L'emprunt national

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7851
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 juil. 2009, 10:20:00

Je ne le pense pas non plus, il sera plus élevé sinon peu de Français prêteront. De plus il y aura des exonérations d'impôts et des avantages lors de la transmission d'héritage à mon avis, en tout cas ce serait une solution sage.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 12 juil. 2009, 10:44:00

politicien a écrit : Donc cépajuste tu penses que le taux ne sera pas de 2,5% ?
Non je ne le pense pas, et dans un sens c’est dommage, car si l’état pouvait emprunter à 2.5 % pour rembourser des emprunts antérieurs à des taux beaucoup plus élevés, ça permettrait de réduire la dette. Mais dans son discours de Versailles, Sarkozy a parlé d’un grand emprunt pour financer des nouvelles dépenses, et ça ferait un peu minable après son annonce fracassante s’il ne s’agissait que d’un emprunt à bas taux et sans avantages fiscaux pour se désendetter. L’intérêt politique va primer sur l’intérêt économique, c’est toujours comme ça et c’est pour ça que nos finances sont si calamiteuses.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2009, 12:02:00

Tu crois qu'il n'y a pas d'intérêt économique à attirer des capitaux ?
Et que proposer un taux correct et compétitif sur le marché serait une "attitude politique" ?

Amusant :?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 12 juil. 2009, 12:27:00

mps a écrit :Tu crois qu'il n'y a pas d'intérêt économique à attirer des capitaux ?
Et que proposer un taux correct et compétitif sur le marché serait une "attitude politique" ?

Amusant :?
Dites-moi quel intérêt, sinon politique, d’offrir une rémunération de disons 4 % et des avantages fiscaux à la clé, si l'on peut comme le dit Philippe Marini obtenir la même chose avec seulement 2.5 % ? Ce qui est amusant, c’est votre aveuglement, vous savez bien qu’il y a déjà eu par le passé des "grands emprunts" similaires et qu’ils se sont tous révélés ruineux pour l’économie.
Si Sarkozy n’avait pas l’intention d’utiliser cet emprunt à des fins politiques, il ne l’aurait pas annoncé à la tribune du congrès de Versailles.
Si je me trompe, je ferai mon mea culpa, mais je suis persuadé que le taux sera supérieur à 2.5 %.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 12 juil. 2009, 13:51:00

Un emprunt qui coutera plus cher à l'Etat que celui que la France fait chaque année auprès des marchés sans tambours ni trompette n'a rien d'exceptionnel hormis l'effet d'annoncer et l'adhesion que l'opération emporte auprès des français.

Pour l'instant c'est un fiasco puisque les français s'interroge sur la compétence d'un homme qui ne sait pas où affecter les fonds qu'il s'apprête à emprunter.

Attendons de connaître le cahier des charges ainsi que les modalités pour savoir si cette opération represente un équilibre pour les particuliers et pour la France.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2009, 17:43:00

Un fiasco, alors que rien n'est lancé ?

Ton "wait and see" est rigolo. L'emprunt se fera au taux normal, évidemment, mais avec l'avantage que les intérêts seront payés (si tout va bien) à des français, et donc que toutes les taxes récupérées viendront alléger son coût. Aucune mystère sur le plan technique.

Sur le plan politique, il s'agit simplement de sélectionner les investissements les plus rentables pour le fonds.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 12 juil. 2009, 17:54:00

les francais sont bien riches pour pouvoir preté des milliards, a l etat, a edf. .
qui vas payers les interets
la caravane passe et les chiens aboient

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7851
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 juil. 2009, 18:00:00

Les français sont 60 millions, si chacun prête 100€ remboursés 106€, l'état touche 6 milliards... Voila comment on fait. De plus les riches, qui sont revenus grâce au bouclier fiscal peuvent débourser par millions...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 12 juil. 2009, 20:32:00

Effectivement, les riches pouvant prêter seront remboursés par les prélèvements qui seront payés par les pauvres...C'est un système à la moralité douteuse.

J'ajoute que si cet emprunt peut présenter l'intérêt de l'indépendance vis à vis de la volatilité des taux sur les marchés d'une part et de l'indépendance financière d'autre part, il convient que les bénéfices de l'opération soient supérieurs à son coût financier tout de même important....Par conséquent, les français sont en droit d'exiger des résultats et quand on sait qu'en tant que ministre des finances le passage de Sarkozy se caractérisa par un deficit abyssal, le plus important de la mandature 2007-2007, il y a de quoi être méfiant.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 juil. 2009, 22:07:00

Effectivement, les riches pouvant prêter seront remboursés par les prélèvements qui seront payés par les pauvres...C'est un système à la moralité douteuse.

Ce n'est évidemment pas l'économie qui est ton violon d'Ingres icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 juil. 2009, 22:16:00

Bonjour,

Mps arrête avec ces petites phrases, qui ne font pas tellement plaisir, c'est comme ça que les posts dévient, alors donne plutôt tes arguments, mais pas des petites phrases comme celle ci.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 juil. 2009, 07:01:00

Politicien, tu crois que "cela fait plaisir"de voir des trolls raconter n'importe quoi ?

Je trouve que je suis bien polie ...

Et encore, je ne relève même pas le fameux "taux à 2,5 %", qui ne correspond pas au marché actuel des capitaux. Une "suggestion" dont le but sera évidemment d'encore casser du sucre sur le gouvernement, en disant qu'il paie son emprunt trop cher ... icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 13 juil. 2009, 10:01:00

Bonjour,

Mps on a pas la même définition de troll je crois, un troll parle pour ne rien dire, et pollue les sujets, là kpmpf ne donne que son avis, on est d'accord ou non, mais les petites phrases de ce genre j'aimerais qu'elle s'arrête, c'est si compliqué ?

Ensuite ce taux de 2,5%, ma chère mps, c'est Philippe Marini, rapporteur du Budget au Sénat, qui en a parlé, donc pourquoi aurait il dit cela ? Je ne pense pas que c'était pour casser du sucre.
Ensuite certains disent, que ce n'est pas économique, mais politique ? On va attendre déjà de connaitre le taux officiel, mais depuis tout temps ce sont des actes politiques non ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 juil. 2009, 10:44:00

Le taux de 2.5% a été effectivement annoncé par le Président de la Commission des finances.

Il convient aujourd'hui de s'interroger sur le taux qui sera versé aux français, si le Gouvernement souhaite que son emprunt soit attractif.

Dans tout les cas, il sera supérieur au taux du marché et c'est pour cela que les résultats se doivnet d'être à la hauteur des efforts consenties par les français, tant les emprunteurs que les prêteurs en terme de croissance, de création d'emplois et de valeur ajoutée crée...Enfin, j'ose espérer que Sarkozy ne trouvera pas, au travers de cette opération, le moyen de se financer couteusement, son projet surdimensionné du Grand Paris.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 27 août 2009, 11:44:00

Bonjour,

Interrogé mercredi soir sur Europe 1, Michel Rocard n'a pas précisément défini les contours du futur «grand emprunt national» voulu par le Président de la République.
Le matin même, Nicolas Sarkozy a lancé les travaux de la commission confiée aux deux ex-Premiers ministres, Michel Rocard et Alain Juppé, pour définir dans les deux mois à venir les «priorités stratégiques» de ce «grand emprunt» annoncé pour 2010.
 
Michel Rocard a notamment expliqué que la commission laisserait «aux spécialistes des marchés» financiers le soin de définir les modalités d'application. A savoir si l'Etat emprunterait auprès des particuliers ou bien auprès des marchés financiers.
Quant au montant de cet emprunt, Michel Rocard a indiqué qu'il serait établi «une fois qu'on aura fixé les priorités». 

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré