Pour gagner du temps

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 06 juil. 2009, 11:58:00

Mon cher Lucifer,


Tu as voulu que je m'énerve ? ben oui, tu as réussi ! :) Sérieusement Lucifer, tu as fait exprès de tourner ton post de cette façon, de proposer cette soi-disant amélioration pour provoquer des réactions..
Le truc c'est que même si les échanges sont intéressants, comme beaucoup de sujets, les opinions de chacun vont demeurer identiques dans les faits même si tu as pointé sur un truc vrai. Tu sais très bien que pour tout, il faut un "coupable" et qu'il est si facile de désigner le pouvoir en place, ceux qui représentent l'ordre ou n'importe lequel des symboles de l'Etat.

à plus

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 juil. 2009, 12:04:00

Ma chère gis, oui, de tout celà j'en suis conscient, et au demeurant (ce que je cause bien, parfois) la faute du pouvoir est parfois reelle.
Mais je tiens aussi à ce que tout le monde fasse la part belle à la responsabilité individuelle.

Car l'etat, c'est quoi, à par nous même ?
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 06 juil. 2009, 12:54:00

Personnellement, je crois au volontarisme politique, je pense qu’il est possible de résoudre les problèmes en prenant les bonnes décisions. S’en remettre aux responsabilités individuelles, à l’Europe, à la mondialisation, etc. c’est une forme de démission et de fatalisme que je rejette. Je pensais que les sarkozystes croyaient aussi dans le volontarisme politique, mais apparemment je m’étais trompé…
Désolé mais les problèmes qui nous minent (insécurité, chômage, déficits…) n’ont pas toujours existé, ils se développent depuis environ 35 ans. Il faut donc se poser la question : pourquoi les choses se détériorent ? La nature humaine est ce qu’elle est, mais elle n’était pas meilleure il y a 50 ans, pourtant il n’y avait pas autant de problèmes d’insécurité à l’époque, il faut dire qu’il n’y avait pas autant d’exclusion et de chômage...
Quant à l’Europe, elle est censée nous apporter un plus, et si ce n’était pas le cas il faudrait en sortir. Alors cessons d’accuser l’Europe, parce que si elle fonctionne mal, c’est que nous lui avons donné une mauvaise direction, et là encore, Sarkozy a sa part de responsabilité puisqu’il est l’initiateur du traité de Lisbonne.
Oui, je critique Sarkozy. Normal, c’est lui qui est aux commandes. Si c’était Bayrou ou Royal, je critiquerais Bayrou ou Royal. Je ne fais pas dans l’anti-France, au contraire, je suis profondément attaché au modèle français et je suis triste de voir qu’on le saborde tous les jours un peu plus. J’ai même envie de répondre à Lucifer que pour moi, l’anti-France, c’est Sarkozy. Parce qu’il a rompu avec une certaine tradition de la politique française, parce qu’il nous a fait revenir dans le commandement de l’OTAN, parce qu’il veut nous coller le modèle anglo-saxon qui n’est pas le nôtre.
Quant à la police, elle ne fait rien contre l’insécurité. Elle ne va plus dans les quartiers difficiles, où les habitants se sentent totalement abandonnés face à la délinquance qui a pris le pouvoir. Lorsque des gens se font cambrioler ou agresser et téléphonent à la police, on les envoie balader ou on les met sur répondeur… La police ne défend pas les citoyens, elle est là pour protéger les gens du pouvoir, réprimer les manifestants, mettre des PV aux voitures, point barre. Sarkozy a de la g..... mais il n’a rien fait pour remettre de l’ordre dans les banlieues, et de toute façon je crois profondément qu’on ne redressera la situation sociale que si l’on parvient à redresser la situation économique et à endiguer le chômage, et hélas ! nous n’en prenons pas du tout le chemin.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 juil. 2009, 15:23:00

Si la situation n'est guère enthousiasmante, il faut voir bien plus loin que l'éternelle soupe Sarkozy, Europe, immigration et "poli!ce qui ne fout rien" (?)

Il y a 35 ans,

- les gens avaient peu la télévision, et rentraient chez eux pour s'occuper de leur potager. Pour la politique, ils "faisaient confiance", ce qui laissait aux responsable une petite marge de manoeuvre.

- un type qui ne travaillait pas était un paria social, montré du doigt.

- un crime ou une agression indignaient.

Bref, il y avait un véritable consensus social.

A présent :

- la télé montre la vie des riches (sauce Dallas), et tous ceux qui vivent un rien plus modestement se sentent frustrés !
- si un type daigne travailler, son appétit ne s'ouvre que devant des masses illusoires de pognon. Pendant ce temps, on ne trouve même plus un type capable de canner une chaise. Si ce n'est pas le cas, il reçoit l'étiquette de "c.." et "exploité".
- un crime ou une agression n'intéresse plus ni par sa victime ni par son bourreau, mais bien dans la mesure où il permet de gueuler sur la Police ou le Gouvernement.
- l'Etat ne peut même pous fermer une latrine sans que cela ne provoque une émeute ...

Comment fait-on pour gouverner un pays qui a perdu toute stabilité psychologique et tout bon sens ?

 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 06 juil. 2009, 17:10:00

Lucifer tu subis les effets pervers de la loupe grossissante. Tu affirmes que 80% des messages postés ici sont des insultes à la police uniquement parce que tu ne sais voir que ces posts qui te concernent directement. Tu n'a manifestement pas compté les posts qui décrient aussi l'armée, la gendarmerie, les matons, les politicards véreux, les affairistes, les exploiteurs, les présentateurs TV, les leaders religieux, etc.

D'autre part, il n'y a pas que certains membres (dont je fais partie) à critiquer la police. Le CNRS l'a fait dernièrement, Amnesty International a de nombreux dossiers sur l'impunité policière dans notre pays, etc.

Enfin, il faut bien constater qu'il existe des boulots plus idiots que les autres. Etre le bras armé de l'Etat, pour le meilleur et surtout pour le pire, fait partie de ces boulots. En effet, comment avoir foi dans une institution qui n'a pas hésité à aider à la déportation durant la seconde guerre mondiale ?

PS : Perso je préfère critiquer la religion plutôt que les flics, c'est plus fun :P
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 juil. 2009, 17:24:00

Tu y etais, à la seconde guerre mondiale ?

Pour juger et affirmer des choses, il faut déjà se mettre dans le contexte de l'epoque.
Que connais tu à l'oppression d'un occupant sur ton sol ? Que connais tu de la guerre ?

Je ne juge que ce que je vois, pas ce que je n'ai pas vécu, et encore moins une situation dans laquelle je n'ai aucune idée de la manière dont les choses se sont reellements faites. Qu'aurais je fait à l'époque pour sauver les miens ? Quel choix a t'on avec une petoire sur le front ?

La gestapo etait bien formée de français, c'est vrai au 3/4, mais pas seulement de policiers. Il y avait des bouchers, des charcutiers, des paysans, et même des personnes haut plaçées.

Ce n'est pas un métier qui fait la lacheté, c'est seulement l'homme.
Rien ne te dis que dans le contexte de l'epoque (et pas notre vie du 21em siecle) , tu n'aurais pas fait parti de ces gens là.

La peur, la detresse, le fatalisme, poussent l'être humain à se dépasser dans l'ignoble.
C'est ce qu'on appelle une guerre, il n'y a pas de lois, il n'y a pas de héros. Il y a seulement des victimes ou des gens qui ont eu de la chance.

Quand aux proces d'intention dont tu fais part , ces organisations profitent de la periode, car il y a 10 ans, ils auraient fermés leur g....., comme d'habitude.

Ils se mettent à la mode pour rappeler aux gens qu'ils existent, car ça fait belle lurette qu'on en enttendait plus parler.
La mode aurait été aux bas resilles, on les aurait vu à la gay pride, tout est bon pour sortir de l'ombre.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 06 juil. 2009, 17:38:00

Selon toi on ne peut parler d'évènements passés sous prétexte que nous ne l'avons pas vécu directement ? Dans le même type de logique radicale, on peut aussi penser que l'on est pas autorisé de parler de tel ou tel pays si l'on n'y habite pas. Ou de drogue si l'on n'en consomme pas. Etc.

Bref, passons...

Je n'ai pas parlé de la Gestapo, j'ai parlé de la Police Française dans son ensemble. Un exemple fameux : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rafle_du_Vélodrome_d'Hiver
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 juil. 2009, 18:01:00

Je dis simplement que personne ne peut juger une situation de guerre de son canapé. Il peut relater ce qui c'est passer, mais ne peux en aucu cas affirmer ou juger n'importe quel comportement.
Une guerre reste une guerre, donc un contexte hors contexte.

De nos jours, la police n'est pas non plus celle d'alors, il n'y avait pas autant de délinquance et en fait, elle ne servait pas à grand chose à l'epoque.

En cherchant bien, je suis certain qu'on trouverait des communistes, les socialos, des ecolos, dans les rangs des vendus pendant la guerre.
Mais il est plus simple de relater les flics, c'est plus vendeurs.
On ne parlera pas non plus des français anti flics de l'epoque qui ont certainement vendu des juifs.

Je maintiens, une guerre n'a rien à voir avec tes exemples de drogues et autre. La lacheté n'a pas de couleur, pas de métier.
C'est seulement un comportement d l'être humain, pas d'une corporation.
Cez les flics comme chez les coiffeurs, il y a eu des resistants.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juil. 2009, 18:29:00

mps a écrit :Si la situation n'est guère enthousiasmante, il faut voir bien plus loin que l'éternelle soupe Sarkozy, Europe, immigration et "poli!ce qui ne fout rien" (?)
Il y a 35 ans,

- les gens avaient peu la télévision, et rentraient chez eux pour s'occuper de leur potager. Pour la politique, ils "faisaient confiance", ce qui laissait aux responsable une petite marge de manoeuvre.

- un type qui ne travaillait pas était un paria social, montré du doigt.

- un crime ou une agression indignaient.

Bref, il y avait un véritable consensus social.

A présent :

- la télé montre la vie des riches (sauce Dallas), et tous ceux qui vivent un rien plus modestement se sentent frustrés !
- si un type daigne travailler, son appétit ne s'ouvre que devant des masses illusoires de pognon. Pendant ce temps, on ne trouve même plus un type capable de canner une chaise. Si ce n'est pas le cas, il reçoit l'étiquette de "c.." et "exploité".
- un crime ou une agression n'intéresse plus ni par sa victime ni par son bourreau, mais bien dans la mesure où il permet de gueuler sur la Police ou le Gouvernement.
- l'Etat ne peut même pous fermer une latrine sans que cela ne provoque une émeute ...

Comment fait-on pour gouverner un pays qui a perdu toute stabilité psychologique et tout bon sens ?


Heureusement que tu vis en Belgique, un pays bien connu pour sa stabilité psychologique et son bon sens.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 06 juil. 2009, 18:44:00

mps a écrit :Il y a 35 ans,

- les gens avaient peu la télévision, et rentraient chez eux pour s'occuper de leur potager.
Non là, c’est la petite maison dans la prairie que vous décrivez.
mps a écrit : - un type qui ne travaillait pas était un paria social, montré du doigt.
parce qu’à l’époque il n’y avait pas de chômage. Difficile de criminaliser une situation qui devient la norme dans certaines catégories sociales, du fait des orientations économiques prises.
mps a écrit : - un crime ou une agression indignaient.
Ca indigne toujours.
mps a écrit :A présent :

- la télé montre la vie des riches (sauce Dallas), et tous ceux qui vivent un rien plus modestement se sentent frustrés !
Je ne pense pas que la télé soit responsable de la situation des banlieues !

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 06 juil. 2009, 18:47:00

lucifer a écrit :Je dis simplement que personne ne peut juger une situation de guerre de son canapé. Il peut relater ce qui c'est passer, mais ne peux en aucu cas affirmer ou juger n'importe quel comportement.
Une guerre reste une guerre, donc un contexte hors contexte.

De nos jours, la police n'est pas non plus celle d'alors, il n'y avait pas autant de délinquance et en fait, elle ne servait pas à grand chose à l'epoque.

En cherchant bien, je suis certain qu'on trouverait des communistes, les socialos, des ecolos, dans les rangs des vendus pendant la guerre.
Mais il est plus simple de relater les flics, c'est plus vendeurs.
On ne parlera pas non plus des français anti flics de l'epoque qui ont certainement vendu des juifs.

Je maintiens, une guerre n'a rien à voir avec tes exemples de drogues et autre. La lacheté n'a pas de couleur, pas de métier.
C'est seulement un comportement d l'être humain, pas d'une corporation.
Cez les flics comme chez les coiffeurs, il y a eu des resistants.
Quand je parle de l'institution policière, tu te borne à me répondre en parlant des gens qui la composent. Je parle de la police et toi des policiers. Faut qu'on se mette d'accord une fois pour toutes. S'il y a eu des policiers résistants, on sait que la Police Française était collaborationniste de fait.

Mais cela n'est qu'un exemple et là où mon doigt pointe un truc que je veux te montrer, toi tu regardes le doigt. D'une manière générale la police constitue une corporation profesionnelle plutôt imbécile dans les sens où il s'agit avant tout de savoir obéir au doigt et à l'oeil à l'autorité de l'Etat, comme je le disais plus haut, pour le meilleur et surtout pour le pire. Si les français sont des moutons malgré eux, les forces de l'ordre sont des chiens de berger volontaires.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 06 juil. 2009, 19:04:00

je m explique
, aucun respect ,pour les politiques, qui se gavent sur le dos du peuples, exemple les deputés, qui sont payers 5 ans meme apret avoir etés batus, cumulards de premiere, la politique est l eurs facons de s enrichirs, pot de vins, detournement, ,ect
les prefet et haut fonctionnaires leches bottes du pouvoir en place, leurs seul but faire carrieres, et les passes droit,(permis de construires)qui vont avec
les millitaires de carriere,(pompiers) logement de fonction, electricitée gratuite, chauffage, retraite apret 15 ans, voitures de fonction.
il y a un gouffre entre le peuple qui vie de sont travaille, et ceux qui vivent sur le travaille du peuple.
alor oui je ne respecte pas ses pitres, et quand un prefet se fait descendre je rie icon_biggrin.
de plus ses gens sont arrogant ,et se permet de faire la morale, a la lanterne,et vive l anarchie
la caravane passe et les chiens aboient

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 juil. 2009, 19:08:00

Je ne peux qu'approuvé Racaille.
Mon pére a été arrêté par trois gendarmes français en octobre 1943, alors qu'il apportait de la nourriture à des résistants; interrogé et torturé, il fut gardé dans un camp provisoire gardé par des gendarmes et des policiers français, puis il fut livré aux Allemands et envoyé dans un camp de concentration en Pologne.
Quand j'étais gosse j'avais un ami sculpteur, ancien inspecteur de police dénoncé par ses collègue et arrêté par son commissaire pour avoir caché des Juifs et mis dans un train par des miliciens français, il a réussi à s'en sortir et est revenu avec 40 kg de moins et un beau tatouage sur le bras.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 06 juil. 2009, 19:14:00

lambertini a écrit : je m explique
, aucun respect ,pour les politiques, qui se gavent sur le dos du peuples, exemple les deputés, qui sont payers 5 ans meme apret avoir etés batus, cumulards de premiere, la politique est l eurs facons de s enrichirs, pot de vins, detournement, ,ect
les prefet et haut fonctionnaires leches bottes du pouvoir en place, leurs seul but faire carrieres, et les passes droit,(permis de construires)qui vont avec
les millitaires de carriere,(pompiers) logement de fonction, electricitée gratuite, chauffage, retraite apret 15 ans, voitures de fonction.
il y a un gouffre entre le peuple qui vie de sont travaille, et ceux qui vivent sur le travaille du peuple.
alor oui je ne respecte pas ses pitres, et quand un prefet se fait descendre je rie icon_biggrin .
de plus ses gens sont arrogant ,et se permet de faire la morale, a la lanterne,et vive l anarchie
Salut Lambertini,

Ta phrase est juste de la provocation non ? Je ne sais pas ce que tu en penses exactement, mais pour moi la vie est précieuse et on ne peut pas rire de la mort de quelqu'un.

à plus

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 06 juil. 2009, 19:22:00

bonsoir gis
pour moi la vie d un prefet, na pas plus de valeur. que la vie d un manouche tuer de plusieurs balles dans le dos ,par un gendarme.
ou d enfants des citées mort dans un transfo ,par la fautes de policiers.
oui la police est a la botte de ceux qui les pays, depuis la milice a petain, et la rafle des juifs, la grande majoritée de la police,et gendarmerie, sont des larbins, le matraquage des ouvriers le confirme,
entre les fonctionnaire qui ont la garanties de l emploie, et le pauvre peuple, qui na rien ,
le goufre se creusse,
lucifer, tu est pret a changer de travaille, non, tu aime trop ta paye, tes petits avantages .
, alors ramasse ton fric mais ne juge pas les pauvres
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré