Travailler à la maison pendant un arrêt maladie prolongé ?

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34058
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 25 mai 2009, 21:19:00

Bonjour,   Les salariés doivent-ils pouvoir continuer à travailler de chez eux quand ils sont en arrêt maladie prolongé ou en congé maternité? C'est ce qu'a proposé lundi le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre, qui compte défendre à l'Assemblée "un droit nouveau" pour les travailleurs.  Le député des Hauts-de-Seine a déposé un amendement qui donne le droit aux employés déclarés inaptes à la reprise du travail, aux femmes en congé maternité et aux parents en congé parental la possibilité d'exiger de poursuivre leur travail depuis chez eux, sous la forme du télétravail.  "C'est complètement à côté de la plaque", a réagi Jean-Louis Malys, secrétaire national de la CFDT, qui s'est dit inquiet des conséquences de cette disposition sur la santé au travail.  Mais pour Frédéric Lefebvre, "dans un congé maladie, vous pouvez parfaitement être handicapé et maintenu à votre domicile sans pour autant avoir perdu ni vos facultés intellectuelles, ni votre énergie". Sans compter "le risque qu'à votre retour les choses aient été bouleversées dans l'entreprise", a-t-il ajouté.  "Plutôt que d'être éloignés très longtemps" du travail, il propose donc que les volontaires poursuivent leur activité, éventuellement à temps partiel. "Ca peut vous donner une sécurité" en vue du retour dans l'entreprise, assure-t-il. L'entreprise ne pourrait pas refuser cette adaptation des conditions de travail "sauf à démontrer que les tâches habituellement exécutées par le salarié ne peuvent l'être que dans les locaux de l'employeur", selon le texte de l'amendement déposé sur une proposition de loi en débat à partir de lundi soir à l'Assemblée.  Frédéric Lefebvre en a fait état lors de la conférence de presse hebdomadaire de son parti, précisant que les employeurs n'auront pas non plus le droit de demander cette adaptation, afin d'éviter les pressions.  En revanche, il prévoit tout de même que l'employeur puisse "être incité à encourager le passage au télétravail" par une réduction sur les charges sociales". Cette réduction serait financée par la Sécurité sociale, qui devrait verser moins d'indemnités au travailleur concerné, puisqu'il serait alors payé par son entreprise.  "Tout ça demande des discussions" pour être affiné, a affirmé M. Lefebvre, qui a apporté peu de précisions techniques. Son amendement renvoie à un décret les modalités d'application.  La proposition de loi visant à "faciliter le maintien et la création d'emplois" que M. Lefebvre entend amender doit être débattue jusqu'à mercredi par les députés. Outre la promotion du télétravail, elle porte sur les groupements d'entreprise et ramène à deux mois la durée minimale d'un stage ouvrant droit à une gratification.  Qu'en pensez vous ?
A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 25 mai 2009, 21:46:00

Que c'est l'évidence même !
Une mauvaise fracture peut maintenir quelqu'un dans l'incapacité de se déplacer pendant au moins 3 mois (voire un an !)
Si, au lieu de se trouver en "maladie", le blessé peut poursuivre son travail à domicile, c'est à la fois précieux pour ses revenus,
pour son moral, pour la suite de sa carrière.

A titre indicatif, il y a au moins 30 ans qu'une grande banque belge (il y en a sans doute d'autres, mais c'est le cas que je connais) a affecté plusieurs employés au "travail à domicile" des malades de longue durée (dépression, cancers et autres horreurs). Ces gens e sonnt pas considérés comme "e maladie", mais bien comme des salariés normaux, avec salaire plein, bonus, promotions ...

Le service appelle régulièrement l'intéressé (ou parfois sa femme) pour voir s'il a assez de travail, trop ou trop peu, et se réfère au service concerné.
On va même jusqu'à inventer un petit travail pour valoriser le type, et il reçoit des messages de ses chefs pour le remercier de l'aide précieuse qu'il apporte malgré ses difficultés "passagères".

Inutile de dire que ce service coûte cher à l'employeur , mais personne ne le remet en cause : le moral du malade est bien meilleur, celui de sa famille aussi, les ressources du ménages restent intactes et, dans la société, tout le monde se sent un peu "une bonne fée". Selon les médecins, dans les cas curables, la guérison est bien plus rapide ...

Je m'étonne que la France semble seulement découvrir ce que ous pratiquons depuis si longtemps ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 25 mai 2009, 23:10:00

Toujours pareil sur ce genre de thème, je suis évidemment d'accord en théorie sur la base du volontariat mais je sais très bien que comme toujours cela deviendra obligatoire en tant que plus petit dénominateur commun à tous les travailleurs.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 mai 2009, 15:48:00

Aucun risque, puisque le statut de "maladie" sera toujours à disposition de l'employé s'il le souhaite.
Cesse de voir des pièges partout icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 26 mai 2009, 19:45:00

Il semble que l'UMP ait freiné des quatre fers en pleine période électorale. Tout le monde désavoue publiquement les propos de Lefebvre. Il sera intéressant de voir quel effet cette annonce malencontreuse aura sur les intentions de vote.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 26 mai 2009, 19:59:00

racaille a écrit : Toujours pareil sur ce genre de thème, je suis évidemment d'accord en théorie sur la base du volontariat mais je sais très bien que comme toujours cela deviendra obligatoire en tant que plus petit dénominateur commun à tous les travailleurs.
Pour une fois je ne peux être d'accord avec tes craintes car  :

 
es employeurs n'auront pas non plus le droit de demander cette adaptation
Les paroles de la CFDT sont ridicules, car le travail est un soutien psycologique et physique important. Dans Candide disait qu'il "éloignait trois vice" alors que la déchéance du couple Coupeau dans l'assomoir de Zola est dû autant à l'alcoolisme qu'à la paresse. Beaucoup de professions se servent de l'informatique et il est très facile de promouvoir le travail a domicile qu'il soit pendant un congé maladie ou non. Je rappelle que pendant longtemps la CFDT a hurlé contre les patrons qui virent les employers rentrant de trop longs congés maladie et qui n'arrivaient plus à être efficace et qui ne peuvent pas s'adapter aux changement de l'entreprise. M^me s'il faut, selon moi que ce genre de mesure soient encadrées elles peuvent être considérées comme "progrès social" autant que les 35H; et pour une fois un progrès social qui prend compte de l'évolution des techniques dans le monde. Combien d'entreprises sont créée "at home" et ne proposent que des service "on the internet"? Pour ceux qui connaissent toi+moi et MyMajorCompany... A bon entendeur.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 26 mai 2009, 20:10:00

Moi je m'inquiète juste des dérives. Si les garde-fous sont efficaces je ne dis pas non. Il y a des mesures pour lesquelles je "demande à voir". S'il était possible de mettre ce type de loi en pratique pour une durée limitée afin de constater si elle est efficace ou non, et surtout savoir ce qu'en pensent les salariés. Toujours avec la possibilité d'y mettre fin à tout moment.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34058
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 mai 2009, 21:19:00

Bonjour,

Faut-il ouvrir aux salariés en congé de maladie la possibilité de travailler à distance ? Le gouvernement a tranché : "Je vous le dis très directement : le gouvernement est défavorable à cet amendement", a déclaré mardi la secrétaire d'Etat à l'Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet. "Sur le fond, un congé maladie ou un congé maternité c'est d'abord un droit de ne pas travailler pour se remettre de sa maladie ou commencer à élever son enfant", a ajouté la ministre à la tribune de l'Assemblée nationale lors de la séance de questions orales au gouvernement.

Le gouvernement ne soutient pas la disposition controversée du porte-parole de l'UMP, qui vise à permettre aux salariés, via le télétravail, de poursuivre leur activité professionnelle pendant leur congé maladie. Le texte, rejeté en commission, sera débattu demain par les députés. 

Devant le tollé suscité dans l'opposition, mais aussi chez certains députés de la majorité, et parmi les rangs syndicaux, le "sniper" de l'UMP, habitué des sujets polémiques et des propositions à haut risque, a donc persisté, en expliquant toutefois vouloir "lancer un débat", et en reconnaissant que son initiative demandait d'être affinée. La nouvelle " affaire " éclipse la proposition de loi complète du rapporteur UMP Jean-Frédéric Poisson, qui vise à assouplir les règles de prêt de main d'oeuvre, au nom des "chances de l'emploi".

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 mai 2009, 06:43:00

A gerber, ces conneries à la française.

Dans la pratique, aucun intérêt !

Un gentil patron pourra toujours admettre que son employé a "repris le travail", en se contentant que quelques tâches accomplies à son domicile.

Aucune loi n'est donc nécessaire.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 27 mai 2009, 21:00:00

Bonsoir,


Frédéric Lefèvre va retirer son amendement sur le télétravail.. 

On ne peut pas lui reprocher de pas avoir été au bout de son idée.

à plus

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 mai 2009, 07:34:00

Sinistre !

Si même une mesure aussi réellement sociale et conviviale fait des vagues, c'est à désespérer de l'avenir de la France.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 28 mai 2009, 16:41:00

Il faut voir le contexte, et aussi le pourquoi de cet amendement. Le contexte c'est les élections, le pourquoi c'est la fameuse tactique du "good cop bad cop" avec Lefebvre dans le rôle du méchant et le reste de l'UMP dans le rôle du gentil parti social qui aime les salariés.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 28 mai 2009, 20:38:00

Cet amendement aurait pu d'abord être appliqué aux députés qui désertent l'hémicycle. icon_cool

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 28 mai 2009, 20:51:00

jep eux pas m'en empêecher :
GUERISON MIRACULEUSE.



Un Allemand, un Anglais et un Belge mangent dans un restaurant.
Le type qui mange en face d'eux ressemble vraiment beaucoup à Jésus.

A la fin, l'Allemand veut en avoir le cœur net, il se lève et va voir le type :
- Vous savez que vous ressemblez beaucoup à Jésus ?

- Je suis Jésus.

- Ah quelle chance ! Je suis un fervent catholique et, justement j'ai un terrible mal de tête…

Jésus tend la main, touche son front et guérit son mal de tête.
L'Allemand revient à sa table et raconte ce qui s'est passé. L'Anglais se lève à son tour et va voir Jésus :
- Je crois en vous et j'ai un horrible mal au bras
Jésus tend la main, touche son bras et guérit son rhumatisme.

L'Anglais revient à sa table et raconte ce qui s'est passé.
Le Belge ne bouge pas.
Au bout d'un moment, Jésus se pose des questions. Il se lève à son tour et s'approche.
- Et vous, dit-il au Belge , vous n'avez mal nulle part ?

- Surtout, ne me touchez pas ! Je suis en congé maladie.....!!!!!!
Vraiment désolé pour les belges, mais c'est comme ça que le mail était écrit alors même qu'il est plus applicable aux français
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 28 mai 2009, 21:09:00

mps a écrit :Sinistre !
Si même une mesure aussi réellement sociale et conviviale fait des vagues, c'est à désespérer de l'avenir de la France.
Comme dirait Sarko, la France tu l'aimes ou tu la quitte.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré