La Corée du Nord à la une

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
François Desmond
Messages : 6
Enregistré le : 04 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par François Desmond » 26 mai 2009, 20:17:00

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->
Les unes de la presse française aujourd'hui ont offert une bonne tribune aux dernières tribulations du régime nord-coréen. Pour ceux qui hibernaient, je rappelle qu'hier Lundi, la RPDC a procédé à un essai concluant en faisant exploser sous ses propres terres une bombe au moins équivalente à celle qui émietta Hiroshima il y un peu plus d'un demi-siècle. Dans le même temps, la RPDC a lancé avec succès trois missiles courte-portée en direction des côtes nippones.


Bien sûr, l'opinion internationale, qui raffole des scénarios panique, s'émeut et vibre comme si elle voyait galoper vers elle les quatre chevaliers de l'apocalypse. Un conseil de l'ONU s'est tenu hier, et condamne fermement, vieille rengaine. Mais au-delà, rien. On entend parler de nouvelles sanctions pour affliger encore davantage le pays déjà le plus sanctionné au monde. La communauté internationale dans son ensemble semble très inquiète et assez grognon, comme si du jour au lendemain le « cher Leader » Kim Jong-Il allait donner l'assaut à l'occident en entier. Seulement, on aura beau fouiller les archives, jamais on ne voit nulle part la trace d'une telle menace émanant du Leader actuel ou de son prestigieux aïeul, Kim Il Sung, promu à sa disparition « président éternel de la Nation ». Aussi, on comprend mal dans un premier temps pourquoi le monde tremble et surtout pour quelles raisons les voyous du Nord semblent depuis des décennies déjà tout miser sur l'arme nucléaire. Ce qui est mis en avant aujourd'hui par les experts, c'est que cet essai se produit à dessein au moment où Kim Jong-Il s'apprête à passer la main à son fils cadet, l'énigmatique Kim Jong-Un... Car il semble évident aux services secrets internationaux que le moment est venu de tenter le tout pour le tout, dans une période d'instabilité relative, en cherchant notamment à acheter des généraux nord-coréens pour faire au Nord ce qui a été fait au Sud il y a près de 60 ans, à savoir installer un gouvernement fantoche sur cette péninsule hautement stratégique. Enfin avec toute une panoplie de manœuvres dignes des meilleurs films de gangsters, le but affiché de l'ONU est de saisir l'opportunité de renverser le régime. Cependant, les contingences de la situation actuelle en Corée ne doivent pas nous faire oublier comment et pourquoi le régime du Nord se félicite aujourd'hui de s'afficher comme une nouvelle puissance nucléaire. Et curieusement, en dépouillant la presse ce matin, je n'ai pu lire une seule ligne sur les racines de l'hostilité du régime nord-coréen vis-à-vis de l'occident, et en particulier des USA et du Japon. Alors pour mieux comprendre, il faut tout de même garder à l'esprit l'histoire si originale de cette nation, coupée en deux, dernier vestige du rideau de fer, avec une frontière bardée de mines qui fait de la Corée le pays le plus étanche et le plus impénétrable au monde. Disons-le une bonne fois pour toute, une grande partie des formes du terrorisme actuel dans le monde est lié à la façon dont les USA ont géré l'hégémonie héritée au lendemain de la 2ème guerre mondiale.




Je vais tenter de résumer plus d'un demi-siècle d'Histoire en quelques traits essentiels:

  1. L'état actuel de la Corée est une conséquence directe de la guerre froide, l'URSS ayant soutenu le Nord et MacCarthy le Sud.
  2. Le Sud est actuellement encore sous la dépendance des Etats-Unis, le Nord s'est libéré de l'emprise soviétique mais garde de bons rapports avec la Russie et la Chine.
  3. Jamais les USA n'ont relâché leur pression sur le Nord après leur défaite dans la « guerre des Corées ».
  4. Dans le contexte de mondialisation, l'autosuffisance prônée par Kim Il Sung dérange toujours autant les partisans de l'universel.
  5. La RPDC menace ses ennemis historiques et revendique une réunification des deux zones.
  6. A ce jour, seuls les USA ont utilisé l'arme nucléaire sur des populations civiles.
    [/list:o]


    Bon nombre d'experts cherchent aujourd'hui à relativiser la menace coréenne, ce qui fait d'ailleurs l'affaire du président Obama qui semble plus désarmé que jamais, et il est probable que sa phrase sur « un monde sans armes nucléaires » figure en bonne place dans le bétisier TV de fin d'année. Décrédibiliser Obama est peut-être au moins aussi motivant pour les coréens que d'assurer par ce nouvel essai une transition sécurisée. Quoiqu'il advienne, il semble inévitable que bientôt les USA auront à payer la note d'un demi-siècle de domination sur le monde, tant sur le plan économique et militaire que sur le plan culturel. Car Bush s'efface peut-être pour laisser la place à un président cool, mais Washington reste Washington, mais les mémoires collectives en Asie sont efficientes. So, good luck mister president!

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 27 mai 2009, 20:52:00

Salut,

Ton message est très détaillé mais il ne fait pas état du système de chantage mis en place par les dirigeants nord coréens : ils menacent de se servir de leurs missiles, la communauté internationale fait dans son froc, elle donne du fric à la Corée du nord pour la calmer et ce fric qui devrait servir à acheter de la bouffe pour le peuple affamé sert à construire de nouveaux missiles. On recommence encore et encore suivant l'humeur du président à vie... C'est le même cirque depuis que j'en entends parler.

Je n'ai pas lu non plus de commentaire à propos de la terreur totalitaire qui règne dans ce pays fermé (le fascisme ayant toujours besoin de barbelés pour s'épanouir).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

François Desmond
Messages : 6
Enregistré le : 04 mars 2009, 00:00:00

Message non lu par François Desmond » 28 mai 2009, 01:06:00

Cher monsieur, s'agissant du "chantage" l'affaire est simple. Tout pays qui possède la bombe exerce de facto un chantage sur le reste du monde, car la bombe est avant tout dissuasive. Quand aux aides internationales, elles pesent peu dans la balance face aux pressions et au harcelement des services secrets américains.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 mai 2009, 07:52:00

racaille a écrit :Ton message est très détaillé mais il ne fait pas état du système de chantage mis en place par les dirigeants nord coréens : ils menacent de se servir de leurs missiles, la communauté internationale fait dans son froc, elle donne du fric à la Corée du nord pour la calmer et ce fric qui devrait servir à acheter de la bouffe pour le peuple affamé sert à construire de nouveaux missiles. On recommence encore et encore suivant l'humeur du président à vie... C'est le même cirque depuis que j'en entends parler.

Je n'ai pas lu non plus de commentaire à propos de la terreur totalitaire qui règne dans ce pays fermé (le fascisme ayant toujours besoin de barbelés pour s'épanouir).
Excellent résumé auquel il ne manque que la sénilité du Président, passablement gateux !

Mais que peut faire la communauté internationale contre le Corée du Nord (ou les soupçons de nucléarisation de l'Iran), quand elle ferme les yeux sur les stocks nucléaires israéliens, tout aussi illégaux, et suffisamment puissants pour faire sauter la planète ?

En fait, ces armes sont peu utilisables, sauf par un fou (ce qui 'est pas à exclure d'office) : leurs retombées ne s'arrêteraient pas aux frontières, et l'effet boomerang est toujours une réalité.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 28 mai 2009, 17:05:00

François je suis d'accord avec toi pour penser que l'armement en masse est une force de dissuasion et surtout un argument de chantage. Néanmoins, la France n'a jamais pris son peuple en otage afin de faire pression sur la communauté internationale. Je comprends que tu veuilles défendre la souveraineté de la corée du nord et dénoncer l'hypocrisie occidentale mais comment défendre le régime en lui-même ?

Mps tu as dit un gros mot là, "nucléaire" et "israélien" dans la même phrase... C'est tabou ici en France ! :D

Que faire ? On en parle régulièrement sur les forums politiques et j'ai l'impression que si 'lon met tout à plat la situation est inextricable. La Chine et la Russie ont des contacts amicaux avec ce pays mais même la Chine n'est pas écoutée lorsqu'il s'agit de détendre l'atmosphère. Aucun pays au monde n'a assez d'ascendant (sans même parler de force) sur la Corée du nord pour que la situation se dégèle par la diplomatie.

Sur un autre terrain, les sanctions de l'ONU (je ne suis pas au fait, est-ce qu'il y a déjà des sanctions ?) ne peuvent que mettre le peuple nord coréen encore un peu plus dans la mouise. Exactement comme en Birmanie.

Envahir le pays comme on l'a fait avec l'Irak ? Je ne donne pas cher de la peau des populations civiles :(
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: La Corée du Nord à la une

Message non lu par Nico37 » 22 mars 2013, 01:33:17

Corée du Nord : un retraité américain y construit des écoles AFP, 21/03

En dépit des tensions militaires et nucléaires entre la Corée du Nord et les Occidentaux, un retraité américain a obtenu un accès exceptionnel dans des régions isolées de ce pays reclus, pour y construire des écoles.

Christopher Carpenter, 73 ans, ancien représentant du HCR (Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies) au Vietnam, est un des rares humanitaires travaillant dans ce pays au régime stalinien.

Sa mission nord-coréenne le surprend encore: "ce n'était pas mon idée. Les Nord-Coréens m'ont contacté en 2007 par courriel", explique-t-il à l'AFP.

(....)

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré