Le FN

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 24 avr. 2012, 19:30:42

Nausée et stupéfaction Yannis Youlountas

Ce soir, dans mon tout petit village de la Montagne noire, je me demande qui a pu apporter un soutien aussi massif à l’héritière Le Pen. Alors que le père avait toujours oscillé entre 3 et 12 voix pour 280 habitants, voilà que son écœurante progéniture a brusquement atteint le score absolument incompréhensible de 33 voix sur 170 votants. Mais qui sont-ils ces 33 obscurs voisins à l’apparence tranquille et bucolique ? Comment en sommes-nous arrivés là, dans un minuscule village où la seule famille maghrébine est d’une gentillesse irréprochable à l’égard de tous ? A 300 km d’ici, dans ma ville natale, pourtant profondément de gauche et administrée généreusement par des maires communistes depuis un demi-siècle, la candidate d’extrême droite est carrément arrivée en tête : Martigues est brutalement passée du rouge au brun ! Stupeur là aussi. Partout en France, Sarkozy, Guéant et Hortefeux ont nourri, élevé et dressé la bête immonde, jour après jour, comme les ténors du capital allemand durant la crise de 1929. Nous sommes en plein cauchemar. De même, en Grèce, ma terre d’origine, où plusieurs partis d’extrême droite sont en train de profiter des circonstances particulièrement dramatiques du pays pour s’installer dans le paysage politique et se gonfler d’intentions de vote excitées par le sang à quinze jours du scrutin, comme des sangsues voraces et répugnantes.

(...)

manolo
Messages : 2729
Enregistré le : 20 mars 2012, 23:26:04

Re: Le FN

Message non lu par manolo » 24 avr. 2012, 22:27:13

Ouais, rien de nouveau sous le soleil.
L'extrême droite prolifère toujours bien mieux en période de grave crise...
Du moment qu'elles font encore le ménage toussa, où est le problème ?
Pas taper :) !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58024
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nombrilist » 24 avr. 2012, 23:31:19

Et encore, je trouve que la France cède beaucoup moins à la tentation que ses voisins européens (Italie, Autriche, Belgique, Pays-Bas, Hongrie).

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 26 avr. 2012, 13:17:35

manolo a écrit :Ouais, rien de nouveau sous le soleil.
L'extrême droite prolifère toujours bien mieux en période de grave crise...

En l'occurrence ce n'est pas l'extrême droite qui a prospéré...Ce sont les formations qui contestent les orientations ultra libérales, mondialistes et partisantes de la sauvegarde d'un système qui n'a jamais réellement fonctionné que par emprunt !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58024
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nombrilist » 26 avr. 2012, 13:41:58

Ce qui est dommage, c'est que le FN fasse partie de ces formations qui ont prospéré là-dessus.

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Libre Plume » 26 avr. 2012, 21:00:45

wesker a écrit :
manolo a écrit :Ouais, rien de nouveau sous le soleil.
L'extrême droite prolifère toujours bien mieux en période de grave crise...
En l'occurrence ce n'est pas l'extrême droite qui a prospéré...Ce sont les formations qui contestent les orientations ultra libérales, mondialistes et partisantes de la sauvegarde d'un système qui n'a jamais réellement fonctionné que par emprunt !
MLP sera sur les rails pour 2017, les tendances actuelles s'accroiteront probablement dans ce sens.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 27 avr. 2012, 00:48:45

Montée du FN : " Les gens en ont vraiment marre ! " 24/04/2012

Les chiffres claquent. Sur le canton de Mennetou-sur-Cher, six des huit communes rurales ont placé Marine Le Pen en tête du vote. Tentative d’explication.

(...)
La chasse aux voix du Front national Jean-François Minot 24/04/2012

Cantons de Neung-sur-Beuvron (25,54 %), de Selles-sur-Cher (25,15 %), de Droué (25,37 %), d'Ouzouer-le-Marché (24,95 %), de Savigny-sur-Braye (24,88 %), de Mennetou (27,81 %) avec une première place devant Nicolas Sarkozy : Marine Le Pen a effectué en Loir-et-Cher une percée importante qui la propulse à 20,88 %. Des résultats obtenus en milieu rural mais pas seulement puisqu'elle enregistre une hausse dans les trois grandes villes du département : 15,70 % à Blois (9,33 % en 2007), 22,02 % à Romorantin (14,76 % en 2007) et 15,86 % à Vendôme (10,23 % en 2007).

(...)
Image

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 27 avr. 2012, 21:05:42

La progression des idées nationales doit être considérées, respectées et prise en compte par les deux finalistes qui se doivent d'apporter des réponses concrètes aux vraies questions qui se posent au pays. Pacte budgétaire, souveraineté, réindustrialisation, protection des frontières, compétitivité, sauvegarde des emplois, maintien ou progression du pouvoir d'achat, endettement, chômage, insécurité, immigration, préservation de nos patrimoines naturels...Voilà des questions qui exigent des réponses alors que les deux qualifiés ne cessent de s'invectiver et de sombrer dans la politicaillerie.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 28 avr. 2012, 03:14:31

Faire Front contre Front avril 25, 2012

Le verdict des urnes est tombé. Cela nous laisse le temps de souffler mais aussi de nous attaquer à de nouveaux projets. Je commence par lancer ce nouveau blog. Il s’appelle “ligne de front”. C’est mon camarade Nathanaël Uhl qui m’a soufflé ce titre. Il me plait beaucoup. Nous vivons une période de crise sans précédent. Le monde que nous connaissons est en train de disparaitre. Nous ne savons pas de quoi demain sera fait. Mais une chose est sûre l’avenir sera fonction de nos choix politiques, de la justesse de notre orientation. Nous sommes en course de vitesse avec l’extrême-droite à qui déterminera l’issue finale de la crise. A la fin ce sera entre eux et nous. Front de Gauche contre Front National. Je m’expliquerai plus longuement dans un prochain article sur cette question. Je dois d’abord apprendre à maitriser la création de ce blog d’un point de vue technique.

Pour commencer, je vous propose l’analyse faite à chaud des résultats du premier tour des présidentielles. Je l’ai écrite le lundi matin au réveil. Tout cela mérite d’être affiné, débattu, comparé.

Vendredi 20 avril passé minuit, les dernières affiches collées, je me suis couché avec le sentiment du devoir accompli. Nous avons mené campagne jusqu’au bout pour la répartition des richesses, pour la souveraineté populaire et pour la planification écologique. Nous avons soulevé ces derniers mois des vagues puissantes d’espoir et de fraternité. 120 000 citoyens à Bastille, 120 000 camarades à Marseille, 60 000 partisans à Versailles… Personne ni à gauche ni à droite n’a une telle capacité de mobilisation autour d’un projet politique. Nous devons en tirer un premier enseignement : le Front de Gauche est désormais l’outil politique des forces vives de ce pays. Ceux et celles qui luttent dans leurs usines, dans leurs quartiers se rassemblent pour la grande majorité derrière le beau drapeau du Front de gauche.

Dès lors le Front de Gauche est une force incontournable. Nous venons de clôturer cette séquence politique par une progression plus que conséquente. Nous avons plus que doublé notre audience. On nous donnait à 3% au début de la campagne. Nous sommes à 11, 7%. Nous sommes désormais la seconde force à gauche. C’est le second enseignement à tirer au soir du premier tour.

Aussi nous pouvons entamer les nouvelles batailles qui s’annoncent à nous avec espoir et gravité. Plus que jamais le constat révolutionnaire qu’en période de crise, l’alternative est soit à la barbarie soit au socialisme est d’actualité. La bête immonde elle aussi a progressé. Elle améliore son score de 2002 alors que le taux de participation est nettement plus conséquent. Nous avions donc eu raison de concentrer nos coups sur l’extrême-droite. Nous l’avons fait le plus rationnellement possible, argument contre argument. Nous avons mis la lumière sur ce qu’était le Front National. Mais nous avons mené la bataille politique contre l’extrême-droite seul. C’est un autre enseignement à tirer de cette campagne. Nos concurrents sociaux-démocrates et Europe-écologistes préfèrent concentrer leurs coups sur la force de gauche qui monte plutôt que de travailler à sortir le fascisme des foyers. Ils préfèrent faire monter médiatiquement Marine Le Pen plutôt que de répondre aux arguments politiques du Front de Gauche.

La progression continue de l’extrême-droite en France ne doit pas cacher l’affaiblissement des droites en France. En comparaison par rapport à 2007, celles-ci sont en reculs. C’est un signal positif. Des fractions de plus en larges de nos concitoyens sont disponibles pour mener la bataille contre l’austérité, contre les politiques autoritaires et pour la répartition des richesses. Nous devons donc clore dignement ce cycle politique en battant Nicolas Sarkozy le 6 mai. Il est plus que nécessaire de battre la droite pour faire sauter une première digue. Sans hésitation mais sans illusion, je voterai pour le candidat de la social-démocratie. De la défaite de Nicolas Sarkozy dépend tout le reste.



Le premier mai nous serons regroupés derrière nos syndicats. Le Front de gauche prône la révolution citoyenne. Un pied dans les mouvements sociaux, un autre dans le combat des urnes, nous avançons sur nos deux jambes pour la transformation radicale de la société. Nous devons dans les luttes être les militants les plus disciplinés, être les meilleurs camarades, ceux sur qui on peut toujours compter. Dans les semaines, les mois à venir, nous allons devoir mener des batailles contre la finance. Tout est déjà planifié. Les capitalistes ont déjà prévu d’attaquer notre pays. La course à l’austérité va s’accentuer. Nous devons être prêts pour résister.

Nous n’avons cessé de répéter pendant toute cette campagne que nous vivions la saison des tempêtes. Le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui est en train de s’effondrer. Nous sommes en course de vitesse avec l’extrême-droite. Qui donnera l’issue définitive à cette crise sans précédent ? Nos deux fronts sortent renforcés de cette séquence. Nous avons soulevé les vagues, les forces vives de ce pays. Le F.Haine lui s’appuie sur un solide contingent de français apeurés, repliés et parfois xénophobes. Notre tâche politique la plus immédiate est de renforcer notre bel outil politique. Nous devons serrer les rangs derrière notre drapeau. Camarades sympathisants, il est temps d’adhérer, de prendre parti, de faire Front. Camarade déjà encarté, nous devons aller encore plus loin, passer la vitesse supérieure. Nous devons passer du Front de Gauche au Front du Peuple. Nous devons élargir notre base, passer à un dispositif d’adhésion directe. Le Front de gauche doit continuer les assemblées citoyennes. Nous devons continuer d’irriguer le pays par un matériel commun.

Maintenant nous devons faire front dans la clarté. Nous n’avons rien à faire dans un gouvernement social-démocrate. Nous souhaitons la défaite de Nicolas Sarkozy. Nous allons prendre notre part à ce combat. Point barre. Notre place sera au prêt de nos syndicats, au près du peuple pour résister au politique austéritaire. Nous devons renforcer notre outil. Nous devons renforcer le Front de Gauche. Du jour au lendemain, le système peut s’effondrer. Nous sommes prêts pour prendre les rênes de la grande bifurcation qu’attend notre temps.

Cette bataille sera un combat de classe sans précédent. Il faut dès maintenant mener le combat pour l’hégémonie culturelle. Le Front de gauche a réussi à se positionner comme la force centrale pendant ces élections. A gauche comme à droite, nos formules ont été reprises. Notre vocabulaire irrigue désormais toute la société. L’UMP parle de désobéissance européenne, de rattrapage fiscal, de changer l’orientation de la BCE. Le PS se prononce contre la finance, pour taxer plus fortement les riches, pour la revalorisation du SMIC … Bien entendu, tout cela n’est que des mots. Mais ce sont des mots qui légitiment notre combat, ce sont autant de digues qui sautent à chaque fois.

Nous devons maintenant continuer de pointer du doigt ceux et celles qui sont les responsables de nos misères. Plus que jamais nous devons dénoncer, attaquer les puissants, les ultras-riches, les traders, les banquiers, les financiers. Ceux-sont eux les responsables de la pagaille ambiante. Ils s’attaquent à notre pays. Bourdieu dans son magnifique petit livre « propos sur le champ politique » expliquait que la lutte politique était une lutte des classements. Quel classement de la société est légitime ? Quelle division de la société mobilise ? Sommes-nous noirs ou blancs, français ou étrangers, ou bien salariés contre ultra-riches ? Il faut marteler que l’ennemi c’est le riche et non l’immigré. Cette question est la clé de nos succès futurs. Ce sont les ultras-riches qui mettent à sac le pays. Ils ne l’aiment pas d’ailleurs ce pays puisqu’ils préfèrent se cacher à l’étranger comme les traitres qu’ils sont pour ne pas contribuer aux deniers de l’intérêt général.

Camarades, soyons fiers de notre Front de Gauche, soyons fiers de nos combats. Nous sommes l’avenir!

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 28 avr. 2012, 13:09:32

Après le 1er tour de l'élection présidentielle - Déclaration de V.I.S.A

Le dimanche 22 avril 2012, les électeurs se sont fortement mobilisés à l'occasion du premier tour de l’élection présidentielle. Ils ont exprimé leur exaspération face à la crise du capitalisme néolibéral et à la politique de Sarkozy et de son gouvernement. La droite au pouvoir est considérablement affaiblie puisqu'elle passe de 34,5 % en 2007 à 27,2 % en 2012.
Ce premier tour a bien été un référendum anti-Sarkozy. VISA se félicite de cet échec du candidat antisocial de l’UMP qui a tant fait pour banaliser les discours racistes et xénophobes du FN et souhaite que cet échec soit confirmé et amplifié au 2ème tour.

Malheureusement, le rejet de Sarkozy a aussi bénéficié à Marine Le Pen et au Front National. Avec 17,9 % des voix, soit 6 421 773 électeurs et électrices, Marine Le Pen réalise le score le plus élevé jamais réalisé par l'extrême droite dans ce pays. Elle fait mieux que Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2002. Même s’il progresse chez les femmes, son électorat reste majoritairement masculin, ancré dans la petite bourgeoisie et les classes populaires (Marine Le Pen obtient 29 % du vote des ouvriers, 22 % de celui des employés). Au plan géographique, les zones de force du vote frontiste restent le nord-est et le littoral méditerranéen mais on peut observer une montée dans des régions comme la Bretagne et les Pays de Loire, ainsi que dans les zones rurales et périurbaines.

On peut donc parler d’un succès de Marine Le Pen, même si elle n’a pas réalisé son objectif d’être au second tour. Elle le doit d’abord à la stratégie de dédiabolisation qu'elle a mise en place ces dernières années. Ce premier tour de l'élection présidentielle de 2012 montre que la dirigeante du FN a réussi en grande partie à banaliser son parti, à faire disparaître l’accusation d'antisémitisme qui pesait sur lui notamment du fait des provocations de son père. Elle est parvenue à gagner de nouveaux électeurs en apparaissant un petit peu moins fermée sur le terrain des mœurs et surtout en s’emparant de thèmes économiques et sociaux qui sont aujourd'hui au cœur des préoccupations des Français. En même temps, elle a su revenir sur le terrain habituel de l’extrême droite dans les dernières semaines de la campagne : l'immigration et l’insécurité. C'est ce qui peut expliquer qu’elle a pu attirer à elle dans les derniers jours le vote d’électeurs qui pensaient s'abstenir.

Le score de Marine Le Pen lui permet donc de se poser en arbitre du deuxième tour de l'élection présidentielle et de peser sur les thèmes qui seront en débat dans la campagne de l’entre deux tours. D’ailleurs, le président sortant continue de s’approprier les thèmes et la radicalité si chère à l’extrême droite. Plus grave, il valide la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen en déclarant que celle-ci est compatible avec la République ce qu’aucun dirigeant de la droite n’avait fait depuis que le FN pèse sur la vie politique française.
Au-delà, Marine Le Pen et son entourage préparent déjà les élections législatives de juin avec deux objectifs : pouvoir constituer un groupe parlementaire à l'Assemblée Nationale en se maintenant au deuxième tour des élections législatives et faire éclater l'UMP. D'ores et déjà, Marine Le Pen entend s'affirmer comme la principale opposante au gouvernement de François Hollande si celui-ci est élu le 6 mai.

Notre association, qui regroupe des militants syndicaux de la CFDT, de la CGT, de la FSU et de Solidaires, reste déterminée à combattre les idées du Front National. Depuis plusieurs années nous alertons le mouvement syndical sur les dangers que représente le Front National et la politique xénophobe du gouvernement pour le monde du travail ; l’appel en ce sens que nous avons lancé il y a plus d’un an a été signé, à ce jour, par plus de 2100 syndicalistes ; nous avons mis aussi à la disposition des syndicats des livres, brochures, affiches, journées de formation, comme autant d’outils pour contrer la propagande d’extrême droite.

Dans cette nouvelle situation politique, nous continuerons inlassablement notre travail de dénonciation de l'idéologie et de la stratégie politique du F-Haine de Marine Le Pen. Pour nous, cette idéologie reste marquée par le racisme, le sexisme, l’homophobie et un nationalisme autoritaire. Marine Le Pen n'a aucunement renoncé à la préférence nationale, bien au contraire. Nous continuerons aussi à expliquer que son projet reste la création d'une force politique en capacité de construire un État autoritaire visant à mettre au pas les salariés au profit des forces du capital. Nous continuerons de démonter la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen qui n'est qu'une manœuvre habile de tromperie des travailleurs.

Ce travail, nous le savons pertinemment, devra obligatoirement s'accompagner, pour être efficace, d'une remobilisation des travailleurs et de leurs organisations syndicales, pour défendre leurs intérêts de classe. Cette remobilisation devra permettre d’imposer les transformations sociales nécessaires pour endiguer la montée d'une force qui doit être qualifiée pour ce qu'elle est : un parti fasciste.

Ce travail de reconquête doit commencer dès le 1er mai 2012. Au moment où Marine Le Pen et les siens paraderont en l'honneur de Jeanne d'Arc , à l’heure où Sarkozy et l’UMP se rassembleront Place du Champ de Mars pour célébrer avec des accents pétainistes le « vrai travail », la fête des travailleurs doit être l'occasion pour que cette grande manifestation intersyndicale, populaire et de solidarité internationale puisse allier l'affirmation des revendications des salariés face à la crise à la protestation contre la montée des forces remettant en cause les idéaux de justice et d’égalité et les acquis sociaux, en France et en Europe.
C'est à cette tâche que nous nous consacrerons dans les prochains jours.

V.I.S.A. (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes) 25 AVRIL 2012

assovisabis@gmail.com http://www.visa-isa.org/

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 28 avr. 2012, 15:27:43

Ce ne sont pas attaques violentes du front de gauche contre Marine Le Pen qui ont contenu sa progression, au contraire, elles ont mis en lumière les propositions et la réalité de son mouvement politique qui a réussi à dépasser le résultat de Mélenchon.

A l'heure actuelle, ce n'est pas le fascisme qui est dans les foyers, c'est la prise de conscience des dérives et des conséquences du modèle économique actuel suivie depuis 30 ans par les partis du système. Par conséquent, le fron de gauche se devrait de respecter le message et les attentes exprimées par les électeurs de Marine Le Pen plutôt que de chercher des explications hostiles à un mouvement qui, je l'espère, ne fait que commencer.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58024
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2012, 15:27:58

Le FN a fait le même score qu'en 2002. Il ne progresse pas.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 29 avr. 2012, 10:18:03

Ah bon....En 2002, il obtenait autour de 5 millions de voix, aujourd'hui il en obtient plus de 6 millions et la participation record n'empêche pas la candidate d'obtenir de meilleurs taux que celui obtenu en 2002. A un moment donné, on peut raconter n'importe quoi mais les chiffres sont réels !

Nombrilist, la mauvaise foi n'est jamais utile aux idées, à la cause que l'on défend, je m'efforce d'être objectif envers ceux qui ne partagent pas les mêmes idées que moi pour apporter les solutions à notre pays estimant qu'ils peuvent être sincères dans leur démarche et la mauvaise foi me laisse penser que je me trompe.

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 29 avr. 2012, 11:10:02

« Les électeurs FN ne sont pas que des ménages modestes victimes de la mondialisation » Recueilli par Charlotte Rotman

Interview Violaine Girard, maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Rouen, étudie depuis une dizaine d’années l’évolution du vote d’extrême droite dans un territoire rural du sud-est de la France :
(...)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 29 avr. 2012, 12:18:25

Lettre à l'attention des deux finalistes, par Marine Le Pen


6,4 millions de nos compatriotes ont choisi de voter pour moi au premier tour de l’élection présidentielle, à l’issue d’une campagne que j’ai commencée il y a plus d’un an.

J’ai présenté l’intégralité de mon projet aux Français dès le mois de novembre, et je n’ai pas voulu, à la différence d’autres, prendre les électeurs par surprise à la veille du scrutin.

Le peuple français a ainsi pu se saisir de mes propositions, qui ont bien souvent irrigué les débats : protectionnisme intelligent, réindustrialisation, liberté monétaire, reconstruction des services publics, arrêt de l’immigration, priorité nationale, défense de la laïcité, pour n’en citer que quelques unes.

Malheureusement aujourd’hui, vos propos de campagne sont très irrespectueux de mes électeurs. Et je ne peux laisser la campagne d’entre-deux-tours se dérouler sans m’adresser à vous et vous inviter à cesser l’insulte et le mépris.

Cessez l’insulte à l’égard des millions de Françaises et de Français qui se sont portés sur ma candidature le 22 avril.

Il est inadmissible de dire que mes électeurs ne voulaient pas me porter à l’Elysée. Le vote en ma faveur n’est pas un « cri », un vote « de crise », « de souffrance » ou de « désespérance » comme j’ai pu l’entendre. Il est encore moins un vote « d’extrême droite » ou « xénophobe ». Je ne peux tolérer de voir leur choix réduit à un comportement irréfléchi ou animé par de mauvais sentiments.

Le peuple français est parfaitement souverain. C’est le seul souverain que la République reconnaisse. Tous les électeurs doivent dès lors être respectés. Il n’y a pas d’un côté des Français qui voteraient bien et de l’autre des Français qui voteraient mal. Il n’y a pas d’un côté des Français qui voteraient avec leur intelligence et de l’autre des Français qui voteraient par instinct ou par réflexe, comme des animaux.

Personne ne peut percer le secret de l’isoloir, accéder au fond de l’âme de l’électeur, mais les enquêtes et les analyses, la campagne que j’ai menée et les innombrables témoignages qui me parviennent indiquent que le vote en ma faveur a été un vote réfléchi, construit, un vote d’espérance, de soutien, en somme un véritable vote d’adhésion au nouveau chemin que je propose à la France, aux propositions qui sont les miennes. Or, vous niez la sincérité du vote de mes électeurs et leur capacité à réfléchir, à se faire une idée personnelle et étayée de l’avenir de leur pays.

En insultant ainsi mes électeurs, vous persistez dans ce comportement d’élites arrogantes et méprisantes que j’ai combattues dans cette campagne. N’avez-vous donc rien compris à ce rejet grandissant par notre propre peuple de ces attitudes aristocratiques, pleines d’un dédain que les Français ne supportent plus ? Pourquoi donc ressentez-vous le besoin de reprendre le discours suffisant de quelques éditorialistes imbus d’eux-mêmes et tellement déconnectés des Français ?

Je ne suis en rien propriétaire de mes voix du 22 avril. Je n’en revendique aucunement la propriété. Ce serait parfaitement contraire à l’idée que je me fais de la liberté du peuple. Mais je considère qu’il est de mon devoir de défendre l’honneur de mes électeurs, et de demander qu’on cesse de les mépriser. J’estime que votre attitude jusqu’ici rend votre quête de ces voix particulièrement illégitime.

Messieurs les candidats, il vous reste quelques jours de campagne, et je vous demande, au nom de la démocratie et de la grandeur du peuple français, de faire preuve de respect.

Désormais, plus rien ne sera comme avant, des millions de Français ont redressé la tête.

Il est peut-être encore temps de vous en rendre compte.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré