La fin de la scientologie en France ?

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
Pascale
Messages : 2438
Enregistré le : 20 févr. 2012, 22:34:27
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)
Localisation : Jérusalem

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Pascale » 29 nov. 2013, 20:46:35

"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
- Tu sais qui je suis ?
- Une débauchée, luxurieuse, corrompue, déréglée, voluptueuse, immorale, libertine, dissolue, sensuelle, polissonne, baiseuse, dépravée, impudique, vicieuse...
Louis Calaferte

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 29 nov. 2013, 21:28:07

Pascale » 29 Nov 2013, 21:46:35 a écrit :"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
Comme tu dis, mais personne ne nous oblige d'adhérer, alors tant qu'il s respectent la loi.....

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 29 nov. 2013, 21:40:32

Il y a bien d'autres sectes en France et ailleurs, qui sont presque tous basés sur un soi-disant soutien aux personnes en difficultés existentielles, qui payent pour trouver une aide (souvent farfelue) et leur fait croire que tout ira mieux si elles suivent les conseils de leur gourou, dont l'intérêt principal est de s'enrichir. Le problème est que les gens qui se laissent embobiner, sont les mêmes que ceux qui se confient totalement à une religion et deviennent mystiques ou tombent dans les mains d'autres charlatans, au point que cela devienne aussi une aliénation. Alors interdire une secte, peut-être, mais d'autres vont voir le jour, la seule chose possible est d'avertir les gens, mais l'interdiction ne sert qu'à rendre la société de plus en plus hermétique à la liberté d'action.

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 29 nov. 2013, 22:53:22

karoline » 29 Nov 2013, 21:28:07 a écrit :
Pascale » 29 Nov 2013, 21:46:35 a écrit :"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
Comme tu dis, mais personne ne nous oblige d'adhérer, alors tant qu'il s respectent la loi.....

Il y a bien plus dangereux que des vitamines et des compléments alimentaires et les scientologues ne sont pas les seuls à en prendre !

"... les distributions de « tranquillisants et de somnifères » de la classe des Benzodiazépines et apparentés, que nous dénonçons depuis plus de 22 ans, continuent de faire des ravages parmi la population."

http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/0 ... uillisants

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 30 nov. 2013, 00:23:11

Marie-Novembre » 29 Nov 2013, 23:53:22 a écrit :
karoline » 29 Nov 2013, 21:28:07 a écrit :
Pascale » 29 Nov 2013, 21:46:35 a écrit :"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
Comme tu dis, mais personne ne nous oblige d'adhérer, alors tant qu'il s respectent la loi.....

Il y a bien plus dangereux que des vitamines et des compléments alimentaires et les scientologues ne sont pas les seuls à en prendre !

"... les distributions de « tranquillisants et de somnifères » de la classe des Benzodiazépines et apparentés, que nous dénonçons depuis plus de 22 ans, continuent de faire des ravages parmi la population."

http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/0 ... uillisants
Oui, tout médicament ou substitut alimentaire a une indication, pourquoi prendre des vitamines sans savoir si on en a réellement besoin. quelquefois c'est utile d'en prendre si on n'a pas une alimentation équilibrée, ou si les rayons solaires font défaut. Mais quel rapport avec la Scientologie? Un médecin peut vous en prescrire si c'est nécessaire. Mais j'ai l'impression que vous pensez que des vitamines peuvent remplacer des psychotropes? Qu'en France les médecins ont tendance à prescrire trop, c'est peut-être un fait, mais cela est également du à la pression des patients.

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 30 nov. 2013, 09:55:14

karoline » 30 Nov 2013, 00:23:11 a écrit :
Marie-Novembre » 29 Nov 2013, 23:53:22 a écrit :
karoline » 29 Nov 2013, 21:28:07 a écrit :
Pascale » 29 Nov 2013, 21:46:35 a écrit :"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
Comme tu dis, mais personne ne nous oblige d'adhérer, alors tant qu'il s respectent la loi.....

Il y a bien plus dangereux que des vitamines et des compléments alimentaires et les scientologues ne sont pas les seuls à en prendre !

"... les distributions de « tranquillisants et de somnifères » de la classe des Benzodiazépines et apparentés, que nous dénonçons depuis plus de 22 ans, continuent de faire des ravages parmi la population."

http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/0 ... uillisants
Oui, tout médicament ou substitut alimentaire a une indication, pourquoi prendre des vitamines sans savoir si on en a réellement besoin. quelquefois c'est utile d'en prendre si on n'a pas une alimentation équilibrée, ou si les rayons solaires font défaut. Mais quel rapport avec la Scientologie? Un médecin peut vous en prescrire si c'est nécessaire. Mais j'ai l'impression que vous pensez que des vitamines peuvent remplacer des psychotropes? Qu'en France les médecins ont tendance à prescrire trop, c'est peut-être un fait, mais cela est également du à la pression des patients.
Thomas Stephen Szasz (Natif de Budapest en 1920, il a immigré aux États-Unis en 1938 pour fuir les nazis ) mort le 8 septembre 2012, psychiatre et professeur émérite de psychiatrie hongrois contestataire et critique de la morale et des fondations scientifiques de la psychiatrie.
En 1969, il a cofondé avec l'Église de Scientologie la Commission des citoyens pour les droits de l'homme (http://www.ccdh.fr/) pour lutter contre les abus psychiatriques.

Voici un exemple parmi tant d'autres des drames causés par des drogues psychiatriques légales :

Si la fusillade de Newtown a relancé le débat sur les armes à feu, elle a aussi soulevé le problème des antipsychotiques. Le meurtrier, Adam Lanza, était sous Fanapt, un médicament controversé aux effets secondaires particulièrement lourds : agressivité, paranoïa, délire ou encore crises de panique.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cris ... mgzpf37.99

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 01 déc. 2013, 22:45:57

Marie-Novembre » 30 Nov 2013, 10:55:14 a écrit :
karoline » 30 Nov 2013, 00:23:11 a écrit :
Marie-Novembre » 29 Nov 2013, 23:53:22 a écrit :
karoline » 29 Nov 2013, 21:28:07 a écrit :
Pascale » 29 Nov 2013, 21:46:35 a écrit :"(les scientologues prennent des vitamines et des compléments alimentaires à une étape de leur progression)".....

Oh purée !!!
Comme tu dis, mais personne ne nous oblige d'adhérer, alors tant qu'il s respectent la loi.....

Il y a bien plus dangereux que des vitamines et des compléments alimentaires et les scientologues ne sont pas les seuls à en prendre !

"... les distributions de « tranquillisants et de somnifères » de la classe des Benzodiazépines et apparentés, que nous dénonçons depuis plus de 22 ans, continuent de faire des ravages parmi la population."

http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/0 ... uillisants
Oui, tout médicament ou substitut alimentaire a une indication, pourquoi prendre des vitamines sans savoir si on en a réellement besoin. quelquefois c'est utile d'en prendre si on n'a pas une alimentation équilibrée, ou si les rayons solaires font défaut. Mais quel rapport avec la Scientologie? Un médecin peut vous en prescrire si c'est nécessaire. Mais j'ai l'impression que vous pensez que des vitamines peuvent remplacer des psychotropes? Qu'en France les médecins ont tendance à prescrire trop, c'est peut-être un fait, mais cela est également du à la pression des patients.
Thomas Stephen Szasz (Natif de Budapest en 1920, il a immigré aux États-Unis en 1938 pour fuir les nazis ) mort le 8 septembre 2012, psychiatre et professeur émérite de psychiatrie hongrois contestataire et critique de la morale et des fondations scientifiques de la psychiatrie.
En 1969, il a cofondé avec l'Église de Scientologie la Commission des citoyens pour les droits de l'homme (http://www.ccdh.fr/) pour lutter contre les abus psychiatriques.

Voici un exemple parmi tant d'autres des drames causés par des drogues psychiatriques légales :

Si la fusillade de Newtown a relancé le débat sur les armes à feu, elle a aussi soulevé le problème des antipsychotiques. Le meurtrier, Adam Lanza, était sous Fanapt, un médicament controversé aux effets secondaires particulièrement lourds : agressivité, paranoïa, délire ou encore crises de panique.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cris ... mgzpf37.99
Je ne comprends toujours pas le rapport entre la distribution abusive de psychotropes (et où se trouve l'intérêt du médecin de prescrire plus que nécessaire, surtout que plus que jamais, les dépenses sont sévèrement contrôlés par Assurance Maladie?) Quelles sont les compétences des "scientologues" dans la prescription ou non-prescription de médicaments, même s'il s'agit seulement de vitamines ou compléments alimentaires?

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 02 déc. 2013, 10:09:42

Karoline,Ce n'est pas l'intérêt du médecin mais celui des laboratoires pharmaceutiques qui leur envoie leurs visiteurs médicaux pour en faire la promotion !
La CCDH et d'autres associations dénoncent ces abus,soutiennent et aident les victimes d'internements abusifs,électrochocs,camisole chimique etc.,il y a des médecins qui connaissent très bien le sujet dans ces associations !
L'épouvantable drame de l’école américaine de Sandy Hook dans laquelle 26 personnes trouvèrent la mort de la main d’un tueur fou invite une nouvelle fois à poser deux questions : celle des armes en liberté aux Etats-Unis, débat amplement réabordé par le pouvoir américain et la deuxième, celle du rôle au moins favorisant des traitements médicamenteux absorbés par nombre de ces tueurs.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cris ... pYfxVtV.99
La plupart des auteurs de ces tueries,pour ne pas dire tous,sont sous l'emprise de drogues psychiatriques dont les effets secondaires
favorisent le passage à l'acte !

Le rapport avec la Scientologie?c'est le rapport entre santé d'esprit et folie meurtrière !
Contrairement à la Scientologie,la psychiatrie ne tient pas compte de la nature spirituelle des individus qu'elle prétend soigner ce qui explique ses nombreux échecs,ces tueries,suicides,drames etc !

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 02 déc. 2013, 12:51:19

Marie-Novembre » 02 Déc 2013, 11:09:42 a écrit :Karoline,Ce n'est pas l'intérêt du médecin mais celui des laboratoires pharmaceutiques qui leur envoie leurs visiteurs médicaux pour en faire la promotion !
Les médecins feront la promotion d'un médicament en échange d'un stylo publicitaire? Il ne faut pas exagérer.
La CCDH et d'autres associations dénoncent ces abus,soutiennent et aident les victimes d'internements abusifs,électrochocs,camisole chimique etc.,il y a des médecins qui connaissent très bien le sujet dans ces associations !
L'épouvantable drame de l’école américaine de Sandy Hook dans laquelle 26 personnes trouvèrent la mort de la main d’un tueur fou invite une nouvelle fois à poser deux questions : celle des armes en liberté aux Etats-Unis, débat amplement réabordé par le pouvoir américain et la deuxième, celle du rôle au moins favorisant des traitements médicamenteux absorbés par nombre de ces tueurs.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cris ... pYfxVtV.99
La plupart des auteurs de ces tueries,pour ne pas dire tous,sont sous l'emprise de drogues psychiatriques dont les effets secondaires
favorisent le passage à l'acte !
Il faudrait peut-être changer de lecture et choisir peut-être des journaux qui soient plus objectifs et ne fassent pas de catastrophisme avec un cas particulier?
Le rapport avec la Scientologie?c'est le rapport entre santé d'esprit et folie meurtrière !
Contrairement à la Scientologie,la psychiatrie ne tient pas compte de la nature spirituelle des individus qu'elle prétend soigner ce qui explique ses nombreux échecs,ces tueries,suicides,drames etc !
J'ai vraiment des doutes quant à la capacité de la scientologie à remplacer les médecins (10 ans d'études minimum pour un spécialiste), mais si c'est le cas, je les félicite.

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 02 déc. 2013, 18:45:58

Il faut apprendre à lire Karoline et vous renseigner sur le rôle du visiteur médical!
Que fait un visiteur médical ?
Réponse :Le Visiteur Médical occupe un rôle clef dans la promotion des solutions thérapeutiques conçues par l'industrie pharmaceutique.
Véritable relais des laboratoires pharmaceutiques sur le terrain, le rôle du Visiteur Médical est de promouvoir les produits de son laboratoire auprès de la communauté des professionnels de santé : médecins généralistes et spécialistes, responsables hospitaliers, chefs de service...
http://www.ilv.fr/cs/visiteurs-medicaux

Si un scientologue dit que l'hiver il fait froid et qu'il fait chaud en été,vous aurez aussi des doutes ?

La CCDH qui dénonce les abus de la psychiatrie est une association indépendante de la Scientologie de même qu'il existe des associations créées par des catholiques,des musulmans etc.,elle ne fait pas de médecine,elle dénonce ce qui ne va pas en psychiatrie,d'autres le font aussi !
La psychiatrie qui prétend avoir le monopole de la santé mentale n'est pas une médecine et la Scientologie ne s'occupe pas de médecine mais de la personne en tant qu'être spirituel,elle s'occupe plus de l'esprit que du corps comme toutes les religions !

Avatar du membre
karoline
Messages : 3526
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par karoline » 04 déc. 2013, 00:26:01

Marie-Novembre » 02 Déc 2013, 19:45:58 a écrit :Il faut apprendre à lire Karoline et vous renseigner sur le rôle du visiteur médical!
Que fait un visiteur médical ?
Réponse :Le Visiteur Médical occupe un rôle clef dans la promotion des solutions thérapeutiques conçues par l'industrie pharmaceutique.
Véritable relais des laboratoires pharmaceutiques sur le terrain, le rôle du Visiteur Médical est de promouvoir les produits de son laboratoire auprès de la communauté des professionnels de santé : médecins généralistes et spécialistes, responsables hospitaliers, chefs de service...
http://www.ilv.fr/cs/visiteurs-medicaux
Je connais parfaitement le rôle des deux, et je peux confirmer que les médecins ne sont en aucun cas influencés par la visiteuse ou le visiteur, sauf peut-être encore à certains niveaux, c.a.d. quelques mandarins influents!!
Si un scientologue dit que l'hiver il fait froid et qu'il fait chaud en été,vous aurez aussi des doutes ?
Si je ne pouvais le vérifier, oui
La CCDH qui dénonce les abus de la psychiatrie est une association indépendante de la Scientologie de même qu'il existe des associations créées par des catholiques,des musulmans etc.,elle ne fait pas de médecine,elle dénonce ce qui ne va pas en psychiatrie,d'autres le font aussi !
La psychiatrie qui prétend avoir le monopole de la santé mentale n'est pas une médecine et la Scientologie ne s'occupe pas de médecine mais de la personne en tant qu'être spirituel,elle s'occupe plus de l'esprit que du corps comme toutes les religions !
Il ne suffit pas d'être indépendant pour manquer de discernement.

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 04 déc. 2013, 10:57:18

Il ne suffit pas d'être indépendant pour manquer de discernement.
Vous avez raison Karoline,

bonne journée !

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13744
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Baltorupec » 07 déc. 2013, 18:58:45

Bon répondons point par point à ces bêtises.

Premièrement, je souhaite préciser que je suis passer par le circuit psychiatrique pour des problèmes "mineurs". Je dis mineurs car je n'ai jamais été la cible de crises délirantes, de schizophrénie ou d'autres choses comme ça. J'ai un seul problème, je suis un anxieux/dépressif. J'ai déjà été hospitalisé dans un établissement de santé mental qui serait plutôt une "maison de repos" qu'un "asile psychiatrique". Cet établissement s'occupait en effet de troubles mentaux, mais nous restions entre gens ayant des capacités de raisonnement. Bref, je n'ai pas été confronté vraiment à la "folie". Je côtoyais uniquement des dépressifs, des anxieux, des bipolaires et des addicts (alcool ou autres drogues comme cannabis) quelques personnes avaient des troubles délirants mais malgré cela il gardaient un contrôle d'eux même. Bref, presque personne ne portait vraiment la pathologie sur lui, si j'aurais croisé ces gens dans la rue, je ne me serais jamais douté qu'ils puissent allait mal.
J'éprouve toujours pas mal de difficultés dans la vie de tout les jours mais je suis en cours de guérison.
J'en sors avec une certaine colère contre la psychologie et la psychiatrie pratiquée en France aujourd'hui.
Malgré cela, je m'apprête à défendre la psychiatrie.
Paradoxale ? Non, je ne suis pas opposé à la psychiatrie en elle-même mais à la façon dont elle est pratiquée aujourd'hui en France malgré de nombreux progrès depuis cinquante ans.

Maintenant, je vais répondre point par point à ce que vous avez dit :
Pour qui roulent ceux qui veulent interdire la Scientologie en France ?
De quels pouvoirs corrompus sont-ils les porte-parole ?
Défendent-ils les intérêts de l'industrie pharmaceutique menacés par un nouveau scandale sanitaire,
les intérêts de la psychiatrie dont la Scientologie dénonce les abus,les erreurs de diagnostic et d'expertise aux conséquences dramatiques,les prescriptions de drogues légales dont les effets secondaires favorisent le passage à l'acte : suicides,tueries,drames familiaux (deux drames familiaux le week end dernier dont les victimes sont des enfants).
http://blogs.mediapart.fr/blog/aaavam/1 ... -enfants-0
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ ... nfants.php ?
Dans le premier article, il n'y a aucunes preuves que le père ayant pendu ses deux enfants avaient absorbé au préalable un traitement psychotrope. Le blog n'est qu'un relais de propagande scientologique et non un article de journal.
Il a donc une valeur nulle.

Dans le second article, qui est un véritable article de journal, il n'est pas non plus fait mention d'absorption de médicaments psychotropes.
Cet article a donc aussi une valeur nulle.

On voit bien ici les méthodes scientologiques, des tentatives de manipulations foireuses. Vos exemples aurait été recevables si l'on aurait fait mention d'un suivi psychiatrique et d'une prescription de médicaments psychotropes par un médecin dans ces articles, même si ils n'auraient pas été des faits concluants.

Maintenant, que dit la science ?
Les études établissant un lien entre le risque suicidaire et la consommation d'antidépresseur sont nombreuses. Alors que certaines études indiqueraient une réduction du taux de suicide lié à un diagnostic et une prise en charge de la dépression, d'autres tendent à montrer une augmentation significative mais faible du risque de passage à l'acte suicidaire essentiellement chez l'adulte jeune25 et des présomptions de risques augmentés chez les enfants et les adolescents26.
Les risques accrus d'actes suicidaires seraient liés, d'après le Professeur Healy, à l'impatience pathologique, la tension, les réactions psychotiques ou dissociatives induites par les antidépresseurs11. De tels risques s'observeraient également, selon lui, chez des patients qui prendraient des ISRS pour des indications autres que la dépression, ou chez des volontaires sains11. Il révèle que les essais cliniques ont maintenant démontré de façon récurrente que les IRSS ont doublé le taux de suicides et d'actes suicidaires chez les déprimés et chez les anxieux, en comparaison avec un placebo11. Il constate que même si les ISRS et les nouveaux antidépresseurs sont beaucoup moins dangereux en cas d'intoxication volontaire que les tricycliques, l'ancienne génération d'antidépresseurs présentait moins de risque, parce qu'elle était prescrite sous surveillance à l'hôpital, plutôt que lors d'une consultation en ambulatoire de première ligne11.
Néanmoins, la plupart des études excluent les dépressifs graves, avec un risque suicidaire maximal et pour qui le traitement anti dépresseur aurait une efficacité maximale sur le taux de suicides, la mise de ces derniers sous placebo posant des problèmes d'éthique27.
Ce risque de passage à l'acte suicidaire est surtout présent en début de traitement, autour du 10 au 14e jour de traitement11, principalement dans la période de latence, entre le début du traitement et le début des effets sur l'humeur du patient, ce qui a motivé une note d'avertissement de la FDA américaine en 200428.
En effet, les anti-dépresseurs peuvent être dangereux. C'est pour cela qu'ils doivent être prescris pas n'importe comment. Remarquons qu'en France, de nombreux médecins généralistes prescrivent des anti-dépresseurs. On peut se poser la question légitime de la façon dont sont distribuer aujourd'hui les psychotropes en France et notamment les anti-dépresseurs. Notons que ce risque se pose essentiellement entre le 10ème et le 14ème jour. Ce problème est bien connu des psychiatres, et la plupart surveillent plus étroitement leur patients dans cette période. Après cette période de "latence", on peut par contre souvent observer une diminution du risque suicidaire.

Maintenant, je vais vous parler de mon expérience personnelle. J'ai été suicidaire, et je pensais quotidiennement au suicide, la prise d'antidépresseurs a fait disparaitre ce problème. Mon psychiatre n'a pas pour objectif de me prescrire des AD à vie, il m'a bien précisé qu'il s'agissait d'une béquille thérapeutique et non pas de la solution en elle même. Les AD sont une aide qui me permet de me protéger de moi même en attendant que je réalise le travail psychothérapeutique avec une psychologue.
Ceux qui veulent interdire la Scientologie en France,demandent-il l'interdiction de l'industrie pharmaceutique et de la psychiatrie pour crimes en bande organisée ?
Bientôt la France sera le seul pays d'Europe à condamner et à vouloir interdire la Scientologie reconnue d'utilité publique dans les autres !
"la Cour d’’Appel fiscale d’’Amsterdam a rendu une décision historique dans laquelle elle conclut que : « l’’Eglise de Scientologie d’’Amsterdam est confirmée comme étant une association d’’utilité publique parce qu’’il s’agit d’’une association dont les activités sont uniquement de nature ecclésiastique ou philosophique. »
L'Eglise de Scientologie a reçu le Prix de l'Excellence Religieuse (Religious Excellence Award) par le Ministre de l'Intérieur de la République de Chine de Taiwan à l'Eglise pour sa "contribution exceptionnelle à la société", le 10 septembre dernier.
Des gouvernements et des tribunaux du monde entier reconnaissent la nature religieuse de la Scientologie
Non, parce que
1_ La psychiatrie n'est pas une "bande organisée". Les psychiatres se disputent parfois assez violemment entre eux à cause de divergences sur leurs thèses. Il existe plusieurs mouvements, plusieurs sensibilités différentes dans la psychiatrie. Prendre la psychiatrie comme une "organisation" est donc faux bien que l'on peut noter qu'il y ait un certain "establishment psychiatrique" nécessaire à son enseignement.
2_ La scientologie s'attaque à la psychiatrie de façon diffamatoire. La plupart des associations s'occupant de la psychiatrie plaide pour sa réforme et non son interdiction, et eux ils ont des véritables arguments et propositions alternatives. La scientologie est assez isolée en fait dans sa volonté d'interdire la psychiatrie.

En tout cas, je ne sais pas si vous êtes heureuse grâce à la scientologie, mais vous avez appris à mentir comme un arracheur de dent. Votre nez doit déjà faire la circonférence de la terre. La France est loin d'être isolée, la scientologie n'est pas reconnue comme religion aux Royaume-Unis, considéré comme secte en France, en Belgique et en Allemagne. La Suisse refuse aussi de considérer comme religion la scientologie et la surveille de près. De plus, certains pays ont une définition très extensive de la liberté religieuse, ce qui n'est pas le cas en France. La religion est un tabou dans tout les pays, y compris en France. Dans certains pays, ce tabou s'exprime que l'on peut faire n'importe quoi puisqu'au final, c'est "sacré".

Par exemple :
En juillet 2011, après trois ans de démarches, un Autrichien nommé Niko Alm obtint le droit de porter une passoire sur la photo d'identité de son permis de conduire. Niko Alm a été autorisé à porter cette coiffe inhabituelle car elle est considérée comme un accessoire directement lié à la pratique du Pastafarisme. Il souhaite maintenant faire une demande afin que l'Église du Monstre en Spaghettis Volant soit officiellement reconnue en Autriche10. Lukas Novy, tchèque, a obtenu le même droit en 2013 dans la ville de Brno11.
En août 2013, Eddie Castillo du Texas se fait photographier pour sa photo de permis de conduire avec une passoire sur la tête mais le service juridique du Department of Public Safety du Texas pourrait remettre cet accord en question pour le permis de conduire permanent12.
Partout sur la planète,des milliers de personnes témoignent des bienfaits qu'ils retirent de leur pratique de la Scientologie,des leaders d'opinion expriment leur reconnaissance aux scientologues pour les solutions efficaces que les outils de la Scientologie et les campagnes d'amélioration sociale apportent aux problèmes de la société !
Voici un exemple parmi tant d'autres:
Des bénévoles distribuent des milliers d’exemplaires du livret du Chemin du Bonheur dans les territoires palestiniens
Cela n'en fait pas pour autant de la scientologie une bienfaiteuse. En ce qui concerne l'efficacité des outils de la scientologie, elle n'a jamais été démontrée. Des milliers de personnes et des leaders d'opinions témoignent du bienfait que leur apporterait la pratique de l'islam salafiste et pourtant demain, je continuerais à me raser.
En ce qui concerne cette distribution, je trouve que c'est vraiment cruel, les palestiniens vivent déjà un calvaire suffisamment important, inutile d'en rajouter.
"... les distributions de « tranquillisants et de somnifères » de la classe des Benzodiazépines et apparentés, que nous dénonçons depuis plus de 22 ans, continuent de faire des ravages parmi la population."
Ce sont des médicaments qui sont effectivement très lourd. On peut s'interroger si la législation pour leur prescription est suffisamment lourde cependant ce sont des médicaments qui ont des effets sur la prise en charge des gens hyperanxieux. Pour en avoir croisé quelques uns lors de mes hospitalisations, ces médicaments étaient pour eux un soulagement car ça leur éviter de vivre un calvaire.
Ils ont des effets secondaires lourds : dépendance entre autre. Cependant, ils n'ont pas du tout le même but qu'une drogue, le but de la drogue est l'euphorie, les benzodiazépine ne provoquent pas d'euphorie, ils soulagent juste.
Pour autant, ce ne sont pas des médicaments à distribuer sans contrôle. Il est vrai qu'il est assez effrayant de voir que 7,5 % de la population française en absorbe. On peut se demander si 7,5 % de la population en a réellement besoin.
Voici un exemple parmi tant d'autres des drames causés par des drogues psychiatriques légales :

Si la fusillade de Newtown a relancé le débat sur les armes à feu, elle a aussi soulevé le problème des antipsychotiques. Le meurtrier, Adam Lanza, était sous Fanapt, un médicament controversé aux effets secondaires particulièrement lourds : agressivité, paranoïa, délire ou encore crises de panique.

Tout les médicaments psychiatriques ne sont pas forcément adaptés en effet. Cependant, il est difficile de déterminer quels sont les causes exacts d'un passage à l'acte. Adam Lanza vivait de base dans un milieu perturbé et violent. Ce passage à l'acte est multi-factoriels. Au passage, je doute quand même de la véracité de ces faits, il est nul part fait mention d'un suivi psychiatrique et donc d'un suivi médicamenteux dans les journaux relatant ces faits (lefigaro.fr, lemonde.fr) qui n'avait pourtant pas hésité à le mentionner pour la tuerie d'aurora (bien que l'on ne sache pas si oui ou non, il a absorbé des médicaments).
Karoline,Ce n'est pas l'intérêt du médecin mais celui des laboratoires pharmaceutiques qui leur envoie leurs visiteurs médicaux pour en faire la promotion !
La CCDH et d'autres associations dénoncent ces abus,soutiennent et aident les victimes d'internements abusifs,électrochocs,camisole chimique etc.,il y a des médecins qui connaissent très bien le sujet dans ces associations !
L'épouvantable drame de l’école américaine de Sandy Hook dans laquelle 26 personnes trouvèrent la mort de la main d’un tueur fou invite une nouvelle fois à poser deux questions : celle des armes en liberté aux Etats-Unis, débat amplement réabordé par le pouvoir américain et la deuxième, celle du rôle au moins favorisant des traitements médicamenteux absorbés par nombre de ces tueurs.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/cris ... pYfxVtV.99
Le problème des visiteurs médicaux pose en effet extrêmement problème au sein de la psychiatrie. Lors de la réaction du DSM IV et V des liens étroits entre certains rédacteurs du DSM et l'industrie pharmaceutique a été posée. Le DSM V est critiquée par une partie de la communauté psychiatrique pour sa tendance à pathologiser ce qui pourrait être considéré comme normal et ainsi favoriser l'absorption de médicaments.
Cependant, le problème ne se pose pas que pour la psychiatrie. Le problème est très important dans tout les domaines de la médecine, dois je rappeler l'affaire du médiator qui a fait près de 1000 morts ?

En ce qui concerne les internements abusifs ceux ci ne se font pas à l'initiative du médecin. Pour être interné contre son gré, il faut soit une demande de la famille, soit une demande de la préfecture. L'internement ne se fait pas unilatéralement et est soumis à un accord collégial. Le problème de l'internement abusif est le même que pour la camisole chimique. Le psychiatre peut être attaqué en procès en cas d'erreur de diagnostique à la suite duquel il y a un incident, il peut y perdre beaucoup, il aura donc tendance naturellement à avoir la main lourde. C'est effectivement triste, mais on ne peut rien y faire.
Pour les électrochocs, il faut se sortir l'image d'épinal inculquée. Les électrochocs sont toujours prescrits avec l'accord du patient, il n'est pas possible d'en administrer à une personne non consentante (sur seul avis du psychiatre par exemple), l'observation des effets des électrochocs montrent une certaine efficacité pour certains troubles, cependant désormais les médecins préfèrent souvent les traitements médicamenteux, moins lourds.
La plupart des auteurs de ces tueries,pour ne pas dire tous,sont sous l'emprise de drogues psychiatriques dont les effets secondaires
favorisent le passage à l'acte !
Faux. Encore un mensonge.
Le rapport avec la Scientologie?c'est le rapport entre santé d'esprit et folie meurtrière !
Contrairement à la Scientologie,la psychiatrie ne tient pas compte de la nature spirituelle des individus qu'elle prétend soigner ce qui explique ses nombreux échecs,ces tueries,suicides,drames etc !
La psychiatrie qui prétend avoir le monopole de la santé mentale n'est pas une médecine et la Scientologie ne s'occupe pas de médecine mais de la personne en tant qu'être spirituel,elle s'occupe plus de l'esprit que du corps comme toutes les religions !
Ces deux assertions sont contradictoires.
Au passage, vous vous y prenez comment pour déterminer la nature spirituelle d'un individu ?
Au passage, on ne peut pas reprocher à la fois à la psychiatrie d'interner abusivement et ses nombreux échecs. Il y aurait peut être moins d'échecs si il y avait plus d'internements. Je ne sais pas si c'est forcément souhaitable.

Reprocher à la psychiatrie les tueries, les suicides, les drames familiaux est biaisé. Ce serait comme reprocher à la cardiologie toutes les morts dues à des arrêts cardiaques. Non seulement on ne peut pas reprocher aux psychiatres le moindre acte causé par un déséquilibré car je rappelle que personne n'est obligé de consulter un psychiatre (sauf certains condamnés), mais même parmi ceux qui ont été suivis, on ne peut pas reprocher à la psychiatrie tout les échecs de thérapie. Premièrement, parce que nos connaissances psychologiques sont loin d'être parfaites. Autant, il est "facile" de diagnostiquer beaucoup de maladies : pour une fracture, il suffit de passer une radio, pour certaines pathologies, une prise de la fièvre permet au moins d'orienter le diagnostique, on peut repérer une maladie du coeur en passant un certains nombre d'examens. Le problème de la psychiatrie est que le psychiatre doit se baser principalement sur ce que lui rapporte le patient. Il n'y pas d'outils magique pour dire "vous avez une psychose monsieur". De même symptômes peuvent se rapporter à des maladies différente nécessitant des prises en charges différentes.
Deuxièmement, parce que tout simplement de par sa profession, le psychiatrie va avoir comme patients des gens fragiles. Quand l'on a beaucoup de patients suicidaires, il est malheureusement probable qu'une petite partie se suicident. Tout le monde ne peut pas être sauvé. La psychologie (et la psychiatrie), c'est 50/50. Le psychiatre ne peut pas faire tout le travail, le patient doit arriver aussi à faire son bout de chemin. Si quelqu'un vient en début de dépression, il sera bien plus facilement aidé que quelqu'un qui vient après plusieurs tentatives de suicides.

La psychiatrie est se base principalement sur deux sciences : la neurologie et la psychologie, ce qui la différencie de la scientologie malgré le nom que s'est donné cette religion, à mon sens pour berner les gens.
La science part de l'observation et de l'expérience. La science se caractérise par l'observation de la situation existante, l'élaboration d'une thèse pour expliquer la situation et la mise à l'épreuve de la thèse par l'expérience.
La scientologie est comme toutes les religions un dogme : à partir d'une conclusion (ce qu'a dit Ron Hubbard), on tente de trouver des arguments pour étayer son point de vue. La psychiatrie peut être dogmatique, mais heureusement, il y a toujours des chercheurs pour remettre en cause les vues établies.

Malgré ces nombreux échecs, la psychiatrie arrive néanmoins à permettre à des gens de retrouver une vie normale. Je pense notamment aux schizophrènes et aux gens victimes d'hallucinations. Certains schizophrènes peuvent ainsi avoir une vie normale avec une famille, un travail grâce aux traitements modernes. Leur prétendre qu'ils pourraient vivre sans traitement est un mensonge, la schizophrénie n'est pas curable. On peut "seulement" faire de sorte qu'un schizophrène n'ait plus jamais de crises.

Mais bon, on comprend bien l'acharnement des scientologues contre la psychiatrie en prenant cause de cela :
Xenu (ou Xemu1) serait, d'après l'écrivain de science-fiction et fondateur de la scientologie L. Ron Hubbard, le dictateur d'une « Fédération galactique » qui, il y a 75 millions d'années, aurait apporté, avec l'aide de psychiatres extraterrestres, 13 500 milliards d'extraterrestres sur Terre dans des vaisseaux spatiaux ressemblant à des DC-8, les aurait jetés dans des volcans et les aurait fait exploser avec des bombes à hydrogène2. Selon cette thèse, telle qu'elle existerait plus ou moins secrètement en scientologie, l'essence de ces extraterrestres serait restée sur Terre et serait agglomérée autour des êtres humains comme des engrammes, leur causant des problèmes spirituels.
:mdr:

La scientologie est une organisation religieuse dangereuse :
Menaces, diffamations, chantages, la scientologie ne recule devant rien pour imposer son église.

Quand on sait de ce qu'est capable la scientologie, on ne peut que se tenir éloigné de ce mouvement :
L'opération Snow White est le nom de code d'une opération lancée par l'Église de scientologie au cours des années 1970 pour faire disparaitre les dossiers défavorables à la scientologie et à son fondateur L. Ron Hubbard. Ce projet incluait une série d'infiltrations et de vols de 136 organismes gouvernementaux, ambassades et consulats, ainsi que d'organismes privés critiques à l'égard de la Scientologie, réalisée par des membres de l'Église, dans plus de 30 pays.
Dans le cadre de ce programme, de nombreux membres de la Scientologie ont commis des infiltrations, des écoutes téléphoniques, et le vol de documents dans les bureaux du gouvernement, en particulier ceux de l'US Internal Revenue Service.
En 1977, les bureaux de Scientologie des deux côtes furent perquisitionnés par des agents du FBI cherchant des preuves de cette opération. À cette occasion ils découvrirent des dossiers que l'Église constituait sur ses ennemis potentiels, comme la journaliste Paulette Cooper1, afin de les mettre hors d'état de lui nuire2.
L'Office du gardien, l'organisation scientologue chargée de défendre les intérêts de l'Église de Scientologie, fut particulièrement impliquée dans cette affaire. Onze cadres haut placés de l'Église, dont Jane Kember, responsable de l'Office et Mary Sue Hubbard, épouse du fondateur L. Ron Hubbard qui était alors numéro 2 du mouvement, furent inculpés. Ils plaidèrent coupable ou furent reconnus comme tels par la Cour fédérale pour les délits d'obstruction à la justice, de cambriolage de bureaux du gouvernement, et de vol de documents et biens de l'État. Ils furent condamnés à des peines de 4 à 5 ans de prison, et à des amendes de 10 000 dollars2. Hubbard fut mentionné, par le procureur fédéral, comme « coconspirateur non poursuivi », et aucun lien ne lui fut trouvé avec l'affaire 3.
Suite à cette affaire, l'Office du gardien fut supprimé, et les scientologues impliqués dans l'affaire furent démis de leurs responsabilités dans l'organisation2.
La psychiatrie moderne n'est pas qu'une médecine en effet, c'est aussi un juteux business. La scientologie doit y voir un concurrent pour plumer les gens, car elle a démontrée à maintes reprises sa rapacité.
Chaque centre ou Église de Scientologie, nommé en interne « org (-anisation) », met à la disposition de ses adhérents de nombreux services et ouvrages considérés comme des livres à caractère religieux selon les adeptes : cinq cent mille pages, trois mille conférences enregistrées, et une centaine de films, tous attribués au fondateur de la scientologie, Ron Hubbard. Les cours et ouvrages fournis constituent un ensemble de méthodes, censées permettre de devenir plus « apte », de méthodes pour faire survivre la Scientologie en tant que mouvement et de mythologie propre a la Scientologie (dont les textes sur Xenu et dont des versions sont diffusées sur Internet ou Usenet principalement par des détracteurs mais aussi par des défenseurs de la Scientologie).
La critique la plus commune est que la scientologie ferait miroiter à ses adeptes la possibilité d'atteindre un état qu'ils n'atteindront jamais, se contentant d'une progression perpétuelle. Les adeptes, pour passer d'un grade à un autre, doivent suivre des stages et acheter des documents. À titre d'exemple pour un premier contact, une série de quinze CD (conférences d'une heure par CD) datant de 1956, enregistrée en pleine guerre froide, Le Congrès de Washington sur les radiations et la confrontation est vendue actuellement environ 200 euros. Nombre de témoignages montreraient la surprise, une fois passé un niveau, de s'entendre dire que ce n'était qu'une étape alors que ce devait enfin être l'état d'illumination attendu. Le coût financier de l'étape suivante serait bien plus élevé.
D'après une enquête du mensuel Capital de mai 200986, l'Église de scientologie incite aussi ses adeptes à acheter toute une série de produits et services à prix prohibitifs comme l'électromètre -qui n'est en fait qu'un ohmmètre- (3 800 euros), le stage de purification (1 464 euros) ou l'heure d'audition (jusqu'à 400 euros). Selon Gilles Tanguy, le journaliste de Capital qui s'y est inscrit pour les besoins de l'enquête, chaque Église de scientologie fait ses comptes le jeudi. Et « la paie des vendeurs dépend directement » du chiffre d'affaires qu'ils ont facturé aux adeptes. D'après un site antiscientologue, le coût financier imposé à une personne pour atteindre le niveau « OT8 », le plus élevé dispensé actuellement, pourrait être estimé grossièrement (2005) à 400 000 euros87
Mais bon la scientologie ne se limite pas à la diffamation, l'intimidation et aux menaces, elle ne se limite pas de plumer ses adhérents, elle les met sous pression, tout cela aboutissant à de nombreux suicides :
http://www.antisectes.net//suicides.

Beaucoup de témoignages concordent à démontrer que la scientologie n'est qu'une énorme machine destinée à broyer les êtres humains :
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... ements.php
http://www.lapresse.ca/international/co ... haggis.php
http://www.liberation.fr/societe/1998/1 ... -au_255396
http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... depte-.php

Un des témoignage, les plus accablants, celle de la nièce de l'actuel gourou :
http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 17126.html

J'ai volontairement ignoré dans ma recherche les gens qui ne sont restés que quelques mois dans la secte, leur témoignage bien qu'intéressant n'est pas probant.

Rappelons que la scientologie a été condamnée pour escroquerie en bande organisée. La justice a démontrée l'existence d'une obsession pour le rendement financer de la scientologie :
À la suite d'une nouvelle enquête commencée en 1998, deux structures proches de la Scientologie, l'Association spirituelle de l'église de scientologie-Celebrity Centre et la librairie Scientologie espace liberté ont été renvoyées en correctionnelle le 8 septembre 2008 par un juge parisien pour « escroquerie en bande organisée »110,111. Le Parquet avait requis un non-lieu, estimant que « l’information n’a pas permis d’établir que les remises de fonds effectués par les plaignants aient procédé de démarches frauduleuses » et « qu'il ne peut être considéré que l’incitation à faire du sauna, prendre des vitamines et courir pour se « purifier » constitue un délit d’exercice illégal de la médecine »112. Ceci a été présenté par l'avocat des parties civiles comme une « attitude complaisante » laissant entrevoir des motivations politiques.
L'ordonnance de renvoi de l'association en tant que personne morale devant le tribunal comporte les accusations suivantes : « multiples manipulations bancaires », « surfacturations de produits vendus par les scientologues », « dissimulation de ses gains », et retient la circonstance de bande organisée concernant les dirigeants français de la scientologie. L'ordonnance cite également des documents internes de la scientologie qui, selon elle, « ne laissent aucun doute sur la finalité commerciale de l'action scientologue, dénotant une véritable obsession pour le rendement financier »113.
11 ans plus tard, l'association spirituelle a été jugée en tant que personne morale pour « escroquerie en bande organisée » à Paris en mai 200949. Le jugement rendu le 27 octobre 2009 condamne l'association. Elle est reconnue coupable d'escroquerie en bande organisée et est sanctionnée par une amende de 600 000 € mais l'Église peut poursuivre ses activités. L'Église fait appel114. Le 2 février 2012, la cour d'appel confirme les condamnations de l'association et de certains dirigeants. C'est la première fois que l'association est condamnée en tant que personne morale115 pour escroquerie en bande organisée116. La Cour de Cassation rejette le 16 octobre 2013 le pourvoi de l'église de Scientologie, laquelle annonce alors qu'elle portera l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme117.
Si à l'époque de l'ouverture de la procédure, les personnes morales condamnées pour escroquerie encouraient la peine complémentaire de dissolution, la loi du 12 mai 2009118 (votée à l'initiative du député UMP Jean-Luc Warsmann, et signalée par la Miviludes) a modifié l'article 313-9 du code pénal et a supprimé cette peine complémentaire. Cette modification législative, qualifiée d'accidentelle par le gouvernement de l'époque, a déclenché une polémique119,120. La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a invoqué à ce sujet le 15 septembre121 une « erreur matérielle » qui sera « corrigée dès que possible », c'est-à-dire trop tard pour pouvoir l'appliquer à la Scientologie.
Bonne lecture.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Marie-Novembre
Messages : 11
Enregistré le : 26 nov. 2013, 20:05:45

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Marie-Novembre » 07 déc. 2013, 23:17:57

Si à l'époque de l'ouverture de la procédure, les personnes morales condamnées pour escroquerie encouraient la peine complémentaire de dissolution, la loi du 12 mai 2009118 (votée à l'initiative du député UMP Jean-Luc Warsmann, et signalée par la Miviludes) a modifié l'article 313-9 du code pénal et a supprimé cette peine complémentaire. Cette modification législative, qualifiée d'accidentelle par le gouvernement de l'époque, a déclenché une polémique119,120. La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, a invoqué à ce sujet le 15 septembre121 une « erreur matérielle » qui sera « corrigée dès que possible », c'est-à-dire trop tard pour pouvoir l'appliquer à la Scientologie.
Je ne prends pas mes infos dans la presse et les sites poubelles qui font plus de la désinformation que de l'information et se gardent bien de donner la parole au porte-parole de la Scientologie ou à ses avocats,leur point de vue vaut pourtant largement le leur !
Je n'ai donc pas lu la totalité de vos copiés collés !

Apportez la preuve que c'est la Scientologie qui a fait modifier la loi pour empêcher sa dissolution et donnez les à la police !
Parce que voyez-vous,si cette loi a été modifiée,ce n'était sûrement pas pour en faire profiter la Scientologie puisqu'elle bénéficiait d'un non lieu à ce moment là !
Scientologie - chronologie d'un procès
http://www.sectes-infos.net/Scientologie_justice.htm

Ce procès a été une parodie de justice sans victimes et quand il n'y a pas de victimes,on en trouve comme cette soi-disant "victime" qui n’a jamais porté plainte, est en fait toujours scientologue et ne comprend pas comment une Cour peut décider à sa place s’il doit pratiquer librement sa religion ou non, et si le fait de soutenir volontairement son Eglise fait de lui, contre sa volonté, une victime, comme il l’a signifié dans une lettre ouverte adressée aux journalistes.
L’UNADFI qui a pollué les débats tout au long du procès a été définitivement déboutée et maintenant l’affaire est portée devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui a condamné la France plusieurs fois.
Ces mensonges et manipulations de l'UNADFI pour continuer à recevoir des subventions de l'Etat et des collectivités locales ressemblent beaucoup à une "escroquerie en bande organisée"!

Les fonds publics sont-ils utilisés dans l'intérêt général ?
Le cas de l'Unadfi
http://www.coordiap.com/press2976-unadfi-caplc-2011.htm

Je ne vais pas chercher la vérité dans les poubelles !
Bonsoir !

Nico37
Messages : 18627
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: La fin de la scientologie en France ?

Message non lu par Nico37 » 07 déc. 2013, 23:34:19

non mais uniquement sur les sites de la Scientologie...

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré