le socialisme dans tous ses états

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 05 août 2009, 21:00:00

Précisement.

La hausse des prélèvements sur le travail n'a jamais permis le moindre redressement des comptes publics, bien au contraire, cela affaiblit la compétitivité et remets en cause la reduction du chômage...Ce n'est donc pas l'orientation qu'il faut prendre.

rjv
Messages : 28
Enregistré le : 02 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : st pierre eynac

Message non lu par rjv » 07 août 2009, 18:50:00

Les maux sont connus, notre prix nobel  d'économie les a explicités longuement et précisément, qui l'a écouté? Bien sûr personne, les socialistes encore moins que les autres. Mais les hommes dits de droite non plus, tous ces gens ne connaissent que le keynesianisme, qui fut en son temps une réflexion adapté aux difficultés de l'époque. Que tous hommes politiques cessent de croire " qu'en sautant comme un cabri et en criant keynes, keynes" tous sera résolu, pitoyable et ils votent lois sur lois taxes sur taxes. Il est grand temps de mettre de l'ordre et la lisibilité dans des lois et des taxes qui, à force d'être conjoncturelle finissent par ne plus rien signifier, si ce n'est une fuite en avant d'irresponsable dépassés par la complexité de la société ( lire à ce propos un commentaire de Szent gyorgii, dans les années 50, qui reste d'une actualité brûlante).
 Les socialistes restent totalement dépassés et ne sont plus d'aucune utilité, leurs incapacités à nous proposer la construction d'une nouvelle société est affligeante et le SOCIALISME, n'est que foutaise pour intellectuel rêveur. A DROITE, ils sont loin de nous faire rêver.
Les seuls à tenir réellement notre société à bout de bras sont les braves types qui pensent que leur travail est encore utile tant pour le quotidien de chacun que pour un avenir certes délicat mais qui permettra de retrouver toujours ces mêmes individus, toujours capables de faire avancer une société malgré les délires et incompétences divers qui ont accablés notre pays depuis des siècles;
DECIDÉMENT, SUPERSOCIALO NON ET NON. 

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 08 août 2009, 14:14:00

Entièrement d'accord avec cette analyse.

Il est illusoire de penser que la multiplication des taxes censées être redistribuées aux plus modestes, aux plus écolos...serviront la croissance et l'amélioration de la competitivité de nos entreprises et de l'augmentation du pouvoir d'achat.

La taxe carbone est, de ce point de vue là, une aberration économique puisqu'il pénalisera les entreprises nationales au profit des importateurs qui ne seront ni soumis aux contraintes environnementales ni soumis à une taxe aux frontières...C'est véritablement un droit de douane inversé que nous concocte les orientations de Rocard qui émets tout de même l'idée qu'il faut prendre en compte sa faisabilité.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 08 août 2009, 18:19:00

kpmpf a écrit :Entièrement d'accord avec cette analyse.
Il est illusoire de penser que la multiplication des taxes censées être redistribuées aux plus modestes, aux plus écolos...serviront la croissance et l'amélioration de la competitivité de nos entreprises et de l'augmentation du pouvoir d'achat.

La taxe carbone est, de ce point de vue là, une aberration économique puisqu'il pénalisera les entreprises nationales au profit des importateurs qui ne seront ni soumis aux contraintes environnementales ni soumis à une taxe aux frontières...C'est véritablement un droit de douane inversé que nous concocte les orientations de Rocard qui émets tout de même l'idée qu'il faut prendre en compte sa faisabilité.
Je suis d'accord avec toi, moi j'aurais préféré une taxe sur les kilomètres carbone, par exemple surtaxer les fruits venant d'Argentine. Cela aurait au moins eu l'avantage de faire travailler la production locale.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 08 août 2009, 18:52:00

Oui, enfin ... NI la gauche Ni la droite jusqu'a présent n'ont tenté ni réussi (of course) a réduire la dette et en ce moment, sous sa majesté Nicolas 1, tsar de toutes les droites et de toutes les girouettes intéressées par leur seule carrière, cette dette prend une envolée digne du personnage.

Ps : toute petite exception pour Jospin, qui d'après mes souvenirs a vu la dette se réduire sous son règne, mais il a fini tragiquement. Remarquez, lui au moins il a eu le courage de ses opinions, et n'a pas pris les ors de la république pour quelque chose qui lui appartenait.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 08 août 2009, 18:53:00

kpmpf a écrit : Précisement.

La hausse des prélèvements sur le travail n'a jamais permis le moindre redressement des comptes publics, bien au contraire, cela affaiblit la compétitivité et remets en cause la reduction du chômage...Ce n'est donc pas l'orientation qu'il faut prendre.
C'est ce que je voulais dire, mais c'est ce que la droite fera.

rjv
Messages : 28
Enregistré le : 02 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : st pierre eynac

Message non lu par rjv » 08 août 2009, 19:25:00

Les années socialistes sont, furent celles de la facilité, du gaspillage, de l’inconscience, du cliquetis des mots, du cynisme des attitudes masquant une sécheresse de coeur, une grande pauvreté d’âme. Verbosité abondante, luxuriante mais pensée courte, l’artifice étant l’aliment essentiel de la pensée socialiste, à tout une totale impuissance créatrice.
Révoltons-nous contre l’ordre et la morale socialiste qui étouffent la vie, brisent l’homme, l’asservissent à l’étranger. Individus sans vie, peaux vides de leur chair, théorème séparés de leur contexte le socialisme n’est qu’hypocrisie, violence, prévarication.
Oui, l'urgence est bel et bien de supprimer le socialisme sournois qui entrave le développement économique de notre pays. Rocard ne nous a jamais fait rire et ce n'est pas sa taxe carbone qui y parviendra, avait-on besoin de sortir ce triste sire de sa naphtaline. Sarko ne nous fait pas rire non plus  décidément ses individus font trop de choses à l'envers. Quand il trouve une bonne blague ils en ont une loi, et quand il faut une loi ce n'est finalement qu'une blague, mais bien mauvaise. Il faudrait que l'aristocrate italienne apprenne les bonnes manières à sarko, et le respect des petites gens qui triment et vivent en comptant leur argent avant la fin du mois, pour être sûr de pouvoir manger et faire manger leur gosse.
L a taxe carbone est une pitrerie, que sarko- rocard l'impose au monde entier, et peut-être je croirais à leur vrai volonté écologiste; qui est une science avant d'être un moyen de toucher des indemnités de député européen;  j'espère que ces élus ont la dignité de ne pas percevoir cet argent et de le donner aux vrais écologues. Sans cela nos écolos ne seront que de gros malins qui ont compris ce qu'il faut faire pour que la soupe soit bonne.

SUPERSOCIALO, SOCIALO MAIS PAS SUPER QUAND ON VOTE ECOLO PLUS PAR DÉPIT QUE CONVICTION, ROCARD EST VOTRE ENFANT, MERCI LES GARS.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 08 août 2009, 19:32:00

Lancelot, si jospij a très sensiblement réduit la dette, c'est uniquement en raison de la croissance internationale et des privatisations dont il a effecté le produit au remboursement de la dette.

Pour tout le reste, aucune mesure d'économie n'a été entrepris par le Gouvernement d'alors, bien au contraire, c'est d'ailleurs cela qui justifie aujourd'hui que la droite, prenne, au moins sur ce terrain des engagements dès que la reprise se fera sentir.

Il convient à l'heure actuelle, évidemment, de s'endetter pour financer les plans de relance et les investissements à long terme dont la France a besoin pour lui assurer une politique industrielle et sociale digne de ce nom...Mais il convient aussi que la majorité soit lucide sur les conséquences et les nécessités de remboursement de cet emprunt qu'elle s'apprête à effectuer. Rappellons que la droite s'endette chaque année, sans tambours ni trompettes, ce qui ajoute au devoir de responsabilité.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 08 août 2009, 19:39:00

lancelot a écrit :Oui, enfin ... NI la gauche Ni la droite jusqu'a présent n'ont tenté ni réussi (of course) a réduire la dette et en ce moment, sous sa majesté Nicolas 1, tsar de toutes les droites et de toutes les girouettes intéressées par leur seule carrière, cette dette prend une envolée digne du personnage.

Ps : toute petite exception pour Jospin, qui d'après mes souvenirs a vu la dette se réduire sous son règne, mais il a fini tragiquement. Remarquez, lui au moins il a eu le courage de ses opinions, et n'a pas pris les ors de la république pour quelque chose qui lui appartenait.
C'est vrai que traditionnellement la droite s'en prend à la gauche sur la question de la dette. Là les nervis du gouvernement la rammenent moins qu'avant :)

Nicolas Sarkozy a de la chance : il peut faire croire que la crise est responsable de la dette, pas lui.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 08 août 2009, 19:43:00

C'est en partie vrai encore qu'en tant que ministre des finances il s'est illustré par le creusement des deficits.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 08 août 2009, 22:52:00

kpmpf a écrit :Lancelot, si jospij a très sensiblement réduit la dette, c'est uniquement en raison de la croissance internationale et des privatisations dont il a effecté le produit au remboursement de la dette. Pour tout le reste, aucune mesure d'économie n'a été entrepris par le Gouvernement d'alors, bien au contraire, c'est d'ailleurs cela qui justifie aujourd'hui que la droite, prenne, au moins sur ce terrain des engagements dès que la reprise se fera sentir.

Il convient à l'heure actuelle, évidemment, de s'endetter pour financer les plans de relance et les investissements à long terme dont la France a besoin pour lui assurer une politique industrielle et sociale digne de ce nom...Mais il convient aussi que la majorité soit lucide sur les conséquences et les nécessités de remboursement de cet emprunt qu'elle s'apprête à effectuer. Rappellons que la droite s'endette chaque année, sans tambours ni trompettes, ce qui ajoute au devoir de responsabilité.


Exacte de plus dans l'euphorie, souvenez-vous qu'il distribuait la cagnotte à Noël. Apparemment les français sont ingrats, ou alors moins c... qu'ils en ont l'air.

Oui et cela fait longtemps qu'on s'endette, Juppé a essayé d'y mettre fin, mais a été trahit par chichi. Pourtant il va bien falloir s'y attaquer à cette dette astronomique. Dès la crise passée, il faudra augmenter les impôts et autres taxes et y associer un programme de rigueur, des coupes budgétaires sévères et surtout diminuer les charge de l'Etat en diminuant le nbre de fonctionnaires d'au moins 30%! Notez que d'habitude, je suis contre les excès d'impot, mais là nous n'aurons pas le choix!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 08 août 2009, 22:54:00

Nicolas Sarkozy a de la chance : il peut faire croire que la crise est responsable de la dette, pas lui.

C'est d'ailleurs grâce à cette crise qu'il sera réélu en 2012.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 09 août 2009, 07:57:00

Georges a écrit :Nicolas Sarkozy a de la chance : il peut faire croire que la crise est responsable de la dette, pas lui.
C'est d'ailleurs grâce à cette crise qu'il sera réélu en 2012.
Je ne crois pas. Il sera réélu, car il le sera, par manque d'alternatives crédibles!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 09 août 2009, 09:57:00

Il se pourrait qu'un excellent tacticien de la soi-disant gauche, prépare dans l'ombre sa candidature aux prochaines présidentielles, et qu'il fasse sa réapparition à point nommé ... ainsi, débarrassé de son étiquette "d'éléphant" du PS, et auréolé de son titre de président du FMI, il pourrait changer cette donne qui paraît acquise d'avance à la droite ... cet homme politique entièrement acquis au système capitaliste, étant un expert en économie, puisqu'il a fait HEC et L'institut d'études politiques, pourrait mettre en péril la dynastie sarkozienne naissante ...
De plus, tenant compte de l'état psychologique des français après plusieurs années du règne du vibrion vibrionnant, peut-être son calme et attitude débonnaire pourraient-ils les rassurer ...


Avez-vous reconnu le prochain Zorro des français ? icon_mrgreen

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 09 août 2009, 10:33:00

Garance a écrit :Il se pourrait qu'un excellent tacticien de la soi-disant gauche, prépare dans l'ombre sa candidature aux prochaines présidentielles, et qu'il fasse sa réapparition à point nommé ... ainsi, débarrassé de son étiquette "d'éléphant" du PS, et auréolé de son titre de président du FMI, il pourrait changer cette donne qui paraît acquise d'avance à la droite ... cet homme politique entièrement acquis au système capitaliste, étant un expert en économie, puisqu'il a fait HEC et L'institut d'études politiques, pourrait mettre en péril la dynastie sarkozienne naissante ... De plus, tenant compte de l'état psychologique des français après plusieurs années du règne du vibrion vibrionnant, peut-être son calme et attitude débonnaire pourraient-ils les rassurer ...


Avez-vous reconnu le prochain Zorro des français ? icon_mrgreen
C'est une éventualité, mais il lui faudra choisir entre 100 000€ mensuel au FMI et 20 000 à l'Elysée. De plus en bon économiste, il mesure la tache et sait qu'un programme de redressement du pays est incompatible avec l'utopie gouchote.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré