Des propositions pour encadrer les rémunérations des dirigea

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34015
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 07 juil. 2009, 22:06:00

Bonjour,

Laurence Parisot n'aura pas réussi à convaincre les députés de la Commission des lois, réunis pour une mission d'informations sur les rémunérations des dirigeants. Défendue par la présidente du Medef, jusqu'ici privilégiée par le gouvernement, la logique d'autorégulation en matière de salaires patronaux n'est "qu'à demi-convaincante", selon le rapport que le député UMP du Val d'Oise Philippe Houillon présente mardi.
La mission d'information de l'Assemblée sur les nouvelles régulations de l'économie formule 16 propositions pour encadrer les rémunérations des dirigeants d'entreprises dans un rapport publié mardi.

Les propositions faites par la mission présidée par Philippe Houillon (UMP) au terme d'un travail de sept mois vont beaucoup plus loin que les mesures prises par le gouvernement face aux nombreux abus révélés ces derniers mois par la presse, qui ont fait scandale en cette période de crise.

Le rapport propose d'inscrire dans la loi que la rémunération des dirigeants doit correspondre à "l'intérêt général de l'entreprise". Les députés souhaitent que les salaires des patrons tiennent compte de la moyenne des rémunérations des entreprises du secteur, des performances économiques réalisées et du traitement social des salariés.
Les députés préconisent la transformation du comité des sages constitué par le patronat en un observatoire des rémunérations, dont la composition et les possibilités de saisine seraient élargies.

Le rapport suggère de réduire de cinq à trois le nombre de mandats sociaux détenus par un même dirigeant, de limiter les jetons de présence, d'interdire le cumul d'un contrat de travail et d'un mandat social, d'encadrer les stock-options et de remplacer les "retraites-chapeaux" par un système par capitalisation sur la base de cotisations personnelles du chef d'entreprise.

Les députés proposent aussi de plafonner à un million d'euros les rémunérations et avantages consentis aux mandataires sociaux restant déductibles de l'impôt sur les sociétés.

Qu'en pensez vous ? Etes vous d'accord avec ces propositions du rapport Houillon (ump) ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 juil. 2009, 08:52:00

C'est "à la mode".

Dans la pratique, personne n'a à intervenir dans des boites à capital privé.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 08 juil. 2009, 13:31:00

mps a écrit :C'est "à la mode".
Dans la pratique, personne n'a à intervenir dans des boites à capital privé.
Tu as raison, mais il faut appliquer cela partout : plus subvention de l'Etat aux entreprises et plus d'exonérations de charges.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7847
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 08 juil. 2009, 13:51:00

"plus" dans le sens de + biensur...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 08 juil. 2009, 20:22:00

Qu'en pensez vous ? Etes vous d'accord avec ces propositions du rapport Houillon (ump) ?

C'est un premier pas vers la moralisation du capital, donc je dis oui, cela dit ce rapport a peu de chance d'aboutir dans sa totalité.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 juil. 2009, 22:53:00

C'est illégal, et parfaitement idiot !

Si tu es content de ta technicienne de surface, qui peut t'empêcher de la payer 25 € de l'heure ?
Si un conseil d'administration est content de son Exécutif, qui peut l'empêcher de le rétribuer comme il le souhaite ?

En quoi bloquer l'un ou l'autre serait-il une "moralisation" ?
C'est juste un sucre à jeter à une plèbe envieuse ...

Mon neveu vient de dégotter, tout seul, un contrat de 8 milliards d'euros pour sa boite. Est-il immoral qu'il soit gratifié, même à une hauteur que tu ne peux même pas concevoir ?

Moralise plutôt la fraude sociale.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 08 juil. 2009, 23:24:00

mps, je  pense que tu as suffisamment d'ouverture d'esprit pour réussir à tolérer un point de vue différent du tien.

Ca n'a rien d'illégal, il s'agit juste d'un rapport en vue d'améliorer la répartition des revenus.

C'est juste "interdit" dans la doctrine d'Adam S. et sa fameuse main invisible, une fois de plus tu t'enfonces dans la simplicité du tout-libéralisme, en claire ne rien faire et laisser le marché suivre son cour, ce qui je te le rapelle est cause de tous les fléaux économique et sociaux de la planète, tu critiques l'interventionnisme économique, sauf quand l'Etat accorde des aides aux multinationales, c'est ça, juste?... On parle ici, de cadrer le revenus du gros patrons et des gros actionnaires, pas celui du patrons de pme, ce dernier qui ferait, par ailleurs, meilleur usage des aides accordées pas l'Etat...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2009, 08:10:00

On parle ici, de cadrer le revenus du gros patrons et des gros actionnaires
Outre que les revenus sont privés et fiscalisés, et que je suppose que tu parles de salaires, vouloir les cadrer est assi arrogant qu'idiot.

Pour prendre un exemple, tu peux organiser une foule de concerts avec l'harmonie du village, et entrée à 2 euros, mais aussi mettre les entrées bien plus chères,, et te payer un violoniste ou un ténor mondialement connu, qui demandera 25.000 euros pour la soirée ! Ce choix ne concerne que l'organisateur, seul à prendre le risque.

C'est exactement pareil pour les sociétés. a elles, et à elles seules de décider si elles veulent miser sur un "virtuose".

Mais bien entendu, j'explique mon terme "idiot" :

Aucune grande entreprise, de celles qui paient des patrons pour des montants qui te font baver (et sont pourtant inférieurs à ceux de joueurs de foot réputés) ne sont locales : elles ont toutes des ramifications partout dans le monde, bien entendu. Avec des comptabilités distinctes, cela va de soi.

Fort bien : si tu limites le traitement des grands patrons, ils toucheront le montant autorisé en france ... et le reste à l'étranger !

Résultat : une perte fiscale sèche pour la France, juste pour faire plaisir à une plèbe jalouse icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 09 juil. 2009, 14:49:00

Il n'y aura pas de perte fiscal puisque grâce au bouclier fiscal il ne paiera pas plus de 39% de ses revenus.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2009, 16:00:00

Extra ! Je croyais le boucler fiscal à 50 % ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 09 juil. 2009, 16:05:00

Il faudrait purement et simplement interdire les stocks options, les parachutes dorés, les retraites chapeaux. Ces propositions ne sont que des mesurettes, et malgré ça je suis prêt à parier qu’elles ne verront jamais le jour car c’est encore trop pour le MEDEF.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7847
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 09 juil. 2009, 18:44:00

Il faudrait purement et simplement interdire les stocks options, les parachutes dorés, les retraites chapeaux. Ces propositions ne sont que des mesurettes, et malgré ça je suis prêt à parier qu’elles ne verront jamais le jour car c’est encore trop pour le MEDEF.
parachutes dorés, retraites chapaux c'est à supprimer et même à sanctionner, c'est du vol pur et simple. Les stock option, y a pas que les patrons qui en profitent. Elles font tourner l'économie tout en donnant un revenu non fiscalisé à l'employer.
Il n'y aura pas de perte fiscal puisque grâce au bouclier fiscal il ne paiera pas plus de 39% de ses revenus.
Bouclier fiscal, que je défends, qui n'a rien d'injuste, exhonère jusque 50% et pénalise les niches fiscales.
C'est juste "interdit" dans la doctrine d'Adam S
On va dire que je penche plus du côté de MPS. Pourquoi ne pas payer cher un PDG? Moi ça ne me dérange pas. Ca n'a rien contre l'éthique, selon moi.
Lorsqu'un employer travaille et qu'il fait évoluer son entreprise, il est primé voire augmenté. Personne ne râle dans ce cas là parce que les sommes sont "raisonnables". Seulement, plus tu montes haut, plus tu as de responsabilité. Je me souvient d'une interview d'un grand constructeur automobile lors de l'arrivée des 40H. Il disait "qu'on mette les 40H, je ne dis pas non, personnellement je fais plus de 48H par semaine". Tu connais la caricature du patron moderne : PC au coude, portable au poignée, PDA dans la poche de la chemise jonglant avec une masse de rendez vous et de contrat. Ce genre d'emploi est très prenant, il est aussi hautement qualifié. Oui, je suis d'accord pour qu'on rémunère bien ces gens qui savent gérer une entreprise et ses richesses. De plus ces gens cotisent comme vous (je ne dis pas "et moi" puisque je suis lycéen) et leur épargne sert aux banques pour investir et faire avancer le pays. Moi donner beaucoup aux patrons ça ne me fait pas penser à de "l'immoralité".
Les parachutes dorés, la spéculation (en même temps je me targue d'avoir un esprit scientifique donc forcément la spéculation c'est pas mon truc), et autres oui ça l'est. En fait ça devient vite fait du vol.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 juil. 2009, 19:59:00

Un code ethique de bonne pratique est effectivement une piste sérieuse, mais je ne crois pas que le Gouvernement, lorsqu'il prend la decision d'investir l'argent des français en soutien d'une entreprise doive se satisfaire de l'énoncé des bonnes intentions des dirigeants d'entreprises mais promulguer une loi visant à interdire les parachutes dorées en cas d'échec stratégique...Il ne faut pas encourager ni recompenser l'échec et l'incompétence de dirigeants qui perçoivent des salaires mirobolants au nom de leurs responsabilités.

Le salarié licencié en raison d'une incompétence ou de mauvais choix stratégique d'une entreprise est exposé, lui, aux responsabilités et il ne serait pas coherent, sur un plan moral, de récompenser celui qui est responsable de tels échecs avec de si graves conséquences.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 juil. 2009, 22:09:00

Le salarié licencié en raison d'une incompétence ou de mauvais choix stratégique d'une entreprise est exposé, lui, aux responsabilités et il ne serait pas coherent, sur un plan moral, de récompenser celui qui est responsable de tels échecs avec de si graves conséquences.
Lorsque un employé est licencié, qu'il soit top manager ou sous-fifre, il est indemnisé conformément à son contrat.

Il n'est pas question de récomênser un manager qui se plante, mais d'éviter de devoir ajouter à ses indemnités de licenciement les dommages et intérêts auxquels il aurait droit s'il n'était pas gratifié comme prévu.

Maintenant, continuez à vous axciter ou à légiférer à tour de bras si ça vous amuse.

Ca changera quoi ?

Les managers auront leurs contrats signés à Dublin, à NY ou ailleurs, et c'est là que se règllera leur licenciement.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 09 juil. 2009, 22:53:00

donc il est normal que certain ce goinfre, et d autre survivent, tout en travaillont, c est de l exploitation,et sa ne donne pas envie de bosser.
un jour en leurs ferat rendre gorge
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré