RSA : Mode d'emploi

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juin 2009, 13:42:00

35 heures était un temps plein.

Un mi-temps au smic, c'est 500 euros, essaie de vivre avec ça, tu verras si c'est possible.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 06 juin 2009, 13:55:00

C'est sûr, c'est mieux de travailler moins pour gagner plus. Mais on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juin 2009, 14:04:00

PatJol a écrit :C'est sûr, c'est mieux de travailler moins pour gagner plus. Mais on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre !
Malheureusement la plus grande partie de ceux qui travaillent à temps partiel n'ont pas fait ce choix, il leur est imposé par le patronat

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 06 juin 2009, 15:50:00

C'est possible. Ils préfèreraient sûrement travailler à temps complet et que le voisin soit au chômage, mais pour la Société française, il vaut mieux deux qui travaillent à mi-temps. Et ça leur permet de se sentir utiles.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 juin 2009, 16:56:00

Notre cher Georges n'imagine même pas que quelqu'un puisse faire ... deux mi-temps !

Ou choisir un mi temps pour assurer un revenu de base, et consacrer l'autre à lancer une activité indépendante.

Ou qu'une femme s'occupe complètement de ses enfants le matin, et les envoie faire la sieste à la crèche pendant qu'elle s'assurer des revenus l'après-midi.

Etc.

on. On lui a dit que le mi-temps, c'était "mauvais", et il le répète ... En ajoutant la touche de misérabilisme, parce qu'un mi-temps à 500 euros, ce serait l'équivalent d'un plein temps à 1.000 €. On ne fait pas dans l'hyper qualifié, là ! icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juin 2009, 17:36:00

mps a écrit :Notre cher Georges n'imagine même pas que quelqu'un puisse faire ... deux mi-temps !
Ou choisir un mi temps pour assurer un revenu de base, et consacrer l'autre à lancer une activité indépendante.

Ou qu'une femme s'occupe complètement de ses enfants le matin, et les envoie faire la sieste à la crèche pendant qu'elle s'assurer des revenus l'après-midi.

Etc.

on. On lui a dit que le mi-temps, c'était "mauvais", et il le répète ... En ajoutant la touche de misérabilisme, parce qu'un mi-temps à 500 euros, ce serait l'équivalent d'un plein temps à 1.000 €. On ne fait pas dans l'hyper qualifié, là ! icon_biggrin
Il faut te renseigner, la plus par des salariés qui font du mi-temps travaillent avec des coupures Exemple : caissière de chez Leclerc qui va travailler le matin de 9 heures à 11 heures et de 16 heures à 18 heures. Tu les fais comment tes deux mi-temps ?

Tu crois que les salariés à mi-temps (dans la mesure ou l'organisation par leur patron de leur mi-temps leur permettent) vont pouvoir tous s'intaller ? Il faudra qu'ils trouvent des clients. Si c'est comme auto-entrepreneur, les résultats sont pas très heureux : car il font le "même" travail que des vrais professionnelles, mais sans expérience, sans diplôme et pour la plus part sans assurance professionnelles.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 06 juin 2009, 21:00:00

Ce n'est pas les 35H qui crée du travail et aboutissent au plein emploi...c'est l'activité et le pouvoir d'achat global qui favorise l'investissement et l'innovation.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 juin 2009, 21:29:00

Code : Tout sélectionner

 faut te renseigner, la plus par des salariés qui font du mi-temps travaillent avec des coupures Exemple : caissière de chez Leclerc qui va travailler le matin de 9 heures à 11 heures et de 16 heures à 18 heures. Tu les fais comment tes deux mi-temps ? 
C'est pourtant bien simple, dans l'hypothèse où la personne veut vraiment travailler plein temps : de 11 à 16 heures, c'est par exemple idéal pour servir dans un restaurant de quartier proche du super-marché. (30 minutes de trajet deux fois et ' heures de prestations).

Ou de faire le ménage chez des gens qui recherchent un peu de poussières ou de repassage,  mais surtout une cuisinière. (Bureau de PME; personnes agées, etc).

Code : Tout sélectionner

Tu crois que les salariés à mi-temps (dans la mesure ou l'organisation par leur patron de leur mi-temps leur permettent) vont pouvoir tous s'intaller ? Il faudra qu'ils trouvent des clients. Si c'est comme auto-entrepreneur, les résultats sont pas très heureux : car il font le "même" travail que des vrais professionnelles, mais sans expérience, sans diplôme et pour la plus part sans assurance professionnelles. 
D'abord, personne n'interdit à ta caissière de se chercher un poste de dactylo-facturière, par exemple, très proche des compétences d'une caissière.
Ou n'importe quel emploi plein temps, depuis la caissière d'une piscine jusqu'à la garde d'enfants, chauffeur de taxi, laveuse de carreau, conductrice d'engins de chantiers, hôtesse de l'air, etc, etc.

Pour les auto-entrepreneurs, normal que les résultats soient variables : il faut un tas de qualités pour être patron, même de soi-même ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juin 2009, 21:55:00

"Pour les auto-entrepreneurs, normal que les résultats soient variables : il faut un tas de qualités pour être patron, même de soi-même ..."

Tu ne m'apprends rien j'ai été à mon compte 3 fois dont une fois avec 15 salariés; mais j'étais un drôle de patron, je partageais les bénéfices avec mes salariés, et j'ai laissé ma dernière entreprise à mes salarié pour 1 franc symbolique sous la condition qu'il se mettent en coopérative, et cela fait 12 ans qui fonctionne ainsi.

Ce que tu ne comprends pas, c'est que si toutes les caissière allaient travailler comme dactylo, tu ferais comment pour faire tes courses. Je t'informe qu'avec l'arrivée de l'informatique, il n' y a plus de machine a écrire et encore moins de dactylo.

Tu sais parfaitement que tous les métiers de "me..." sont payé au smic, et malheusement il faut bien que quelqu'un la fasse cette me..., sinon dans les rue on marcherait dedans.

Pour conduire un taxi, il faut acheter une licence qui se vend entre 100 000 et 200 000 euros, et tout le monde sait qu'il y a des milliés de poste de caissière dans les piscines de France. Je t'informe qu'en France les personnes qui travaillent dans les piscines sont des fonctionnaires territoriaux, et que chez les fonctionnaires on embauche plus, d'autre part je doute qu'une caissière de piscine gagne plus qu'ue le SMIC.

Il est bien connu qu'il est très facile pour une femme de 45 ans de devenir hotesse de l'air.

Tu sais combien il faut garder d'enfant pour qu'une nourrice gagne le SMIC ? J' en connais pas mal, mais aucune ne se fait de telles sommes.

Quand je vois tes réponses absurdes, je me demande vraiment si tu travailles.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 06 juin 2009, 22:41:00

Bonjour,

Georges et mps restons sur le RSA, là vous ne parlez plus du RSA, n'oublions pas le RSA (revenu de solidarité active) remplace le RMI et l’allocation parent isolé. Il permet également aux travailleurs les moins favorisés de bénéficier d’un complément de revenu. Donc on est loin dans ces conditions du SMIC.

Donc restons sur le RSA s'il vous plait, et ne faites pas comme ci que vous n'aviez pas lu mon post icon_biggrin

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 07 juin 2009, 07:10:00

Mon bon Georges, tu deviens pathétique !

Code : Tout sélectionner


Tu ne m'apprends rien j'ai été à mon compte 3 fois dont une fois avec 15 salariés; mais j'étais un drôle de patron, je partageais les bénéfices avec mes salariés, et j'ai laissé ma dernière entreprise à mes salarié pour 1 franc symbolique sous la condition qu'il se mettent en coopérative, et cela fait 12 ans qui fonctionne ainsi. 
Te voila dans le rôle de Robin des Bois des PME. Ta belle histoire ne dit pas pourquoi tu as lâché ton activité : si tu étais "bon", tu aurais sur que tu étais indispensable au développeemnt de ta boite, et tu n'aurais pas filé la patate chaude à tes salariés.

Code : Tout sélectionner

Ce que tu ne comprends pas, c'est que si toutes les caissière allaient travailler comme dactylo, tu ferais comment pour faire tes courses. Je t'informe qu'avec l'arrivée de l'informatique, il n' y a plus de machine a écrire et encore moins de dactylo.
 
Pourquoi "toutes les caissières" ? Imagine qu'il y en a une foule qui sont très heureuses de leur job, qui aiment leurs collègues, leurs clients, etc. 

Code : Tout sélectionner

Tu sais parfaitement que tous les métiers de "me..." sont payé au smic, et malheusement il faut bien que quelqu'un la fasse cette me..., sinon dans les rue on marcherait dedans.
 
Extraordinaire ! Donc, une personne peu qualifiée qui a un emploi régulier et rémunérateur (le smic, ce n'est tout de même pas rien, vu son net et ses avantages sociaux) aurait un "boulot de me..." ? Dis-moi un peu ce que tu ne considères pas comme un "boulot de me..." ?

Code : Tout sélectionner

Pour conduire un taxi, il faut acheter une licence qui se vend entre 100 000 et 200 000 euros, 
Tu n'as jamais entendu parler de sociétés de taxis, où les chauffeurs sont salariés ?

Code : Tout sélectionner

 et tout le monde sait qu'il y a des milliés de poste de caissière dans les piscines de France. Je t'informe qu'en France les personnes qui travaillent dans les piscines sont des fonctionnaires territoriaux, et que chez les fonctionnaires on embauche plus, d'autre part je doute qu'une caissière de piscine gagne plus qu'ue le SMIC. 
Tu n'as non plus jamais entendu aprler de piscines privées, clubs de fitness, etc ?


Code : Tout sélectionner

Il est bien connu qu'il est très facile pour une femme de 45 ans de devenir hotesse de l'air.
 
Il y a un temps pour tout. Et 45 ans est peut-ête un peu tard pour s'apercevoir qu'on n'a rien fait de sa vie. La faute à qui ?

Code : Tout sélectionner

Tu sais combien il faut garder d'enfant pour qu'une nourrice gagne le SMIC ? J' en connais pas mal, mais aucune ne se fait de telles sommes.
 
Au fond, ce que tu cherches, c'est à prouver la fatalité, pour pouvoir râler sans que personne ne se remue. Une gardienne d'enfants qui prend quelques mômes à domicile se fait une jolie pelotte. Plus lucratif encore, héberger deux ou trois personnes agées, par exemple. Mais tu vas me dire que l'appartement est trop exigu, sans doute ... icon_confused

Code : Tout sélectionner

Quand je vois tes réponses absurdes, je me demande vraiment si tu travailles. 
C'est précisément parce que j'ai toujours travaillé, même pendant mes études, et que j'ai mis énormément de gens au travail avec mieux que des succès que je ne peux admettre le défaitisme confortable qui te permets sans cesse de geindre sans rien créer.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 8007
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 07 juin 2009, 09:13:00

Pour en revenir au RSA, j'aimerai moi avoir quelques précisions parce que là, ça s'embrouille un peu :
Au départ le RSA, était un élément de campagne du canidat Sarkozy qui voulait "remettre la France au travail", il était parti d'un constat disant que un certain pourcentage de personnes sans emplois se remettant au travail gagnaient moins que le RMI et se voyaient affublés de frais de transports supplémentaires. Le but du RSA, qui n'a pas tardé à mettre à l'essaie dans certaines régions françaises était de faire garder une partie du RMI aux personnes qui ont retrouvé un emploi pour leur permettre de gagner plus en travaillant qu'en ne travaillant pas et aussi d'alléger les charges de transport de ces personnes (j'ai moi même regardé les billets de bus, des forfaits "solidaires" ont été élargis aux personnes ayant un travail depuis moins de 6 mois (qui gagnent plus que le smic) et moins de 1 an (qui gagnent le smic ou moins). Au départ la gauche s'enfonça dans l'oppositionnisme, puis à la publication des premiers chiffres, au deça des attentes, ils crièrent (à leur habitude) que ce n'était pas "suffisant".
Seulement en lisant les commentaires, plusieurs personnes se sont inquiété des dérives possibles (si elles n'existent pas encore) du RSA qui finalement pouraient expliquer ces résultats si faibles. De plus beaucoup dénoncent une sorte de campagne médiatique pour peu (en fait on incite les gens à reprendre du boulot par la communication, pas par la rémunération).

Voila ma question (enfin) : Le RSA permet-il vraiment de faire ce que l'état a promis ce qu'il ferait et SEULEMENT ça?

MPS, quand tu fais une citation, utilise la comande "citation" pas la commande "code". regarde la différence entre les deux :
citation

Code : Tout sélectionner

code
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 07 juin 2009, 09:23:00

C'est assez amusant de voir les socialistes critiquer le RSA : Il faisait aussi parti de leur programme !

Ils ne sont plus à une contradiction près !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 07 juin 2009, 12:24:00

En gros, de quoi s'agissait-il ?

On a tellement pratiqué la gonflette du RMI que celui qui en bénéficiait, et qui était peu qualifié, n'avait plus le moindre intérêt à travailler.

Le RSA est donc un petit coup de bistouille pour les y encourager, dans un strict esprit de justice sociale : celui qui se remue le popotin mérite tout de même mieux que celui qui se vautre devant sa télé.

Difficile de parler de "peu de succès". On ne dispose jusqu'à présent que du minuscule échantillon, testé au milieu des critiques acerbes et prévisibles de la gauche, qui déteste même ses inventions quand il s'agit de tirer à boulets rouges sur le gouvernement.

La promotion du système va se faire de bouche à oreille, mais à entendre les questions-réponses radiophoniques, un nombre incroyables de gens sont fort intéressés, ce qu'on comprend.

J'ai même entendu une auditrice dire que "c'était dégueulasse", quand on lui a dit que le RSA s'appliquait aux gens qui travaillent icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 07 juin 2009, 12:32:00

Je suis assez d'accord avec Georges

En France, nombreux metiers et nombreuses professions sont sous payés et bouchées...Et c'est justement pour cela qu'il convient de suspendre l'immigrattion qui alimente ces difficultés.

C'est aussi pour cela que je preconise la création d'institut de formation afin de reclasser les personnes se retrouvant sans emplois avec pour objectif de retrouver un emploi dans les 6 mois suivant sa mise au chômage.

Cela est loin d'être une idée farfelue, puisque le MPF l'a testé avec succès dans le département qu'il gère.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré