Assurance chômage : +1%

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 28 juin 2009, 14:08:00

Bonjour,

Les allocations de près 1,9 million de chômeurs indemnisés par l'assurance chômage vont être revalorisées de 1% au 1er juillet, soit moins que le Smic (+1,3%), a indiqué vendredi le régime d'assurance chômage (Unedic). Patronat et syndicats ont pris cette décision lors d'un conseil d'administration de l'Unedic après une négociation dans laquelle les syndicats ne sont pas parvenus à arracher davantage. Le patronat, qui avait initialement proposé une revalorisation de 0,5%, a finalement mis au vote une hausse de 1%, que les syndicats ont laissé passer en s'abstenant tous, selon des sources concordantes.
 
La CGT avait demandé une revalorisation "forte" via une augmentation de la base de calcul des allocations chômage. La CFDT avait exigé entre 2,5% et 3%, CFE-CGC voulait une revalorisation "supérieure à 2,5%", la CFTC et FO demandant 2,5%, a-t-on ajouté. La négociation a été entrecoupée par deux interruptions de séance, au cours desquelles le patronat a amélioré sa proposition et les syndicats, sauf la CGT, se disant prêts à transiger à 2%. La hausse annoncée est inférieure à la revalorisation du Smic (+1,3% au 1er juillet), alors que l'inflation devrait être faible ou nulle en 2009 (+0,4% prévu par le gouvernement, zéro selon l'Insee).
 
La moitié des chômeurs indemnisés touchent une allocation inférieure ou égale à 946 euros mensuels (chiffre septembre 2008). Environ trois chômeurs sur dix n'ont droit ni à une allocation chômage, ni à l'allocation spécifique de solidarité (ASS) versée par l'Etat, ni au RSA et n'ont donc pas de revenu de remplacement. En 2008, les allocations chômage avaient été moins revalorisées que le Smic malgré la forte accélération de l'inflation. Elles avaient augmenté de +2,5%, après +2% en 2007 et +1,95% en 2006.
(source : Lci)

Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 juin 2009, 20:33:00

1,900.000 chômeurs recevant 10 € de plus, cela ne changera rien à leur vie, mais va encore peser lourdement sur le budget de l'Etat.

A mon avis, une très mauvaise idée.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 28 juin 2009, 22:11:00

mps a écrit :1,900.000 chômeurs recevant 10 € de plus, cela ne changera rien à leur vie, mais va encore peser lourdement sur le budget de l'Etat.
A mon avis, une très mauvaise idée.
C'est facile de parler ainsi quand on a largement de quoi vivre.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7847
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 juin 2009, 07:50:00

C'est facile de parler ainsi quand on a largement de quoi vivre.
Ce n'est pas un argument, même si je suis d'accord avec toi. Chaque chose a des limite, en France, il y a 2.5 millions de chômeurs. Ce qui fait 25 millions de déboursés en plus tous les mois. Alors qu'en même temps on demande à l'état de débourser pour créer de l'emploi tu ne peux lui demander de débourser toujours plus pour financer la vie de ceux qui ne travaillent pas. Ce que je demande, ce n'est pas de soutenir la mesure, comme tu l'as dit, ce n'est pas suffisant pour faire revenir à la vie cess hommes et ces femmes, mais juste de comprendre. Si on arrivait à enrayer les pertes d'emplois, y'aurait même plus besoin de ça.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 juin 2009, 10:38:00

Le problème c'est que ceux qui ont perdu leur emploi n'en sont pas responsable et ce sont eux qui paie la crise causée par le systéme capitaliste pronnée par Sarkozy et l'UMP. Une fois de plus ce sont les plus pauvres qui paient pour que les plus riches gardent leur niveau de vie.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2009, 11:42:00

On comprend enfin d'où vient cette crise mondiale : c'est l'UMP et Sarkozy ( pour les français origine et fin de toute chose) icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Ce sont bien entendu les riches qui paient le prix fort, puisque eux avaient quelque chose à perdre ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 juin 2009, 13:26:00

mps a écrit :On comprend enfin d'où vient cette crise mondiale : c'est l'UMP et Sarkozy ( pour les français origine et fin de toute chose) icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
Ce sont bien entendu les riches qui paient le prix fort, puisque eux avaient quelque chose à perdre ...
C'est vrais que certains riches paient le prix fort, mais cette crise, ils en sont responsable par leurs courses aux profits et aux spéculations hasardeuse.

Entre le riche qui possédait 2 milliards d'euros avant la crise et qui à présent n'aurait que 1 milliard et le salarié qui touchait avant la crise 1000 euros, et qui avec le chomage n'en touche plus que 650, lequel des deux s'en sort le mieux ?

Je n'ai jamais dit que Sarkozy et l'UMP étaient responsables de la crise, mais qu'ils ont approuvé et cautionné les pratiques du capitalisme qui ont conduit à cette crise.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juin 2009, 14:15:00

Arrête ton char !
C'est vrais que certains riches paient le prix fort, mais cette crise, ils en sont responsable par leurs courses aux profits et aux spéculations hasardeuse.

Combien de "riches" ont-ils spéculé ? 1 % ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 juin 2009, 14:37:00

Tous, évidemment, même si certains ont spéculaient sans le savoir en faisant confiance à leur banquier.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7847
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 29 juin 2009, 15:24:00

Tous, évidemment,
péremptoire... moi ça ne me parait pas si évident que ça...
Donné le nombre de spéculateurs par rapport au nombre de riches. Le nombre de banques spéculatrices par rapport au nombre de banque et aussi par rapport au nombre d'entreprise spéculatrices... Je pense que c'est beaucoup plus difficile que "les riches les méchants pas beau" et "les pauvres les gentils qui ont les pêchers du monde sur leurs épaule".
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
johanono
Messages : 31341
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 14 janv. 2011, 13:27:00

Pierre Méhaignerie lance un pavé dans la mare : 
Pierre Méhaignerie : "Il faut limiter le montant et la durée des allocations chômage"

Pierre Méhaignerie, le président UMP de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, n'a pas la langue dans sa poche. Il a la bonne habitude de dire tout haut ce qu'il pense tout bas, mais encore faut-il qu'on lui demande ce qu'il a dans la tête. C'est exactement ce qu'ont fait ce jeudi 13 janvier 2011 "Les dessous du social" en soumettant l'ancien garde des Sceaux d'Édouard Balladur entre 1993 et 1995 à une interview décalée "chantiers sociaux 2011". Le résultat est, comme à l'accoutumée, décapant et fort instructif... Je vous laisse juge.

Dans cet entretien, Pierre Méhaignerie se prononce clairement pour une limitation et des montants et de la durée des allocations chômage, notamment pour les cadres, estimant que des indemnités chômage trop élevées et trop longues n'incitent pas à reprendre un emploi. Une prise de position intéressante à quelques jours de l'ouverture (le 24 janvier) de la renégociation de la convention d'assurance chômage par les syndicats et le patronat. Il préconise même de redéployer les économies réalisées sur l'emploi des jeunes. S'il juge tous les débats utiles, ce centriste très social critique ceux qui ont été lancés ces derniers jours au sein de l'UMP sur les 35 heures ("le vrai problème concerne les 35h dans le public et pas dans le privé", considère-t-il) et l'embauche à vie des fonctionnaires ("ce n'était pas le moment de poser cette question car sa perception dans l'opinion n'est pas bonne", pense-t-il).

Cet ancien secrétaire général de l'UMP, qui se dit "libéral-social" et parle librement de sa future "retraite active" au niveau local, se positionne contre toute instauration d'une TVA sociale en contrepartie d'une baisse des allégements de charges, refuse de choisir entre Jean-François Copé et Xavier Bertrand, et ne juge pas que légiférer sur la représentativité patronale soit une priorité. Enfin, sur la question sensible du financement de la dépendance sur lequel un grand débat national va s'ouvrir en avril, il opte plutôt pour les recours sur succession "si on ne revient pas sur les droits de succession" dont la réduction en 2007 dans la loi TEPA pose aujourd'hui 'un problème de responsabilité familiale."
http://blog.lefigaro.fr/social/2011/01/ ... t-lim.html

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58014
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 janv. 2011, 13:52:00

"Pierre Méhaignerie se prononce clairement pour une limitation et des montants et de la durée des allocations chômage, notamment pour les cadres."

Une très bonne idée. Bon c'est déjà le cas, mais chut ! M. Méhaignerie se croit en Belgique.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58014
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 janv. 2011, 11:20:00

Je suis allé voir un peu les récentes déclarations de Méhaignerie au journaliste du Figaro:

1 - M. Méhaignerie croît que l'on peut percevoir le RSA à 18 ans. Ce qui est impossible, vu qu'il faut avoir travaillé 2 années à temps plein pour pouvoir en bénéficier (et encore, il y a plein d'autres conditions).

2 - M. Méhaignerie croît que l'on va économiser des millions d'euros en abaissant le plafond de l'assurance chômage (qui est à 5800 euros) et il semble croire que ce plafond trop élevé est l'un des maux empêchant le retour à l'emploi. Rions...

Pour une fois, un journaliste pose de vraies questions de fond: http://blog.lefigaro.fr/social/2011/01/ ... t-lim.html

Celui-là, on ne le gazera pas ^^.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré