Les délocalisations

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34022
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 15 mai 2009, 20:58:00

Bonjour,

Délocaliser, c'est fermer un site de production dans un pays pour en ouvrir un autre, équivalent, dans un autre pays. Pratique qui consiste pour une entreprise souvent transnationale, à  fermer un lieu de production (un établissement) sur le territoire national pour en implanter un autre dans un pays où les conditions de production sont jugées plus favorables. C'est donc un déménagement d'une unité de production par l'intermédiaire d'un investissement direct à  l'étranger.

Les délocalisations ont d'abord concerné le secteur industriel des pays développés : les années soixante-dix ont connu une crise des industries traditionnelles comme le textile, la sidérurgie …, les entreprises transplantant leurs unités de production dans des pays à plus faibles coûts d ela main d'oeuvre (par exemple, en Tunisie pour certaines entreprises textiles françaises). Cela a eu des conséquences très difficiles pour l'emploi dans certaines régions.

Aujourd'hui, les délocalisations concernent de plus en plus des activités de service comme la gestion des relations clients, la saisie de données informatiques, la comptabilité, la maintenance informatique, les centres d'appel … L'Inde est ainsi devenue un grand pays d'accueil des services pour les pays anglophones.

Les activités industrielles plus récentes sont à leur tour concernées : la filière électronique et informatique (ordinateurs), les télécommunications (téléphones mobiles)

Que pensez vous de ces délocalisations ? Quelles solutions pour y remedier ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 15 mai 2009, 21:16:00

Dans un premier temps : que les élus arrêtent de voter des subventions dversées à ses entreprises et que l'Etat exige la restitution des aides versées à ces entreprises que cela soit en subvention, baisse et exonérations de charge, en remontant au moins à 5 ans en arrière.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 mai 2009, 22:45:00

Code : Tout sélectionner

Que pensez vous de ces délocalisations ? Quelles solutions pour y remedier ?
 
Faut-il y remédier ? C'est la vraie question !

Prenons le cas que j'ai bien connu d'une entreprise textile ... qui filait du mauvais coton, si j'ose ... :roll:

Bref, le dépot de bilan n'était pas loin. On m'appelle.

Il y a trois département principaux dans l'entreprise (pour faire simple) :

- le stylisme, remarquable et très apprécié ici mais aussi à l'exportation ;
- le commercial, spécialement bien implanté partout
- l'atelier de production (bonnes machines, bon personnel aussi, mais coût de production dissuasif).

On a donnc décidé de fermer l'atelier, de transférer le matériel vers un pays aux tarifs plus softs, et d'y adjoindre comme responsables uelques ouvriers bien formés et volontaires. Les autres ont dû recevoir leur préavis,ce qui n'a fait plaisir à personne.

Mais le résultat est là : après 8 ans, le personnel commercial, le secrétariat, l'atelier de design ont pu multiplier leurs effectifs quasi par 3 ! Et l'affaire est parfaitement saine.

- sur le plan national, l'emploi a été plus que maintenu, mais en changeant d'orientation. A nos tarifs, il devient quasi impossible de faire survivre une entreprise avec un personnel basique dont on trouvel'équivalent partout. 
- sur le plan international, c'est tout un village exotique qui a trouvé dans ses tâches subalternes ue véritable prospérité.

On ne peut vouloir à la fois aider le tiers monde, mais lui refuser du travail.

Les délocalisations sont saines.

Autre exemple : savez-vous que toute la gestion des échanges interbancaires français se font ... en Inde ? Des informaticiens souriants, ravis, et hyper efficaces, sans grèves et à meilleur coût.  J'ai visité un de ces centres immenses : surprise ! Une grosses cinquantaines d'informaticiens européens, dont plusieurs jeunes français, y travaillent dans des conditions de rêve, et ne changerainet pas pour tout l'or du monde ...

Les couinements contre la mondialisation ne font que retarder les gens "simples" à s'y adapter. Et pourtant, c'est de simple bon sens. Imaginez-vous un pêcheur de corail français exigeant de pouvoir exercer son métier dans la Moselle ? :D   
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 16 mai 2009, 02:30:00

Dans peu de temps nos écoles formeront les gamins à coudre des paires de Nike à l'atelier pour les petits enfants chinois. On l'a bien cherché !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 mai 2009, 11:18:00

"Imaginez-vous un pêcheur de corail français exigeant de pouvoir exercer son métier dans la Moselle ?"

Ton exemple n'a aucun sens, car auune entreprise de ce type n'aurait l'idée de s'intaller en Moselle. Pour être délocalisée, il faut d'abord qu'une entreprise soit localisée.

Les délocalisation sont faites pour augmenter les profits des entreprises et de leurs actionnaires.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 16 mai 2009, 12:48:00

racaille a écrit :Dans peu de temps nos écoles formeront les gamins à coudre des paires de Nike à l'atelier pour les petits enfants chinois. On l'a bien cherché !

Oh la la... Y'a des gens qui feraient mieux d'aller à la pêche que d'intervenir sur des topics qu'ils ne maîtrisent pas !

Que ce soit la caillera ou Georges...
La caillera qui nous sort un truc complètement incompréhensible qui démontre au moins une chose: l'économie et lui, c'est incompatible !
L'exemple de MPS n'est pas un "exemple" à priori mais une boutade. Mais qui veut bien dire ce qu'elle essaie d'expliquer !
Celà dit, il y a une énorme différence entre les coûts de production chez nous et ceux qu'on pratique dans le tiers-monde, et c'est peut-être là qu'il faut chercher ce qui incite nos entreprises à délocaliser.
Alors, soit on réduit les charges sociales et les salaires, chez nous (mais même en faisant celà on n'arrivera pas à nous aligner), soit on impose un certain nombre de conditions aux entreprises extra-européennes pour une concurrence plus équilibrée.
Mais il n'y a pas que ça. Lorsqu'on voit une entreprise "française" comme Cassegrain vendre des haricots verts en conserve qui viennent... de Chine ou de Rhodésie, on peut se demander s'il ne faudrait pas exiger en plus que ces entreprises "françaises" fassent d'abord travailler nos agriculteurs et nos maraîchers au lieu de les faire subventionner par Bruxelles !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 mai 2009, 12:59:00

C'est bien connu, il ny a que la droite qui maitrise les sujets. On peut le constater par la politique néfaste et nuisible de Sarko. ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau;

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 16 mai 2009, 18:02:00

Ce qui devient connu c'est ta façon de botter en touche dès qu'un sujet te place dans l'impossibilité de trouver un seul argument pour le contrer. Pitoyable !
Question: où as-tu vu que je parlais de "droite" dans mes réponses. je parle d'entreprises et d'entrepreneurs, de salariés et de cadres.
Sarko responsable de la crise ? Ne te crois pas obligé de reprendre systématiquement la propagande du PS. Ici nous parlons du Travail ! Et tu réponds Sarko !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 16 mai 2009, 18:58:00

"Mais il n'y a pas que ça. Lorsqu'on voit une entreprise "française" comme Cassegrain vendre des haricots verts en conserve qui viennent... de Chine ou de Rhodésie, on peut se demander s'il ne faudrait pas exiger en plus que ces entreprises "françaises" fassent d'abord travailler nos agriculteurs et nos maraîchers au lieu de les faire subventionner par Bruxelles !"

C'est à tes copains au pouvoir qu'il faut dire ça.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 mai 2009, 22:41:00

Code : Tout sélectionner

Alors, soit on réduit les charges sociales et les salaires, chez nous (mais même en faisant celà on n'arrivera pas à nous aligner), soit on impose un certain nombre de conditions aux entreprises extra-européennes pour une concurrence plus équilibrée.
Mais il n'y a pas que ça. Lorsqu'on voit une entreprise "française" comme Cassegrain vendre des haricots verts en conserve qui viennent... de Chine ou de Rhodésie, on peut se demander s'il ne faudrait pas exiger en plus que ces entreprises "françaises" fassent d'abord travailler nos agriculteurs et nos maraîchers au lieu de les faire subventionner par Bruxelles !
 
Ici, il n'y a que deux termes à ton alternative. Je t'en suggère un troisième ...

Garder notre main d'oeuvre non qualifiées pour une utilité de proximité (faucher les bords de routes,repeindre les écoles, beurrer des tartines ...)
Faire évoluer celle qui le peut/veut vers des emplois plus qualifiés, toujours utiles au niveau local (couvreurs, artisans divers, opérateurs de machines, etc).
Laisser filer les taches industrielles exécutives là où elles sont le mieux faites au meilleur prix. Comme ce seront des pays en développement, nous économiserons sur l'aide que nous devons leur apporter en les aidant à sortir du sous-développement.
Garder dans la mesure du possible l'innovation dans nos attributions (de la mode à la chimie), mais aussi la commercialistion, etc.

Dans cette perspective raisonnable et raisonnée, adapter l'école :
- bilinguisme obligatoire en primaires, trilinguisme ensuite.
- compétence accrue des élèves ;
- une année obligatoire à l'étranger pendant les humanités.

Bref, oxygéner un système abominablement scléroser, et rendre de l'optimisme aux gens, sans lequel il n'y a pas de progrès possible ... 

NB pour tes haricots kényans ou égyptiens, dis-toi bien que nous exportons énormément vers ces pays, et qu'il faut bien des compensations icon_confused  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 17 mai 2009, 15:20:00

mps a écrit :

Code : Tout sélectionner

Alors, soit on réduit les charges sociales et les salaires, chez nous (mais même en faisant celà on n'arrivera pas à nous aligner), soit on impose un certain nombre de conditions aux entreprises extra-européennes pour une concurrence plus équilibrée. Mais il n'y a pas que ça. Lorsqu'on voit une entreprise "française" comme Cassegrain vendre des haricots verts en conserve qui viennent... de Chine ou de Rhodésie, on peut se demander s'il ne faudrait pas exiger en plus que ces entreprises "françaises" fassent d'abord travailler nos agriculteurs et nos maraîchers au lieu de les faire subventionner par Bruxelles !



Ici, il n'y a que deux termes à ton alternative. Je t'en suggère un troisième ...

Garder notre main d'oeuvre non qualifiées pour une utilité de proximité (faucher les bords de routes,repeindre les écoles, beurrer des tartines ...)

Travail qu'on pourrait confier aux chômeurs LD, en prévoyant dans leur temps de travail, un espace pour la recherche d'emploi.


Faire évoluer celle qui le peut/veut vers des emplois plus qualifiés, toujours utiles au niveau local (couvreurs, artisans divers, opérateurs de machines, etc).
Laisser filer les taches industrielles exécutives là où elles sont le mieux faites au meilleur prix. Comme ce seront des pays en développement, nous économiserons sur l'aide que nous devons leur apporter en les aidant à sortir du sous-développement.

Oui, mais si tu n'exiges pas la refonte de leurs systèmes sociaux, on en reviendra à la case départ...

Garder dans la mesure du possible l'innovation dans nos attributions (de la mode à la chimie), mais aussi la commercialistion, etc.

Dans cette perspective raisonnable et raisonnée, adapter l'école :
- bilinguisme obligatoire en primaires, trilinguisme ensuite.

A non alors ! Ce qui est valable pour la Belgique ne l'est pas pour la France ! Tu n'imagines pas qu'il faudrait aussi apprendre l'arabe aux petits Français "de souche" non ? La langue de ce pays étant le Français, les étrangers doivent s'adapter et non le contraire.

- compétence accrue des élèves ;

Je remplace le mot compétence par meilleure orientation. On veut remplir les universités ? Non, il y a des gens qui ne sont pas faits pour des études intellectuelles longues. Est-ce qu'on va enfin l'admettre !

- une année obligatoire à l'étranger pendant les humanités.

Une année obligatoire en entreprise pour en comprendre le fonctionnement serait beaucoup plus utile !

Bref, oxygéner un système abominablement scléroser, et rendre de l'optimisme aux gens, sans lequel il n'y a pas de progrès possible ... 

NB pour tes haricots kényans ou égyptiens, dis-toi bien que nous exportons énormément vers ces pays, et qu'il faut bien des compensations icon_confused

Nous exportons quoi ?  Des ordinateurs fabriqués en Chine ou au Japon ? ET ces produits, sommes nous surs qu'ils sont... payés ?
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 mai 2009, 06:05:00

Garder notre main d'oeuvre non qualifiées pour une utilité de proximité (faucher les bords de routes,repeindre les écoles, beurrer des tartines ...)

Travail qu'on pourrait confier aux chômeurs LD, en prévoyant dans leur temps de travail, un espace pour la recherche d'emploi.

Mais ce n'est pas sociaaal !



Faire évoluer celle qui le peut/veut vers des emplois plus qualifiés, toujours utiles au niveau local (couvreurs, artisans divers, opérateurs de machines, etc).
Laisser filer les taches industrielles exécutives là où elles sont le mieux faites au meilleur prix. Comme ce seront des pays en développement, nous économiserons sur l'aide que nous devons leur apporter en les aidant à sortir du sous-développement.

Oui, mais si tu n'exiges pas la refonte de leurs systèmes sociaux, on en reviendra à la case départ...

N'attèle pas la charrue avant les boeufs ! Il n'y a aucun possibilité sociale dans un pays pauvre. Permets leur d'abord de gagner leur pitance ...


Garder dans la mesure du possible l'innovation dans nos attributions (de la mode à la chimie), mais aussi la commercialistion, etc.

Dans cette perspective raisonnable et raisonnée, adapter l'école :
- bilinguisme obligatoire en primaires, trilinguisme ensuite.

A non alors ! Ce qui est valable pour la Belgique ne l'est pas pour la France ! Tu n'imagines pas qu'il faudrait aussi apprendre l'arabe aux petits Français "de souche" non ? La langue de ce pays étant le Français,
les étrangers doivent s'adapter et non le contraire.

??? Qui parle de l'arabe ? Je parle de l'anglais, de l'allemand, de l'espagnol ... Le monolinguisme des français est un lourd handicap.

- compétence accrue des élèves ;

Je remplace le mot compétence par meilleure orientation. On veut remplir les universités ? Non, il y a des gens qui ne sont pas faits pour des études intellectuelles longues. Est-ce qu'on va enfin l'admettre !

C'est pour cela que je parle de compétences. Il y a 10 fois trop d'étudiants dans les universités, mais trop peu d'artisans de qualité, d'ingénieurs techniques ou industriels, etc.

- une année obligatoire à l'étranger pendant les humanités.

Une année obligatoire en entreprise pour en comprendre le fonctionnement serait beaucoup plus utile !

En Belgique l'Union des entreprises organise chaque année des stages pour des enseignants volontaires, d'une semaine à deux mois. Super utile ! Les professeurs en sortent baba, et avouent n'avoir jamais su ce qu'on attedrait de leurs élèves !
Pour revenir à ceux-ci, pratiquement toutes les formations covenables prévoient déjà des stages. Mais il me semble indispensable de faire mûrir nos gosses et de leur ouvrir l'esprit en les obligeant à se débrouiller seuls (loin de papa-maman), à
s'ouvrir à d'autres mentalités qui valentlargement les nôtres, et  acquérir au passage la pratique d'ue langue étrangère.

Nous exportons quoi ?  Des ordinateurs fabriqués en Chine ou au Japon ? ET ces produits, sommes nous surs qu'ils sont... payés ?

Nous exportons la plus grande partie de notre production ! De quoi crois-tu que vivent nos entreprises ? et si elles n'étaient pas payés, quelle serait leur longévité ? Combien de haricots faut-il pour compenser 10 Airbus, une EPR ou un grand chantier de Bouyghes ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 mai 2009, 14:07:00

Les délocalisations sont les conséquences de la concurrence déloyale et de l'insuffisance de compétitivité lié à l'excès de prélèvements obligatoires.

Ce fléau porte atteinte à notre tissu industriel et économique privant la France de sa capacité de reprise !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34022
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 05 juin 2009, 21:46:00

Bonjour,

Puisque c'est le sujet des délocalisations une petite histoire :
L'ancien P-DG Mickael Bacon, a été condamné vendredi 29 mai à 24 mois de prison,
dont six mois ferme, pour avoir essayé d'organiser la délocalisation sauvage de son usine de Devecey, dans le Doubs.
Selon le quotidien L'Est républicain, l'homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Besançon à verser 145.000 €
aux débiteurs de BRS et à payer une amende de 25.000 €.
L'ancien patron l'entreprise BRS, où 42 personnes sont salariées, était prévenu d'abus de bien sociaux et de banqueroute.
L'anglais, âgé de 60 ans, avait été surpris le 2 février, en train de préparer le déménagement de l'usine,
spécialisée dans la fabrication de petites pièces pour l'automobile, vers la Slovaquie.
Un employé avait remarqué la présence de quatre camions immatriculés en Slovaquie,
qui étaient en train d'être chargés de la matière première de l'entreprise.
Les salariés s'étaient immédiatement mobilisés et avaient retenu le patron tout le week-end dans son bureau.
Conduit le lundi matin suivant devant le tribunal de commerce, Mickael Bacon avait demandé à celui-ci de prononcer la liquidation judiciaire de BRS.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 juin 2009, 08:31:00

Qu'en pensez vous ?

Qu'il est hallucinant qu'en France, un chef d'Entreprise de son age soit obligé d'essayer de filer à la cloche de bois, tant les pressions reglementaires lui pourrissent la vie.
Et se retrouve en prison, alors qu'il pouvait très bien délocaliser ses outils avant de régler son contentieux social.
JAMAIS la France ne s'en sortira avec des pratiques pareilles, qui servent de leçon à tout tocard qui songerait encore à établir une activité en France.

Entre les décapitations de la Révolution française, le Front Populaire, les nationalisations bancaires "idéologiques" de Mitterand qui ont ruiné des dizaines de milliers
d'emplois et fait fuir les capitaux, la France s'enfonce dans le sous-développement.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré