La guerre 39-45 et l'Histoire

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 23 juin 2009, 23:42:00

Bonsoir,

Suite à un sujet sur l'hommage de l'appel du Général de Gaulle et pour permettre à chacun de s'exprimer, voilà ce sujet plus général.
On peut sans doute commencer par tes remarques Keserasera sur le discours de De Gaulle le 18 juin 1940, que j'ai repris..
Donc, voici un copier/coller de ton post  :

[table cellpadding="3" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td]Gis a écrit:[/td][/tr][tr][td]Bonsoir,

Il y a 65 ans aujourd'hui, résonnait les mots suivants à la radio de Londres :

"Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ces gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Mensonge ! Les "Chefs" qui ont formé un gouvernement -légitime, puisque désigné par le Président de la République- n'étaient pas "à la tête des armées françaises depuis de nombreuses années". Pétain était ambassadeur à Madrid et n'a été ministre que pendant 9 mois dans les années 30, et Weygand était en Syrie et ne commandait pas "les armées". Ensuire autre mensonge: "alléguant la défaite de nos armées" ! La défaite, au 18 juin 1940 était bien consommée. 2 millions de prisonniers, plus de 100.000 tués... L'appel du 18 juin commence donc par des mensonges !

Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne de l'ennemi.

A part ça ce n'est pas une "défaite" !

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Confusion volontaire ! Il faut surtout accuser le général Gamelin et son Etat-Major qui en sont responsables ! Donc les gouvernements de la III° République. 

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Que peut-il en savoir ? Les Anglais nous ont lâchés, les USA ne sont pas entrés en guerre et l'URSS est alliée de l'Allemagne nazie...

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Mensonge ! "Qui vous parle en connaissance de cause" ? Le colonel De Gaulle n'était pas dans les secrets du gouvernement et il n'ignorait pas, et pour cause, que les armées françaises avaient été vaincues !

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limite l'immense industrie des Etats-Unis.

Et si elle était seule ! Et en juin 1940, il convenait justement de le protéger cet Empire ! Et de tenir l'AFN à l'abri des Allemands ! Si l'armistice ne les avait pas arrêtés, ils pouvaient trés bien continuer par l'Espagne, le Maroc et la Tunisie. Encore une fois, De Gaulle raconte n'importe quoi !

Cette guerre n'est pas limitée au territoire de notre malheureux pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Rêvons ! En juin 1940, tout celà est du domaine de l'utopie. Je l'ai dit, la situation est la suivante: l'armée allemande déferle sur la France et plus rien ne peut l'arrêter. Les USA, sollicités à plusieurs reprises par Paul Reynaud, ont refusé de nous venir en aide. L'Angleterre pense surtout à la défense de son île, et l'URSS est l'alliée de Hitler. Réfugié à Londres, le déserteur De Gaulle (qui ne répond pas aux ordres de ses Chefs) peut bien utiliser le micro de la BBC, une poignée de Français va l'entendre !

Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialisés des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver , à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la Flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la radio de Londres."

Il y a eu plusieurs "appels" du 18 juin et celui là est un "condensé" de tous les différentes moutures. La résistance française est encore incarnée ce jour là par celle des dernières unités de l'armée française qui continuent à se battre héroïquement et par le gouvernement légitime du maréchal Pétain qui va arrêter la déferlante allemande par l'armistice. Elle va se poursuivre par l'envoi de Weygand en AFN pour organiser la future armée d'Afrique, et par les premiers réseaux de résistance incarnés par le 2ème Bureau et Henri Frenay avec "Combat", qui ne sont pas du tout "gaullistes". Quand aux communistes, eux, ils "fraternisent" avec les soldats allemands et n'entreront en résistance qu'après le 22 juin 1941 !


Pourquoi ai-je mis ce texte et non le message du Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants ? Tout simplement, parce qu'il est le symbole de la résistance française. C'est donc un hommage à ceux qui l'ont rejoint... à ceux qui ont résisté à leur niveau, à ceux qui sont morts en représaille suite à des actions de résistants..

Le 18 juin 2005, l'Appel du 18 Juin a été classé par l'Unesco sur le registre de la Mémoire du monde, où sont recensés depuis 1992 les documents du patrimoine documentaire d'intérêt universel, en vue d'assurer leur protection. (wikipédia).Comme quoi, le "révisionnisme" historique a de beaux jours devant lui !

à plus

[/td][/tr][/table]
Alors, plonger dans la mémoire ! ou dans les livres...

à plus

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 26 juin 2009, 21:32:00

En 1940, De Gaulle a bien évidemment tenté un coup de bluff, sachant que l'Allemagne nazie ne pourrait être que vaincue car si les alllemands pensaient rééditer le coup de 1914 en l'améliorant, De Gaulle pensait que le coup de 1918 se rééditerait mais là, aussi, de façon améliorée.


Il savait que l'URSS n'était qu'un allié opportuniste et donc peu fiable pour l'Allemagne et que la gigantesque machine de l'Empire Britannique serait ( à l'évidence ) aidée par les USA... il fallait donc penser à la reconstruction de la France et surtout à éviter un catastrophique épisode d'occupation alliée après une occupation allemande.


Tout le génie de De Gaulle est là et ne se base que sur cette idée :
- relancer la France dés le 1er jour de la libération, c'est ce qu'il fit à Bayeux du 14 juin au 25 août 1944 : le gouvernement y installa son siège provisoire dans l'actuelle sous-préfecture, il n'y eut donc pas d'Allied Military Government of Occupied Territories en France !!!



Image

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 27 juin 2009, 17:41:00

Tu appelles ça du "génie": relancer la France dès le premier jour de sa libération ?
Mais n'importe quel homme politique expérimenté aurait eu la même idée ! La France "Libérée" était donc... libre de repartir comme Nation souveraine !
Le "génie" de De Gaulle a surtout consisté à réhabiliter le déserteur Thorez sur le sang des Français assassinés pendant l'épuration et à nommer 5 ministres communistes à son gouvernement en offrant à la CGT et aux syndicats affiliés l'essentiel de la France industrielle et sociale, l'information et l'éducation nationale ! On voit où on en est arrivé !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 27 juin 2009, 23:39:00

Mais c'est pas passé loin: Roosevelt, Truman et leurs généraux étaient pour l'occupation de la France considérant qu'elle avait collaborée. Il a fallu tout l'engagement de Churchill et de de Gaulle pour convaincre les américains.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 28 juin 2009, 09:10:00

keserasera a écrit :Tu appelles ça du "génie": relancer la France dès le premier jour de sa libération ?
Mais n'importe quel homme politique expérimenté aurait eu la même idée ! La France "Libérée" était donc... libre de repartir comme Nation souveraine !
Le "génie" de De Gaulle a surtout consisté à réhabiliter le déserteur Thorez sur le sang des Français assassinés pendant l'épuration et à nommer 5 ministres communistes à son gouvernement en offrant à la CGT et aux syndicats affiliés l'essentiel de la France industrielle et sociale, l'information et l'éducation nationale ! On voit où on en est arrivé !

Oui, c'est très bien de le faire remarquer ! De Gaulle a su passer l'éponge sur les agissements troubles des membres du PCF, afin d'éviter une guerre civile en pleine période de tensions entre les USA et l'Union Soviétique : sans cette façon de faire, Dieu, seul, sait de ce qui serait advenu de la France.

Plutôt que de cracher sur De Gaulle qui vraiment a tout fait pour sauver la France d'une banqueroute et d'un anéantissement total ( parce qu'il croyait encore un peu à la grandeur de ce pays ) posez vous plutôt la question actuelle d'un Président bling bling qui fait passer Guy Môcquet en résistant de la première heure alors que ce ne fut qu'un simple militant communiste aux ordres des soviétophiles de l'époque !

Charles De Gaulle a su tenir compte des expériences de l'Histoire de notre Pays pour en conserver la dignité et l'intégrité, alors que M. Sarkozy, lui, devait dormir durant les cours d'Histoire - C'est, en fait, maintenant que notre Pays est en train de couler !!


Image

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 25 août 2009, 18:45:00

Salut,


Il y a 65 ans, le 25 août 1944, Paris était libéré.. http://www.herodote.net/histoire/evenem ... r=19440825..

mais ce n'est pas terminé pour tout le monde.

L'année 1945 voit Hitler se suicider dans son bunker le 30 avril - L'Allemagne capitule en mai et la guerre est finie en Europe. Mais pour Hiroshima et Nagasaki, l'enfer sera le mois d'août suivant et le Japon ne peut que capituler, il le fera en septembre. La seconde guerre mondiale est alors finie.

à plus

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 25 août 2009, 19:09:00

Pour rétablir la vérité, et réhabiliter les anars que l'Histoire officielle continue à volontairement occulter ... Merci qui ? icon_mrgreen

A la Libération de Paris, les anarchistes seront les tout premiers à entrer dans la capitale le 24 août 1944.
Ils avaient troqué calot et espadrilles contre l’uniforme de la 2e DB du général Leclerc.

Quand l’ordre fut donné d’accélérer la progression des blindés vers Paris, Leclerc confia la mission à Raymond Dronne, capitaine de la 9e compagnie (entièrement composée d’anarchistes) .
Le premier détachement arrivera par la porte d’Italie.

À 21 h 22, chars et half-tracks appelés Guadalajara (le premier à entrer dans Paris ) Ebro, Madrid, Teruel, Ascaso, Durruti ... atteindront l’Hôtel de Ville où les anars feront flotter le drapeau français !
La foule en liesse attendaient des Américains. Elle découvrira cent vingt Espagnols, anarchistes par-dessus le marché.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 25 août 2009, 19:59:00

Des miltaires anarchistes faisant flotter le drapeau français ? Vous n'avez pas non plus des curés polythéistes aigitant des idoles pour faire bon poids ?  :mrgreen:

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 25 août 2009, 20:33:00

Garance a écrit :Pour rétablir la vérité, et réhabiliter les anars que l'Histoire officielle continue à volontairement occulter ... Merci qui ? icon_mrgreen

A la Libération de Paris, les anarchistes seront les tout premiers à entrer dans la capitale le 24 août 1944.
Ils avaient troqué calot et espadrilles contre l’uniforme de la 2e DB du général Leclerc.

Quand l’ordre fut donné d’accélérer la progression des blindés vers Paris, Leclerc confia la mission à Raymond Dronne, capitaine de la 9e compagnie (entièrement composée d’anarchistes) .
Le premier détachement arrivera par la porte d’Italie.

À 21 h 22, chars et half-tracks appelés Guadalajara (le premier à entrer dans Paris ) Ebro, Madrid, Teruel, Ascaso, Durruti ... atteindront l’Hôtel de Ville où les anars feront flotter le drapeau français !
La foule en liesse attendaient des Américains. Elle découvrira cent vingt Espagnols, anarchistes par-dessus le marché.
Sympa ça ! J'aurais au moins appris un truc aujourd'hui, merci d'avoir "fait tourné" :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 25 août 2009, 23:10:00

Bien entendu, lorsque les historiens mentionnent la présence d’Espagnols dans la 2e DB, il s’agit toujours de « républicains », car préciser que ces hommes étaient des anars, ferait plutôt désordre ...

D'ailleurs, le 24 août 2004, Delanoë a inauguré des plaques pour rendre hommage aux « républicains espagnols de la 2e DB » :roll:

Pour compléter cette info, il faut savoir que nombre de camarades anarchistes ont laissé leur peau en luttant dans la Résistance, et dans les combats qui les conduiront jusqu’à Berchtesgaden, au QG de Hitler ...
la chambre bleue a écrit :Des miltaires anarchistes faisant flotter le drapeau français ? Vous n'avez pas non plus des curés polythéistes aigitant des idoles pour faire bon poids ?  :mrgreen:
Les anarchistes européens ont quasiment tous combattu le fascisme hitlérien ... les anars allemands ont été les premiers à s'engager contre le teuton moustachu ...
Dès 1933, ils feront connaissance avec les camps de Sachsenhausen, de Dachau, de Buchenwald, etc ...
L'un d'entre-eux, Erich Mühsam, qui était une importante figure littéraire et politique sous la République de Weimar, fut arrêté par les nazis le 28 février 1933, le lendemain de l’incendie du Reichstag.
Torturé au camp de concentration d’Oranienburg, il y fut pendu le 10 juillet 1934.


ps : je te conseille la lecture de "Ascona" de Eric Müsham, aux éditions "La digitale" ... ;)

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 26 août 2009, 10:20:00

C'est vraiment du n'importe quoi ! Des "anarchistes" purs et durs, d'origine contrôlée, faisant leur entrée dans Paris et dans une Division blindée qui demandait tout de même une certaine discipline hiérarchique, et hissant le drapeau... tricolore (qui était quand même resté le drapeau français) sur la Mairie de Paris... fallait oser l'écrire !
Mais puisque tu veux parler des "anars" espagnols, faudrait-il te rappeler camarade, qu'ils furent massacrés par les... communistes espagnols placés sous les ordres du Komintern (Staline) avant de se réfugier, pour les survivants, en France !
Dans la deuxième DB (et j'ai un oncle qui y a servi) il y avait peut-être des "anars" venus d'Espagne, mais ils ne constituaient pas d'unité "séparée" et ils étaient noyés parmi leurs camarades français. Alors tes affirmations tirées de tes bouquins de propagande, tu peux te les garder pour les longues soirées d'hiver !
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 26 août 2009, 11:18:00

1 ) En quoi le fait que les anars aient participé activement à la Libération de Paris te dérange-t-il ?
2 ) Quant à la guerre civile civile espagnole, et le sort qui fut fait aux combattants anars sous les directives de Staline, permets-moi d'affirmer que, non seulement tu ne m'apprends rien, mais que tu es encore très loin de la vérité, par méconnaissance totale du sujet !
3 ) Tu peux t'inventer un oncle ayant servi dans la 2 ème DB, puisque ton assertion est invérifiable ...
4 ) Ainsi, je suis la petite-fille cachée de Leclerc et de la femme de Raymond Dronne ... ça calme, hein ? :lol:


"Les photographies publiées en haut et en bas à gauche de la version papier de cet article proviennent de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC)." ... et oui ! la preuve en photos existe ! ;)


Extrait de l'article de ce lien :

"Leclerc confie cette mission à la 9e compagnie de blindés, commandée par le capitaine Raymond Dronne. Elle est entièrement composée d’anarchistes espagnols. On y parle le castillan. Dans ses Carnets de route (12), le capitaine Dronne évoque le courage de ses compagnons d’armes auxquels le général Leclerc vouera une admiration constante." (donc le capitaine Dronne et le général Leclerc auraient été de vilains menteurs à la solde du mouvement anar icon_mrgreen )


http://www.monde-diplomatique.fr/2004/0 ... TALA/11465

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 26 août 2009, 20:59:00

Tu l'as bien eu avec ta preuve en photo... :mrgreen:

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 27 août 2009, 09:57:00

Les photos ? Elles prouvent quoi ? On te met des photos avec un commentaire dessous et ça te suffit ? Il faut savoir qu'on peut faire un tri des photos qu'on veut montrer et qu'on sélectionne celles qui peuvent correspondre à ce qu'on veut leur faire dire.
Ainsi pendant les années qui ont suivi la Libération, on a montré des cadavres dans une fosse commune en disant qu'il s'agissait d'officiers polonais éxécutés par les SS à Katyn, et il y a plein de gens qui l'ont cru...
Pour répondre à garance, je lui dirai que je n'ai jamais dit que les anars n'avaient pas participé à la "Libération" de Paris, mais qu'ils n'avaient jamais constitué une unité constituée de la deuxième DB, étant répartis dans les différents régiments qui la composaient. Quand à la guerre d'Espagtne, je prétends en savoir au moins autant qu'elle (?) et que la présence d'un oncle dans la 2ème DB, qu'elle le croit ou pas, est aussi crédible que ses photos "preuve" (Il s'appelait Ruis, n'était pas anarchiste, était né à Mostaganem, à côté d'Oran)

Quand à l'objectivité de l'article du Monde... Je note qu'il "oublie" de signaler que le PCF n'est entré en résistance que le 22 juin 1941 après en avoir reçu l'ordre de Moscou, comme il oublie les méfaits et exactions commises par les FTP Espagnols (Guingouin en était le chef dans le Limousin...)
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 29 août 2009, 20:44:00

Il serait grand temps que vous alliez consulter un ophtalmologue ... :roll: ... mais peut-être votre oeil est-il plus sensible à ce joli rose fluo ... :mrgreen:

"Leclerc confie cette mission à la 9e compagnie de blindés, commandée par le capitaine Raymond Dronne.

Elle est entièrement composée d’anarchistes espagnols. On y parle le castillan.

Dans ses Carnets de route (12), le capitaine Dronne évoque le courage de ses compagnons d’armes auxquels le général Leclerc vouera une admiration constante."

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré