Enfant et force de l'ordre

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 juin 2009, 21:25:00

Bonjour,

Après l'audition par la gendarmerie de Courdimanche, dans le Val-d'Oise, d'un enfant de huit ans, impliqué dans une bagarre entre écoliers, le président du MoDem François Bayrou accuse Nicolas Sarkozy d'instaurer un "climat (...) qui entraîne des dérives". Dimanche soir sur RTL, le secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi Laurent Wauquiez lui a répondu que les gendarmes n'avaient fait que leur travail obligatoire après le dépôt d'une plainte.

Le Haut commissaire aux Solidarités actives Martin Hirsch a estimé lundi qu'"il faut arrêter de dramatiser" en convoquant des enfants devant les forces de l'ordre pour des faits mineurs.

Enfant, "il m'est arrivé de me battre, cela se réglait entre nous, avec les professeurs, avec les parents, pas avec les gendarmes", a-t-il réagi sur Europe-1, après qu'un élève de huit ans a été convoqué et auditionné pendant vingt minutes samedi à la gendarmerie de Courdimanche (Val-d'Oise) parce qu'il s'était battu avec un camarade d'école.
"Je ne pense pas que les gamins de huit ans de 2009 soient différents des gamins de huit ans de 1971", a souligné Martin Hirsch évoquant toujours son propre cas. "Il y a peut être eu quelque chose de très très particulier dans cette affaire-là, peut-être que cela a été le dernier recours".

"Il faut arrêter de dramatiser pour ça", a ajouté le Haut commissaire aux Solidarités, "parfois cela se régule avec les parents et les professeurs et hyper exceptionnellement avec la police".

Quant à L'ancien Premier ministre Alain Juppé lui a regretté lundi les interpellations et auditions d'enfants par les forces de l'ordre, souhaitant que la réaction soit proportionnelle aux faits reprochés et que "les dérapages" soient reconnus.
"Il y a un grand principe, c'est la proportionnalité de la réaction", a déclaré Alain Juppé sur Europe-1.

Samedi dernier, un enfant de huit ans a été convoqué et auditionné pendant vingt minutes samedi dernier à la gendarmerie de Courdimanche (Val-d'Oise) parce qu'il s'était battu avec un camarade d'école. La semaine précédente, deux enfants de six et dix ans avaient également été entendus au commissariat de Floirac (Gironde) pour un vol présumé de vélo.
"Je pense que, dans cette circonstance-là, on aurait pu convoquer les parents sans traumatiser les enfants en les emmenant au commissariat de police", a avancé le maire de Bordeaux. "Il y a eu une très forte émotion dans la région" mais "je n'appellerais pas cela dérive sécuritaire".

"Il y a parfois des maladresses ou des dérapages. Il faudrait les reconnaître tout simplement - cela peut arriver - et dire: 'là on aurait dû procéder de manière plus progressive et moins brutale qu'on ne l'a fait'", a-t-il ajouté. "Et cela ne met pas en cause la politique sécuritaire dans son ensemble".

Moi je me pose des questions tous ces faits, sont ils seulement cas ? La police en fait elle trop ? Les médias en font ils trop ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 juin 2009, 21:36:00

Sans vouloir trop incriminer la police, je crois sur tout que cette institution est sous la pression des chiffres et des statistiques demandés par l'exécutif. La folie des quotas d'interpellation et des taux d'élucidation mène inévitablement à la bavure ou aux situations ubuesques telle que celle-ci.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 01 juin 2009, 23:37:00

D'accord avec racaille. Je trouve que c'est anormal et inquiétant que des enfants qui ont moins de 14 ans soient convoqués au commissariat. Toute façon, c'est les parents qui sont responsables pénalement pourquoi convoquer les enfants? Ca ne servira juste qu'à les traumatiser.

Ou alors on mène une politique de la peur (effrayer les gamins dès la petite école pour qu'ils machent droit?)...

Ca me rappelle le projet de Sarkozy de ficher les gamins dès la maternelle, c'est complètement délirant!

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 02 juin 2009, 19:30:00

Nadine morano a appelé à plus de responsabilisation pour les parents qui portent plainte pour des histoires concernant des gamins. Ce genre de chose peut - et doit - se régler à l'amiable entre parents pour ne pas encombrer inutilement le système policier et judiciaire. Elle a tout-à-fait raison !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 juin 2009, 19:59:00

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec Mme Morano aussi, mais Bastien Vert j'ai un peu de mal à te suivre avec tes paroles, car la version que tu nous donnes est vraie quand ce sont des enfants calmes, timides, aucune bêtises oui il seront traumatisés c'est sûr, alors que ces enfants convoqués ne sont pas des anges, faut le reconnaitre aussi. Je trouve pas ça normal d'être interroger à cet âge là, mais il faut aussi dire que la jeunesse d'aujourd'hui n'est pas facile. Je dirais qu'un mot et les parents ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 juin 2009, 20:23:00

"mais il faut aussi dire que la jeunesse d'aujourd'hui n'est pas facile"

Cela fait 50 ans que j'entends cela.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 02 juin 2009, 20:25:00

Bastien Vert a écrit : D'accord avec racaille. Je trouve que c'est anormal et inquiétant que des enfants qui ont moins de 14 ans soient convoqués au commissariat. Toute façon, c'est les parents qui sont responsables pénalement pourquoi convoquer les enfants? Ca ne servira juste qu'à les traumatiser.

Ou alors on mène une politique de la peur (effrayer les gamins dès la petite école pour qu'ils machent droit?)...

Ca me rappelle le projet de Sarkozy de ficher les gamins dès la maternelle, c'est complètement délirant!
Salut Bastien,

Je te rejoins sur ce que tu dis car dans le fait indiqué par politicien, il s'agit d'un enfant de 8 ans ! Qu'il est été entendu 20 minutes ou plus, qu'importe car il me semblait que les enfants de moins de 10 ans bénéficiait d'une protection particulière qu'il y ait plainte ou non ?  donc ils auraient dû s'adresser aux parents responsables.. et concernant ces parents, je suis également d'accord avec Morano..

Politicien - pour les enfants qui ne sont pas des anges, cela reste des enfants tout de même et on ne peut savoir comment ils peuvent réagir .. quant aux parents, certains vont excuser tout au lieu de recadrer.

à plus

Avatar du membre
artragis
Messages : 7847
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 03 juin 2009, 07:26:00

pour bastien, la responsabilité pénale s'acquiert à 13 ans...
Ensuite, si la police fait bien son boulot, ce qui tend à êtrede moins en moins évident, le simple fait d'avoir convoqué un gosse dans le commissariat quand il avait 8 ans, le dissuadera de faire des conneries plus tard. Personnellement ça ne me choque pas tant que ça ne se généralise pas.
Maintenant, pourquoi un enfant n'aurait-il pas le droit d'avoir affaire à la police quand il commet des délits? De plus, c'est souvent fait dans le dos des parents, si vous interrogez ces parents, que vont-ils dire à la police, que peuvent-ils dire? Pour moi la dissuasion que peut apporter un tel rendez vous aux enfants n'est pas négligeable. Cependant, je rappelle ma condition : si la police fait bien son boulot.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 04 juin 2009, 21:06:00

Bonjour,

Gis oui cela reste des enfants, mais je ne pense pas qu'ils soient traumatisés, vu que tout ce fait très jeune maintenant, et quand même l'enfant de 8 ans à frappé un élève à plusieurs reprises, donc qui faut il incriminer ? l'enfant ? Ou les parents ?
Alors certes les médias en font trop, oui ils ont été interrogé ce n'est peut être pas normal, mais ce qui est encore moins normal c'est aussi le manque d'éducation, et cette violence à cet âge là.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 04 juin 2009, 23:21:00

Bonsoir,


Artragis - Politicien - Vous ne voulez pas relativiser ? il s'agit d'une implication dans une bagarre d'enfants (d'ailleurs, ils parlent que d'un enfant, et les autres ?).. cela ne vous ai jamais arrivé un peu plus jeunes ? Les gens portent plainte pour un rien ... pourquoi ne pas régler cela avec les enfants "bagarreurs" et leurs parents ainsi que le professeur ? Des lignes à copier, ramasser les feuilles dans la cour ou un truc dans le genre.
Artragis, tu parles de délit, mais il n'est pas question de cela dans le sujet ? Et quand bien même, un enfant doit être protégé et il l'est normalement à moins que j'ai raté la sortie de la dernière loi sur ce sujet ? Voyez ce lien ici.
Que vont dire les parents ? mais ils sont responsables de tous les faits de leurs enfants, c'est pas moi qui vient de l'inventer :) mais c'est ce que dit l'article 1384 du Code civil "On est responsable non seulement du dommage que l'on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l'on a sous sa garde." Parmi les cas envisagés par le texte, il y a la responsabilité des parents du fait de leurs enfants.
L'article continue avec un autre alinéa : "Le père et la mère, en tant qu'ils exercent l'autorité parentale, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants mineurs habitant avec eux."
Si l'on pousse un peu :) , il y a l'alinéa suivant qui traite de la responsabilité des instituteurs du fait de l'élève en cas de manque de surveillance... dans ce cas, si l'affaire va jusqu'au tribunal, c'est l'Etat qui sera responsable (pour l'école publique).

Pour revenir à ce que tu disais mon cher politicien, je crois qu'un enfant de 6 ou 8 ans peut être traumatisé.. et pour répondre à ta question, je trouve qu'ils en font tous trop et qu'il faudrait revenir à des réactions en phase avec les faits.

à plus

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 juin 2009, 07:39:00

"Je pense que, dans cette circonstance-là, on aurait pu convoquer les parents sans traumatiser les enfants en les emmenant au commissariat de police",
Est-on si sûrs qu'il ne faille jamais "traumatiser" un enfant ?

remarquons que toute éducation est nécessairemennt un "traumatisme".

La chatte qui flanque des coups de pattes à son chaton quand il déroge aux règles, la chienne qui mordille son chiot, traumatisent utilement leurs rejetons, et on sait très bien qu'un petit animal séparé trop vite de sa mère ne sera jamais éducable.

L'enfant est tout aussi nécessairement "traumatisé" chaque fois que son entourage lui explique des règles. Ne pas faire pipi au milieu du salon, ne pas retourner son assiette pleine, ne pas arracher le collier de maman, ce sont d'abominables brimades, même si elles sont exprimées gentiment. 

Mon oncle ayant remarqué que son petit garçon de 4 ans avait volé une petite voiture dans un magasin a demandé au brave agent de quartier de venir sonner, de demander l'enfant, et de parler avec lui de ce vol. Le petit a évidemment restitué la voiture, ... et n'a jamais recommencé (sans développer de troubles psychotiques, rassurez-vous !)

Il n'y a pas d'age pour que les enfants apprennent à respecter les règles sociales. Et si un enfant innocent a été entendu 20 minutes à la Police, c'est évidemment l'occasion de lui expliquer le rôle bénéfique de cette Police, qui est de veiller à ce que tout le monde se comporte bien.

Nier cette évidence, c'est fabriquer des malheureux.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 15 juin 2009, 13:24:00

Mps c'est justement en traumatisant comme ça des enfants alors qu'ils sont très jeunes qu'on crée des psychopathes. Oui, mps ce que tu dis est assez censé mais il ne s'agit pas du tout de la même échelle, il y a un fossé entre une réprimande et une convocation au commissariat (et les gosses ne vont très probablement pas être traumatisé par la première sinon on serait tous traumatisés).

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 15 juin 2009, 18:28:00

Bastien Vert a écrit : Mps c'est justement en traumatisant comme ça des enfants alors qu'ils sont très jeunes qu'on crée des psychopathes. Oui, mps ce que tu dis est assez censé mais il ne s'agit pas du tout de la même échelle, il y a un fossé entre une réprimande et une convocation au commissariat (et les gosses ne vont très probablement pas être traumatisé par la première sinon on serait tous traumatisés).
Où as-tu vu qu'on créait des psychopathes de cette manière ?
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 juin 2009, 21:51:00

il y a un fossé entre une réprimande et une convocation au commissariat
En effet, mais dans dans le sens que tu imagines, du moins pour lesenfants élevés positivement.

se faire réprimander, ce n'est pas rigolo.

Par contre, aller à la Police, être reçu dans un bureau, se faire poser des questions comme une grande personne, c'est drôlement valorisant et fait de vous une star en classe le lendemain icon_biggrin

Je ne connais pas UN jeune gosse qui n'adorerait jouer dans ce genre de film, sans compter  que les flics se mettent en général en 4 pour qu'il fasse sympa.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 03 juil. 2009, 20:47:00

pourquoi pas aussi a la maternel, celui qui touche, flics ou autre a un de nos enfants sont rappelera icon_mrgreen
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré