Le communisme

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 22 mai 2009, 18:19:00

Non ! Un type qui a une grande carcasse de deux mètres de haut et de 120 kilogs, il doit se mettre au régime et faire un procés à ses parents qui l'ont pas construit selon les "normes" des camarades du parti !
Ensuite, il lui faut un plumard non standard... Un handicapé le type ! Il a droit à une pension. pas toi !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 22 mai 2009, 19:14:00

Dérision = à cours d'arguments :P
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Thierry VEGA
Messages : 33
Enregistré le : 23 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Haute Normandie

Message non lu par Thierry VEGA » 23 mai 2009, 12:09:00

A propos du communisme, j'avais écris ce qui suit sur mon forum :


LE VRAI BILAN DU COMMUNISME Nous ne pouvons être aveugles, sourds ou même passifs. 90 ans aprés la révolution d'Octobre, les victimes témoignent, les archives s'ouvrent les historiens publient. La France, qui compte en ce début de 3éme millénaire, des parti rouges, du PCF à l'extrême gauche  sans compter les associations collabos satellites, tout autant nuisibles, est le dernier pays occidental à ouvrir les yeux.

Le Communisme, comme le Nazisme, est bien une idéologie sanguniaire, totalitaire et criminelle. Partout où elle a été appliquée, elle a provoqué les déportations, la mort, et la désolation. A l'heure des repentances à sens uniques, il y a un nécessaire devoir de mémoire qui réclame au nom des 85 millions de morts du marxisme léninisme, un procés de Nuremberg du communisme international .

Pour commencer le tour du monde de l'horreur communiste, nous allons débuter par son origine :

L'URSS

En prenant le pouvoir en 1917, LENINE, planifie l'élimination des "contres-révolutionnaires. En Mars 1919, la révolte des ouvriers d'Astrakhan est écrasée dans le sang par l'Armée Rouge, et prés de 5000 personnes sont noyées en une semaine dans la Volga. Le "nettoyage" des derniers bastions anti-communistes de Crimée coûte la vie à 50 000 personnes. La politique de "décosaquisation" frappe entre 300 et 500 000 Cosaques qui seront assassinés ou déportés. L'arrivée au pouvoir de staline, va généraliser les massacres en masse.
En 1921, les communistes inventent l'extermination au gaz par la directive 71 du Maréchal Toukhatchevski qui était le bras droit de Lénine et de Trotski, afin d'intrensifier la répréssion  contre les paysans jugés anti-communistes.
Extrait retrouvé dans les archives soviétiques :
" Les bandits, continuent à se rassembler dans les forêts. Elles doivent être nettoyées au moyen de gaz asphixiants. Tout doit être calculé pour qie la nappe de gaz pénètre dans la forêt et extermine tout ce qui s'y cache."
Durant la période stalinienne, un ancien gradé du KGB a confirmé que le régime avait eu recours à des gaz mortels pour éliminer certains prisonnier. Ainsi les déportations vers les camps du goulag s'accompagnaient d'une extermination chimique de certains groupe à l'aide de "camions à gaz". (ce que vous venez de lire, sur "l'extermination au gaz",  est un extrait de la Marche du Siécle, une émission de FR3 diffusée en décembre 97)
De 1932 à 1933, 6 millions d'Ukrainien mourront de famine imposé par Moscou. La folie meurtrière frappe jusque dans les rangs des dignitaires du régime. 650 000 d'entr'eux deront les frais des purges staliniennes. 720 000 éxecutions d'opposants et 300 000 mort dans les camps. A la Fin de la seconde guerre mondiale les déportations feront des centaines de milliers de victimes. Si la mort de Staline en 1953 marque la fin des massacres à grande échelle, les déportations s'accélèrent pour atteindre un point culminant de 900 000 personnes envoyées dans les goulags au début des années 1960.

Voilà un aperçu du communisme que certains prennent pour exemple, voire pour "l'opium du peuple", nous pourrions débattre aussi sur les dérives du communisme de la Corée du Nord, du Cambodge, du Vietnam, et même sur celui omniprésent de la Chine "Capitaliste"

A vous lire
" Les gens qui se battent peuvent perdre, ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu ! "

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34069
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 mai 2009, 12:50:00

Bonjour,

Thierry VEGA, si je comprends, tu dis que l'origne du communisme commence à partir de Lenine donc en 1917 or le communisme, dérivé du socialisme, s'inspire largement du système politique, économique et social, exposé par Karl Marx (1818-1883) et Friedrich Engels (1820-1893) dans le Manifeste du Parti communiste (1848).
Donc il y a le communisme "révolutionnaire" mais y'a aussi le communisme "économique". Par contre N'ayant jamais été réellement mise en place, la société communiste telle que Marx l'avait imaginée reste alors un concept théorique. J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Thierry VEGA
Messages : 33
Enregistré le : 23 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Haute Normandie

Message non lu par Thierry VEGA » 23 mai 2009, 15:32:00

politicien a écrit :Bonjour,
Thierry VEGA, si je comprends, tu dis que l'origne du communisme commence à partir de Lenine donc en 1917 or le communisme, dérivé du socialisme, s'inspire largement du système politique, économique et social, exposé par Karl Marx (1818-1883) et Friedrich Engels (1820-1893) dans le Manifeste du Parti communiste (1848).
Donc il y a le communisme "révolutionnaire" mais y'a aussi le communisme "économique". Par contre N'ayant jamais été réellement mise en place, la société communiste telle que Marx l'avait imaginée reste alors un concept théorique. J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?

A plus tard,
Là, tu me pose une colle, je serais incapable de répondre.
" Les gens qui se battent peuvent perdre, ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu ! "

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 23 mai 2009, 21:37:00

Thierry VEGA a écrit :

Le Communisme, comme le Nazisme, est bien une idéologie sanguniaire, totalitaire et criminelle. Partout où elle a été appliquée, elle a provoqué les déportations, la mort, et la désolation. A l'heure des repentances à sens uniques, il y a un nécessaire devoir de mémoire qui réclame au nom des 85 millions de morts du marxisme léninisme, un procés de Nuremberg du communisme international .

Le fait est qu'en pratique le communisme a effectivement fait énormément de victime, mais en théorie, la juste répartition des richesses et l'humanisme qui en découle partent sur de bonnes intention. Malheureusement, toute société nécessite de la hiérarchie et du pouvoir, donc par moment de l'autoritarisme voir du totalitarisme.
politicien a écrit : Bonjour,
 J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?
Non, il aurait très propablement souhaité un communisme sans autoritarisme.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 mai 2009, 02:08:00

Sans vouloir radoter, Marx n'est pas l'inventeur du communisme. Le manifeste qu'il a rédigé était une commande de la part de la ligue communiste qu'il a rejoint (avec Engels) et non fondé. Bref il y a eu des communistes avant Marx et il y a toujours eu des communistes non marxistes.

Dès lors, la réponse à la question de savoir si Marx aurait ou non apprécié le marxisme de Lénine ne répond pas à la question de savoir si le totalitarisme est inhérent aux thèses communistes.

Je ne sais pas ce qu'aurait pensé Marx de Lénine mais je sais que Bakounine trouvait déjà Marx très autoritariste dès le milieu du XIXème siècle. Les anarchistes socialistes et communistes ont toujours rejeté le principe de dictature du prolétariat, dès sa conception par Engels, prophétisant à raison qu'elle ne pouvais conduire qu'à la dictature d'un parti unique élitiste sur l'ensemble du peuple.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 24 mai 2009, 11:55:00

Libre penseur a écrit :
Thierry VEGA a écrit :
Le Communisme, comme le Nazisme, est bien une idéologie sanguniaire, totalitaire et criminelle. Partout où elle a été appliquée, elle a provoqué les déportations, la mort, et la désolation. A l'heure des repentances à sens uniques, il y a un nécessaire devoir de mémoire qui réclame au nom des 85 millions de morts du marxisme léninisme, un procés de Nuremberg du communisme international .



Le fait est qu'en pratique le communisme a effectivement fait énormément de victime, mais en théorie, la juste répartition des richesses et l'humanisme qui en découle partent sur de bonnes intention. Malheureusement, toute société nécessite de la hiérarchie et du pouvoir, donc par moment de l'autoritarisme voir du totalitarisme.
politicien a écrit :Bonjour,
 J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?


Non, il aurait très propablement souhaité un communisme sans autoritarisme.

Lénine aurait "souhaité un communisme sans autoritarisme" ? Tu as lu ça dans quoi ? Lorsqu'il pronne "Tous le pouvoir aux Soviets" puis "Tout le pouvoir aux Bolcheviks", lorsqu'il fait dissoudre la Constituante en refusant l'idée d'une coalition gouvernementale, lorsqu'il met en place la Tcheka et la terreur de la police politique... Mais c'est dans la LOGIQUE du mouvement communiste !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34069
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 24 mai 2009, 12:14:00

Bonjour,

Keserasera je pense que tu as mal, ma question était : "J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?" Donc je parlais de Marx, et donc libre penseur parlait lui aussi de Marx pas de Lénine.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 24 mai 2009, 20:13:00

keserasera a écrit :
Libre penseur a écrit :
Thierry VEGA a écrit :
Le Communisme, comme le Nazisme, est bien une idéologie sanguniaire, totalitaire et criminelle. Partout où elle a été appliquée, elle a provoqué les déportations, la mort, et la désolation. A l'heure des repentances à sens uniques, il y a un nécessaire devoir de mémoire qui réclame au nom des 85 millions de morts du marxisme léninisme, un procés de Nuremberg du communisme international .





Le fait est qu'en pratique le communisme a effectivement fait énormément de victime, mais en théorie, la juste répartition des richesses et l'humanisme qui en découle partent sur de bonnes intention. Malheureusement, toute société nécessite de la hiérarchie et du pouvoir, donc par moment de l'autoritarisme voir du totalitarisme.
politicien a écrit :
Bonjour,
 J'ai donc une question aurait il souhaité le communisme de Lénine ?




Non, il aurait très propablement souhaité un communisme sans autoritarisme.



Lénine aurait "souhaité un communisme sans autoritarisme" ? Tu as lu ça dans quoi ? Lorsqu'il pronne "Tous le pouvoir aux Soviets" puis "Tout le pouvoir aux Bolcheviks", lorsqu'il fait dissoudre la Constituante en refusant l'idée d'une coalition gouvernementale, lorsqu'il met en place la Tcheka et la terreur de la police politique... Mais c'est dans la LOGIQUE du mouvement communiste !
Je parlais de Marx, relis la question et la réponse.

racaille a écrit : Sans vouloir radoter, Marx n'est pas l'inventeur du communisme. Le manifeste qu'il a rédigé était une commande de la part de la ligue communiste qu'il a rejoint (avec Engels) et non fondé. Bref il y a eu des communistes avant Marx et il y a toujours eu des communistes non marxistes.

Dès lors, la réponse à la question de savoir si Marx aurait ou non apprécié le marxisme de Lénine ne répond pas à la question de savoir si le totalitarisme est inhérent aux thèses communistes. Je ne crois pas, ou alors on pourrait aussi en déduire que toute théorie politique amène au totalitarisme, or ce n'est pas le cas. Ce n'est donc qu'une éventualité.

Je ne sais pas ce qu'aurait pensé Marx de Lénine mais je sais que Bakounine trouvait déjà Marx très autoritariste dès le milieu du XIXème siècle. Les anarchistes socialistes et communistes ont toujours rejeté le principe de dictature du prolétariat, dès sa conception par Engels, prophétisant à raison qu'elle ne pouvais conduire qu'à la dictature d'un parti unique élitiste sur l'ensemble du peuple. donc du totalitarisme

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 mai 2009, 22:23:00

A noter que la phrase "tout le pouvoir aux Soviets" n'est pas en soi à récriminer. Un soviet en russe c'est juste un conseil ouvrier, une assemblé générale de travailleurs qui débattent, votent et élisent des délégués. Il y a différentes tendances qui parlementent, comme dans toute assemblée en fait. C'est un espace de pure démocratie.

Par contre cette phrase dans la bouche de Lénine, c'est clair que ça veut dire "tout le pouvoir au comité central !" :(

***

PS : Pour bien comprendre l'articulation des évènements qui se sont déroulés avant et après la révolution russe, il faut impérativement lire la somme de voline intitulée "La révolution inconnue". Il s'agit d'une grande épopée révolutionnaire qui commence avec les décabristes de 1825 et qui se termine en 1921 lorsque les bolchéviks sont enfin les maîtres absolus de l'URSS. Tout y est très détaillé et Voline a personnellement côtoyé des figures historiques telles que Trotsky, Makhno, Emma Goldman et Alexandre Berkman. Bref un livre indispensable pour comprendre comment les choses se sont mises progressivement en place. C'est aussi un témoignage successivement exalté, pugnace, ivre, puis très vite déçu, scandalisé, outré et enfin horrifié.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 28 mai 2009, 04:23:00

Toutefois certains dirigeants communiste furent respectable et essayèrent, en rompant avec le "stalinisme", d'instituer une démocratie au sein du communisme, tel que Gorbatchev en URSS, Imre Nagy en Hongrie,  ou encore Dubcek en Tchécoslovaquie, mais tous échouèrent; car « pris entre l'enclume stalinienne et le marteau capitaliste » selon l'expression de Dubcek.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 mai 2009, 16:37:00

Le seul qui ait résisté efficacement au stalinisme c'est Tito en Yougoslavie.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré