La crise économique devenue sociale ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juin 2009, 17:01:00

Code : Tout sélectionner

L'idéal ne s'impose pas...Il s'inscrit dans le cadre d'un projet, d'une démarche politique, sociétale....Alors que les politiciens actuels n'ont dans l'idée que d'imposer l'europe federale eurmondialiste.
 
Si tu es diposé à réfléchir plutôt qu'à matraquer des slogans anti-eurpéens hors propos, je te propose une lecture plus saine de la société :

Compare-la à un immeuble. Ses habitants, ne pouvant tout faire, désignent un gérant, qui prendra en charge les problèmes matériels de la co-propriété (concierge, taxes de trottoir, approvisionnement de mazout, répartition des charges, entretien de l'ascenseur  ...).

il ne peut être question de reprocher au gérant que des locataires ne fassent pas leur lit, ou s'ennuient à la maison ...

L'Etat est le gérant de la France. C'est tout, et c'est déjà beaucoup.

Pour l'idéal, voir les parents, les lectures, l'air du temps (en fait, il est bobo de décider que l'idéal est ringard).

Demande un peu à 10 jeunes autour de toi qui ils admirent (modèle) : ils vont tous te répondre quelques stars du sport ou de la scène, qui gagnent un maximum ou, en politique, ce psychopathe de Che Guevara icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 juin 2009, 12:20:00

Tout ces gens qui vivent ensemble au sein du même immeuble d'entendront d'autant mieux qu'ils disposeront chacun, chez lui de sa liberté.

Ces personnes auraient du mal à s'entendre si elles devaient vivre dans la même pièce (aussi grande soit elle) avec une télé uniques, des horaires de repas commun.....

pierre30
Messages : 9166
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 17 juil. 2009, 14:43:00

Le malaise de la société ne semble pas lié à la politique d'un seul gouvernement. Il est plus probablement dû au mode de fonctionnement de la société. "Réussir" dans notre société signifie consommer plus que le voisin. Il y a frustration lorsqu'une personne a l'impression de ne pas pouvoir consommer autant que ce dernier. Dès lors la tentation est grande de recourir à l'endettement.
Le système économique est biensûr en adéquation avec le "consommer toujours plus" de la société. Il n'a de cesse que d'inventer de nouveaux besoins. Il crée cette aspiration à consommer et génère ainsi la frustration.

Faut-il changer de système économique ? A mon avis ce n'est pas sur ce levier qu'il faut agir car le système économique s'adapte naturellement à la société et non l'inverse.

Je pense qu'il faut changer l'éducation et promouvoir les valeurs alternatives qui étaient, il y a quelque temps, véhiculées par le sport non professionnel. Actuellement, il reste les associations à but non lucratif, mais ces dernières sont peu visibles dans les médias (exepté lors de détournements financiers).
En résumé, il faut promouvoir certaines des "vieilles valeurs d'autrefois" qu'étaient le dépassement de soi (et non le dépassement du voisin), la loyauté et le respect de l'adversaire.

Je pense que l'état de la société est parfaitement illustré par le sport professionnel, en particulier je citerai le football et les Jeux Olympiques qui apparaissent comme une machine à faire de l'audimat et de la publicité commerciale.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 juil. 2009, 16:59:00

Bravo, Pierre, tu as tout compris !

La consommation offre un très large éventail de possibilités, mais seuls les abrutis pensent qu'ils doivent toutes les acquérir ...


Et puis, il y a cette jalousie, cette envie d'épater les voisins, chez les petites gens, qui prend des proprotions insensées ...

J'ai vu une rue de village où les ados du boucher et du boulanger se faisaient une concurrence en matière de motos gros cubes infernale, à la grande satisfaction de leurs parents qui démontraient ainsi qu'ils "avaient du bien" ...

J'ai vu des familles maghrébines louer une grosse Mercédès pour rentrer au pays, empruntant fringues et bijoux aux copines, et la remplissant de cadeaux tout à fait hors de leurs moyens, pour proclamer leur réussite sociale !

J'ai vu des filles s'endetter toute l'année pour aller frimer 8 jours au Club Med (et y dégotter le Prince charmant éventuellement).

Ce 'est pas l'offre de consommation qui est excessive, mais les gens qui sont malades.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 17 juil. 2009, 17:17:00

"Et puis, il y a cette jalousie, cette envie d'épater les voisins, chez les petites gens, qui prend des proprotions insensées ...

Je connais ausi ça chez les riches.

pierre30
Messages : 9166
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 17 juil. 2009, 17:55:00

mps tu exagères. Je ne crois pas que la société est composée d'abrutis exclusivement. Simplement, nous vivons dans une ambiance particulière qui a été générée pour partie par les médias pour faire du sensationnel en montrant des gens riches et en les présentant comme des modèles de réussite. Tout le monde est sensible à ce genre de promotion.
Il conviendrait de rappeler que tout ceci est bien souvent des paillettes et que le bonheur ne se mesure pas au nombre de mètres carrés du pavillon.

Par ailleurs, le fait de chercher à en mettre plein la vue n'est pas réservé à une classe sociale. Celui qui loue une MERCEDES ne frime pas plus que celui qui l'a achetée.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 juil. 2009, 22:14:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]mps tu exagères. Je ne crois pas que la société est composée d'abrutis exclusivement.[/td][/tr][/table]

Grâce au ciel, non icon_biggrin
C'est pourquoi, alors que certains sont carrément prodigues, le taux d'épargne des français n'a jamais été aussi élevé ...
Par ailleurs, le fait de chercher à en mettre plein la vue n'est pas réservé à une classe sociale. Celui qui loue une MERCEDES ne frime pas plus que celui qui l'a achetée.
Le type qui s'achète une Mercedès en a les moyens, et probablement l'usage : cela le regarde.

Rien à voir avec le snobisme de certains "acheter avec de l'argent qu'on n'a pas, pour épater des gens qu'on n'aime pas" icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 juil. 2009, 12:31:00

La crise n’est pas finie : les actifs toxiques ne sont pas provisionnés (ni même inventoriés, ça manque toujours de transparence), les banques sont toujours en situation d’insolvabilité (même si le changement des normes comptables peut donner l’illusion du contraire), la crise immobilière n’est pas terminée, les bulles ne sont pas purgées, l’endettement public est de plus en plus énorme, les mesures de régulations bancaires sont cosmétiques, les déséquilibres commerciaux posent toujours problème… Bref, toutes les causes de la crise sont toujours là et la récession aussi. Aucune raison d'être optimiste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 juil. 2009, 12:47:00

La crise n’est pas finie : les actifs toxiques ne sont pas provisionnés (ni même inventoriés, ça manque toujours de transparence),
Sauf que tous les actifs suspects ont été fconfinés dans des sociétés distinctes, et inscrits au passif des banques ...

 
les banques sont toujours en situation d’insolvabilité (même si le changement des normes comptables peut donner l’illusion du contraire),
Faux ! La plupart onnt d'ailleurs déjà remboursé une bonne partie de leurs emprunts conjoncturels.
 la crise immobilière n’est pas terminée,
Quelle crise ? Les prix n'ont quasi pas bougé, et augmentent depuis quelques mois.
  l’endettement public est de plus en plus énorme,
Pour une bonne part, manque de rentrées  depuis octobre, mais les recettes augmentent. Pour l'autre, des emprunts de relance : attends de voir leur résultats avant de te lamenter.

 
les mesures de régulations bancaires sont cosmétiques,
Elles sont tout à fait normalisées.
les déséquilibres commerciaux posent toujours problème…
Vous chassez vos riches, c'est donc normal.

 
Bref, toutes les causes de la crise sont toujours là et la récession aussi. Aucune raison d'être optimiste.
Quelle récession. Un petit blocage psychologique, entretenu par les media, une épargne comme on n'en a jamais vue, des "récessions" comme ça, j'en veux bien ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 juil. 2009, 14:11:00

Il règne la plus grande opacité quant aux actifs suspects, mais il est évident que tous les actifs toxiques ne sont pas confinés. Si la situation des banques était claire, on n’aurait pas besoin de modifier les règles comptables.
Avec la récession, la situation des entreprises et des ménages va se dégrader, et celles des banques également. Des créances qui n’étaient pas douteuses vont le devenir.
Concernant l’immobilier, les études montrent que la situation va se dégrader dans la plupart des pays. J’ai déjà cité celle de Standard & Poor’s sur le forum les prix de l’immobilier mais il y en a d’autres.
L’endettement public est calamiteux et les prochains budgets pour les années à venir montrent qu’il va se creuser encore. Les agences de notation ont déjà baissé les notes de certains états.
Les déséquilibres commerciaux entre la Chine et l’Amérique et à l’intérieur de l’UE font planer une menace sur le dollar et même sur l’euro (voir l’ouvrage de Christian Saint-Etienne publié il y a quelques semaines, intitulé La fin de l’euro.)
La crise dans laquelle nous sommes entrés est grave, rien à voir avec un petit blocage psychologique. On en reparlera.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 juil. 2009, 15:47:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="top"]Image [/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]
Il règne la plus grande opacité quant aux actifs suspects, mais il est évident que tous les actifs toxiques ne sont pas confinés. Si la situation des banques était claire, on n’aurait pas besoin de modifier les règles comptables.

Les modofications comptables n'ont pas pour but de redresser les banques, mais d'homogénéiser leurs systèmes pour faciliter les cotr$oles.


Avec la récession, la situation des entreprises et des ménages va se dégrader, et celles des banques également. Des créances qui n’étaient pas douteuses vont le devenir.
Jamais le pouvoir d'achat n'a été aussi élevé ! ni le taux des investissements. Arrête de raconter n'importe quoi.

Concernant l’immobilier, les études montrent que la situation va se dégrader dans la plupart des pays. J’ai déjà cité celle de Standard & Poor’s sur le forum les prix de l’immobilier mais il y en a d’autres.
Ne crois pas ces racontars, ni ceux qui ont intérêt à les propager, et vois le niveau des transactions : il est à la hausse.

L’endettement public est calamiteux et les prochains budgets pour les années à venir montrent qu’il va se creuser encore. Les agences de notation ont déjà baissé les notes de certains états.
Oui, celles de la France notamment. Immigration invasive non contrôlée, inaptitude de trop de gens à l'emploi, etc. C'est ça, votre problème.

Les déséquilibres commerciaux entre la Chine et l’Amérique et à l’intérieur de l’UE font planer une menace sur le dollar et même sur l’euro (voir l’ouvrage de Christian Saint-Etienne publié il y a quelques semaines, intitulé La fin de l’euro.)
Oui, la société évolue, et nos pays ne pourront continuer à entretenir des populations entières improductives en se contemplant le nombril. La concurrence existe, et la nier pour maintenir des "drwazaki", c'est du suicide.

La crise dans laquelle nous sommes entrés est grave, rien à voir avec un petit blocage psychologique. On en reparlera.
Ne confonds pas la crise, un spasme financier mondial qui se termine, et le pronostic mauvais à terme des sociétés qui nient qu'on gagne son pain à la sueur de son front ...  
[/td][/tr][/table]
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 juil. 2009, 20:40:00

La crise est d'abord, ne l'oublions pas, une crise de l'endettement...Pour sortir de la crise, les Etats, tels que la France se lance effrontément dans l'emprunt pour financer la relance....Ce dernier se traduira inévitablement par une envolée de l'inflation d'une part mais aussi par un remboursement qui sera douloureux pour les générations futures....

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 juil. 2009, 21:09:00

Les générations futures le Sarko, il s'en fout un peu, car il ne sera plus président dans 8 ans, alors les générations futures...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 juil. 2009, 21:14:00

La crise est d'abord, ne l'oublions pas, une crise de l'endettement...Pour sortir de la crise, les Etats, tels que la France se lance effrontément dans l'emprunt pour financer la relance....Ce dernier se traduira inévitablement par une envolée de l'inflation d'une part mais aussi par un remboursement qui sera douloureux pour les générations futures....

Je ne le pese pas.

L'inflation peut parfaitement se maïtriser.

Pour ce qui est de la dette, tu serais surpris de la capacité de remboursement d'un pays à la fois économe et bien géré.
UN chômeur en moins, c'est environ 60.000 euros à ne pas sortir, plus ses taxes et TVA ...
Donc, 1.000 chômeurs (une paille !), ce sont 60.000.000 qui  peuvent être remboursés !
Mettons qu'on remette la moitié des chômeurs au turbin, soit 1 million, et tu eux rajouter 000 : 60.000.000.000 !!!

Avoue que cela mérite même d'emprunter, si c'est pour relancer l'activité et mettre un maximum de jeunes scolraisés  et de chômeurs en adéquation avec le marché du travail ... icon_biggrin  

Ceci n'est bien entendu qu'un exemple ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 juil. 2009, 21:22:00

"Pour ce qui est de la dette, tu serais surpris de la capacité de remboursement d'un pays à la fois économe et bien géré. "

C'est un peu notre problème du moment, car notre pays est mal géré.

Un chômeur coûte par an 60 000 euros, j'aimerai bien connaître tes sources.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré