Lazare Ponticelli

Vous voulez rendre un hommage sur une personnalité ou un évènement, venez le dire içi.
Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 mai 2009, 10:21:00

A plus de 60 ans, j'ai passé l'âge des leçons et tu ne m'apprends rien sur le fonctionnement de l'armée, et je n'ai jamais dit que j'étais antimilitariste, encore une invention de ta par. J'ai deux enfants et un gendre militaire de carrière, dont un officier supérieur, deux sont sur des lieu de conflis : Tchad et Afganistan.

Tu n'as toujours pas donné le nom d'un général mort au combat pendant la guerre 14/18. Tu devrais pouvoir en trouver puisque que tu prétends que certains sont morts au combat.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 18 mai 2009, 18:12:00

Si je t'apprend "rien" sur le fonctionnement de l'armée, donc c'est que tu racontes n'importe quoi et je constate que tout, dans tes propos relève de l'antimilitarisme militant, celui qui se dit "prêt à tourner les canons des fusils contre les officiers"...
Des généraux morts au combat en 14/18, je n'en connais pas et je t'ai invité à consulter des sources fiables. Il y a du en avoir. Je te ferai seulement remarquer, à toi qui connait bien le fonctionnement de l'armée, qu'en 14/18, la guerre était fixée sur un front qui ne bougeait pas beaucoup, qu'il n'y avait pas d'aviation de bombardement et que la portée de l'artillerie était réduite. En tous les cas, celà n'avait plus rien à voir avec ce que l'on connaîtra en 39/40.
Ce qui n'empêchait pas les généraux d'être "à l'arrière", dans leurs QG pour pouvoir commander les opérations. Qu'aurait foutu un général d'armée dans une tranchée de première ligne ?
Et, je te précise également que pour être "général", il faut d'abord commencer par le grade de lieutenant, ce qui te donnes déjà quelques occasions de te faire tuer en... première ligne !
14/18 n'est pas mon sujet favori mais je sais que sur 1.500.000 morts, il doit probablement y avoir quelques officiers généraux. Encore une fois, en proportion ils n'étaient pas la majorité ! Mais il y eut également une quantité considérable d'officiers subalternes. En proportion 7 sur 10, ce qui devait manquer cruellement pour la suite...

Maintenant si tu n'as rien d'autre à dire, je ne répondrai plus à ce genre d'inepties qui vraiment commence à me fatiguer !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 mai 2009, 18:42:00

Où j'ai dit que j'étais prêt à retourner les canos et les fusils contre les officiers ? Tu délires complétement. J'ai juste dit que pendant la guerre 14/18 ( une période que j'ai bien étudiée et qui me tiens à coeur pour des raisons familiales) il n'y a eu aucun généraux mort au combat, et je te défie de prouver le contraire. Evidemment il ya eu des officiers de tué.
D'autre part je n'ai pas connaissance que des officiers aient commencé la guerre de 14 comme lieutenant et terminé général. Un telle promotion n'existe pas dans l'armée. C'est vrai que des lieutenant-colonels et colonels on terminé la guerre comme généraux.
Pendant la guerre 14/18 les seules officiers à monter au frond avec leur section et leur compagnie étaient des sous-lieutenant, des lieutenant et des capitaines, les officiers supérieurs étaient dans leur QG à l'arrière; ce n'est pas une critique, mais un constat.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 20 mai 2009, 10:21:00

Georges a écrit :Où j'ai dit que j'étais prêt à retourner les canos et les fusils contre les officiers ? Tu délires complétement. J'ai juste dit que pendant la guerre 14/18 ( une période que j'ai bien étudiée et qui me tiens à coeur pour des raisons familiales) il n'y a eu aucun généraux mort au combat, et je te défie de prouver le contraire. Evidemment il ya eu des officiers de tué. D'autre part je n'ai pas connaissance que des officiers aient commencé la guerre de 14 comme lieutenant et terminé général. Un telle promotion n'existe pas dans l'armée. C'est vrai que des lieutenant-colonels et colonels on terminé la guerre comme généraux.Pendant la guerre 14/18 les seules officiers à monter au frond avec leur section et leur compagnie étaient des sous-lieutenant, des lieutenant et des capitaines, les officiers supérieurs étaient dans leur QG à l'arrière; ce n'est pas une critique, mais un constat.
Certains généraux n'ont pas attentu 14/18 pour gagner leurs étoiles, et toi le "grand" spécialiste de cette guerre là tu devrais au moins savoir que l'armée française était aussi engagée sur des "théatres d'opération extérieurs" et donc que des capitaines, des commandants ou des colonels pouvaient avoir entendu le sifflement des balles bien avant 14 !
Ce que je critique, et là encore tu "interprètes" mes propos, c'est que pour toi "à l'arrière" signifie "planqués" car c'est bien ce que tu dis dans "planqués à l'arrière". Et je t'ai expliqué les raisons pour lesquelles un général ne pouvait conduire la bataille dans une tranchée de première ligne. Alors, qu'il y ait eu ou non, des généraux tués en 14/18 ne change rien à l'affaire !
Ils ont fait leur boulot, comme Pétain pour qui la vie d'un soldat était sacrée et qui fit tout ce qui était possible pour éviter les catastrophiques boucheries du général Nivelle par exemple !


Encore une fois tu "interprètes" mes propos ! J'ai dit que cette citation (retourner les canons...etc...etc...) relevait de l'antimilitarisme militant dont tu me parais être le chantre.... Nuance !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 20 mai 2009, 11:40:00

On a vu en 1940 que la vie des soldats et des Francais était sacrée pour Pétain; c'est sûrement pour leurs sauver la vie qu'il a participer à leur déportation massives dans des camps de concentration et d'exterminarions. Vu ton idéologie à la droite de Lepen, ton admiration pour Pétain n'étonnera personne.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 20 mai 2009, 20:31:00

Georges a écrit :On a vu en 1940 que la vie des soldats et des Francais était sacrée pour Pétain; c'est sûrement pour leurs sauver la vie qu'il a participer à leur déportation massives dans des camps de concentration et d'exterminarions. Vu ton idéologie à la droite de Lepen, ton admiration pour Pétain n'étonnera personne.

Non, mais tu rigoles là ! Tu vas nous dire que c'est Pétain qui est responsable de la vie des soldats français en mai/juin 40 !

Mais relis l'histoire de cette période ! Pétain n'est arrivé au gouvernement, appelé par Paul Reynaud et Lebrun, que lorsque l'armée française était déjà salement amochée ! Les 150.000 morts et les 2 millions de prisonniers, ce n'est pas Pétain, qui au contraire en signant l'armistice a arrêté le massacre !
Comme caillera, tu racontes n'importe quoi, totalement ignare en histoire !
Les prisonniers de guerre n'ont jamais été emmenés vers des camps d'extermination, jamais ! Lorsqu'on est aussi nul en matière d'histoire on ne s'amuse surtout pas à accuser "ceux qui savent" d'être... d'extrême droite ! C'est la dernière des ignominies !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 20 mai 2009, 23:08:00

Bonsoir,


Je ne suis pas spécialiste en histoire non plus :) mais je sais ce qu'évoque un hommage.

Je ne sais pas s'il y en a eu beaucoup de généraux qui sont morts, mais des officiers sont morts au champ d'honneur, de simples soldats aussi.. Doit-on faire une différence sur leur sacrifice ?

La Grande Guerre aura mobilisé un total de 65 millions d'hommes, dont 8 millions de Français, et fait plus de 8 millions de morts au combat, dont :
- 1,8 million Allemands,
- 1,7 million Russes,
- 1,4 million Français (dont 100.000 «poilus des colonies»),
- 1,2 million Austro-Hongrois,
- 908.000 Britanniques,
- 650.000 Italiens,
- 335.000 Roumains,
- 325.000 Turcs,
- 117.000 Américains,
- 88.000 Bulgares,
- 45.000 Serbes,...

Aux morts des champs de bataille s'ajoutent plus de 20 millions de blessés et de mutilés.


à plus

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 20 mai 2009, 23:16:00

Pas d'hommages aux populations civiles mortes sous les assauts des militaires, quelle que soit la couleur de leur petit drapeau ?
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 21 mai 2009, 09:32:00

En 14/18, il y en eut certes, et jamais "sous les assauts des militaires", mais lors de la deuxième guerre, il y en eut beaucoup plus et particulièrement en France, où plus de 69.000 civils innocents périrent sous les bombardements... "alliés".
Et de ceux là on n'en parle pas, hein la caillera ?
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 21 mai 2009, 19:20:00

Et la Shoah, c'étaient pas des civils ? Les camps de la mort ras la g..... de cocos, de pédés, de gitans, de juifs, de déviants en tous genre, ça te rappelle rien ?
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

Avatar du membre
Liberté
Messages : 143
Enregistré le : 01 nov. 2008, 00:00:00

Message non lu par Liberté » 03 sept. 2009, 13:56:00

J'ai l'impression que les historiens qui sévissent sur ce fil, confondent la première et la seconde guerre mondiale.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4919
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Lazare Ponticelli

Message non lu par Gis » 11 nov. 2012, 12:38:51

Bonjour,


Une actualisation sur ce sujet d'hommage.. avec la cérémonie d'aujourd'hui (11 novembre 2012)

Pour la première fois, l'hommage national concernera «tous les morts pour la France». Une réforme sarkozyste conservée par la nouvelle majorité.

Le président François Hollande a célébré dimanche matin les cérémonies du 11 novembre à l’Arc de triomphe, en rendant pour la première fois hommage à la fois aux morts de la Grande guerre et»à tous les morts pour la France», à l’occasion du 94è anniversaire de l’armistice de 1918. Pour ce premier 11 novembre de son quinquennat, le chef de l’Etat a rendu un hommage particulier aux treize soldats français morts en Afghanistan depuis le 11 novembre 2011.

L'article intégral sur Libération.fr

Répondre

Retourner vers « Hommage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré