La poste

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 sept. 2009, 19:06:00

C'est pas faux, mais les conditions de travail sont moins dures que dans les filiales. j'en ai fait condamner une plusieurs fois, elle ne respectait même pas le Smic ... bien que bossant exclusivement pour la poste. Et elle continue ....
Modifié en dernier par lancelot le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 26901
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 sept. 2009, 20:33:00

Sauf que le salarié de la Poste, même au bas de l'échelle possède la garantie de l'emploi qui n'est que la contrepartie de la garantie des missions de services publics que le préposé doit acquitter.
Modifié en dernier par wesker le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31012
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 22 sept. 2009, 20:53:00

Bonjour,

Pour Mme Lagarde il n'est pas question de privatiser,
«Sur La Poste, il n'est pas question de privatiser. Je crois que les engagements sont très, très clairs», a assuré la ministre de l'Economie. «L'ouverture du capital de La Poste, la modernisation de cette institution pour qu'elle puisse faire face à la concurrence, pour qu'elle puisse investir, pour qu'elle puisse se moderniser, pour qu'elle puisse prendre le tournant de l'électronique en particulier est nécessaire maintenant», a-t-elle ajouté.
«Mais il n'est pas question de privatiser. Les acteurs qui vont entrer au capital seront des acteurs publics, notamment la Caisse des dépôts et consignations» (CDC), a précisé Mme Lagarde.
Fin octobre-début novembre, un projet de loi modifiant le statut de la Poste doit être examiné au Parlement. En cas d'approbation, l'établissement public deviendrait une société anonyme au 1er janvier prochain.

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 26901
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 sept. 2009, 20:55:00

Je m'interroge sur la crédibilité qu'on peut accorder aux propos d'une ministre qui s'est jusque là toujours trompé sur l'anticipation des évènements qu'elle annonçait.
Modifié en dernier par wesker le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 22 sept. 2009, 21:01:00

Oui, Sarko avait promit que EDF GDF ne serait jamais privatisé, et en plus son discours etait public avec des tonnes de temoins.
On voit maintenant le résultat.
Modifié en dernier par lucifer le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 sept. 2009, 07:57:00

kpmpf a écrit : Sauf que le salarié de la Poste, même au bas de l'échelle possède la garantie de l'emploi qui n'est que la contrepartie de la garantie des missions de services publics que le préposé doit acquitter.
Non, il existe au sein de la poste deux couches d'employés :
les fonctionnaires statutaires
les contractuels

Si les premiers bénéficient du statut de fonctionnaire, les seconds sont titulaires d'un contrat de travail de droit privé et peuvent donc être licenciés.
Modifié en dernier par lancelot le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 sept. 2009, 08:46:00

lancelot a écrit :
mps a écrit :
ouverture à 15h et levée à 16h ....


Pour un marchand de jounaux ? Tu gallèges icon_biggrin


Pour ce qui est des fonctionnaires de la Poste, il est clair qu'ils seront réaffectés. Le statut de fonctionnaire prévoit qu'ils sont à disposition de l'etat, et donc mutables selon les nécessités.

Non, je te jure, elle ferme à 12H et ouvre à 15H, alors que la levée est à 16h?
Ce qui est embêtant, c'est qu'elle est donc fermée le midi ... donc -> courrier sur le temps de travail (pour nous, les petites boites qui n'avons pas les moyens de s'offrir une ramasse à 6500€ l'année ....)

J'en déduis par pure analogie avec les services postaux publics, que la qualité des points poste n'est pas un argument, pour mon patelin, plaidant en faveur du privé.
lancelot a écrit :Hé bien nous sommes d'accord alors.
Que la POSTE doit être privatisée, OUI! icon_mrgreen
Modifié en dernier par Magicfly le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 sept. 2009, 09:08:00

Libre penseur a écrit :Un employé de la Poste en bas de l'échelle trime autant qu'un salarié du privé. Il faut arrêter avec les préjugés infondés.
De plus, les risques liés au contrat sont les même que dans le privé, les agents de la Poste contractent des cdi et de plus en plus des cdd à répétition. Seule, une très petite minorité d'employés à le statut de fonctionnaire, il s'agit pour la plus part du temps des anciens qui ont plus de 15 ans de vie à la poste.
Ben alors si elle a déjà (presque)  le statut privé, où est le pb? icon_mrgreen Finissons le travail et arrêtez de nous gaver avec votre service public. Distribuer la pub n'est pas un service public ! On se sert de moins en moins de la Poste, personnellement, je reçois mon hebdo, sinon j'ai dû recevoir moins de 10 courriers dans l'année et je suis allé 2 fois au bureau de Poste dans l’année. J'ai entendu hier au JT, une femme habitant un village ou la Poste a été supprimée et les opérations prises en compte par le marchand de journaux qui disait,: "On est obligé d'aller au bourg (5kms) pour remettre nos chèques"; Comme si on était obligé de les déposer au guichet! Ma banque se trouve à Toulouse, à 50 km de chez moi, et je n'y met jamais les pieds, j'envoi mes chèques et je règle toutes mes opérations par Internet. On dit n'importe quoi, la Poste n'a plus les nécessités d'un service public d'Etat! Il faut vivre avec son temps, dans 20 ans tout le monde aura Internet comme tout le monde a la télé aujourd'hui!
Modifié en dernier par Magicfly le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 26901
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 sept. 2009, 13:08:00

Lancelot, les employés de la poste qui sont des contractuels bénéficient donc déjà du droit qui s'applique aux salariés du privé....De ce point de vue là, la nouvelle configuration de la Poste n'a aucune incidence sur eux.
Modifié en dernier par wesker le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 sept. 2009, 14:03:00

kpmpf a écrit :Lancelot, les employés de la poste qui sont des contractuels bénéficient donc déjà du droit qui s'applique aux salariés du privé....De ce point de vue là, la nouvelle configuration de la Poste n'a aucune incidence sur eux.
mercredi 23 septembre 2009  Slate.com
La Poste? De plus en plus une banque. Les résultats du groupe pour le premier semestre 2009 donnent bien le sens de l'histoire: une baisse de 4,8% du chiffre d'affaires dans le courrier (avec en plus un recul de moitié de la marge d'exploitation en un an) tout comme dans le colis et l'express, et à l'inverse une progression de 3,2% pour l'activité bancaire.
«La tendance à la baisse structurelle des volumes du courrier devrait se prolonger au cours des prochains mois. La décroissance des activités du colis et de l'express est en revanche ralentie depuis le mois d'avril. La progression des activités bancaires devrait se poursuivre», commente, sans surprise, la direction. Mais si la Banque postale ne contribue encore au chiffre d'affaires qu'à hauteur de 24% (contre 55% pour le courrier), elle génère à elle seule les deux tiers du résultat d'exploitation. D'où l'inquiétude légitime des syndicats à propos de l'avenir du courrier.
Libéralisation totale des services postaux en 2011
Cette inquiétude est d'autant plus vive que, même si l'activité de La Poste est déjà largement plongée dans le secteur concurrentiel (pour plus de la moitié de son chiffre d'affaires), la libéralisation totale est programmée pour le 1er janvier 2011, selon une directive communautaire sur le marché intérieur des services postaux. A cette date, La Poste perdra son monopole sur la distribution des plis de moins de 50 grammes, la seule activité qui n'est pas encore soumise à la concurrence. Certes, elle bénéficiera d'une subvention de service public. Mais comme le courrier est aussi l'activité qui dégage la moins bonne rentabilité, on peut s'interroger sur son avenir.
Entreprises publiques, promesses politiques
On ne s'engage pas vers une privatisation à la hussarde. La Poste est un service public auquel les Français sont trop attachés pour lui faire subir une révolution trop violente. La faute politique serait d'autant plus grande que la crise a rendu l'opinion publique encore plus réservée sur l'intérêt de toute dérégulation. Même si elle devient société anonyme à capitaux publics, l'actuel établissement public postal restera dans le giron de l'Etat... pour le moment, tout du moins. Car obligée d'investir, tant dans le courrier que dans la banque, elle devra trouver des capitaux que l'Etat, endetté pour très longtemps surtout après la dérive due à la crise, ne pourra lui fournir. En toute logique, comme l'ont montré d'autres exemples, la solution qui s'offrira à elle passera par une ouverture progressive du capital. De ce point de vue, les promesses des hommes politiques ne pèsent pas lourd et surtout pas très longtemps face aux logiques économiques.
Moins de logistique, plus de banque
Si La Poste est soupçonnée aujourd'hui de vouloir céder du terrain sur le courrier, c'est que les options stratégiques prises depuis quelques années vont dans ce sens. Des investissements ont été opérés dans le tri du courrier. Mais l'établissement public devait se ménager des relais de croissance, comme d'ailleurs toutes les grandes postes européennes. Là où la poste néerlandaise (TNT, deux fois plus rentable) et son homologue allemande (Deutsch Post, trois fois plus importante) ont investi dans l'outil de transport pour l'acheminement des plis et colis et dans la logistique, La Poste a préféré se diversifier dans la banque comme l'ont fait ses concurrentes britannique, italienne ou autrichienne. A l'intérieur de l'Hexagone, elle tient toujours le haut du pavé, mais elle est dépassée à l’international face aux quatre géants - Fedex, UPS, DHL (filiale de Deutsch Post) et TNT - qui se partagent 75% du marché mondial de l'express. Les précédents tentatives pour se développer dans les acheminements aériens avec l'Aéropostale ont fait chou blanc. Aujourd'hui, on réduit la voilure.
Seulement 3% de particuliers dans le courrier
Le choix en faveur des activités bancaires n'est pas dénué de sens. Avant même d'avoir à affronter la concurrence d'autres opérateurs, La Poste doit faire face à l'évolution technologique qui a fait exploser les communications téléphoniques et le courrier électronique et a bouleversé les habitudes en matière de correspondance. Le courrier entre particuliers ne représente plus que ... 3% des volumes !
Les entreprises et la dématérialisation
Les entreprises utilisent encore beaucoup les échanges papier, mais là aussi la dématérialisation fait son oeuvre. Le rapport Ailleret de décembre 2008 sur l'avenir de La Poste souligne ainsi que le nombre de feuilles de soins électronique - avec l'apparition de la carte Vitale - est passé de 11 millions en 1999 à 945 millions en 2006 (soit 90 fois plus en sept ans seulement), et que le nombre de télédéclarants à l'impôt sur le revenu a été multiplié par 12 de 2003 à 2007, en passant de 600.000 à 7,5 millions. Autant de plis en moins pour La Poste, et les exemples de ce type foisonnent.
A horizon 2020, le volume du courrier traité pourrait avoir reculé de 20 à 40% selon le rapport Ailleret. Un constat sans appel, corroboré par l'évolution des mœurs, en France comme dans les autres pays européens soumis à des reculs comparables. Dans ces conditions La Poste a tranché: son avenir ne sera pas dans le courrier mais dans la banque. Car côté colis et express, le marché intérieur est trop étroit et à l'international les places sont prises.
Subvention de service public
Pourtant, l'activité bancaire n'est pas plus une rente. Car la concurrence y est rude, et La Poste à un moment de son développement devra aussi fixer dans ce secteur des options stratégiques qui auront un coût. Sans croissance, elle sera submergée. Sans investissement, elle ne pourra croître. Ce qui, pour disposer de nouvelles capacités d'investissement ou pour nouer des accords industriels avec d'autres établissements financiers, passera par une ouverture du capital. Les syndicats ne l'ignorent pas. Tout autre discours est démenti par les faits et l'expérience. Rien ne sert de lancer de vaines promesses qui ne peuvent engager l'avenir. L'enjeu consiste à déterminer si l'Etat doit payer pour la survie d'un service en mutation qui est un élément de l'unité territoriale, et combien.
Dans ces conditions, la subvention de service public est au cœur du débat, en plus du soutien de 2,7 milliards d'euros de l'Etat (avec la Caisse des dépôts) pour accompagner le changement de statut.  Mais le débat lui-même est éminemment politique, et la position du gouvernement déterminera l'engagement de la droite pour la défense - ou non - des services publics. C'est la raison pour laquelle les syndicats font monter la pression sur ce dossier qui devient symbolique... même si personne ne croit vraiment à une privatisation imminente de La Poste.
 

Voici une mise au point intéressante qui confirme ce que je vous dis: La Poste n'a plus d'avenir dans le courrier! Quand à devenir une banque, ça apporte rien de rester dans le giron public aujourd'hui ni aux clients, ni à l'Etat puisque totalement soumis à la concurrence et aux même règles que les autres banques qui font leur travail aussi bien sinon mieux.
Modifié en dernier par Magicfly le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 sept. 2009, 14:12:00

Je viens d'aller au portail de chez moi, la voiture jaune s'arrête et me donne par la vitre ouverte un paquet de pub épais comme un dictionnaire . Je me tourne vers la poubelle jaune (papier et plastique) et j'y jette une par une tout le paquet. Depuis jeudi dernier je n'avais rien eu! Désolé, mais je n'ai pas besoin de ce service public là!
Modifié en dernier par Magicfly le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 sept. 2009, 21:25:00

En Belgique, l'activité bancaire de La Poste était déjà intégrée à Fortis, et doit donc l'être à présent à Paris-Bas. Sans que cela ait rien changé, si ce n'est une lègre professionnalisation.

Pour le service postal, la Poste a investi tant et plus, avec un résultat risible. Il existe un Musée de la Poste dans le centre de Bruxelles. On peut y lire que tout courrier posté avant midi est distribué avant 18 heures, et que si c'est dans l'après-midi, il est déposé en boite avant 7 heures du matin, samedis et dimanches compris. C'était dans les années 50 ...

A présent, on se contente d'un passage par jour du facteur, sauf week-ends, jpurs fériés et jours de grève, avec un courrier rance icon_biggrin
Modifié en dernier par mps le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2127
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 23 sept. 2009, 21:52:00

Magicfly a écrit : Je viens d'aller au portail de chez moi, la voiture jaune s'arrête et me donne par la vitre ouverte un paquet de pub épais comme un dictionnaire . Je me tourne vers la poubelle jaune (papier et plastique) et j'y jette une par une tout le paquet. Depuis jeudi dernier je n'avais rien eu! Désolé, mais je n'ai pas besoin de ce service public là!
Ce n'est pas le cas des entreprises, et de beaucoup de citoyens qui reçoivent énormément de courrier tous les jours.
Magicfly a écrit :
Libre penseur a écrit :Un employé de la Poste en bas de l'échelle trime autant qu'un salarié du privé. Il faut arrêter avec les préjugés infondés.
De plus, les risques liés au contrat sont les même que dans le privé, les agents de la Poste contractent des cdi et de plus en plus des cdd à répétition. Seule, une très petite minorité d'employés à le statut de fonctionnaire, il s'agit pour la plus part du temps des anciens qui ont plus de 15 ans de vie à la poste.
Ben alors si elle a déjà (presque)  le statut privé, où est le pb? icon_mrgreen Finissons le travail et arrêtez de nous gaver avec votre service public. Distribuer la pub n'est pas un service public ! On se sert de moins en moins de la Poste, personnellement, je reçois mon hebdo, sinon j'ai dû recevoir moins de 10 courriers dans l'année et je suis allé 2 fois au bureau de Poste dans l’année. J'ai entendu hier au JT, une femme habitant un village ou la Poste a été supprimée et les opérations prises en compte par le marchand de journaux qui disait,: "On est obligé d'aller au bourg (5kms) pour remettre nos chèques"; Comme si on était obligé de les déposer au guichet! Ma banque se trouve à Toulouse, à 50 km de chez moi, et je n'y met jamais les pieds, j'envoi mes chèques et je règle toutes mes opérations par Internet. On dit n'importe quoi, la Poste n'a plus les nécessités d'un service public d'Etat! Il faut vivre avec son temps, dans 20 ans tout le monde aura Internet comme tout le monde a la télé aujourd'hui



Quelques raisons pour mon opposition à la privatisation de la Poste :

- Nette augmentation des tarifs (tous les pays d'Europe qui ont privatisé le service postal, ont vu leurs tarifs augmentés).
- Problème de proximité de la population pour accéder aux bureaux de poste dans les zones rurales, due à la suppression de nombreux bureaux dans le milieu rural.
- Dégradation de la gestion du courrier, du au manque d'effectif, et à la charge de travail augmenté par salarié.
- Licenciement ou/et précarisation de l'emplois des salariés de la Poste.
Modifié en dernier par Libre penseur le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 23 sept. 2009, 22:49:00

Libre penseur a écrit :Quelques raisons pour mon opposition à la privatisation de la Poste :
- Nette augmentation des tarifs (tous les pays d'Europe qui ont privatisé le service postal, ont vu leurs tarifs augmentés).
- Problème de proximité de la population pour accéder aux bureaux de poste dans les zones rurales, due à la suppression de nombreux bureaux dans le milieu rural.
- Dégradation de la gestion du courrier, du au manque d'effectif, et à la charge de travail augmenté par salarié.
- Licenciement ou/et précarisation de l'emplois des salariés de la Poste.
Puisqu'il n'y a plus de courrier ou presque pourquoi t'inquiéter de l'augmentation. De plus le courrier se faisant de plus en plus rare il est normal que le coût de la distribution augmente puisque les recettes diminuent; ne me dit pas que tu es pour que les c.. tribuables renflouent la poste! Et puisqu'il n'y a plus de courrier, il ne peut plus se dégrader!
Les gens prennent leur bagnole pour n'importe quoi, aller au bistro par ex. et ne voudraient pas la prendre à l'occasion pour aller à la Poste du bourg le plus proche; ça c'est de la mauvaise foi de coco riche Georges!
Quand il n'y a plus de boulot, puisque plus de courrier pourquoi garderait on des gens à regarder les mouches voler? Quand on a 1500 mds de déficit, on ne peut plus se permette de payer les gens à rien foutre!

Modifié en dernier par Magicfly le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 26901
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 sept. 2009, 22:41:00

Il n'a jamais été question d'en finir avec le courrier....Mais il s'agit de prendre en compte les réalités et les évolutions en matière de reduction des activités postales.

De plus, le monopole de La Poste ayant montré ses insuffisances, le compléter par une ouverture à la concurrence peut apporter des vertus aux usagers, à la condition que la Poste conserve evidemment ses missions de service public pour transferer les autres activités peu à peu vers les opérateurs privés.
Modifié en dernier par wesker le 24 nov. 2008, 15:00:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré