Lazare Ponticelli

Vous voulez rendre un hommage sur une personnalité ou un évènement, venez le dire içi.
Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 12 mai 2009, 15:06:00

Haha ouais, genre "si t'es pas de mon côté c'est que tu est du côté de l'ennemi". Pas futfut la philosophie guerrière hein ? :D
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 12 mai 2009, 15:14:00

Ce qui compte, c'est le résultat. Aider l'ennemi ou ne pas aider son camp revient au final au même. C'est pour cette raison que les déserteurs sont punis comme les collabos et les traitres.
Image

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 12 mai 2009, 15:30:00

Et si je te dis que je n'ai pas de camp ? C'est pourtant le cas ; je suis français parce que je suis français mais on ne m'a pas demandé mon avis. Ca me convient parfaitement, cependant si après une guerre ratée je deviens allemand (par exemple), so what ?
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 12 mai 2009, 15:51:00

Effectivement, le seul enjeu de la deuxième guerre résidait dans le fait de ne pas devenir allemand... icon_confused
Image

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 13 mai 2009, 17:31:00

racaille a écrit :Et si je te dis que je n'ai pas de camp ? C'est pourtant le cas ; je suis français parce que je suis français mais on ne m'a pas demandé mon avis. Ca me convient parfaitement, cependant si après une guerre ratée je deviens allemand (par exemple), so what ?

On ne t'a pas "demandé ton avis" ? Mais donne le ton avis ! Et personne ne t'oblige à y rester dans ce pays que tu n'aimes pas mais qui "te convient" ...Vas-y, casse toi ! Vas donc voir ailleurs ! Il y a bien quelque trou du c... du monde qui t'accueillera en héros !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
Katyn
Messages : 33
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Lac des cygnes

Message non lu par Katyn » 13 mai 2009, 17:47:00

Norbert a écrit : Ce qui compte, c'est le résultat. Aider l'ennemi ou ne pas aider son camp revient au final au même. C'est pour cette raison que les déserteurs sont punis comme les collabos et les traitres.
Bonjour Norbert!

Pourtant Maurice Thorez qui a déserté son régiment le 19 octobre 39 pour s'enfuir
près de Moscou,a été "récompensé" en août 44 par l'autre "déserteur de Londres"
Joseph Darnand qui lui a combattu sur l'Est de la France en 39,alors que tous détalaient
comme des garennes,à été "récompensé" par une salve de 12 balles !
Pas très sérieux,non ?
"Il n'y a que les montagnes
qui ne se rencontrent pas".

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 13 mai 2009, 20:40:00

keserasera a écrit :
racaille a écrit :Et si je te dis que je n'ai pas de camp ? C'est pourtant le cas ; je suis français parce que je suis français mais on ne m'a pas demandé mon avis. Ca me convient parfaitement, cependant si après une guerre ratée je deviens allemand (par exemple), so what ?

On ne t'a pas "demandé ton avis" ? Mais donne le ton avis ! Et personne ne t'oblige à y rester dans ce pays que tu n'aimes pas mais qui "te convient" ...Vas-y, casse toi ! Vas donc voir ailleurs ! Il y a bien quelque trou du c... du monde qui t'accueillera en héros !
Je n'ai pas dit que je n'aimais pas la France (tu devrais prendre le soin de lire ce que tu cites). Ca vaut bien les autres pays occidentaux d'une manière générale. Par contre je n'irais certainement pas au front pour défendre une nation !
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 mai 2009, 21:03:00

Bonsoir,


Au risque de passer pour quelqu'un qui reste dans la "bienséance", je rappelle à certains qu'on est dans la catégorie hommage. Je n'ai pas fait ce sujet pour autre chose que ceci : au travers l'hommage à Ponticelli, je voulais que l'on se souvienne de tous ceux qui sont morts pour leur patrie, pour leurs enfants, pour nous.. une reconnaissance de leur souffrance, des combats..

à plus

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 13 mai 2009, 21:08:00

Mais le souvenir est une chose qui me semble tout-à-fait crucial, ne serait-ce que pour des raisons historiques ! Loin de moi l'idée de maudire tous ces pauvres types embrigadés, morts pour une cause à la c.. ; bien au contraire même. Par contre, je ne vois pas trop de quoi s'extasier non plus.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 14 mai 2009, 12:18:00

racaille a écrit :
keserasera a écrit :
racaille a écrit :Et si je te dis que je n'ai pas de camp ? C'est pourtant le cas ; je suis français parce que je suis français mais on ne m'a pas demandé mon avis. Ca me convient parfaitement, cependant si après une guerre ratée je deviens allemand (par exemple), so what ?
On ne t'a pas "demandé ton avis" ? Mais donne le ton avis ! Et personne ne t'oblige à y rester dans ce pays que tu n'aimes pas mais qui "te convient" ...Vas-y, casse toi ! Vas donc voir ailleurs ! Il y a bien quelque trou du c... du monde qui t'accueillera en héros !
Je n'ai pas dit que je n'aimais pas la France (tu devrais prendre le soin de lire ce que tu cites). Ca vaut bien les autres pays occidentaux d'une manière générale. Par contre je n'irais certainement pas au front pour défendre une nation !

Tu n'as pas dit que "tu n'aimais pas la France", certes ! Mais ça se lit dans tout ce que tu écris ici ! La preuve ? Tu foutrais le camp pour ne pas la défendre !

Moi, lorsque je dis que j'aime ma mère, que j'aime ma femme, que j'aime mes enfants, celà veut dire que je serai prêt à les défendre en y laissant ma peau au besoin. Et tu vois, le sentiment "national", c'est pareil. J'aime mon pays, et lorsqu'on m'a dit qu'il fallait me battre pour lui, j'y ai été, et parceque c'était mon devoir !
C'est donc bien pour celà que pour ne pas oublier tous ceux qui, comme Lazare Ponticelli, ont été au casse-pipe en 14/18 pour défendre la France, des cérémonies nationales comme celle qui a été organisée, sont nécessaires.
Et c'est donc bien pour celà que je dis à des... gens comme toi: si vous n'aimez pas ce pays, cassez vous !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 16 mai 2009, 01:29:00

Tu es un mystique de la patrie, pas moi. Chacun sa façon de voir les choses. Si tu veux mourir pour la France, grand bien te fasse !

D'ailleurs les gens comme moi - genre les militaires haut gradés qui ont la trouille du front - se réjouisse d'avoir des troupeaux entiers de moutons bêlant en coeur au garde à vous, prêts à aller se sacrifier pour une cause qui les dépasse.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 mai 2009, 11:29:00

racaille a écrit :Tu es un mystique de la patrie, pas moi. Chacun sa façon de voir les choses. Si tu veux mourir pour la France, grand bien te fasse !
D'ailleurs les gens comme moi - genre les militaires haut gradés qui ont la trouille du front - se réjouisse d'avoir des troupeaux entiers de moutons bêlant en coeur au garde à vous, prêts à aller se sacrifier pour une cause qui les dépasse.
Combien de généraux sont mort à la boucherie de 14/18 ? Cherchez pas aucun !

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 16 mai 2009, 18:13:00

Quelle qualité de réponse !

Des généraux morts entre 1914 et 1918, il y en a. Il suffit de chercher un peu dans les Archives Nationales.
Ensuite qu'est-ce que signifierait un faible chiffre par rapport à celui des fantassins ou des artilleurs tués ? Rien. Dans toute guerre, il y a forcément un nombre beaucoup plus restreint de Généraux que de deuxième classes, un général "deux étoiles" étant à la tête d'une brigade qui contient elle-même plusieurs régiments, il est facile de pouvoir dire qu'il y a donc moins de généraux dans une Brigade que de colonels, de commandants, de capitaines ou de simples caporaux...

Ensuite, toi ou la racaille, feriez bien de vous tenir au courant de l'évolution des guerres modernes, qui n'opposent plus des armées comme en 14/18, mais sont de type "révolutionnaire", la guérilla ayant remplacé l'action des armées constituées. Donc les "hauts gradés" qui ont la trouille du front, sont aussi vulnérables que le simple trouffion,  et franchement je ne crois pas qu'ils aient "la trouille du front" car ce sont des gens qui ont d'abord choisi le métier des armes et qui ne sont pas arrivés aux étoiles de généraux sans être passés par le grade de sous-lieutenant, chef de... section.

Alors faites simplement preuve de modestie lorsque vous abordez des sujets que vous ne connaissez pas !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 mai 2009, 19:11:00

Si il en a, site moi les. Tu peux chercher il n'y en a aucun. Tu as raison des généraux deux étoiles étaient bien "à la tête" de leur brigade, mais à l'arrière bien planqué.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 18 mai 2009, 10:01:00

Encore une fois tu pinailles sur des cas de figures dont tu ne veux pas saisir la véritable considération.
Il y a dans toute armée, et je dis bien toute armée, une hiérarchie indispensable à l'organisation du combat sur le terrain.
Puisque nous parlons des armées de 14/18, voir même de 39/40, d'abord le nombre des généraux est proportionnellement bien moins important que celui des simples bidasses. Je ne citerai qu'un des cas les plus célèbre: celui du général Billotte tué en mai 40... Général 4 étoiles quand même !
Les "généraux", qui par leur grade qui leur confèrent certaines responsabilités, doivent organiser les manoeuvres de leurs unités, qui, comme je l'ai dit, commencent au niveau de la brigade (plusieurs régiments donc plusieurs milliers d'hommes)
Comment serait-il possible d'organsier le moindre mouvement d'ensemble, si ces officiers généraux se trouvaient sur le terrain et en première ligne ?
Un général n'est pas "bien planqué" à l'arrière ! C'est une stupidité délirante ! Il dirige les opérations depuis un QG situé, là où il peut avoir une vue d'ensemble de l'opération et où il peut coordonner les manoeuvres de ses unités à partir de cartes et transmettre ses ordres par la radio.
Rommel n'était pas dans le premier panzer lors de son offensive en 40. Il était "à l'arrière"...
Même chose pour Joukov, Juin, ou Clark... Et je ne parlerai pas de De Gaulle !
Par contre, les lieutenants et les capitaines, eux, sont bien sur le terrain et aux avant-postes, et c'est eux, naturellement, qui morflent le plus ! Mais là encore, toutes proportions gardées !

Mais comme tout "antimilitariste" borné, tu t'en tiens à la propagande militante ! Pitoyable !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Répondre

Retourner vers « Hommage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré