La fin de l'Etat de droit ?

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 juin 2009, 21:32:00

Artragis, tu n'as que 17 as et demi ??? Inimaginable, quand on voit le niveau de tes interventions, leur maturité, leur à-propos ! ;glod; :o

Pour le Traité de Lisbonne, c'est l'inverse de la publicité des frites Mc Cain : ce sont ceux qui en parlent le plus qui en savent le moins ;)

en fait, le Traité de Lisbonne est tout simplement une "loi-cadre" définissant le fonctionnement de l'UE, renforçant les pouvoirs du Parlement élu, et ne s'occupannt pas du contenu. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
arthur
Messages : 123
Enregistré le : 30 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Waremme, belgitude

Message non lu par arthur » 18 juin 2009, 23:45:00

mps a écrit :Artragis, tu n'as que 17 as et demi ??? Inimaginable, quand on voit le niveau de tes interventions, leur maturité, leur à-propos ! ;glod; :o
Pour le Traité de Lisbonne, c'est l'inverse de la publicité des frites Mc Cain : ce sont ceux qui en parlent le plus qui en savent le moins ;)

en fait, le Traité de Lisbonne est tout simplement une "loi-cadre" définissant le fonctionnement de l'UE, renforçant les pouvoirs du Parlement élu, et ne s'occupannt pas du contenu. 

Sacrée foutue interprétation fantaisiste... le traité de Lisbonne n'est qu'un clône du projet de constitutoche de 2005, que l'on nous ressert après que les peuples de francitude et d'hollanditude l'aient rejeté... c'est pas moi qui le dit, c'est un certain Giscard...
Si les élections pouvaient changer le système, il y a longtemps qu'elles seraient supprimées...

Ni dieu, ni maître... et basta...

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 juin 2009, 08:26:00

Artragis, tu n'as que 17 as et demi ??? Inimaginable, quand on voit le niveau de tes interventions, leur maturité, leur à-propos ! gold_cup Surprised
Flatteuse va. Mais oui, j'ai 17 ans et demi, lundi (puis vendredi) je passe mon bac français...
Sacrée foutue interprétation fantaisiste... le traité de Lisbonne n'est qu'un clône du projet de constitutoche de 2005
Je ne sais pas, on m'a parlé de traité simplifié, on m'a parlé de copie conforme, on m'a parlé de parties retirées, j'ai vu des parties identiques (sauf que "constitution" était remplacée par "les traités", on pourrait croire que ça n'a pas d'importance mais au contraire, ça fait entrer les traités de Nice et autre en compte par exemple) mais finalement aucun site, sinon le site si peu pédagogique du gouvernement ne propose le texte en entier. Donc quelque soit la vérité, je ne vais pas la chercher car un tel traité est trop long à lire et que la constitution n'est plus en ligne. Jen e peux pas comparer. Donc voila, je ne sais pas si ça change quelque chose de savoir si c'est une copie conforme ou s'il y a des modifications.

PS, sur le site de M.Destaing, voila ce que dit un commentaire :
« En adoptant, le 18 octobre à Lisbonne, un nouveau projet de traité censé remplacer celui refusé par les Français puis les Néerlandais, les Vingt-sept ont pris soin d’effacer toute référence explicite au concept de Constitution – les symboles, bien sûr, et jusqu’au terme lui-même. Mais la substance (selon le terme de la chancelière allemande) du texte précédent est préservée : cela vaut tant pour l’esprit que pour les mécanismes.
[...]
il s’agit de faire comme si il existait un peuple européen, à qui l’on octroierait un ensemble d’institutions
[...]
Primo, il n’institue pas un organe chargé de légiférer au nom d’un peuple souverain. Du fait de l’inexistence du « peuple européen », cet organe ne peut être le Parlement de Strasbourg – qui dispose d’ailleurs au maximum d’un pouvoir de co-décision avec le conseil des ministres européens.
[...]
La Commission, en effet, est composée de personnalités désignées par les Etats membres (et encore, à partir de 2013, pas tous) mais indépendantes d’eux. Elle ne représente donc aucune souveraineté populaire
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 juin 2009, 12:10:00

mps, tu es vraiment indigne d'être aussi naïve....As tu lu au moins le traité de Lisbonne ? je ne crois pas, tu préfères croire les affirmations de Sarkozy, y compris lorsque ces dernières sont contradictoires !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 juin 2009, 21:44:00

J'ignore bien entendu ce que peut dire M. Sarkozy à ce sujet, n'étant pas dans ses confidences.

Mais je lis ceci
En adoptant, le 18 octobre à Lisbonne, un nouveau projet de traité censé remplacer celui refusé par les Français puis les Néerlandais, les Vingt-sept ont pris soin d’effacer toute référence explicite au concept de Constitution – les symboles, bien sûr, et jusqu’au terme lui-même. Mais la substance (selon le terme de la chancelière allemande) du texte précédent est préservée : cela vaut tant pour l’esprit que pour les mécanismes.
[...]
il s’agit de faire comme si il existait un peuple européen, à qui l’on octroierait un ensemble d’institutions
[...]
Primo, il n’institue pas un organe chargé de légiférer au nom d’un peuple souverain. Du fait de l’inexistence du « peuple européen », cet organe ne peut être le Parlement de Strasbourg – qui dispose d’ailleurs au maximum d’un pouvoir de co-décision avec le conseil des ministres européens.
[...]
La Commission, en effet, est composée de personnalités désignées par les Etats membres (et encore, à partir de 2013, pas tous) mais indépendantes d’eux. Elle ne représente donc aucune souveraineté populaire
- bien entendu que le Traité de Lisbonne est une forme édulcorée de la Constitution européenne ! Quand 27 pays aux sensibilités très différentes se sont mis d'accord sur un texte, on ne va pas le modifier fondamentallement pour amuser une moitié de deux ou trois pays !

- non, il existe un texte fondateur commun, sur lequel se sont mis d'accord les parlements démocratiquement élus, comme c'est le cas pour tout traité.

- Le Traité de Lisbonne renforce précisément les pouvoirs du Parlement européen démocratiquement élu. On le voit pas exemple avec la désignation de M. Barroso : coopté à l'unanimité par les 27 chefs d'etats de l'UE, il ne sera confirmé ou non dans sa fonction qu'après que le Parlement se soit prononcé. Cette procédure nouvelle anticipe de plein gré le Traité de Lisbonne.

- La Commission, c'est le conseil des Ministres de l'UE. A-t-on jamais vu les Ministres de quel que pays que ce soit, qui ne soient désignés par leur gouvernement ?

  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 juin 2009, 20:36:00

Certes mais ce Traité fut rejeté par referendum et va à l'encontre des attentes et des engagements de Sarkozy lors de la présidentielle qui s'était engagé sur une reconciliation entre les partisans et les detracteurs autour d'un Traité simplifié et ne traitant que des questions institutionnelles alors que les transferts ont des conséquences en terme de politiques économique, sociale et monétaire !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 21 juin 2009, 10:21:00

Certes mais ce Traité fut rejeté par referendum et va à l'encontre des attentes et des engagements de Sarkozy lors de la présidentielle qui s'était engagé sur une reconciliation entre les partisans et les detracteurs autour d'un Traité simplifié et ne traitant que des questions institutionnelles alors que les transferts ont des conséquences en terme de politiques économique, sociale et monétaire !
N'exagérons pas. Sur 27 pays, trois ont une moitié de leurs habitants qui ont dit non, pour des raisons généralement oiseuses. On ne va pas bloquer la marche du monde pour quelques humeurs.

Pour les "conséquences économiques, sociales et monétaires" du Traité, j'attends tes précisions.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 21 juin 2009, 10:35:00

arthur a écrit :
mps a écrit :en fait, le Traité de Lisbonne est tout simplement une "loi-cadre" définissant le fonctionnement de l'UE, renforçant les pouvoirs du Parlement élu, et ne s'occupannt pas du contenu. 
Sacrée foutue interprétation fantaisiste... le traité de Lisbonne n'est qu'un clône du projet de constitutoche de 2005, que l'on nous ressert après que les peuples de francitude et d'hollanditude l'aient rejeté... c'est pas moi qui le dit, c'est un certain Giscard...
Nicolas Sarkozy a d'abord fait l'éloge du référendum et parlé de la nécessité de construire la souveraineté européenne avec le peuple (version démagogique) :

Plus tard, après que cela n'ait pas marché, il a exprimé clairement son mépris du peuple, incapable selon lui de ce genre de décision "technique" (version technocratique épinglée par les partisans de l'indépendance nationale) :


J'ai fait un article sur le sujet, et la question de la vision du peuple par les élites.
http://www.lepost.fr/article/2009/05/05 ... 1_0_1.html

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 21 juin 2009, 18:01:00

Si quelqu'un pouvait faire un historique des discours cités dans un ordre arbitraire et loin d'être chronologique ni même logique puisque certains dicsours ne sont pas associés aux discours auxquels ils sont censés répondre. La seconde vidéo n'en est que peu crédible.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 juin 2009, 20:10:00

Oui, enfin tout le monde se souvient que Sarkozy s'était engagé à ne pas privatiser GDF...Pourtant, il l'a privatisé pour des raisons de compétitivité...Pourquoi être aller donc mentir aux salariés ?

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 21 juin 2009, 21:37:00

artragis, ne pas voir quand on a l'évidence sous les yeux, c'est du déni pur et simple. Libre à toi de choisir cette voie. Sinon, pour les autres contradictions flagrantes, on a aussi l'histoire du pouvoir d'achat. Pour ceux qui auraient manqué la chose :
http://www.dailymotion.com/video/x4ifjk ... t_politics

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 22 juin 2009, 09:10:00

Où est l'incohérence ?

Le but reste le même, et connait déjà, malgré une crise dont Sarkozy n'est tout de même pas responsable, en exécution avec le RSA, etc.

Jamais le pouvoir d'achat des français n'a été aussi élevé, ça non pous, on ne peut le nier.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 22 juin 2009, 13:10:00

ne pas voir quand on a l'évidence sous les yeux
Il y a bel et bien des incohérence, je ne l'ai jamais nié, mais la seconde vidéo n'est que la réunion de discours qui n'ont rien à voir ensemble. Donc la crédibilité de la vidéo est amochée, c'est comme le jeu de NRJ il y a encore quelque moi qui visait à prendre des mots un par un dans des phrases différentes et d'en faire une nouvelle phrase qui n'avait rien du tout à voir avec le discours de départ.
Seconde vidéo qui montre parfaitement ce que j'ai dit "priorité au pouvoir d'achat", puis "il ne faut pas réduire au pouvoir d'achat", les deux ne s'opposent pas. "les salaires sont trop bas", oui, "je n'augmenterai pas le SMIC" ça ne se conrtedit psa non plus car augmenter le smic c'est créer du chômage donc moins de revenu. J'ajoute que ceux qui font des heures supplémentaires sont mieux payés, donc pas de contradiction.

Par contre " il faut demander au peuple son avis pour ne pas s'éloigner de lui", puis "je ne ferai pas de référendum sur la question européenne" quelque soit l'argument qui suit c'est une contradiction.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

worldpeace
Messages : 568
Enregistré le : 02 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Alsace

Message non lu par worldpeace » 22 juin 2009, 13:15:00

Le pouvoir d'achat est une considération économique qui n'a rien à voir avec la démocratie. Il s'agit juste d'une preuve de plus du mépris du peuple.
mps a écrit :malgré une crise dont Sarkozy n'est tout de même pas responsable
La responsabilité est partagée entre ceux qui sont "autorisés" à dire leur mot sur la marche à suivre. C'est-à-dire les élites riches ou consensuelles.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7933
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 22 juin 2009, 13:33:00

Il s'agit juste d'une preuve de plus du mépris du peuple.
Gné? tu pourrais être plus clair?
La responsabilité est partagée entre ceux qui sont "autorisés" à dire leur mot sur la marche à suivre.
Quand l'état n'a pas la minorité de blocage il n'est autorisé à rien, donc M.Sarkozy n'y est bel et bien pour rien.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré