La fin de la scientologie en France ?

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 24 juin 2009, 07:04:00

Bonjour,

Un procès qui pourrait faire la peau à une des plus grandes Eglises de scientologie de France. Mais aussi, un procès qui pourrait donner des idées aux adversaires des scientologues en Suisse. Poursuivie pour «escroquerie en bande organisée», l’Eglise de scientologie parisienne risque la dissolution pure et simple.

Si l’escroquerie est confirmée, la crédibilité de ceux qui s’estiment victimes de la scientologie en Suisse serait-elle accrue? C’est en tout cas ce qu’espère Jean-Luc Barbier, chef de fil des antiscientologues de Suisse romande et président de l’Association d’aide aux victimes de la scientologie. «S’il y a condamnation, nous lancerons une action, conjointement avec une association zurichoise, en attaquant les scientologues sur l’exercice illégal de la médecine. Le procès a abordé le problème des médicaments donnés à des doses importantes aux adeptes lors des cours. Nous essayons depuis des années de faire comprendre aux autorités qu’il faut surveiller ces traitements composés de niacine et de vitamines», explique cet ancien adepte.

Non reconnue comme religion en Suisse, l’Eglise de scientologie, parfois associée à une secte, a toutefois le droit d’exister en tant qu’association. Elle n’en reste pas moins au cœur de régulières controverses allant parfois jusque devant les tribunaux. Pour exemple: en 1993, le Tribunal fédéral condamne des scientologues pour escroquerie. En 2001, la justice vaudoise, elle, refuse d’associer l’Eglise de scientologie à une religion. D’après le Tribunal, elle «paraît poursuivre des intérêts plus économiques que spirituels». Sachant que les scientologues de Suisse et de France utilisent les mêmes méthodes et vendent un matériel similaire pour les thérapies, le verdict français éveillerait une fois de plus les soupçons émis sur les scientologues en Suisse.

Une période électrique qui n’effraie pourtant pas les Eglises de scientologie romandes. «Nous n’avons aucune crainte. Le procès français semble être avant tout politique, soutient Francine Bielawski, porte-parole des scientologues pour la Suisse romande. Nous avons des codes d’éthique. Nous ne sommes pas non plus une entreprise commerciale. Ce n’est donc pas demain que l’Eglise française ou des églises de chez nous fermeront leurs portes.»

Une confiance qui n’étonne guère Brigitte Knobel, directrice du Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC). «Chaque église de scientologie s’insère dans un réseau mondial dirigé par les Etats-Unis. Or, depuis leur naissance en 1954, ils sont en conflit avec la société. Ils sont donc habitués et vivent avec la controverse.»

Avec moins de 500 membres estimés en Suisse, 8 millions dans le monde, les scientologues n’entretiennent pas, à la connaissance du CIC, de liens institutionnels connus avec leurs homologues français. Les églises dépendent en revanche toutes de la même organisation mère basée aux Etats-Unis. Pour Francine Bielawski, il s’agit uniquement de «liens amicaux». «Si des Français voulaient suivre des cours chez nous, nous serions par contre prêts à les accueillir», complète-t-elle.
(source : 24heures.ch)

Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par politicien » 02 févr. 2012, 17:55:48

Bonjour,
La Scientologie condamnée en appel pour escroquerie[/b]

Cette condamnation sonne comme une première victoire pour les associations de lutte contre les sectes. Mais l'Eglise a d'ores et déjà annoncé qu'elle porterait l'affaire devant la Cour de cassation.

Aucun scientologue n'était présent devant la cour d'appel de Paris qui a rendu son jugement jeudi dans l'affaire d'escroquerie en bande organisée à l'encontre de la Scientologie.

(...)

Déjà 13 ans de procédure
«C'est une victoire. C'est la première fois que la Scientologie en tant personne morale est condamnée pour escroquerie en bande organisée», s'est félicité Me Olivier Morice, conseil de l'Unadfi, l'Association de lutte contre les dérives sectaires, et à l'origine des plaintes remontant à 1998. Soit 13 ans entre les premiers recours des victimes et ce jugement. Un temps interminable lié en partie à la stratégie de la Scientologie, cette dernière n'ayant de cesse de multiplier les recours et de soulever des questions de droit. Les audiences devant la cour d'appel de Paris, en novembre dernier, étaient édifiantes: noyées sous un déluge d'arguties juridiques avant d'ailleurs que les prévenus et leurs avocats ne claquent la porte. «Mais on savait qu'avec ces plaintes, ce serait une bombe à retardement», a ajouté Me Morice. Une bombe qui explose en France, mais qui selon lui, aura des conséquences en Allemagne et en Belgique, où des procédures visant la Scientologie sont en cours.

Pas de dissolution, ni d'interdiction
Concrètement, ce jugement porte un coup dur à la Scientologie. Sa réputation est entachée. Elle qui est reconnue comme une religion aux États-Unis est en France réduite à n'être qu'un système n'ayant que pour seul dessein de piller les comptes de ses adeptes.

(...)

Pour l'heure, la Scientologie peut donc continuer à avoir pignon sur rue. D'ailleurs, toutes les voies de recours ne sont pas épuisées. La Scientologie a décidé de porter l'affaire devant la Cour de cassation. Un de ses avocats, fraîchement nommé dans ce dossier, a déjà attaqué le jugement sur la forme. Mais sur le fond, il s'est refusé à tout commentaire.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur Image
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Naudeon
Messages : 1239
Enregistré le : 26 oct. 2011, 20:04:00

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Naudeon » 03 févr. 2012, 12:17:52

Il y a des problèmes plus graves !
La bêtise a existé de tous temps. Ce n'est pas la Justice qui règlera ce genre de problème, qui est sans solution.
Asinus asinum fricat

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par marco » 03 févr. 2012, 12:28:36

oui mais leur enlever un certain statut légal de pignon sur rue peut être un premier pas quand même non??
ceci dit l'exploitation du malheur humain restera d'époque .
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Georges » 03 févr. 2012, 13:17:40

Cette "église" n'est pas morte en Fance, loin de là. Si elle n'avait pas eu des appuis au sein des politiques, elle ne searit pas aussi puissante.

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Vincendix » 03 févr. 2012, 13:54:39

La puissance de ces sectes est due à leurs immenses moyens financiers mais également à quelques complicités politiques, c'est évident.
Une fois de plus la "scientologie" va s'en sortir et pourtant il faudrait la condamner pour trafic illicite de "drogue morale".
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par mps » 03 févr. 2012, 16:31:06

Le drame, c'est que la Scientologie est une secte racketeuse plus intelligente qu'une autre, et qu'elle recrute à des niveaux souvent élevés, ce qui l'ancre dans les sociétés.

D'où une certaine déroute quand il s'agit de la qualifier.

Par contre, les Parquets sont très accueillants aux plaignants ;)

http://www.secunews.be/fr/news.asp?ID=210
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par lucifer » 03 févr. 2012, 19:03:05

Bien sûr, si quelqu'un ici pouvait me dire quelle difference il y a entre une religion et une secte, je suis preneur.
Et qui décide de dire qu'une religion est légale ou non ?
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58014
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Nombrilist » 03 févr. 2012, 19:11:50

Si religion pas financer les décideurs ==> secte.

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par lyly » 03 févr. 2012, 19:14:33

lucifer a écrit :Bien sûr, si quelqu'un ici pouvait me dire quelle difference il y a entre une religion et une secte, je suis preneur.
Et qui décide de dire qu'une religion est légale ou non ?
Regarde le FN ..... Même le président a l'air d' être contre mais pourtant ... ils ont le droit d'exister ..
Va comprendre ..
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par lucifer » 03 févr. 2012, 19:28:12

Nombrilist a écrit :Si religion pas financer les décideurs ==> secte.
Ok, mais si on se refere au catholicisme , il a été plus que finaçé par certains, non ? Sinon, je me demande bien d'où vient la richesse de cette religion.
Donc, notre religion nationale n'aurait jamais vu le jour sans contributions directes ou indirectes des differents rois et états en place.
D'où ma question, le catholicisme et le coran sont des religions, mais rien ne les differe vraiment des sectes. Elles ont leur nombre de martyrs, leur nombres de suicides collectifs, leur nombre de morts.

C'est vrai que j'ai un peu de mal à faire la difference.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par lyly » 03 févr. 2012, 19:36:12

Ya quand même des tas de groupes très répendus en France. ...
Les Témoins de Jéhovah font régulièrement l'objet de critiques, notamment pour leur refus des transfusions sanguines, même lorsque le pronostic vital est engagé, y compris pour les enfants. Ils ont aussi été l'objet de vives critiques suite à la non-réalisation de prédictions, et à cause de leur opposition aux sciences, en particulier concernant la théorie de l'évolution et la destruction du premier temple de Jérusalem qu'ils situent en 607 av. J.-C., contre l'avis des historiens. Leur isolement social et leur autoritarisme ont contribué à les classer parmi les mouvements à caractère sectaire dans certains pays. Enfin, certains scandales ont entaché leur histoire, concernant notamment la gestion de nombreuses affaires de pédophilie dans leurs rangs.
Et qu'en est il de ces gens là ?
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25947
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par El Fredo » 03 févr. 2012, 20:35:12

lucifer a écrit :Bien sûr, si quelqu'un ici pouvait me dire quelle difference il y a entre une religion et une secte, je suis preneur.
Une religion, c'est une secte qui a réussi.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par mps » 04 févr. 2012, 09:16:12

C'est plus nuancé.

Pour les Témoins de Jéhovah, ce sont des groupes récessifs et originaux, un peu comme les Mormons. Encore que les premiers ne pratiquenent pas la polygamie (mais que beaucoup de laïcs le font !) Bref, c'est leur problème.

Pour les religions, il n'est pas interdit de faire des legs (on en fait bien pour 30 Millions d'Amis), mais il n'y a aucun rapport entre ces dons et le droit de recevoir les sacrements, par exemple.

Les sectes ont d'autres caractéristiques : elles commencent invariablement à couper leur cible de son entourage, captent les patrimoines, vendent leurs bouquins au prix d'une bonne partie du salaire de l'adepte, lui lavent le cerveau, le sous-alimentent et le prive de sommeil, bref, en fait une loque pour le programmer à rapporter plus.
Elle repose sur le culte de la personnalité du gourou, et les adeptes meurent pour lui à la première injonction.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20113
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Golgoth » 04 févr. 2012, 09:20:53

Il n'y a aucune différence entre les religions, les sectes, les partis politiques et les club de supporter.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré