Dexia en hausse de 200% depuis 3 mois

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 16 juin 2009, 07:06:00

Bonjour,

A Dexia, banque sauvée de la faillite par les Etats français et belge, qui est en train de supprimer 900 postes, dont 250 en France, on continue à distribuer les millions comme si la crise n’avait pas eu lieu. Son ex-patron, Axel Miller, est parti avec une indemnité de 825 000 euros, alors qu’il s’était engagé à ne rien toucher.

Et pourtant le titre Dexia continue de grimper en Bourse ce vendredi. Il a gagné 2,77 % à 6,41 euros, son plus haut niveau depuis le début de l’année.
La cession prochaine de sa filiale de rehaussement de crédit,l’américaine FSA (Financial Security Assurance Holding), à l’origine d’une grande partie de ses pertes depuis plusieurs mois, est la raison de ce bond en Bourse. La banque franco-belge avait déclaré ce mercredi que les conditions principales relatives à la clôture de l'acquisition de sa filiale par Assured Guaranty sont remplies.

Mardi, la veille de l’annonce de cette cession qui sera finalisée le 1er juillet, le titre prenait déjà 0,19%. Mercredi, le marché a salué la confirmation de la vente et le titre a progressé de 2,95%. Le lendemain, l’augmentation a continué et Dexia a bondi de 7,09%, affichant la plus forte hausse du CAC 40.
Le 9 mars dernier, le titre avait atteint son plus bas historique avec 1,10 euros. La reprise des marchés en mars, et l’annonce de la vente a permis au titre de prendre 53% sur un mois et près de 200% sur trois mois.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,


« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 juin 2009, 08:24:00

 Dexia, banque sauvée de la faillite par les Etats français et belge, qui est en train de supprimer 900 postes, dont 250 en France, on continue à distribuer les millions comme si la crise n’avait pas eu lieu. Son ex-patron, Axel Miller, est parti avec une indemnité de 825 000 euros, alors qu’il s’était engagé à ne rien toucher.

Et pourtant le titre Dexia continue de grimper en Bourse ce vendredi. Il a gagné 2,77 % à 6,41 euros, son plus haut niveau depuis le début de l’année.
La cession prochaine de sa filiale de rehaussement de crédit,l’américaine FSA (Financial Security Assurance Holding), à l’origine d’une grande partie de ses pertes depuis plusieurs mois, est la raison de ce bond en Bourse. La banque franco-belge avait déclaré ce mercredi que les conditions principales relatives à la clôture de l'acquisition de sa filiale par Assured Guaranty sont remplies.

Mardi, la veille de l’annonce de cette cession qui sera finalisée le 1er juillet, le titre prenait déjà 0,19%. Mercredi, le marché a salué la confirmation de la vente et le titre a progressé de 2,95%. Le lendemain, l’augmentation a continué et Dexia a bondi de 7,09%, affichant la plus forte hausse du CAC 40.
Le 9 mars dernier, le titre avait atteint son plus bas historique avec 1,10 euros. La reprise des marchés en mars, et l’annonce de la vente a permis au titre de prendre 53% sur un mois et près de 200% sur trois mois.

Qu'en pensez vous ?

Première désinformation : Axel Miller, qui n'était nullement responsable des difficultés, n'ayant été en poste que durant 18 mois, et n'ayant été qu'une "parenthèse" entre deux gestionnaires français, a renoncé de son plein gré à son parachute doré, pour ne toucher que son préavis de licenciement.

Deuxième désinformation : Dexia engage du personnel pour l'instant, et participe à cette fin à toutes les grands bourses de l'emploi. (jai déjà donné le lien à Racaille)

Et puis, bien entendu, le titre n'allait pas rester à 1 €. La banque est parfaitement solide, et plus encore depuis qu'elle a largué son fonds d'investissements foireux.

Oui, comme toutes les banques, elle a eu besoin de la garantie des états, mais c'était très ponctuel, et n'a pas coûté un sou aux contribuables.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Sabineloi