux milliards d’êtres Humains, d’ailleurs même les musulmans reconnaissent l’existence de Jésus de Nazareth. Et cela ne fait pas de lui un personnage de roman.

On ne peut pas comparer les mains tachées de sang du chamelier qui a inventé une religion dans le seul but de conquête guerrière et politique.
Avec le message d’Amour Universel qu’expliquait Jésus de Nazareth, on ne peut pas non plus comparer la perversité sexuelle du bédouin, pédophile notoire.

J’aimerais que vous expliquiez « la méchanceté inhérente à la chrétienté » ?

Parce que je ne vois pas trop…
Alors comment qualifiez vous, les lapidations, les décapitations, les égorgements, les mutilations, inhérent à l’islam, et ceci en 2009, et non pas il y a 500 ans… 

Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 30 avr. 2009, 20:42:00

Et Jésus a transformé l'eau en vin, mais bien sûr...  :roll:

Que ce soit Mahomet ou Jésus tous des charlatans.

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 30 avr. 2009, 22:24:00

Libre penseur a écrit :Et Jésus a transformé l'eau en vin, mais bien sûr...  :roll:
Que ce soit Mahomet ou Jésus tous des charlatans.

Il est beaucoup moins grave de transformer de l'eau en vin, que d'allonger sous sa guitoune, une fillette de neuf ans lorsque l'on a soi même 53 ans...
Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 30 avr. 2009, 23:04:00

The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :Le point de vue d'un athée convaincu : Déjà Mahomet a eu le mérite d'exister historiquement, ce qui n'est pas le cas de Jésus. Quant au reste, c'est exactement le même genre d'idioties pour personnes intellectuellement en jachère. Mahomet est nettement plus guerrier que le Jésus du Livre, qui lui est plus insidieux, plus pervers. En fait pour avoir une vision assez honnête de ce que sont les idéaux de Jésus et de Mahomet, il suffit de regarder ce que sont les chrétiens fanatiques et les islamistes radicaux. Ces derniers sont terroristes et barbares alors que les premiers sont des incultes hypocrites tout aussi méchants.

Selon vous Jésus de Nazareth n’a pas existé formellement, pourquoi pas.
Mais dans ce cas, le gouverneur romain Ponce Pilate, il s’est lavé les mains pour qu’elle condamnation ?



En fait ce n'est pas "selon moi", c'est une thèse admise par de nombreuses personnes compte-tenu du manque flagrant de preuves dignes de ce nom.

Dans le cas de Pilate, il n'existait pas de procurateur pour la Judée à cette époque comme il est dit dans la bible, le titre n'est apparu qu'après 50 ; Pilate était juste préfet de Judée.
L'entretien décrit par la bible entre Pilate et Jésus est très peu probable. Déjà Pilate ne parlait pas l'araméen et nulle par dans la bible il n'est dit que Jésus parlait latin.
D'autre part, comment expliquer qu'un préfet de l'Empire aurait pris le temps de s'adresser directement à un petit repris de justice tel que Jésus ? Genre Sarko en 2003 qui reçoit Mouloud pour le gronder d'avoir volé un autoradio... Ca ne tient pas debout !

Bref, ce que dit Pilate dans la bible n'est pas très concluant, et ce n'est certainement pas suffisant à démontrer l'historicité de Jésus.


The Deadly Weapon a écrit :Je ne connais pas en 2009 un chrétien « fanatique » qui pose des bombes, égorge, attaque les musulmans ou une autre religion… Voici l’extrait du casier judiciaire de mahomet…

Je connais ce copier coller, je l'ai déjà vu 528 fois sur le web. Cela ne contredit pas mon précédent message, je reconnais que Mahomet était plus guerrier que le Jésus de la bible. La violence des islamistes n'exclue absolument pas l'hypocrisie et la méchanceté inhérente à la chrétienté.
PS : A noter aussi qu'un personnage de roman tel que Jésus peut se permettre d'être parfait, ce qui n'est pas le cas du prophète de l'Islam étant donné son historicité.


Que Ponce Pilate soit Préfet au lieu de Gouverneur cela ne change rien au fait qu’il était bien présent en Judée, et qu’il représentait Rome.
Lorsque vous dites la « Bible » je suppose qu’en fait vous évoquez les Evangiles, qui sont deux choses très différentes.
Il ne faut pas oublier que Jésus de Nazareth a été traîné devant le tribunal romain, par les Grands Prêtres qui estimaient que Jésus de Nazareth représentait un danger, puisqu’il se proclamait Roi des Juifs, sauf que son royaume n’était pas de ce Monde. Il n’était pas poursuivit pour un vol d’une poignée d’olives.
Police Pilate ne parlait pas la langue locale, et Jésus de Nazareth ne parlait pas le latin, mais il me semble qu’il devait exister une foule de traducteurs et d’interprètes, vous ne croyez pas ?
Jésus de Nazareth ayant de plus en plus d’adhérents dans son association pouvait représenter un risque de troubles, ce que Rome ne pouvait tolérer, de plus en le faisant condamner à la demande des Grands Prêtres, Ponce Pilate gagnait la paix civile et faisait plaisir à ses interlocuteurs permanents.
La vie d’un homme fusse-t-il Jésus n’avait pas trop d’importance, si c’était le prix à payer.
Voilà pourquoi cela tient debout.
Il est possible que Jésus de Nazareth n’a pas existé dans le sens ou nous le croyons aujourd’hui, mais il est évident qu’un homme à propagé une certaine Parole, une ligne de conduite, des principes, que l’on retrouve 2000 ans plus tard chez plus de deux milliards d’êtres Humains, d’ailleurs même les musulmans reconnaissent l’existence de Jésus de Nazareth. Et cela ne fait pas de lui un personnage de roman.

On ne peut pas comparer les mains tachées de sang du chamelier qui a inventé une religion dans le seul but de conquête guerrière et politique.
Avec le message d’Amour Universel qu’expliquait Jésus de Nazareth, on ne peut pas non plus comparer la perversité sexuelle du bédouin, pédophile notoire.

J’aimerais que vous expliquiez « la méchanceté inhérente à la chrétienté » ?

Parce que je ne vois pas trop…
Alors comment qualifiez vous, les lapidations, les décapitations, les égorgements, les mutilations, inhérent à l’islam, et ceci en 2009, et non pas il y a 500 ans… 
Libre à toi de croire dans la véracité d'écrits romancés qui commettent autant d'erreurs factuelles. Personnellement il m'en faut un peu plus pour établir des vérités historiques. Alors se baser sur des recopiages de traductions de textes rédigés après la mort présumée de Jésus pour prouver son existence, je trouve ça un peu faible. Quelques philosophes ont passé leur vie à recenser les erreurs factuelles des textes saints chrétiens - à commencer par l'abbé Meslier (grand initiateur de l'athéisme en France), l'information est désormais accessible à tous. Contrairement à toi je trouve que l'existence historique de Jésus est loin d'être évidente lorsque l'on se penche d'un peu près sur les faits. Tout porte au contraire à penser que le christianisme a été forgé à posteriori des faits relatés.

Lorsque je parle de méchanceté inhérente à la chrétienté, je fais référence à la haine du corps et du plaisir physique qui est un des fondement du christianisme paulinien.

Quant aux lapidations et aux égorgements, ils valent bien en horreur, c'est vrai, la destruction d'un pays tel que l'Irak par les fanatiques chrétiens qui étaient au pouvoir aux USA dernièrement.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 01 mai 2009, 00:01:00

racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :Le point de vue d'un athée convaincu : Déjà Mahomet a eu le mérite d'exister historiquement, ce qui n'est pas le cas de Jésus. Quant au reste, c'est exactement le même genre d'idioties pour personnes intellectuellement en jachère. Mahomet est nettement plus guerrier que le Jésus du Livre, qui lui est plus insidieux, plus pervers. En fait pour avoir une vision assez honnête de ce que sont les idéaux de Jésus et de Mahomet, il suffit de regarder ce que sont les chrétiens fanatiques et les islamistes radicaux. Ces derniers sont terroristes et barbares alors que les premiers sont des incultes hypocrites tout aussi méchants.


Selon vous Jésus de Nazareth n’a pas existé formellement, pourquoi pas. Mais dans ce cas, le gouverneur romain Ponce Pilate, il s’est lavé les mains pour qu’elle condamnation ?





En fait ce n'est pas "selon moi", c'est une thèse admise par de nombreuses personnes compte-tenu du manque flagrant de preuves dignes de ce nom.
Dans le cas de Pilate, il n'existait pas de procurateur pour la Judée à cette époque comme il est dit dans la bible, le titre n'est apparu qu'après 50 ; Pilate était juste préfet de Judée.
L'entretien décrit par la bible entre Pilate et Jésus est très peu probable. Déjà Pilate ne parlait pas l'araméen et nulle par dans la bible il n'est dit que Jésus parlait latin.
D'autre part, comment expliquer qu'un préfet de l'Empire aurait pris le temps de s'adresser directement à un petit repris de justice tel que Jésus ? Genre Sarko en 2003 qui reçoit Mouloud pour le gronder d'avoir volé un autoradio... Ca ne tient pas debout !

Bref, ce que dit Pilate dans la bible n'est pas très concluant, et ce n'est certainement pas suffisant à démontrer l'historicité de Jésus.



The Deadly Weapon a écrit :Je ne connais pas en 2009 un chrétien « fanatique » qui pose des bombes, égorge, attaque les musulmans ou une autre religion… Voici l’extrait du casier judiciaire de mahomet…


Je connais ce copier coller, je l'ai déjà vu 528 fois sur le web. Cela ne contredit pas mon précédent message, je reconnais que Mahomet était plus guerrier que le Jésus de la bible. La violence des islamistes n'exclue absolument pas l'hypocrisie et la méchanceté inhérente à la chrétienté. PS : A noter aussi qu'un personnage de roman tel que Jésus peut se permettre d'être parfait, ce qui n'est pas le cas du prophète de l'Islam étant donné son historicité.




Que Ponce Pilate soit Préfet au lieu de Gouverneur cela ne change rien au fait qu’il était bien présent en Judée, et qu’il représentait Rome. Lorsque vous dites la « Bible » je suppose qu’en fait vous évoquez les Evangiles, qui sont deux choses très différentes.
Il ne faut pas oublier que Jésus de Nazareth a été traîné devant le tribunal romain, par les Grands Prêtres qui estimaient que Jésus de Nazareth représentait un danger, puisqu’il se proclamait Roi des Juifs, sauf que son royaume n’était pas de ce Monde. Il n’était pas poursuivit pour un vol d’une poignée d’olives.
Police Pilate ne parlait pas la langue locale, et Jésus de Nazareth ne parlait pas le latin, mais il me semble qu’il devait exister une foule de traducteurs et d’interprètes, vous ne croyez pas ?
Jésus de Nazareth ayant de plus en plus d’adhérents dans son association pouvait représenter un risque de troubles, ce que Rome ne pouvait tolérer, de plus en le faisant condamner à la demande des Grands Prêtres, Ponce Pilate gagnait la paix civile et faisait plaisir à ses interlocuteurs permanents.
La vie d’un homme fusse-t-il Jésus n’avait pas trop d’importance, si c’était le prix à payer.
Voilà pourquoi cela tient debout.
Il est possible que Jésus de Nazareth n’a pas existé dans le sens ou nous le croyons aujourd’hui, mais il est évident qu’un homme à propagé une certaine Parole, une ligne de conduite, des principes, que l’on retrouve 2000 ans plus tard chez plus de deux milliards d’êtres Humains, d’ailleurs même les musulmans reconnaissent l’existence de Jésus de Nazareth. Et cela ne fait pas de lui un personnage de roman.

On ne peut pas comparer les mains tachées de sang du chamelier qui a inventé une religion dans le seul but de conquête guerrière et politique.
Avec le message d’Amour Universel qu’expliquait Jésus de Nazareth, on ne peut pas non plus comparer la perversité sexuelle du bédouin, pédophile notoire.

J’aimerais que vous expliquiez « la méchanceté inhérente à la chrétienté » ?

Parce que je ne vois pas trop…
Alors comment qualifiez vous, les lapidations, les décapitations, les égorgements, les mutilations, inhérent à l’islam, et ceci en 2009, et non pas il y a 500 ans… 


Libre à toi de croire dans la véracité d'écrits romancés qui commettent autant d'erreurs factuelles. Personnellement il m'en faut un peu plus pour établir des vérités historiques. Alors se baser sur des recopiages de traductions de textes rédigés après la mort présumée de Jésus pour prouver son existence, je trouve ça un peu faible. Quelques philosophes ont passé leur vie à recenser les erreurs factuelles des textes saints chrétiens - à commencer par l'abbé Meslier (grand initiateur de l'athéisme en France), l'information est désormais accessible à tous. Contrairement à toi je trouve que l'existence historique de Jésus est loin d'être évidente lorsque l'on se penche d'un peu près sur les faits. Tout porte au contraire à penser que le christianisme a été forgé à posteriori des faits relatés.

Lorsque je parle de méchanceté inhérente à la chrétienté, je fais référence à la haine du corps et du plaisir physique qui est un des fondement du christianisme paulinien.

Quant aux lapidations et aux égorgements, ils valent bien en horreur, c'est vrai, la destruction d'un pays tel que l'Irak par les fanatiques chrétiens qui étaient au pouvoir aux USA dernièrement.
Bonsoir,
J’adore du grain à moudre !
 
Le propos n’est pas d’affirmer ou de croire la véracité de faits qui ont été obligatoirement enjolivés, ce qui est important c’est l’impact de l’existence de Jésus de Nazareth.
Un « homme qui n’aurait pas exister » il y a tout juste 2000 ans, ne pourrait pas être le fondateur de la 1ere religion de la Terre.
Mais tous les textes ne sont que des recopiages, et heureusement qu’ils existent.
Est ce que le christianisme paulinien a une influence sur votre vie ?
D’autant plus que Paul de Tarse met l'accent sur la foi, l'espérance et par dessus tout, l'amour.
En effet je constate votre degré de réponse sur la méchanceté du christianisme vis à vis d’un islam sanglant…
Là vous devez comique, vous estimez que l’attaque contre l’Irak est de conception religieuse ?!…
Au dieu Derrick alors, et ses apôtres son pipe-line et baril, avec l’esprit saint du $ US…
Si vous voulez débattre et échanger des idées, soyez sérieux tout de même, vous pensez que G.W Bush a attaqué Saddam Hussein pour convertir les iraquiens au christianisme ?!…
Ne mélanger pas une guerre légitime ou pas, avec les lapidations de femmes, ou les mutilations de délinquants, les pendaisons des homos, et les décapitaions ici et là...
Car dans ce cas cela voudrait dire que vous considerez l'islam en guerre, mais en guerre contre qui ?
Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 mai 2009, 16:19:00

The Deadly Weapon a écrit :Bonsoir,
J’adore du grain à moudre !
 
Le propos n’est pas d’affirmer ou de croire la véracité de faits qui ont été obligatoirement enjolivés, ce qui est important c’est l’impact de l’existence de Jésus de Nazareth.
Un « homme qui n’aurait pas exister » il y a tout juste 2000 ans, ne pourrait pas être le fondateur de la 1ere religion de la Terre.
Mais tous les textes ne sont que des recopiages, et heureusement qu’ils existent.
Est ce que le christianisme paulinien a une influence sur votre vie ?
D’autant plus que Paul de Tarse met l'accent sur la foi, l'espérance et par dessus tout, l'amour.
En effet je constate votre degré de réponse sur la méchanceté du christianisme vis à vis d’un islam sanglant…
Là vous devez comique, vous estimez que l’attaque contre l’Irak est de conception religieuse ?!…
Au dieu Derrick alors, et ses apôtres son pipe-line et baril, avec l’esprit saint du $ US…
Si vous voulez débattre et échanger des idées, soyez sérieux tout de même, vous pensez que G.W Bush a attaqué Saddam Hussein pour convertir les iraquiens au christianisme ?!…
Ne mélanger pas une guerre légitime ou pas, avec les lapidations de femmes, ou les mutilations de délinquants, les pendaisons des homos, et les décapitaions ici et là...
Car dans ce cas cela voudrait dire que vous considerez l'islam en guerre, mais en guerre contre qui ?
1. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe ;)

2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 01 mai 2009, 19:50:00

racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :Bonsoir, J’adore du grain à moudre !

Le propos n’est pas d’affirmer ou de croire la véracité de faits qui ont été obligatoirement enjolivés, ce qui est important c’est l’impact de l’existence de Jésus de Nazareth.
Un « homme qui n’aurait pas exister » il y a tout juste 2000 ans, ne pourrait pas être le fondateur de la 1ere religion de la Terre.
Mais tous les textes ne sont que des recopiages, et heureusement qu’ils existent.
Est ce que le christianisme paulinien a une influence sur votre vie ?
D’autant plus que Paul de Tarse met l'accent sur la foi, l'espérance et par dessus tout, l'amour.
En effet je constate votre degré de réponse sur la méchanceté du christianisme vis à vis d’un islam sanglant…
Là vous devez comique, vous estimez que l’attaque contre l’Irak est de conception religieuse ?!…
Au dieu Derrick alors, et ses apôtres son pipe-line et baril, avec l’esprit saint du $ US…
Si vous voulez débattre et échanger des idées, soyez sérieux tout de même, vous pensez que G.W Bush a attaqué Saddam Hussein pour convertir les iraquiens au christianisme ?!…
Ne mélanger pas une guerre légitime ou pas, avec les lapidations de femmes, ou les mutilations de délinquants, les pendaisons des homos, et les décapitaions ici et là...
Car dans ce cas cela voudrait dire que vous considerez l'islam en guerre, mais en guerre contre qui ?
1. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe ;)

2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !
. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de Nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe
Sauf qu’Homère ni Zarathoustra ne sont à l’origine d’une religion…

2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

A vous lire, il n’y a que Paul de Tarce dans l’Histoire de la Chrétienté, les douze apôtres n’ont pas existé non plus ?…Enfin de compte dans l’Histoire du Christianisme personne n’a existé…

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

Personne ne vous a dit que les Evangiles ont été écrits du vivant de Jésus de Nazareth.

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.
Une religion a pour but de fédérer de peuples et d’enseigner une règles de Vie. Et c’est juste grâce christianisme que vous existez aujourd’hui.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !

C’est quoi le culte de la charogne ?
Et selon vous lapider, égorger, décapiter, mutiler à titre religieux c’est quel culte ?
Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 mai 2009, 20:24:00

The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :Bonsoir, J’adore du grain à moudre !

Le propos n’est pas d’affirmer ou de croire la véracité de faits qui ont été obligatoirement enjolivés, ce qui est important c’est l’impact de l’existence de Jésus de Nazareth.
Un « homme qui n’aurait pas exister » il y a tout juste 2000 ans, ne pourrait pas être le fondateur de la 1ere religion de la Terre.
Mais tous les textes ne sont que des recopiages, et heureusement qu’ils existent.
Est ce que le christianisme paulinien a une influence sur votre vie ?
D’autant plus que Paul de Tarse met l'accent sur la foi, l'espérance et par dessus tout, l'amour.
En effet je constate votre degré de réponse sur la méchanceté du christianisme vis à vis d’un islam sanglant…
Là vous devez comique, vous estimez que l’attaque contre l’Irak est de conception religieuse ?!…
Au dieu Derrick alors, et ses apôtres son pipe-line et baril, avec l’esprit saint du $ US…
Si vous voulez débattre et échanger des idées, soyez sérieux tout de même, vous pensez que G.W Bush a attaqué Saddam Hussein pour convertir les iraquiens au christianisme ?!…
Ne mélanger pas une guerre légitime ou pas, avec les lapidations de femmes, ou les mutilations de délinquants, les pendaisons des homos, et les décapitaions ici et là...
Car dans ce cas cela voudrait dire que vous considerez l'islam en guerre, mais en guerre contre qui ?
1. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe ;)

2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !
. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de Nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe
Sauf qu’Homère ni Zarathoustra ne sont à l’origine d’une religion…

2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

A vous lire, il n’y a que Paul de Tarce dans l’Histoire de la Chrétienté, les douze apôtres n’ont pas existé non plus ?…Enfin de compte dans l’Histoire du Christianisme personne n’a existé…

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

Personne ne vous a dit que les Evangiles ont été écrits du vivant de Jésus de Nazareth.

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.
Une religion a pour but de fédérer de peuples et d’enseigner une règles de Vie. Et c’est juste grâce christianisme que vous existez aujourd’hui.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !

C’est quoi le culte de la charogne ?
Et selon vous lapider, égorger, décapiter, mutiler à titre religieux c’est quel culte ?

1. Comme je le disais précédemment, Jésus n'est pas à l'origine du christianisme (toujours pour la même raison : il n'a pas existé). il est au centre de cette religion, c'est très différent.

2. Les douze apôtres... Parlons-en ! Qu'ont-il fait vraiment après le prétendue mort de leur maître ? Il ont plié les gaules et sont rentrés chez eux la queue entre les jambes. historiquement, ils sont nettement moins importants que Paul de Tarse ou un évènement tel que le concile de Nicée ; circulez y'a rien à voir ! Je ne nie pas l'histoire de la chrétienté, je tente juste d'en retrouver les évènements fondateurs et je me contente de recenser ceux qui ont réellement existé historiquement.

3. Effectivement, personne ne dit une telle chose, puisque c'est faux. Ce n'est pas du tout mon propos d'ailleurs.

4. Je n'existe pas grâce au christianisme, je ne suis que la résultante de la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule. Par contre, je subis le christianisme ambiant alors que je n'ai rien demandé.

5. Le culte de la charogne, c'est le fait d'élever un instrument de torture au rang de symbole religieux tout puissant. L'héritage paulinien du christianisme est dégouté par la chair, l'animalité de l'homme, ses désirs matériels moteurs de son activité et de son comportement. Il répugne au plaisir naturel et punit ceux qui aiment le goûter.

PS : Je ne comprends pas trop ta crispation sur les lapidations et les égorgements étant donné que l'Eglise n'est pas en reste du côté des persécutions. Je préfère préciser que les concours de longueur de b.... ne m'intéressent pas et je n'ai pas l'intention de comptabiliser les morts dus à l'Islam et ceux dus au christianisme. Sur ce terrain, d'ailleurs, on peut dire que le catholicisme a au moins 500 ans d'avance sur l'Islam étant donné son antériorité :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 mai 2009, 20:39:00

Libre penseur a écrit :En 2009 d'accord, cependant on ne peut pas nier les crimes passés de l'inquisition.
Y'a pas que l'inquisition. Pour revenir à des faits plus proches, on peut parler des liens d'amitié entre Jean-Paul II et Pinochet par exemple. Ou alors des chrétiens fondamentalistes états-uniens qui soutiennent financièrement Israël dans son expansion territoriale. ou encore les pontes de l'église anglicane qui ont déjà investi des millions en bourse dans l'industrie de l'armement. Ce ne sont que des épiphénomènes mais si on les mets bout-à-bout on se rend vite compte que les chrétiens sont souvent dans les mauvais coups eux aussi. Et ce n'est pas une façon de dédouaner les intégristes islamistes, ce que notre ami a l'air de croire, mais plutôt une façon de renvoyer ces deux cultes dos-à-dos :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 01 mai 2009, 22:54:00

racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :
racaille a écrit :
The Deadly Weapon a écrit :Bonsoir, J’adore du grain à moudre ! Le propos n’est pas d’affirmer ou de croire la véracité de faits qui ont été obligatoirement enjolivés, ce qui est important c’est l’impact de l’existence de Jésus de Nazareth.
Un « homme qui n’aurait pas exister » il y a tout juste 2000 ans, ne pourrait pas être le fondateur de la 1ere religion de la Terre.
Mais tous les textes ne sont que des recopiages, et heureusement qu’ils existent.
Est ce que le christianisme paulinien a une influence sur votre vie ?
D’autant plus que Paul de Tarse met l'accent sur la foi, l'espérance et par dessus tout, l'amour.
En effet je constate votre degré de réponse sur la méchanceté du christianisme vis à vis d’un islam sanglant…
Là vous devez comique, vous estimez que l’attaque contre l’Irak est de conception religieuse ?!…
Au dieu Derrick alors, et ses apôtres son pipe-line et baril, avec l’esprit saint du $ US…
Si vous voulez débattre et échanger des idées, soyez sérieux tout de même, vous pensez que G.W Bush a attaqué Saddam Hussein pour convertir les iraquiens au christianisme ?!…
Ne mélanger pas une guerre légitime ou pas, avec les lapidations de femmes, ou les mutilations de délinquants, les pendaisons des homos, et les décapitaions ici et là...
Car dans ce cas cela voudrait dire que vous considerez l'islam en guerre, mais en guerre contre qui ?




1. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe ;)
2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.

5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !




. Il n'y a pas besoin d'exister historiquement pour avoir un impact sur la société. Homère n'a pas existé, pas plus que le Zarathoustra de Nietzsche et le Jésus des évangiles. C'est ce qu'on appelle couramment un mythe Sauf qu’Homère ni Zarathoustra ne sont à l’origine d’une religion…2. Jésus n'ayant pas existé, il n'est évidemment pas le fondateur du christianisme. Tout le monde sait que cette religion est avant tout le résultat de l'évangélisation forcenée menée par Paul de Tarse, puis de son instauration en tant que religion de l'Empire romain sous Constantin Ier.

A vous lire, il n’y a que Paul de Tarce dans l’Histoire de la Chrétienté, les douze apôtres n’ont pas existé non plus ?…Enfin de compte dans l’Histoire du Christianisme personne n’a existé…3. Je ne connais pas de textes parlant de Jésus qui aurait été écrit de son vivant (en imaginant qu'il ait bien existé). Tout est postérieur à sa prétendue mort sur la croix, et bien entendu sujet à caution pour les motifs que j'ai déjà indiqué plus haut (recopiage par des ecclésiastiques, invention de texte, falsifications, etc.)

Personne ne vous a dit que les Evangiles ont été écrits du vivant de Jésus de Nazareth.

4. Le christianisme paulinien a nécessairement un impact sur ma vie étant donné que je vis dans un pays qui a 15 siècles d'histoire chrétienne, voir plus. Tout cela ne peut pas s'être effacé dans la nature ; une bonne partie de nos institutions, en particulier en ce qui concerne les moeurs, la justice et l'éthique de l'Etat, est hérité directement des valeurs chrétiennes. Ce qui me laisse penser que le combat pour la laïcité n'est pas encore terminé.
Une religion a pour but de fédérer de peuples et d’enseigner une règles de Vie. Et c’est juste grâce christianisme que vous existez aujourd’hui.5. J'ai parlé de méchanceté chrétienne à plusieurs reprises et j'ai déjà expliqué à quoi elle est due : au culte de la charogne, tout simplement !

C’est quoi le culte de la charogne ?
Et selon vous lapider, égorger, décapiter, mutiler à titre religieux c’est quel culte ?


1. Comme je le disais précédemment, Jésus n'est pas à l'origine du christianisme (toujours pour la même raison : il n'a pas existé). il est au centre de cette religion, c'est très différent.

2. Les douze apôtres... Parlons-en ! Qu'ont-il fait vraiment après le prétendue mort de leur maître ? Il ont plié les gaules et sont rentrés chez eux la queue entre les jambes. historiquement, ils sont nettement moins importants que Paul de Tarse ou un évènement tel que le concile de Nicée ; circulez y'a rien à voir ! Je ne nie pas l'histoire de la chrétienté, je tente juste d'en retrouver les évènements fondateurs et je me contente de recenser ceux qui ont réellement existé historiquement.

3. Effectivement, personne ne dit une telle chose, puisque c'est faux. Ce n'est pas du tout mon propos d'ailleurs.

4. Je n'existe pas grâce au christianisme, je ne suis que la résultante de la rencontre entre un spermatozoïde et un ovule. Par contre, je subis le christianisme ambiant alors que je n'ai rien demandé.

5. Le culte de la charogne, c'est le fait d'élever un instrument de torture au rang de symbole religieux tout puissant. L'héritage paulinien du christianisme est dégouté par la chair, l'animalité de l'homme, ses désirs matériels moteurs de son activité et de son comportement. Il répugne au plaisir naturel et punit ceux qui aiment le goûter.

PS : Je ne comprends pas trop ta crispation sur les lapidations et les égorgements étant donné que l'Eglise n'est pas en reste du côté des persécutions. Je préfère préciser que les concours de longueur de b.... ne m'intéressent pas et je n'ai pas l'intention de comptabiliser les morts dus à l'Islam et ceux dus au christianisme. Sur ce terrain, d'ailleurs, on peut dire que le catholicisme a au moins 500 ans d'avance sur l'Islam étant donné son antériorité :D


Votre acharnement à nier l’existence réelle de Jésus de Nazareth est étrange. Voilà une question que pratiquement personne ne s’est sérieusement posée jusqu’à la fin du dix-huitième siècle, pas même les ennemis les plus virulents de l’Église.
Comment mettre en doute l’existence historique de celui qui a rompu en deux le calendrier -autrefois chrétien - aujourd’hui universel ?
Comment affirmer que celui sur lequel on a écrit le plus - le meilleur comme le pire - au cours des siècles, n’était qu’une illusion ?
Cependant, cette question est opportune parce qu’elle permet de clarifier une chose fondamentale : le christianisme n’est pas une doctrine, ce n’est pas un ensemble de règles morales pour aider les hommes à "se conduire bien".
C’est l’histoire d’un fait, d’un événement qui est réellement arrivé et qui continue encore aujourd’hui.


Eux aussi confirment l’existence de Jésus.
  
Flavius Josèphe, le plus important historien Hébreu de l’époque (né à Jérusalem en 37 et mort à Rome vers l’an 100), en parle explicitement. Dans ses Antiquités Judaïques, (écrites vraisemblablement en l’an 93 ou 94) il parle de "Jésus, celui que l’on appelle Christ" ainsi : "À cette époque, vivait un sage du nom de Jésus. Sa conduite était bonne, et il était estimé pour sa vertu. Nombreux furent ceux qui, entre les habitants de la Judée et les autres nations, devinrent ses disciples. Pilate le condamna à être crucifié et à mourir. Mais ceux qui étaient devenus ses disciples n’arrêtèrent pas de suivre son enseignement. Ils racontèrent qu’il leur était apparu trois jours après sa crucifixion et qu’il était vivant. C’était peut-être le Messie dont les prophètes avaient raconté tant de merveilles." (Antiquités XVIII, 3, 3)

Les grands historiens de l’empire romain dont on a conservé les œuvres parlent aussi de Jésus :
  
Pline le Jeune, historien et proconsul de Bithynie, écrit en l’an 112 à l’empereur Trajan que "les chrétiens se réunissent un jour déterminé avant l’aube et entonnent un hymne au Christ comme à un Dieu". (Lettre X, 96)
  
Tacite, retraçant (en 112 ap. JC) les cruelles répressions de Néron contre les chrétiens, ajoute « L’auteur de ce nom (« chrétien ») avait été mis à mort sous l’empereur Tibère, par ordre du procurateur Ponce Pilate ». Annales XV, 44

  
Suétone, vers l’an 120, dans un ouvrage d’histoire sur la vie des empereurs romains, dit que « L’empereur chassa les juifs qui, sous l’instigation de Chrest (Christ, prononcé en grec), sont des causes continuelles de désordre ». (Vita Claudii 25, 4).

Lorsque je dis vous existé, je cryais que vous alliez comprendre que la civilisation ou vous vivez (donc vous) existe grace au christiasnisme.

Votre explication sur le culte de la charogne n'explique rien du tout.



Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 mai 2009, 23:29:00

The Deadly Weapon a écrit :Votre acharnement à nier l’existence réelle de Jésus de Nazareth est étrange. Voilà une question que pratiquement personne ne s’est sérieusement posée jusqu’à la fin du dix-huitième siècle, pas même les ennemis les plus virulents de l’Église.
Comment mettre en doute l’existence historique de celui qui a rompu en deux le calendrier -autrefois chrétien - aujourd’hui universel ?
Comment affirmer que celui sur lequel on a écrit le plus - le meilleur comme le pire - au cours des siècles, n’était qu’une illusion ?
Cependant, cette question est opportune parce qu’elle permet de clarifier une chose fondamentale : le christianisme n’est pas une doctrine, ce n’est pas un ensemble de règles morales pour aider les hommes à "se conduire bien".
C’est l’histoire d’un fait, d’un événement qui est réellement arrivé et qui continue encore aujourd’hui.


Eux aussi confirment l’existence de Jésus.
  
Flavius Josèphe, le plus important historien Hébreu de l’époque (né à Jérusalem en 37 et mort à Rome vers l’an 100), en parle explicitement. Dans ses Antiquités Judaïques, (écrites vraisemblablement en l’an 93 ou 94) il parle de "Jésus, celui que l’on appelle Christ" ainsi : "À cette époque, vivait un sage du nom de Jésus. Sa conduite était bonne, et il était estimé pour sa vertu. Nombreux furent ceux qui, entre les habitants de la Judée et les autres nations, devinrent ses disciples. Pilate le condamna à être crucifié et à mourir. Mais ceux qui étaient devenus ses disciples n’arrêtèrent pas de suivre son enseignement. Ils racontèrent qu’il leur était apparu trois jours après sa crucifixion et qu’il était vivant. C’était peut-être le Messie dont les prophètes avaient raconté tant de merveilles." (Antiquités XVIII, 3, 3)

Les grands historiens de l’empire romain dont on a conservé les œuvres parlent aussi de Jésus :
  
Pline le Jeune, historien et proconsul de Bithynie, écrit en l’an 112 à l’empereur Trajan que "les chrétiens se réunissent un jour déterminé avant l’aube et entonnent un hymne au Christ comme à un Dieu". (Lettre X, 96)
  
Tacite, retraçant (en 112 ap. JC) les cruelles répressions de Néron contre les chrétiens, ajoute « L’auteur de ce nom (« chrétien ») avait été mis à mort sous l’empereur Tibère, par ordre du procurateur Ponce Pilate ». Annales XV, 44

  
Suétone, vers l’an 120, dans un ouvrage d’histoire sur la vie des empereurs romains, dit que « L’empereur chassa les juifs qui, sous l’instigation de Chrest (Christ, prononcé en grec), sont des causes continuelles de désordre ». (Vita Claudii 25, 4).

Lorsque je dis vous existé, je cryais que vous alliez comprendre que la civilisation ou vous vivez (donc vous) existe grace au christiasnisme.

Votre explication sur le culte de la charogne n'explique rien du tout.
Je ne m'acharne pas à nier l'existence de Jésus ; je me contente de nier l'affirmation fantaisiste selon laquelle il a réellement existé. C'est très différent.

en tout cas tu as bien appris ta leçon sur les auteurs antiques qui ont écrit sur Jésus à posteriori - ce qui ne prouve toujours rien. Par contre tu as bien pris soin de ne pas préciser que les seuls exemplaires qu'il nous reste de ces textes sont le fait de transcriptions multiples de manuscrits sur papyrus vers des parchemins. On sait que les copistes étaient au moyen-âge pour la totalité des ecclésiastiques qui trouvaient tout-à-fait normal de réécrire des textes qui ne parlaient pas de Jésus. On a d'ailleurs découvert un certain nombre de repentirs (réécriture après effacement) sur les parchemins sus-cités. La notion de droit d'auteurs est assez récente dans l'histoire.

Le grand historien français de la philosophie antique, Pierre Hadot (on a créé pour lui une chaire au Collège de France), confiait l'année dernières dans les colonnes du nouvel Obs que la réalité historique de Jésus ne pouvait en aucun cas être prouvée par les écrits historiques cités habituellement en exemple (Suétone, Tacite, Flavius Josèphe, etc). Il sait de quoi il parle et est assez neutre sur la question étant donné qu'il a été ordonné prêtre dans la première moitié de sa vie.

D'ailleurs, et c'est là un des arguments les plus simples mais aussi les plus frappants, comment expliquer que seuls une poignée de textes antiques parlent d'un personnage aussi fantastique que Jésus ? Un tel être divin aurait réellement existé, ce serait des centaines de textes qui mentionneraient ses exploits, si ce n'est tous les textes à valeur historique de l'époque !

Je suis désolé de préférer la raison à la foi. Je suis effectivement coupable de ne pas prendre pour argent comptant une comptine populaire tenant pour acquise une "naissance divine" pourtant fictionnelle.

PS : Qu'est-ce que tu n'as pas compris à pros du "culte de la charogne" auquel je fais allusion plus haut ? Je peux ré-expliquer au besoin.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 01 mai 2009, 23:44:00

Qui est Jésus de Nazareth?

Qui est Jésus de Nazareth « que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » qui a plus de deux milliard de disciples chrétiens?
Sera-t-il un savant exceptionnel ?
Sera-t-il un prince ?
Sera-t-il un ministre experimenté ?
Sera-t-il un Roi juste ?
La réponse :
OUI
Et, il est plus grand que tous ces derniers.
Il est le messager de Dieu,
c'est Jésus de Nazareth « que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » 
Jésus de Nazareth « que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » est l’homme élu il y a 2009 ans pour porter le message divin à toute l'humanité, sans tenir compte du temps, du lieu, du sexe, de la couleur, ou de l'aspect. Jésus de Nazareth nous prévient que son message est le dernier message divin à la terre , et qu’il est le dernier envoyé de Dieu.

Qui est-il ?
Un génie qui a parvenu à effacer la haine entre les tribus antagonistes et y diffuser la paix ?
C’est Jésus de Nazareth qui a sauvegardé les Droits des êtres humaines, Hommes, Femmes, Enfants, sans distinction.
Jésus de Nazareth a établi les relations entre les voisins
Il a établi les relations des chrétiens entre eux et avec les non-chrétiens.
Il a organisé les relations familiales garantissant au père et à la mère des droits immenses avec leurs enfants.
Il a prohibé l’injustice, et a appelé à la justice, à l’amour, à la solidarité, et à la coopération.
Il a appelé à l'aide des démunis, à la visite du malade, à l’échange de conseils et d’amour entre les personnes.
Il a interdit aux chrétiens les mauvaises actes comme le vol, la tromperie, le meurtre, et l’injustice
C’est Jésus de Nazareth qui a amélioré notre vie en nous guidant sur le bon chemin
Le chrétien ne vole pas
Le chrétien ne ment pas
Le chrétien ne triche pas
Le chrétien ne tue pas les innocents
Le chrétien ne porte pas atteinte à ses voisins
Le chrétien aide ses parents
Le chrétien protège les enfants, les femmes, défend les faibles, et les âgés.
Le chrétien ne torture ni les être humains, ni les animaux
Le chrétien aime son épouse et la respecte, et prend soin de ses enfants jusqu’au son dernier jour.
La relation du chrétien avec ses enfants ne s’arrête pas à l’âge de la majorité.
C’est Jésus de Nazareth « que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » , maintenant vous savez pourquoi tous les êtres humains l’aiment ?
Vous savez maintenant que signifie Jésus de Nazareth « que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » aux êtres humains de la Terre entière.
Tout chrétien doit aimer Jésus de Nazareth« que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » plus que tout le monde

Avant de nous donner votre opinion, je vous demande d’être neutre avant de dire quoi que ce soit sur une personne tu dois :
1- Ecouter, et chercher à savoir qui c’est, d’écouter ses citations, et de suivre ses actes.
2- Comparaitre ses idées avec la logique
3- Si tu es convaincu que ses idées sont logiques, vérifies si ses actes ne sont pas en contradictions avec ses paroles
4- Si ses actes sont en parfaite conformité avec ses paroles tu n’as qu’avoir foi en lui
Et enfin, c’est toi qui répondras à ses questions confuses.
Qui est Jésus de Nazareth que la prière et le salut de Dieu soient sur lui » ?
Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 mai 2009, 23:47:00

Non mais qu'est-ce que je suis censé répondre à ce baratin religieux ?

Déjà il faut savoir que les évangiles ont été composé de manière à faire office de brochure de propagande, alors il est normal de ne pas trouver de mention de Jésus en train de couler un bronze, de se curer le nez ou de mettre un coup de boule à un mec qui se met sur son chemin. C'est pas le genre d'exploits qu'on relate dans les légendes.

Que penser du Jésus de l'évangile de Thomas, qui étrangle les petits oiseaux pour montrer qu'il sait les ressusciter (cité par Michel onfray dans sa contre-histoire de la philosophie) ?

A propos... La ville de Nazareth n'existait pas à l'époque où jésus est censé avoir existé :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
The Deadly Weapon
Messages : 348
Enregistré le : 26 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : La France

Message non lu par The Deadly Weapon » 01 mai 2009, 23:52:00

racaille a écrit :Je ne m'acharne pas à nier l'existence de Jésus ; je me contente de nier l'affirmation fantaisiste selon laquelle il a réellement existé. C'est très différent.
en tout cas tu as bien appris ta leçon sur les auteurs antiques qui ont écrit sur Jésus à posteriori - ce qui ne prouve toujours rien. Par contre tu as bien pris soin de ne pas préciser que les seuls exemplaires qu'il nous reste de ces textes sont le fait de transcriptions multiples de manuscrits sur papyrus vers des parchemins. On sait que les copistes étaient au moyen-âge pour la totalité des ecclésiastiques qui trouvaient tout-à-fait normal de réécrire des textes qui ne parlaient pas de Jésus. On a d'ailleurs découvert un certain nombre de repentirs (réécriture après effacement) sur les parchemins sus-cités. La notion de droit d'auteurs est assez récente dans l'histoire.

Le grand historien français de la philosophie antique, Pierre Hadot (on a créé pour lui une chaire au Collège de France), confiait l'année dernières dans les colonnes du nouvel Obs que la réalité historique de Jésus ne pouvait en aucun cas être prouvée par les écrits historiques cités habituellement en exemple (Suétone, Tacite, Flavius Josèphe, etc). Il sait de quoi il parle et est assez neutre sur la question étant donné qu'il a été ordonné prêtre dans la première moitié de sa vie.

D'ailleurs, et c'est là un des arguments les plus simples mais aussi les plus frappants, comment expliquer que seuls une poignée de textes antiques parlent d'un personnage aussi fantastique que Jésus ? Un tel être divin aurait réellement existé, ce serait des centaines de textes qui mentionneraient ses exploits, si ce n'est tous les textes à valeur historique de l'époque !

Je suis désolé de préférer la raison à la foi. Je suis effectivement coupable de ne pas prendre pour argent comptant une comptine populaire tenant pour acquise une "naissance divine" pourtant fictionnelle.

PS : Qu'est-ce que tu n'as pas compris à pros du "culte de la charogne" auquel je fais allusion plus haut ? Je peux ré-expliquer au besoin.


Il y a deux mille ans, vécut un homme très spécial.
Il a parcourus à pied les routes du pays qui est aujourd'hui Israël.
Son nom est Jésus, dit Jésus de Nazareth.
C'est à partir de sa date de naissance présumée que nous comptons les années, il y a donc 2009 ans qu'est venu au monde cet homme.

Comme pour de nombreux personnages historiques, nous n'avons aucun texte qui soit écrit par Jésus lui-même.
Nous certifions donc son existence par les écrits d'autres personnes de son temps, des témoins, des mentions historiques, des allusions claires.


De l'existence de Jésus de Nazareth
La méthode scientifique pour attester de l'existence de quelque personnage historique qui soit consiste à repérer des preuves scritpturaires ou matérielles (monnaie, vase, etc).
Bien souvent, il suffit de la mention d'un nom pour que nous colligions ce nom dans les dictionnaires.
C'est le cas de nombreux philosophes pré-socratiques (ex.: Pythagore) qui ne sont connus que par la mention de leur nom à travers les écrits d'autres auteurs plus récents.
Dans ces cas, nous osons nous fier aux auteurs anciens et supposer qu'ils avaient probablement eu accès à des textes ou manuscrits aujourd'hui disparus, perdus par le temps et les avaries.

 De la même façon, nous nous fions aux diverses sources, scripturaires particulièrement, pour attester de l'existence de Jésus.
Trois sources importantes, nous permettent d'attester de l'existence de Jésus de Nazareth:
[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="15%"][/td][td colspan="1" rowspan="1"][*]Les écrits juifs ou romains qui parlent d'un certain hérétique ou d'un orateur qui a beaucoup d'influence. [*]Les textes dits "apocryphes", tels les manuscrits de Qumran, les textes de Nag Hammadi, etc. [*]Les textes chrétiens du Nouveau Testament

[/td][/tr][/table]

         Quelques textes non chrétiens confirment l'existence de Jésus:  
  • Suétone, un historien romain
  • Flavius Josèphe, un historien juif [/list:u]Les textes apocryphes nous racontent une bonne partie de la vie de Jésus, incluant la partie privée comprise entre sa naissance et la période de prédication.
    Parmi ces textes, mentionnons l'Évangile selon Thomas, l'Évangile selon Philippe, l'Évangile selon Marie et bien d'autres.
    On trouve ces écrits dans les bibliothèques universitaires telle celle de l'Universisté Laval à Québec.

    Les textes du Nouveau Testament sont parmi les textes le plus documentés au monde.
    Contrairement à certains textes d'Aristote ou d'autres illustres penseurs de l'Antiquité, les manuscrits de la Bible se comptent par dizaines, par centaines.
    Ces nombreuses copies nous permettent, par recoupement, d'être assurés de l'exactitude du texte original sur lequel sera ensuite basée la traduction.
    La Bible et le Nouveau Testament sont un phénomène de manuscrits inégalé dans toute la littérature ancienne et même moderne.
    La Bible compte deux parties principales:
    Avant Jésus (Ancienne Alliance ou Ancien Testament ou Première Alliance) et après Jésus (Nouveau Testament ou Seconde Alliance).

    C'est dans cette deuxième partie que nous retrouvons les texts parlant de Jésus, les Évangiles.
    On reconnaît quatre versions de l'Évangile: celles de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean.
    Toutes quatre racontent les faits et gestes de Jésus durant sa période de prédication.
    Seulement quatre (4) sont nécessaires à la connaissance de l'essentiel de la foi.
    Les autres textes ajoutent des détails ou des événements au récit qui ne sont pas incontournables pour la foi. Voici un résumé:


    De la vie de Jésus de Nazareth
    Image        Jésus serait né lors d'un grand recensement commandé par l'empereur romain Auguste. Cette balise, renforcée par la connaissance que nous avons de l'histoire romaine et par le nom du gourverneur de Syrie (Quirinius) et du roi de Judée (Hérode) nous permettent de fixer l'année de naissance de Jésus autour de l'an 4 avant notre ère.

    .

           Jésus a été élevé à Nazareth, un petit village du Nord de l'actuel Israël par père nommé Joseph et sa mère Marie. Ses parents étaient de religion juïve et suivaient les prescriptions de la loi juïve. Son père était charpentier. Seuls les textes apocryphes nous racontent quelques épisodes de l'enfance et de l'adolescence de Jésus. Il semble avoir été un bon garçon, fidèle au métier que son père lui a enseigné.

    Vers l'âge de 27 ans, Jésus quitta ses parents, son atelier et son patelin pour parcourir les routes de la Palestine (aujourd'hui nommée Israël). Tout au cours de son voyage qui dura environ 3 ans, Jésus parlait aux foules et s'attardait là où on l'accueillait. Ce que disait Jésus attirait l'attention de tous: convertissez-vous, le Royaume de Dieu est parmi vous. À ce peuple religieux qu'était le peuple juif, il annonçait la venue du Salut tant attendu. Certains attendaient un salut militaire, les autres attendaient un salut de Dieu. Jésus répétait sur tous les tons et avec toutes les nuances et versions possible ce message. Il utilisait fréquemment les cartes_img pour faire comprendre aux gens ce qu'il disait. Ce sont les paraboles, des récits basés sur la réalité quotidienne des gens pour leur faire comprendre quelque chose de plus grand. Tandis que ses paroles atteignaient de nombreux coeurs, ses gestes simples d'accueil et remplis d'amour changeaient la réalité de nombreuses personnes. Il y eut des guérisons, des miracles, des multiplications et même la résurrection de morts. Jésus changeait le monde sur son passage. De grands groupes de personnes, dit-on, suivaient Jésus dans ses déplacements pour entendre sa parole et voir ses réalisations.

    ImageCertaines personnes influentes de la hiérarchie religieuse n'aimaient pas tellement cette popularité de Jésus.
    Des prêtres juifs et des leaders spirituels en vinrent à convaincre le gouverneur romain qu'il fallait le mettre à mort.
    Après trois années de prédication, Jésus fut donc crucifié (tué sur une croix) comme il était la coutume de faire pour les bandits.
    Les détails de la crucifixion sont donnés dans les textes de l'Évangile.
    Les recherches modernes attestent maintenant que Jésus devait être mort avant d'être descendu de la croix, car les gardes armées s'en assuraient afin d'éviter les troubles politiques ou publics.
    C'est ainsi que s'explique qu'une lance fut plantée en son côté et qu'il en sortit de l'eau et du sang.
    Au plan biologique, une telle perte est fatale. La crucifixion elle-même est fatale; les crucifiés meurent par asphyxie.
    Parfois on cassait les jambes pour précipiter la mort, en empêchant le condamné de relever sur sa croix, mais ce ne fut pas nécessaire pour Jésus, semble-t-il, car il était déjà mort.
    Dans un tel état, on a pu le descendre de croix et le mettre au tombeau.
    Ainsi se libérait la place publique de la honte nationale, permettant de fêter honorablement la Pâque juive.
    Ainsi s'est complétée sa vie, après environ 33 ans dont trois consacrés à la prédication.
Amis entend tu le vole noir des corbeaux sur nos plaines...

Répondre

Retourner vers « Philo / Religion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré