Le goût français pour le bavardage ...

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 mai 2009, 07:33:00

il me semble de plus en plus que les français sont comme les boules de billards électriques, renvoyés vers le haut et le bas par une foule de "déclarations" généralement crétines, mais qu'ils écoutent religieusement, surtout si elles offensent les "gros",  les "riches", les "puissants", avec un goût de la conspiration, de la dramatisation et de la "revenge" ... Pas étonnant qu'ils soient dépressifs et tournent en rond  ...

Une anecdote me revient à l'esprit, qui illustre parfaitement le "génie français".

J'étais dans un avion de tourisme, au-dessus de la Normandie, quand ma radio capte un message de détresse, en anglais mais avec un violent accent francilien :

- Mayday, Mayday, Mayday, a toutes stations, à toutes stations, à toutes stations. Echo Papa Juliet, Echo Papa Juliet, j'ai le moteur droit qui flambe, j'ai le moteur droit qui flambe, j'ai le moteur droit qui flambe ...

Immédiatement, silence total sur la fréquence, comme il se doit.  Deux minutes d'attente. Puis, le même message

- Mayday, mayday, etc. 

Re-silence radio, comme prescrit. Encore deux minutes. Puis, troisième appel similaire :

- Mayday, Mayday ...  

et à ce moment, une voix manifestement anglaise, excédée, qui intervient :

- Oh, Papa Juliet, ta g..... ! :D :D :D  

Eclat de rire dans le cockpit. effectivement, une vraie situation d'urgence ne se prolonge pas aussi longtemps. et bien entendu, il n'y a eu aucun accident !

Que ce soit en aviation ou dans le débat politique, on ne peut pas dire que le génie français brille par la sobriété et le soucis de précision technique :D :D :D
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 31 mai 2009, 12:15:00

Le génie Belge est sûrement mieux.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 31 mai 2009, 20:30:00

Je suis assez d'accord avec la conclusion de Mps. Je trouve moi aussi que le débat politique qui compte vraiment, c'est-à-dire celui qui a lieu au sein des médias télévisuels et qui est absorbé en masse par la plèbe, se trouve systématiquement pollué par des pétards mouillés, des empoignades politico-politiciennes, du blabla langue de bois de politicard passé par l'ENA ou le prétoire, un louvoiement incessant, un nivellement du discours par le bas systématique (jusque dans le langage et le choix des mots parmi un vocabulaire le plus restreint possible). Et c'est sans parler des questions souvent ridicules émanant des présentateurs politiques tels que l'insipide Apathie. Quelle endive !

Heureusement il reste l'Internet pour tenter de s'intéresser un peu au fond des choses plutôt que de rester en catatonie à contempler la surface.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 31 mai 2009, 20:36:00

La langue de bois et la démagogie ne sont pas un mal exclusivement français, puisqu'elles sont le fond de commerce des politiciens de tout pays.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 mai 2009, 21:13:00

D'accord avec Racaille, mais aussi avec Garance. En fait, si un homme politique commençait vraiment à expliquer un dossier, dans toute sa complexité, tout le monde zapperait !

Phénomène analogue en Belgique, où les programmes des partis ont d'énormes différences, mais où les débats ne les évoquent jamais ...

Les gens veulent tout savoir, mais pas au-delà d'un vague slogan.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 31 mai 2009, 22:07:00

En 2005, nombre de français se sont emparés de la chose politique, en épluchant et discutant les articles du TCE, et ce, que ce soit sur le Net ou dans des réunions publiques organisées par les communes ... ainsi, à prendre les électeurs pour des imbéciles, les oui-ouistes en ont été pour leurs frais. Cet exemple prouve que lorsqu'il se sent concerné, le citoyen lambda sait faire fonctionner ses neurones, au même titre que les élites.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 01 juin 2009, 02:03:00

Bien dit Garance, moi aussi je suis persuadé que les français sont très demandeurs d'un autre type de débat public et l'exemple de 2005 est effectivement très révélateur à ce propos. Certains politiciens ont évidemment tenté de pourrir le débat avec le plombier polonais et l'entrée de la Turquie en europe, néanmoins, pour une fois, on a eu droit à des informations techniques. Des livres expliquant les enjeux du TCE se sont très bien vendus, il y a eu un réel engouement populaire pour ce vote.

PS : Je viens de voir une rediffusion du Grand Jury RTL de ce soir, Laurent Wauquiez est impayable en langue de bois. Le prototype parfait du vendeur de cravates !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juin 2009, 07:14:00

Code : Tout sélectionner

En 2005, nombre de français se sont emparés de la chose politique, en épluchant et discutant les articles du TCE, et ce, que ce soit sur le Net ou dans des réunions publiques organisées par les communes ... ainsi, à prendre les électeurs pour des imbéciles, les oui-ouistes en ont été pour leurs frais. Cet exemple prouve que lorsqu'il se sent concerné, le citoyen lambda sait faire fonctionner ses neurones, au même titre que les élites.
 
icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin  Oui, "l'étude" du Traité par les français a débouché sur un vote qui a forcé l'admiration du monde !

50 % du "non" pour faire les pieds à Chirac
30 % du "non" pour râler parce que le texte était trop compliqué (!)
Et les 20 % restants pour une tapée "d'arguments" variés et délirants :

- parce que l'avortement sera interdit (Halimi & Co )
- parce que ce n'est pas assez social (alors que le Traité était le nouveau cadre permettant ce "social", ce que Nice ne permettait pas)

Eblouissant de lucidité à la française, c'est à dire ne rien comprendre, du moment qu'on peut dire "non" icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7940
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 01 juin 2009, 08:59:00

tu as oublié "parce que sinon ça sera la droite qui dirigera tout"...
c'est le problème des référendum...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 01 juin 2009, 15:00:00

A l'occasion du TCE, un certain Raffarin, qui est pourtant l'un des fleurons de la droite se voulant pé-da-go-gique :roll:, nous avait donné un aperçu du pouvoir des mots, en claironnant son mémorable : "To win, the “yes” needs the “no” to win, against the “no” ...
Ceci dit, il ne s'exprimait peut-être pas dans la langue de bois, mais dans la langue poitevine. :mrgreen:

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 01 juin 2009, 18:40:00

Mps tu n'es pas objective, ce qui n'est pas un défaut en soit sinon je n'aurais pas matière à te répondre :P

1. Les raisons que tu fournis pour la victoire écrasante du "non" en France sont caricaturales. Et je peux en parler d'un point de vue relativement neutre étant donné que je n'ai pas voté pour ce scrutin. Déjà la majorité des français a refusé que la politique économique soit écrite une fois pour toute dans la constitution. Ce genre de texte étant un absolu et la pratique économique étant contingente, il y a une incompatibilité très nette.

2. Et de toute façon : peu importe les raisons du résultat du vote, dans un pays dit démocratique le peuple est en droit de se tromper. Il est censé être souverain. Ce qui n'est bien entendu pas le cas dans la pratique ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 juin 2009, 22:37:00

Heureusement que tu n'as pas voté, cela aurait fait encore un vote désinformé :?  

Code : Tout sélectionner

1. Les raisons que tu fournis pour la victoire écrasante du "non" en France sont caricaturales. Et je peux en parler d'un point de vue relativement neutre étant donné que je n'ai pas voté pour ce scrutin. Déjà la majorité des français a refusé que la politique économique soit écrite une fois pour toute dans la constitution. Ce genre de texte étant un absolu et la pratique économique étant contingente, il y a une incompatibilité très nette. 
Tu t'es fait gruger,si on t'a dit cela ! La constitution européenne était une "loi-cadre", c'est à dire un tracé de gouvernance, définissant les rôles des différents acteurs, comme le Parlement, la commission, etc. Elle n'avait aucun contenu exécutoire, mais prévoyait un maximum de possibilités. Comme des décrets soumis sous forme de projets ou de propositions au Parlement, concernant des aménagements sociaux communs, ce qui est impossible avec le traité de Nice)
Aucune orientation queconque n'y figurait.



Code : Tout sélectionner

2. Et de toute façon : peu importe les raisons du résultat du vote, dans un pays dit démocratique le peuple est en droit de se tromper. Il est censé être souverain. Ce qui n'est bien entendu pas le cas dans la pratique  ;)  
Non. C'est le principe de pollueur-payeur ! Si les électeurs se trompent, ils doivent en subir les conséquences sans un râle ni un soupir, ce qui n'est pas vraiment une caractéristique française :D

L'erreur vient de Chirac (il en a fait beaucoup !) qui a voulu un referendum, mesure idiote et populiste, consistant à demander à un maximum de gens incompétents de décider à la place de leurs représentants appointés pour étudier les dossiers à fond.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 02 juin 2009, 15:46:00

L'erreur vient de Chirac (il en a fait beaucoup !) qui a voulu un referendum, mesure idiote et populiste, consistant à demander à un maximum de gens incompétents de décider à la place de leurs représentants appointés pour étudier les dossiers à fond.


"Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple", comme l'a écrit Bertolt Brecht ... :mrgreen: ... voilà un point sur lequel se rejoignent d'évidence la droite dure, pour ne pas dire réactionnaire, et les dirigeants communistes ... :roll:

Pour en revenir au sujet ... Langue de bois de Sarko ou non, ou encore méconnaissance de l'Histoire, lorsqu'il a repris cette sentence de Mussolini ? : "Celui qui s'oppose à moi, s'oppose à l'opinion publique".

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 juin 2009, 20:35:00

Mps, les français ont subi les conséquences de leur vote. Ils ont été grugé sur toute la ligne puisque Sarkozy est passé outre l'expression populaire pour revenir sur la parole des français.

D'accord avec Garance, l'Europe technocratique est avant tout soviétique. Le PCUS était lui aussi rempli ras la g..... de gens très compétents et il ne se trompait jamais.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 03 juin 2009, 23:05:00

Pour revenir au sujet initial oui les français aime discuté de tout et parfois même souvent sans ne rien connaitre du sujet dont ils débattent. En fait c'est presque un devoir en France que d'avoir un avis sur tout. Ça vous est déjà arriver vous de demander à quelqu'un ce qu'il penser d'un sujet quelconque et qu'il vous réponde qu'il n'avait pas d'avis ?
D'ailleurs tout nous pousse à se forger un avis même si l'on n'en a pas les moyens. Par exemple cette idée selon laquelle voter est un "devoir"... Voter est un droit mais si l'on  aucune idée de pour qui voter alors doit on le faire au risque de voter pour une personne qui nous décevra plus tard ? Doit on voter en se décidant au dernier moment notre voix valant autant que celle d'une personne ayant murement réfléchie au sujet ?
Seulement c'est ainsi et c'est dans la culture française, il faut avoir un avis de tout et si on en a pas il faut en improviser un... icon_confused

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré