Les prix de l'immobilier

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 juil. 2009, 09:47:00

Bonjour,

L’effondrement des prix de l’immobilier est moins catastrophique que ne l’envisageaient les experts au début de la crise. Dans certaines régions, les transactions sont même en train de repartir.

La baisse des prix des logements anciens en France "s'essouffle". C'est ce qu'a affirmé mercredi 1er juillet Laurent Vimont, président du réseau d'agences immobilières Century 21.
En début d’année, les experts immobiliers broyaient du noir… très noir. Ils tablaient sur une baisse des prix de l’ordre de 10% pour l’année 2009. A mi-parcours, la situation ne semble pas aussi catastrophique : la baisse des prix s’établit autour de 4% dans les grandes villes comme Paris, Marseille, Lyon et Montpellier, selon le baromètre seloger.com

La baisse des prix, constatée sur 20.500 transactions de logements anciens dans les quelques 900 agences de Century 21, n'a été que de 2,12% au premier semestre 2009 par rapport au deuxième semestre 2008, avec un prix moyen de 2.312 euros/m2.
Sur les 12 derniers mois (de juillet 2008 à juin 2009 par rapport aux 12 mois précédents), la chute des prix était beaucoup plus importante (-9,3%).
Ce ralentissement est dû principalement à une reprise des ventes (+23% pendant les six premiers mois de 2009, après une chute de 28% au deuxième semestre 2008).
Seule la Bretagne, où les prix ont peu baissé, continue d'enregistrer un nombre de transactions inférieur de plus de 25% à ce qu'il était au premier semestre 2008.
La ville de Lyon, à contrario de la tendance nationale, a vu ses prix progresser de 2,95% pendant le premier semestre 2009, mais après une baisse de 13,31% au dernier trimestre 2008, alors que Paris (6.157 euros/m2), après avoir longtemps résisté, enregistrait une baisse de 5,48%.

Voici une carte :

Image  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 juil. 2009, 13:20:00

Je pense que ces chiffres ne représentent pas la réalité, et que la baisse est plus forte que ça. D'autre part il faudrait faire une distinction entre le logement principal et les logements secondairess, car de nombreuses personnes touchées par la crise (salariés et cadres ayant perdu leur emploi, baisse de revenus de petits commerçants et artisans...) ce sont trouvés dans l'obligation de vendre une, voire plusieurs résidences secondaires et là les baisses sont importantes; et évidemment certains spéculateurs sont présent et achétent des petites propriétés, voires des manoires et chateaux qui ont baissé jusqu'à 50% voire plus et les revenderont dans 2 ou 3 ans quand le marché sera revenu à la "normale".

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 juil. 2009, 20:56:00

C'est le resultat d'un réajustement lié à la speculation financière excessive des 20 dernières années mais je n'imagine pas que cela se poursuive compte tenu des difficultés à trouver un logement et du recul des lancements de chantiers de construction par l'Etat.

En réalité, je crois qu'il conviendra de suivre les évolutions et de comprendre aussi la nécessité de fournir un autre indicateur que le seul prix de la pierre indexé sur les marchés financiers pour avoir une vision d'ensemble des problèmes de ce secteur !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 juil. 2009, 07:07:00

Pas d'avis sur ce qui se passe en France.

En Belgique, par contre, le marché n'a pas bronché.

Même si les radotages des media ont un peu ralenti les transactions en début d'année, les acheteurs crédules pensant que tout allait être "soldé" icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 03 juil. 2009, 07:41:00

Bonjour,

Politicien, j'ai une question : sur ta carte, il n'y a aucune indication sur tout le côté Ouest de la France ? mise à part ton indication sur la Bretagne.. :)
 
Ils sont en baisse. En un an (du 1er trimestre 2008 au 1er trimestre 2009), le recul est de 7.7%.

à plus

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 04 juil. 2009, 16:34:00

pour moi le marché, et redevenue plus realiste, les construction continuent,
d ailleurs les loyer aussi remontent
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 04 juil. 2009, 16:43:00

Il faut se méfier des statistiques car elles proviennent des professionnels de l’immobilier : la Fnaim, les notaires… et la presse va toujours dans leur sens. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les titres des articles sur l’immobilier disent toujours la même chose : dépêchez-vous, c’est le bon moment pour acheter. Lorsque les prix montent, l’argument est : « achetez avant qu’ils montent encore plus ». Lorsque les prix baissent : « achetez maintenant pour profiter de la baisse qui ne va pas durer »… Idem avec les taux d’intérêts, qu’ils baissent ou qu’ils montent, c’est toujours le bon moment d’en profiter…

Cela dit il est vrai qu’en France, contrairement à l’Espagne ou le Royaume-Uni pour ne prendre que ces 2 exemples, les prix ont peu baissé. J’interprète ce fait comme un retard dans l’impact de la crise en France, selon moi les prix de l’immobilier vont encore baisser, mais je peux me tromper. Cependant je pense que la baisse va durer plusieurs années, pour plusieurs raisons :
- il y a une énorme bulle qui s’est constituée depuis 10 ans et elle n’est pas purgée.
- la crise bancaire n’est pas terminée, loin de là, et ça va peser sur le nombre de transactions.
- la crise économique n’est pas terminée non plus, le chômage va continuer de croître.
A titre de comparaison, le précédent cycle baissier avait duré 5 ou 6 ans entre 1991 et 1997, et à l’époque le monde n’était pas plongé dans une crise comme celle que nous avons maintenant, et la bulle en 1991 n’était pas aussi importante.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 04 juil. 2009, 16:54:00

Bonjour,

Cépajuste tu penses que les stats peuvent être trompeuse ? Concernant les titres d'articles dont tu, on peut dire que ce sont des slogans pour vendre.
Par contre j'ai une question pourquoi la France aurait du retard sur d'autres pays ? Tu penses donc que les ventes vont pas reprendre tout de suite ? Ou les gens vont encore attendre avant d'acheter que le marché se stabilise ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 04 juil. 2009, 17:26:00

Pour Rhône-Alpes et le Sud-est, si Lyon semble avoir accusé le coup, Annecy dans un premier temps commença à plonger, et effet JO (?) semble maintenant se maintenir pendant que Grenoble plonge : la rançon de l'excès des années 90... Saint-Etienne reste la ville la plus basse en prix mais aussi la plus sage en matière de fluctuation...

Dans les stations de moyenne montagne, là on fait franchement la g..... : tu veux un studio au prix d'une bagnole ? pas de problème, j'indiquerais les "bons plans" ( par contre, au niveau transport, si tu as troqué ta bagnole contre le studio, tu l'as dans l'os !! )

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 04 juil. 2009, 17:32:00

La France est moins exposée que d’autres à la crise financière, et sa bulle immobilière, bien qu’importante, l’est moins qu’en Espagne ou en Grande-Bretagne. Mais la crise n’est pas finie, même si on constate un léger mieux grâce aux milliards des plans de relance, il y a un risque de rechute.
Les ventes ne vont pas reprendre,1) parce que les prix n’ont pas baissé assez (du moins en région parisienne), 2) parce que les banques prêtent peu car elles n’ont pas reconstitué leurs fonds propres, et 3) parce que le chômage grimpe et que la précarité sociale n’est pas un facteur qui encourage l’accession à la propriété.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 04 juil. 2009, 18:04:00

Même pour un fonctionnaire de catégorie B qui veut s'endetter raisonablement à moins 100.000 euros pour 25/30 ans, il va avoir à du mal à se trouver un trois pièces... Peut-être à Nevers ou Chateau-Gonthier ?

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 04 juil. 2009, 18:10:00

Il y a aussi le facteur psychologique : les gens s’attendent à une baisse (à juste titre selon moi), ils n’ont donc pas intérêt à se précipiter.
Un ménage qui achète un bien immobilier le revend environ 7 ans plus tard en moyenne (selon les statistiques). Il y est souvent contraint par les événements (divorce, chômage, mutation, nouvel enfant…). Or si vous achetez un bien en haut de cycle et que vous devez le revendre 7 ans plus tard alors que le marché a baissé entre-temps, vous faites une moins-value.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 04 juil. 2009, 18:15:00

Bonjour,

Cépajuste, j'ai un exemple, évidemment ce n'est qu'un exemple, donc à ne pas généraliser,  y'a un an quelqu'un que je connais bien voulait vendre son appartement 5 pièces, avec des commerces à proximité, il en valait 150 000 - 160 000, il a eu quelques soucis perso, donc a abandonné la vente, et a voulu le remettre la semaine dernière, la même agence lui a dit qu'il pourrait le vendre à 120 000 - 130 000.
Donc ça montre un peu la baisse, ou du moins on prend moins de risque du coté des agences.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 04 juil. 2009, 18:37:00

politicien a écrit :Bonjour,

Cépajuste, j'ai un exemple, évidemment ce n'est qu'un exemple, donc à ne pas généraliser,  y'a un an quelqu'un que je connais bien voulait vendre son appartement 5 pièces, avec des commerces à proximité, il en valait 150 000 - 160 000, il a eu quelques soucis perso, donc a abandonné la vente, et a voulu le remettre la semaine dernière, la même agence lui a dit qu'il pourrait le vendre à 120 000 - 130 000.
Donc ça montre un peu la baisse, ou du moins on prend moins de risque du coté des agences.

A plus tard,
Ca dépend de l'endroit, il y a des villes où les prix ont baissé. Mais dans la région parisienne, les prix ne baissent pas ou très peu.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 04 juil. 2009, 18:40:00

Bonjour,

Oui c'est pour ça que je disais que c'était qu'un exemple, c'est dans la région nord ouest, mais il peut être normal qu'à Paris ça ne baisse pas non ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré