Les soldes

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34069
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 23 juin 2009, 22:35:00

Bonjour,

Les soldes changeront-elles la donne ? Les remises s'annoncent en tous cas de taille. La consommation des ménages français en produits manufacturés a baissé de 0,2%en mai après une hausse de 0,5% en avril, avec seules les ventes de voitures en hausse, témoignant de la morosité du climat économique, parallèlement à une météo capricieuse, avant les soldes d'été. Ceux-ci démarrent ce mercredi à 8h en métropole pour cinq semaines. Les soldes, seule période de l'année où les commerçants sont autorisés à revendre à perte pour écouler leurs stocks, commenceront le 8 juillet en Corse et les Alpes-Maritimes ont également demandé une dérogation pour les reporter à cette date, selon à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).
 
Mais déjà, les grands magasins, certaines enseignes de la grande distribution et des chaînes de magasins ont lancé depuis une semaine des "pré-soldes", avec des rabais moyens de 40%. Et à partir de mercredi, les ristournes devraient également être intéressantes, entre -30% et -60% dès le premier jour, selon les fédérations de commerce. Tous les secteurs sont autorisés à faire des soldes, mais celui de l'habillement et de la chaussure est le plus actif. Les soldes d'hiver et d'été représentent un tiers des ventes annuelles de ce secteur, dont une part prépondérante est réalisée lors des soldes d'hiver (60%).   Qu'en pensez vous ?  A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juin 2009, 07:52:00

Les soldes à date fixe me semblent tout à fait contre-performantes pour le commerce.

Elles créent un "produit d'appel" pendant un mois, deux fois par an, mais laissent immédiatement après retomber le soufflé.

et ne tiennent aucun compte de l'appréciation de chaque commerçant vis à vis de la manière de gérer son affaire.

Le résultat est totalement pernicieux.

Les commerçants, sachant qu'ils ne pourront pas déstocker quand ils le veulent ou le doivent ... n'ont plus de stocks, et se fournissent à la petite semaine.

L'incertitude commerciale chez les producteurs et les grossistes se traduit nécessairement par une hausse des prix, et donc nuit aux commerces et à leurs clients.

Inventées par des boutiquiers jaloux voulant bloquer leurs concurrents 10 mois par an, ces soldes devraient pouvoir intervenir à n'importe quel moment, selon le feeling du commerçant. Il en résulterait de "bonnes surprises" dynamisant les courses toute l'année, et une gestion plus judicieuse du commerce. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34069
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 24 juin 2009, 21:16:00

Bonjour,

Mps tu oublies que les commerçants ont désormais droit à une semaine de soldes, dits “flottants”, 
En effet, une nouvelle loi en date du 4 août 2008 " modifie le régime des soldes en instaurant une période de soldes fixes dont les dates sont fixées par décret et une période de soldes flottants dont les dates sont librement choisies par le commerçant.
Les soldes flottants peuvent avoir lieu pendant une durée maximale de deux semaines ou deux périodes d’une durée maximale d’une semaine qui doivent, dans tous les cas, s’achever au plus tard un mois avant le début des soldes fixes."

Par ailleurs, « les commerçants ne savent pas travailler sans marge », dénonce Charles Melcer président de la Fédération nationale de l'habillement, « les grands distributeurs achèteront des marchandises spéciales pour les soldes flottants. Mais les petits, qui n'en ont pas les moyens, risquent de fermer boutique » dénonce-t-il.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 juin 2009, 18:27:00

Mps tu oublies que les commerçants ont désormais droit à une semaine de soldes, dits “flottants”, 
Peu importe. Qui s'arroge le droit de déterminer ce que veut faire un entrepreneur qui joue ses économies, et elles seules, dans une aventure commerciale.

Ce dirigisme est épouvantable et néfaste.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 juin 2009, 13:06:00

Tu ne dis pas la vérité...Sarkozy a introduit de la souplesse dans la fixation des dates de soldes et tu oserais l'accuser...Si ces decisions ont été prises, c'est qu'elles sont bonnes puisque tu passes ton temps à nous expliquer que tout vas bien et que les décisions prises sont celles qui sont adaptées à la situation !

Avatar du membre
artragis
Messages : 7940
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 juin 2009, 13:11:00

==> Les soldes sont une pratique franco-française héritée du moyen âge.
==> Le fait que les soldes existent et qu'elles apportent plus que 3 mois normaux ne fait que montrer la perversité du système
==> L'assouplissement des soldes permet d'augmenter le pouvoir d'achat mais aussi à chaque magasin de créer sa stratégie marchande, imagine toi une solde en jour de fête.
==> L'assouplissement des soldes permet d'augmenter le volume consommé et donc la production.
==> L'assouplissement des soldes permet aux fournisseurs d'avoir une activité constante plus soutenue et moins portée sur le travail saisonnier.
==> Les soldes, assouplies ou non, permettent un meilleur travail saisonnier, et donc l'embauche d'étudiants.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2009, 14:24:00

Les soldes sont une exigeances des Classes Moyennes, dans leur corporatisme le plus jaloux.

Tous les avantages que tu décris ne disparaissent pas si les soldes sont libres et répartis sur l'année.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 juin 2009, 17:41:00

Diantre...Je croyais que ton nico y avait déjà pensé....Et je crois même qu'il s'était engagé dans cette voie à l'occasion de la présidentielle !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juin 2009, 06:45:00

zzzzzzzzzzz
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 19 avr. 2010, 22:14:00

2de quinzaine d'avril : on y ait non ? parce qu'après les soldes classiques, il y a une semaine où les dates sont "flottantes" et là "un consensus sur les collections printemps-été semble se faire autour de la seconde quinzaine d'avril.."  enfin d'après l'Express.fr.
Toujours appréciable même si on ne trouve pas toujours son bonheur biggrin; .
 

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34069
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 nov. 2010, 21:47:00

Bonjour,

"Mes clientes ont deux grands rendez-vous avec moi, les soldes d’été et ceux d’hiver. Et c’est très bien comme cela." Laurent Milchior, cogérant d’Etam, ne veut pas entendre parler de soldes dits "flottants", alors que c’est pourtant la saison.

Aucun des 700 magasins du groupe ne brade la collection. En 2008, la loi de modernisation de l’économie (LME) avait laissé carte blanche aux commerçants pour fixer deux semaines de soldes à la carte, l’une au printemps, l’autre à l’automne. Une façon de réveiller un marché du textile frappé par la crise.

L’idée a fait flop. Les enseignes n’ont jamais pu se coordonner sur une période commune en avril ou octobre. Cette semaine, Etam, Zara ou H & M s’abstiennent, Cyrillus affiche des produits à -50% et Gap fait -25 % sur les manteaux et les blousons.
Les soldes flottants vivent sans doute leurs derniers jours. Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du Commerce et des PME, a commandé un rapport à Evelyne Chaballier, directrice des études économiques de l’Institut français de la mode (IFM), et Yvon Merlière, directeur général du Crédoc. Selon nos informations, le document qui lui sera remis mi-novembre devrait les enterrer. Les traditionnelles promotions, dont l’usage a été simplifié et assoupli par la LME, suffisent aux commerçants. Tout comme les soldes classiques de fin de saison, en janvier et juin.

Les achats de textile remontent la pente
Pour une fois, les associations de consommateurs suivent le mouvement. "Les Français confondent soldes flottants et promotions. C’est illisible", critique Robert Bréhon, administrateur au sein de l’UFC-Que choisir. Les propriétaires de marques haut de gamme veulent aussi clarifier la situation. "Il faut éviter l’impression de grand bazar", conseille Eric Bompard, patron des boutiques de pulls en cachemire.
Les commerçants veulent que les soldes restent un moment festif et exceptionnel. Les indicateurs les plus récents prouvent que le désir de consommer est bien là, même si manifestations et grèves ont freiné le shopping ces dernières semaines. Selon l’Insee, les achats de textile ont bondi de 4,5 % sur l’ensemble du troisième trimestre. Il faut remonter à 1987 pour retrouver une telle progression.
Un décret suffirait à tirer un trait sur les soldes flottants. Le secrétaire d’Etat peut également laisser mourir ce concept dans la plus grande discrétion. Seule certitude: le prochain remaniement va geler toute décision pendant plusieurs semaines.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20219
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 01 nov. 2010, 21:48:00

- 20 % sur les cercueils en hêtre en ce moment chez Promodeuil. Ok je sors icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 01 nov. 2010, 21:50:00

icon_biggrin

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58936
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 01 nov. 2010, 21:56:00

"- 20 % sur les cercueils en hêtre en ce moment chez Promodeuil."

J'achète le tout et je le stocke pour plus tard. Le prix du hêtre va grimper en flèche !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 nov. 2010, 22:17:00

icon_biggrin

Remarque, Politicien, que ceux dont on parle sont des grandes enseignes, qui ont un genre d'entente valable souvent sur toute l'Europe.

Mais si onveut sauver le  petit commerce, il faut laisser à chacun le droit de solder à tout moment ce qu'il veut.
Prenons une petite boutique de fringues, avec peu de capitaux. Imagine qu'il y ait en stock 2 manteaux dont personne ne veut. Le commerçant doit pouvoir apprécier seul s'il solde ces deux manteaux, pour racheter quelques articles plus vendables. C'est aussi simple que ça.

Colbert disait déjà, en bon visionnaire : "surtout ne réglementez pas le commerce, et laissez toute décision à celui qui en prend toute la peine" ... 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré