Des détecteurs de métaux à l'entrée des collèges ?

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 mai 2009, 21:09:00

C'est génétique ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 31 mai 2009, 11:32:00

mps a écrit :C'est génétique ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Tu as raison l'esprit républicain, c'est génétique.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 mai 2009, 20:57:00

Pauvres français icon_cry
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 31 mai 2009, 21:45:00

mps, tu dois avoir pas mal de travail avec les problèmes belges, les problèmes français on s'en charge.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juin 2009, 06:13:00

N'essaie pas dee m'éliminer du débat, c'est raté ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 01 juin 2009, 09:37:00

Les Belges ont montré l'exemple en matière de separation de l'unité nationale...Cela les a conduit aux tensions que l'on a connu recemment.

Heureusement, l'intervention du roi, incarnant malgré tout la continuité de l'Etat, garantissant l'intégrité du territoire a permis de resserrer les liens y compris regionaux....

C'est aussi la démonstration de l'inefficacité et de la fragmentation qui decoule du regionalisme excessif.

Avatar du membre
nevik
Messages : 31
Enregistré le : 11 mai 2009, 00:00:00
Localisation : nord

Message non lu par nevik » 01 juin 2009, 10:17:00

Bastien Vert a écrit : La problème est en partis un problème qui vient des parents, c'est vrai (mais c'est aussi une méthode pratique pour les gouvernants de se dédouaner, la méthode préféré et très infantile de Sarkozy étant toujours de dire "c'est pas moi c'est...") mais c'est aussi en partis un problème lié au système éducatif dans sa globalité. Et c'est un problème qui n'est lié que marginalement à un manque d'autorité (ou au fait que la violence est interdite aux professeurs), mais qui est lié de façon massive à un manque de personnels (quand à dre si le manque de personnels est la cause ou s'ila grave une cause antéreure c'est difficile à dire). Mais, keserasera, qu'est qu'ils feront ces gosses une fois virés de l'école? Ils s'emmerderont, ils deviendront délinquants, et tu auras obtenu l'inverse de ce que tu voulais. Arreteons donc avec ce genre de solutons miracles à l'emporte pièce.

Alors qu'est ce que je propose moi me direz vous? Quant aux familles, ce n'est pas une solution de les margnaliser encore plus. Il faudrait plus de communication entre les profs et la famille (et non moins) et aussi avec le personnels de l'établissement (donc création de postes d'assistance sociale et de CPE). Quant aux problèmes qui relève du système d'éducation, il faut laisser le temps aux professeurs d'en discuter entre eux et avec les CPE et engager plus de pions, autorisez aussi les pions et les CPE mais aussi les autres professeurs à soutenir les professeurs en difficulté, y compris en retrant dans une salle où il y du chahut (ca permettrait déjà de régler bon nombre de problème sans trop de violence et sans recours à des méthodes fascistes).

Et vous ne répondez pas au fait énoné dans un post précédent et pourtant fondamental: depuis qu' acommencé la politique du tout sécuritaire tout les indicateurs de violence et de délits sont au rouge. Sarkozy se vante du taux de résolution des affaies qui augmente (mais ca ne veut rien dire parce que nombreux sont les gens, depuis la disparition de la police de proximité, qui ne signalent plus certaines petites affaires impossibles à résoudre ce qui fait remonter les taux), mais les agressions contre les bens et les personnes ont grandement augmenté, elle est belle la politique de Sarkozy. Il devrait faire réviser son karcher! 
Oh punaise Bastien vert, rien qu'à ton écriture j'arrive à en déduire que tu n'a jamais habité en banlieue difficile.
pour y avoir grandi et vécu de nombreuses années je peut t'affirmer que le problème est plus profond.
Il existe des zones de non-droits qui rend les jeunes violents et déconnectés des valeurs de notre république.
pourtant ces jeunes bénéficient dans les villes d'un budget prioritaire , encadrement scolaire, sports gratuits et salles de sport, éducateur à volonté, vacances financés en plus des voyages que les parents arrivent bizarrement à financés chaque années, rénovation régulière (avec re-dégradation immédiate)....
Les taux de chômage y sont explosif et pour cause les parents laissent les gamins manquer l'école, les parents s'en foutent car l'argent arrive (par l'état) qu'ils aillent ou non à l'école, ils ont même tendance à cultiver le "je fais rien et l'argent tombe alors à quoi bon....).
Ces jeunes sont livrés à eux-même et cultivent de nombreuses haines (religieuses, raciales, etc...)

Plusieurs facteurs en sont la cause :
éducation (ou plutôt non-éducation), culture, religion à l'extrême....
  
Je tiens quand même à dire que les moyens dans les écoles ont étaient multipliés depuis 1992 de manière considérable (budget, personnel etc.....) pour un nombre d'élève en constante baisse.

La majorité des profs actuels ont baignés dans des idéologies de 68 et ces mêmes profs aujourd'hui refusent d'affronter des difficultés , leur mécontentement de la politique actuelle fait qu'aujourd'hui il font reposer leur manque d'enseignements sur les politiques en place. Je m'explique : "je viens à l'école , j'expose mon cours  et ça s'arrête strictement à ça, si les élèves nous font chiés c'est la faute à la droite" voilà le discours des profs d'aujourd'hui. Les profs se placent en rebelles qui expriment sans cesse leur manque de moyen, c'est une diversion pour masquer les erreurs de l'histoire française....

Nous avons donnés tellement de droits aux élèves , l'enfant est roi, et en plus nous avons des parents et des profs qui se foutent royalement des gamins.
en réalité c'est le NON REPRESSIF qui a pris le dessus depuis 1968 .....
Toute les valeurs morales faussement jugées répressif n'ont fait que disparaitre depuis 1968 ....
1968 a causé des dégâts, a imposé des excès, la gauche c'est approprié l'humanisme en dégueulant des slogans.....et voilà le résultat.

A ça s'ajoute bien sur, les jeux vidéos violents, les films, la TV ...etc etc  

la société devient violentes car nous avons cessé de l'encadrer, certains ont crus que l'homme pouvait par lui même s'auto-gérer.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 01 juin 2009, 12:23:00

Bastien Vert, je crois que tu négliges les conséquences des politiques de la ville menée à des seules fins électoralistes d'une part ainsi que la deferlante migratoire qui rend les conditions de vie difficiles.

Il me paraît pourtant évident que l'augmentation de la population aurait du se traduire, par anticipation, par une construction de logement, de prisons, d'hôpitaux.....au lieu de promouvoir des clapiers, portant le nom de logements sociaux.

C'est pourquoi je crois qu'on ne pourra s'attaquer aux difficultés, qu'à partir du moment où l'on aura stoppé la deferlante migratoire et qu'on aura mis en oeuvre un programme de diversification rurale en matière de logement, d'accession sociale à la propriété et de réaménagement équilibré.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juin 2009, 16:27:00

Il me semble, dans ce débat sans fins, que vous avez perdu ce qu'est l'école, un lieu d'instruction obligatoire où doivent exister des règles précises.

- absence non justifiée : parents avertis dès la première, convoqué à la Police pour s'expliquer à la 3ème, dossier transmis au Juge d'enfants à la 4ème.
(beaucoup d'écoles ne réagissent même plius, ce qui est une faute).

- tenue correcte et hygiène des élèves. Pas lavés, afflubés de tenues de rappeurs, filles nombril au vent ? Remarque en phase 1, note aux parents en phase 2, actions du centre psycho familial en phase 3, renvoi en phase 4. Le plus efficace, bien entendu, est l'uniforme.

- vols, violence verbale ou physique, trouble des cours ? Avertissement à l'élève, puis aux parents, puis du psycho-familial, puis renvoi.
L'école ne peut priver l'ensemble des élèves d'une partie de leur enseignement, pour tolérer quelques énergumènes.

- travail à domicile. Doit faire l'objet de points et être pris en considération pour la réussite de l'année. Certains foyers étant peu propices à ce travail, salle d'étude à disposition.

- passage d'année. Subrogé à la réussite d'examens récapitulatifs de l'acquisition attendue. En cas d'échec : on double. En cas de nouvel échec, changement de filière ... L'école n'est pas une garderie.

Concept général : l'école détermine le programme pédagogique et intellectuel qui lui convient, conformément aux directives de l'Education Nationale. Les élèves peuvent en bénéficier, ou la quitter. Pas discuter ou négocier, le syndicalisme, c'est pour plus tard.

Rien que l'application stricte de ces règles essentielles qui ont produit depuis des siècles des élèves instruits et des citoyens bien dans leur peau, vaudrait bien plus que toute l'agitation verbeuse actuelle, soutenue par des flots de budgets. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 01 juin 2009, 23:15:00

Résultat mps: au bout de 5 ans, le fascisme! Bravo!


"Oh punaise Bastien vert, rien qu'à ton écriture j'arrive à en déduire que tu n'a jamais habité en banlieue difficile."

Je vis actuellement dans un quartier réputé difficile et j'y ais vécu une partie de ma jeunesse. Ce n'est pas parce qu'on vit dans un quartier difficile qu'on n'est pas éduqué.


"pourtant ces jeunes bénéficient dans les villes d'un budget prioritaire , encadrement scolaire, sports gratuits et salles de sport, éducateur à volonté, vacances financés en plus des voyages que les parents arrivent bizarrement à financés chaque années, rénovation régulière (avec re-dégradation immédiate).... "

Plus maintenant, depuis que la droite est au pouvoir tout ces postes là ont été supprimés. Et les vacances c'est la drogue qui les finance la plupart du temps et comme y'a pas de travail ils peuvent pas faire autre chose que dealer même si beaucoup le voudraient.



"Les taux de chômage y sont explosif et pour cause les parents laissent les gamins manquer l'école, les parents s'en foutent car l'argent arrive (par l'état) qu'ils aillent ou non à l'école, ils ont même tendance à cultiver le "je fais rien et l'argent tombe alors à quoi bon....).
Ces jeunes sont livrés à eux-même et cultivent de nombreuses haines (religieuses, raciales, etc...) "

La liaison avec les alocs familiales est douteuse. Ce n'est pas ca le problème. Les parents ne réfléchissent pas comme ça. plutôt, premièrement, ils se disent à quoi bon leur faire faire des études y'a pas de traval de toute façon et ils finiront chomeurs ou ouvriers comme nous, qu"ils aient fait ou non des études, deuxièmement, ils pensenbt faire pour le mieux pour leurs gosses et les élever aussi bien que possible en leur donnant tout ce qu'ils ont et en se privant pour leur donner tout ce qu'ils veulent. Pourquoi cultivent ils des haines religieuses et raciales? Parce que nous refusons de les intégrer...


" Je tiens quand même à dire que les moyens dans les écoles ont étaient multipliés depuis 1992 de manière considérable (budget, personnel etc.....) pour un nombre d'élève en constante baisse. "

C'est un mensonge! Les chiffres du budget sont peu être en hausse (c'est ce qu'on nous répète et c'est peut être vrai) mais sur le terrain c'est différent. Pourquoi? Parce que il y a des établissement d'"élite" qui ramasse toute la manne étatique et des établissements "poubelles" qui n'ont que les miettes. Et si les budjets augmente, pourquoi le pêrsonnel (toutes catégories confondus) diminue? En plus, tu ne tient pas compte de l'nflation constante qui fait qu'un budjet réel n'ont fait que suivre l'inflation.


"en réalité c'est le NON REPRESSIF qui a pris le dessus depuis 1968 ..... "

Sans doute mais compare à la période précédente où le tout répressif triomphé et dit moi si c'est mieux, moi je ne pense pas.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 juin 2009, 05:55:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]

Code : Tout sélectionner


Résultat mps: au bout de 5 ans, le fascisme! Bravo! 
Si c'était vrai, l'Histoire de la civilisation occidentale serait "fasciste" de Charlemagne à mai 68 ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Parce que les règles élémentaires que j'énonce ont toujours été en vigueur.
Mais pour toi, tout ce qui n'est pas chienlit est redoutable, dirait-on !

Code : Tout sélectionner

Plus maintenant, depuis que la droite est au pouvoir tout ces postes là ont été supprimés.  
Faux ! Les activités réservées aux jeunes défavorisés tiennent plus du club Med que du bagne !

Code : Tout sélectionner

Les parents ne réfléchissent pas comme ça. plutôt, premièrement, ils se disent à quoi bon leur faire faire des études y'a pas de traval de toute façon et ils finiront chomeurs ou ouvriers comme nous, qu"ils aient fait ou non des études, deuxièmement, ils pensenbt faire pour le mieux pour leurs gosses et les élever aussi bien que possible en leur donnant tout ce qu'ils ont et en se privant pour leur donner tout ce qu'ils veulent. Pourquoi cultivent ils des haines religieuses et raciales? Parce que nous refusons de les intégrer...
 
Non seulement nous ne sommes pas responsable de la connerie des parents (qui ne réfléchissent pas, contrairement à ce que tu dis, mais rationalisent leur laxisme), mais c'est à l'arrivant de s'intégrer, et non à la société ! Quand ma fille, 18 ans, est arrivée à NY, elle a commencé à bloquer l'histoire et la géographie des USA (pour son examen d'entrée à l'université), elle a évité tout ce qui était francophone (amis, lectures, films) pour progresser dans un anglais qu'elle possédait déjà largement, et elle s'est fondue das la masse. S'intégrer, c'est un effort personnel.

élève en constante baisse. "

Code : Tout sélectionner

C'est un mensonge! Les chiffres du budget sont peu être en hausse (c'est ce qu'on nous répète et c'est peut être vrai) mais sur le terrain c'est différent. Pourquoi? Parce que il y a des établissement d'"élite" qui ramasse toute la manne étatique et des établissements "poubelles" qui n'ont que les miettes. Et si les budjets augmente, pourquoi le pêrsonnel (toutes catégories confondus) diminue? En plus, tu ne tient pas compte de l'nflation constante qui fait qu'un budjet réel n'ont fait que suivre l'inflation. 
 
Tu "oublies" (parce que cela t'arrange) qu'avec la discrimination positive, les écoles-poubelles reçoivent le double de subsides des autres. que le nombre de profs diminue moins vite que celui des élèves. Et que quand on parle de hausse de budgets, c'est toutjours en monnaie constante, c'est à dire en sus de l'inflation.

Code : Tout sélectionner

"en réalité c'est le NON REPRESSIF qui a pris le dessus depuis 1968 ..... "

Sans doute mais compare à la période précédente où le tout répressif triomphé et dit moi si c'est mieux, moi je ne pense pas. 
C'est vrai ça ! Moi, je suis issue du "tout répressif" ! On riait plus par jour que tes lugubres "libérés" en un mois ! On nous a forgé un caractère, alors qu'actuellement on usine des caractériels. Onn a fait de nous des gens cultivés, alors qu'actuellement, on n'y songe même plus. On nous a préparé à affronter la vie, maintenant on apprend aux gosses à protester. Joli bilan !

[/td][/tr][/table]
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 02 juin 2009, 08:04:00

politicien a écrit : Bonjour,

Portiques de sécurité, fouille systématique des cartables, figurent parmi les pistes évoquées par le ministre de l'Education Xavier Darcos pour contrôler l'intrusion d'armes en milieu scolaire. Ces propositions ont provoqué un véritable tollé et une pléthore de réactions. Le point sur les personnes pour ou contre.

Contre :

Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives et à la Jeunesse
- "Je suis contre transformer les écoles en aéroports, contre que les fouilles soit systématiques. En revanche, quand on estime qu'il y a eu dans un établissement la semaine auparavant un tournevis de 20 cm, on peut la semaine d'après fouiller."
 François Bayrou, président du Mouvement Démocrate
- "On a complètement abandonné l'idée-même de ce que c'est que l'éducation. L'éducation, ça n'est pas la loi du plus fort, l'éducation, c'est la loi du plus juste.
Le pire du pire, c'est que, évidemment, ça ne se fera pas, et ils le savent très bien. Ils ne le disent pas pour le faire, ils le disent parce qu'ils croient que ça va leur rapporter des voix dans quinze jours. C'est une posture électorale."
 Bruno Julliard, secrétaire national du PS chargé de l'éducation
- "Quand un gouvernement en vient à proposer de substituer des policiers aux enseignants, c'est qu'il a échoué sur toute la ligne. En quatre ans, ce sont plus de 40.000 suppressions d'emploi dans l'Education nationale qui ont largement contribué à dégrader le climat dans les établissements scolaires !"
 
Pour :

Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP
- "Le Parti socialiste a tort de vouloir ridiculiser ces propositions qui visent à éviter l'importation de la violence dans les établissements. Refuser par principe les solutions innovantes de Xavier Darcos, qui ont l'immense mérite de concilier la nécessité de respecter l'école comme un lieu à part, tout en donnant à la société les moyens de réagir à la violence, est tout simplement irresponsable.
Que diront tous ceux qui critiquent par principe les mesures qu'il propose au prochain drame qui ne manquera malheureusement pas d'arriver ?"
 André Vallini, député PS et président du Conseil général de l'Isère
- "Je suis disposé à proposer en Isère au conseil d'administration des collèges qu'on installe des portiques de sécurité. Cela ne me choque pas."
 Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France
- "Xavier Darcos a lancé un débat et je comprends qu'il souhaite vis-à-vis de l'opinion publique réagir très vite pour dire : on fait quelque chose. Notre école est menacée de désintégration."
 Vous en pensez quoi des propos de toutes ces personnalités ?

A plus tard,
Bonjour,

Je trouve qu'ils ont tous un peu raison.. les pour ne veulent plus que se répètent les faits qu'on a pu découvrir aux infos.. les contre pensent qu'il faut agir au niveau de l'éducation..  les détecteurs font partie de tout un ensemble pour "sécuriser" l'école. Je sais que je n'étais pas contre la possibilité d'intervention d'une unité de police en cas de souci.. mais quand on voit toutes ces mesures s'accumuler au fur et à mesure des faits divers, on peut se demander jusqu'où cela va aller.

Je m'interroge quand même sur le % de ces faits sur l'ensemble du territoire et me demande si les faits restent qu'exceptionnels ou deviennent la règle. N'est-ce pas une vue des journalistes qui parlent du moindre fait sans gravité en le dramatisant et qui est utilisé en amont ou en aval (j'en sais rien) par les politiques pour justifier leurs décisions ? ? Evidemment, il ne s'agit pas de banaliser ces faits mais est-ce la bonne solution qu'envisagent les politiques de vouloir y calquer leurs mesures ? 

à plus

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 juin 2009, 10:16:00

Je me souviens que lorsque j'étais en école primaire, il y a 50 ans, nous étions environ 600 dans notre école, et il ne se passait pas une semaine sans un incident voir plus grave, mais cela ne dépassait pas le niveau de la presse locale quand elle en parlait. Il faut arr^ter avec ce catastrophisme, mais c'est vrai que cela occupe le petit peuple, pendant qu'il parle de ça, il pense moins à ses fin de mois difficiles et à sot trois pièces pourri.

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 02 juin 2009, 10:52:00

Georges a écrit :Je me souviens que lorsque j'étais en école primaire, il y a 50 ans, nous étions environ 600 dans notre école, et il ne se passait pas une semaine sans un incident voir plus grave, mais cela ne dépassait pas le niveau de la presse locale quand elle en parlait. Il faut arr^ter avec ce catastrophisme, mais c'est vrai que cela occupe le petit peuple, pendant qu'il parle de ça, il pense moins à ses fin de mois difficiles et à sot trois pièces pourri.
Ce sont surtout nos médias, qui font du papier ou du blabla pour pas grand chose. Mais que voulez-vous, ils ont la demande

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 juin 2009, 11:58:00

Une fois n'est pas coutume, je suis globalement d'accord avec les propositions de mps qui ne fait que definir les règles de l'Education Nationale qui assume ses responsabilités, transmets les savoirs fondamentaux mais aussi la citoyenneté aux enfants qui sont les futurs citoyens français avec leurs droits et leurs devoirs ainsi que les valeurs de la République dans laquelle ils s'apprêtent à vivre.

Dès lors,, cher Bastien Vert, loin d'aboutir au fascisme, l'application des propositions de mps conduirait à une émulation par le haut de nos élèves alors que le nivellement actuel tire la France vers la decadence, la ruine et finalement les difficultés sociales d'une société qui s'abandonne.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]