L'Echiquier politique et la limitation du capital

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 14 juin 2009, 15:29:00

kpmpf a écrit :Je n'ai jamais proner l'interdiction de l'apprentissage des langues regionales pour ceux qui le souhaitent...
Ok
je ne suis pas pour limiter la richesse
Alors tu n'es clairement pas d'accord avec ce que j'appelle la limitation du capital. Mais peut-être comprends-tu mal la notion. Cette limitation ne remettrait pas le fait que les médecins aient de belles maisons ou que certaines personnes "réussisent dans la vie". Elle s'appliquerait aux élites qui possèdent des fortunes qu'on a du mal à se représenter. Si tu es d'accord avec cela, alors tu es en désaccord complet avec moi.
je suis pour limiter la pauvreté
Alors tu es socialiste dans le sens courant du terme. Empêcher les pauvres d'être trop pauvres, mais ne pas leur donner de pouvoir.
je ne suis pas [...] pour limiter la richesse en capital si ce dernier est acquis loyalement et non au detriment de la collectivité.
Difficile distinction à mon avis. Est-ce qu'un loup qui dévore un agneau se pose la question de la loyauté ?
Tu évoques ensuite la democratisation, et bien je crois qu'en démocratie, c'est au peuple qu'il convient de choisir sa politique, par conséquent, je considère que les grandes décisions qui engagent son avenir lui appartiennent par référendum.
Ok, mais je pense qu'on peut aller encore plus loin que cela. Peut-être pas tout de suite, mais c'est à mon avis une direction souhaitable.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 juin 2009, 20:31:00

Pour te répondre, je suis defavorable à la limitation du capital hormis dans les cas où ce dernier ne represente ni le fruit du'ne compétence, d'une implication ou d'une valeur ajoutée particulière.

Tu evoques ensuite la democratisation, restitution de la parole au peuple par referendum, dose significative de proportionnelle et referendum d'initiative populaire constitueraient les piliers de cet axe politique.

La limitation de la pauvreté serait permise par les individus eux mêmes à qui l'Etat donnerait les moyens de s'en sortir par leur propre volonté...Pour aider celui qui a faim, je préfère lui apprendre à pêcher plutôt que de lui donner un poisson qui le mettrait en situation de dépendance vis à vis de moi.

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 20 juin 2009, 19:29:00

kpmpf a écrit :Pour aider celui qui a faim, je préfère lui apprendre à pêcher plutôt que de lui donner un poisson qui le mettrait en situation de dépendance vis à vis de moi.
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je pense qu'il en est de même en politique. On n'apprend pas aux gens à s'émanciper en les tenant comme des boeufs par la hiérarchie.
Tu evoques ensuite la democratisation, restitution de la parole au peuple par referendum, dose significative de proportionnelle et referendum d'initiative populaire constitueraient les piliers de cet axe politique.
Oui cela en fait partie.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 juin 2009, 11:03:00

Ce sont les propositions que je fais...A toi de me dire si elles correspondent ou pas à ta conception et aux idées dont tu es le promoteur !

Avatar du membre
Troska
Messages : 30
Enregistré le : 22 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par Troska » 21 juin 2009, 15:27:00

 consiste à vouloir supprimer toute forme de domination, et donc à abolir le salariat.
Pour le salariat : endehors


en gros l'individu ne travail plus, il répond à ses besoins. Concretement ils seraient rémunérés en nourriture, bien de consommation, services.. avec au préalable une planification des besoins ..

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 21 juin 2009, 21:17:00

kpmpf a écrit :Ce sont les propositions que je fais...A toi de me dire si elles correspondent ou pas à ta conception et aux idées dont tu es le promoteur !
Je n'ai pas d'idées préconçues, mais si on voulait une démocratie véritable, il y aurait des alternatives. Par exemple baisser les cotisations des petites entreprises pour qu'elles ne soient pas écrasées et pour relancer l'emploi, ne pas exonérer les grandes entreprises, mettre en place le référendum d'initiative citoyenne, refaire un traité européen vraiment démocratique, en même temps ouvert sur l'extérieur et en même temps autonome, plus basé sur l'entente entre pays que sur un super-Etat européen, la décentralisation et l'autonomie des régions pour ce qui les concerne, permettre aux Etats d'emprunter à la banque centrale plutôt que les banques privées et les prêteurs privés taxent au passage, enlever le bouclier fiscal et harmoniser la fiscalité entre les pays, ne pas permettre à une entreprise d'en posséder une autre pour empêcher les montages financiers avec les paradis fiscaux, limiter progressivement la propriété privée à des limites supérieures larges et la redistribuer, favoriser les projets de bien commun, mettre en place la révocabilité des dirigeants, faire des élections pour les préfets de régions par les maires plutôt que de les nommer nationalement, interdire de court-circuiter les référendum bien évidemment, supprimer les 500 signatures de maires pour se présenter aux élections et les remplacer par 500 signatures de citoyens, suspendre le soutien aux dictateurs en Afrique ou autre, démocratiser l'accès aux média de masse et les rendre autonomes des riches intérêts, interdire la spéculation sur les bien de première nécessité, remettre en cause le principe de dette perpétuelle de la société par action, etc.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 juin 2009, 21:25:00

Beaucoup de propositions interessantes, d'autres irréalistes ...

La baisse des charges sur les PMI et PMI est une mesure qui, avec suffisamment d'ampleur aurait pu créer, selon l'INSEE près d'un million d'emplois, hélàs, la droite n'eût pas le courage de mettre en oeuvre cette mesure.

En ce qui concerne l'Europe, une simple charte des nations ratifiée ou non par referendum par les peuples qui le souhaitent aurait été suffisant avec, en contrepartie une mission assignée à la Commission qui aurait cherché à mdevelopper les partenariats dans les secteurs où les pays semblent dispose de compétences complémentaires.

La bouclier fiscal, certes pas urgent à établir est une mesure visant à maintenir la compétitivité fiscale et à attirer les capitaux, dès lors, elle est indirectement créatrice de richesse et mérite d'être maintenue.

Vouloir mettre fin aux montages financiers est une mesure que je ne peux contester en revanche vouloir limiter la propriété privé et harmoniser c'est à dire uniformiser au niveau européen me paraissent plus difficilement applicable.

Le referendum d'initiative populaire et citoyen a le mérite d'accorder au peuple le pouvoir d'exercer enfin un contrôle sur les politiques des mandataires et va donc dans le sens d'une amélioration démocratique...Le référendum ayant toujours une légitimité supérieure aux lobbies !

La decentralisation vers les collectivités est effectivement une piste interessante à la condition de ne pas complexifier un système qui a déjà une lourdeur contestée....

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 02 août 2009, 10:35:00

La propriété privée est un ensemble de prérogatives d'un individu sur des objets ou des lieux. En théorie, on ne peut pas posséder des autres personnes avec l'abolition de l'esclavage. Cependant, lorsque l'on a pas de capital, on doit être employé par une ou plusieurs personnes qui en détiennent. On est alors obligé d'aller sur le lieu de travail. Or sur ce lieu, nous devons obéir aux propriétaires. Si nous gardons la propriété de notre corps, nous perdons celle de nos actions, pendant 35h ou plus par semaine.

Les détenteurs des grands capitaux ont donc des prérogatives sur les individus sans capitaux : une partie de l'action de ces derniers et une partie de leur énergie vitale appartient de fait à la classe dirigeante, le reste d'énergie est dissipé par la sexualité et le divertissement (ou le bourrage de crâne médiatique). Si la négation de la propriété privée peut sembler un espoir envers et contre ceux qui possèdent, en réalité, cela ne change pas grand chose pour ceux qui n'ont rien. On change alors juste la minorité qui a le pouvoir.

Si l'on veut émanciper les gens et leur donner la possibilité de prendre des décisions sur le fonctionnement de la société, on est bien obligé de redistribuer le capital et de donner la possibilité à toute personne qui le désire de devenir copropriétaire du bien commun et des moyens de production. Le moyen qui me semble le plus simple et qui permet de conserver la plus grande liberté pour le plus grand nombre consiste à limiter le capital qu'une personne peut détenir à une limite supérieure L déterminée démocratiquement. Je propose donc de réduire progressivement la limite qui pour le moment est égale à la Terre entière pour arriver à L.

En faisant de la sorte, la démocratie redeviendra démocratique puisque les élections ne favoriseront plus les nantis, et les média cesseront d'être contrôlés ce qui fera disparaître l'obscurcissement mental causé par la désinformation. Les gens étant mieux informés, ils seront alors naturellement plus responsables et moins effrayés par les médiamensonges, ce qui favorisera une baisse de la tension du tissus social, cela pour le bien de tous.

Bien entendu, si cela nous rendra plus libres, cela ne règle pas la question de la culpabilité civilisationnelle. Il reste un long chemin à parcourir afin de rendre cette Terre plus juste et de permettre au tiers monde de sortir de la misère. Cela ne sera pas facile puisque cela implique que nous renoncions à certaines prérogatives que nous avons sur ces peuples. Mais c'est le seul chemin qui permettra en fin de compte à l'humanité d'être en accord avec elle-même.

Cependant, il faut être clair que l'on n'est responsables que des conséquences de nos propres actions. Nous ne sommes pas coupables des renversements de régimes et de la mise en place de dictature si nous n'avons participé ni à l'élaboration ni à la mise en oeuvre de cela, et la plupart d'entre nous ignorent simplement la participation active des services de renseignement et des dirigeants des multinationales à la mise en place, au maintien et à la coopération avec ces régimes.

Encore une fois, la limitation du capital limitera tout cela étant donné que cela obligera à la publicité de ce genre de décisions. Et alors nous pourrons choisir si nous voulons que notre société soit humaine ou inhumaine envers le reste du monde.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 août 2009, 20:01:00

Tu sous entend que la limitation du capital revient à accroître les libertés individuelles....Mais l'accumulation du capital ne relève t-elle pas de la liberté individuelle ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 02 août 2009, 20:04:00

kpmpf a écrit :Tu sous entend que la limitation du capital revient à accroître les libertés individuelles....Mais l'accumulation du capital ne relève t-elle pas de la liberté individuelle ?
Non, l'accumulation du capital ne bénéficie qu'a certaines libertés individuelles au détriment de celles d'autrui. Tout dépend du côté dont on se trouve par rapport au capital ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 03 août 2009, 21:44:00

Voui.

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré